LES ARTICLES DE MON BLOG

juillet 21st, 2017

ARTICLES DE MON WEBLOG 

-:-:-

http://blogapart.freehostia.com

pour tout contact :

jeansidal@orange.fr

01 – A propos de l’auteur 10-07-2009

02 – Modèles réduits et/ou Maquettes ? 19-04-2009

03 – Pourquoi avoir créé ce « Blog à Part » ? 21-04-2009

04 – Propos (provenant) « de » la Gnose !  23-04-2009

05 –  Distinguo entre Savoir(s) et Connaître  24-04-2009

06 – Les « Droits de l’Homme » vus de la Gnose 25-04-2009

07 – Les « Droits de l’Homme » complément d’infos (1) 27-04-2009

08 – Théorie Universelle de la Complexité (Préambule) 30-04-2009

09 – Théorie Universelle de la Complexité (le « Tronc ») 01-05-2009

10 – Théorie Universelle de la Complexité (Entracte !) 02-05-2009

11 – Théorie Universelle de la Complexité (Amorce de Branches) 03-05-2009

12 – Théorie Universelle de la Complexité (La Pousse en Branches) 04-05-2009

13 – Théorie Universelle de la Complexité, « le Temps du Passage » 05-05-2009

14 – Le Couple Fondamental, son évolution 06-05-2009

15 – Le Couple Fondamental, émergence des Polarités 07-05-2009

16 – Le Couple-de-Forces : Religion-Politique  09-05-2009

17 – De « ÊTRE-AVOIR » à «Êtres-humains» et «Avoirs-humains» 12-05-2009

18 – L’Âme, le Corps, l’Esprit et…la Pensée rationnelle  14-05-2009

19 – Distinguo entre : Prier et Méditer  15-05-2009

20 – « Transcendance-Sublimation » ce Couple-de-Forces tant ignoré !15-06-2009

21 – La croissance Sociale, le Chômage et …la langue de Bois ! 18-05-2009

22 – La Laïcité Française : un « crime contre l’Humanité » ? 19-05-2009

23 – L’Orthographe d’une Langue : un Pas de plus vers sa Mort ! 21-05-209

24 – Nature (Inné) – Culture (Acquis) et la Maladie 25-05-2009

25 – PSYCHANALYSE, quand le Mal-Être est traité par le bien-Avoir ! 27-05-2009

26 – Pourquoi peut-on affirmer qu’il n’y a pas un seul Juif en Israël ? 30-05-2009

27 – A propos du Judaïsme, qui connaît l’origine de l’Etoile de David ? 31-05-2009

28 – JERUSALEM « LIBRE », La Promise ! 01-06-2009

29 – Qu’est-ce que la Gnose ? et un gnostique ? 01-06-2009

30 – La Politique est-elle légitime pour gouverner les peuples ? 03-06-2009

31 – Nicolas HULOT : « une magnifique opportunité ! » NON, une magnifique FAILLE intellectuelle ! 05-06-2009

32 – Le Président Barack H. OBAMA en visite au Caire : l’homme confondant !  06-06-2009

33- PARTI COMPLEXE HUMANISTE (P.C.H.) 10-06-2009

34 – Le Syndrome de « P.E.V. » 13-06-2009

35 – Le né Sous-X, le gnostique et l’autiste  21-06-2009

36 –  ALZHEIMER, vous avez dit « maladie ? » (première partie) 24-06-2009

37 –  ALZHEIMER, vous avez dit « maladie ? » (deuxième partie) 25-06-2009

38 –  ALZHEIMER, vous avez dit « maladie ? » (3éme et dernière partie) 26-06-2009

39 – Quel président Français était aux J.O. de Pékin ? 26-06-2009

40 – Au sujet de : l’Illumination 08-07-2009

 41 – Au sujet de : cet homme appelé Jésus 10-07-2009

42 – Au sujet de : l’Âme ! 16-07-2009

43 – Désordre dans les Trois Ordres de la Gnose ! 17-07-2009

44 – A propos de Jésus, le gnostique 18-07-2009

45 – Origine du Mal-Être Noir 14-08-2009

46 – La Pensée Complexe  16-08-2009

47 – Les faux Maîtres…de la Pensée ou « à penser » ! 17-08-2009

48 – « Sur » l’ego et « de » l’ego  19-08-69

49 – Au sujet de : la Réalité  23-11-2009

50 – Au sujet de : la Résilience 01-12-2009

51 – Charles DARWIN, une théorie de l’Evolution…entièrement fausse ! 11-12-2009

52 – A propos du Voile que portent, en France, certaines femmes…24-01-2010

53 – Le beurre, l’argent du beurre et…la crémière ! 27-01-2010

54 – La journée de la Femme : ce Mâle entendu !  10-03-2010

55 – Le voile intégral aux Yeux de la Psychanalyse « fondamentale » 17-04-2010

56 – Le Tronc-Gnose, le gnostique et les Branches Culturelles:illustration symbolique 12-06-2010

57 – Albert EINSTEIN…un « gnostique » en puissance ?  04-07-2010

58 – Le Redressement salutaire de la France via la Gnose  20-07-2010

59 -Schéma symbolique : le Tronc-Gnose NATURE, le gnostique et les Branches ÊTRE et AVOIR du Milieu Culturel  21-07-2010

60 – Lettre entre A.EINSTEIN et S.FREUD : « Pourquoi la guerre ? » 02-08-2010

61 – Principe de Complémentarité dans le Couple-de-Forces homme-femme 07-08-2010

62 – L’homme peut-il « tromper » sa femme ? 08-08-2010

63 – Le « Vouloir-Femme » (de S.FREUD)  08-08-2010

64 – Le syndrome de « SAINT-SIMON »  08-08-2010

65 – Avis aux « Nés sous-X » 23-08-2010

66 – Origine des Maux et Fléaux Sociaux  23-08-2010

67 – Lettre ouverte à Michel ONFRAY  16-09-2010

68 – Quand les femmes aimeront véritablement leurs enfants 25-10-2010

69 – Mes 37 emplois professionnels  15-11-2010

70 – Lettre à la Directrice Gle de l’UNESCO, Madame Irina BOKOVA 28-11-2010

71 – L’Issue mondiale ! 12-12-2010

72 – «Quand je me considère, je me désole mais quand je me compare, je me console»19-12-2010

73 – La Laïcité : la Mort de la Citée ! 20-12-2010

74 – Les pernicieuses et fatales dérives du TAO ( 1ère partie) 07-01-2011

75 – Les pernicieuses et fatales dérives du TAO (2ème partie) 09-01-2011

76 – Vous avez dit « Antisémitisme » ? 25-01-2011

77 – L’ HOMOSEXUALITE : de son Origine à sa Raison d’Être 05-02-2011

78 – Laïcité : de la Schizophrénie Collective à la Paranoïa Individuelle ! 13-02-2011-

79 – La manipulation du tirage du Loto !  25-02-2011

80 – Sur : l’existence ou la non existence de Dieu  01-03-2011

81 – L’ ÉGYPTOLOGIE, cette discipline savante fondée sur le « sable » soit sur l’Erreur  09-03-2011

82 – Le PÉCHÉ ORIGINEL, son Origine, sa Cause Première, sa Raison d’être 10-03-2011

83 – Origine de l’ego  10-03-2011

84 – Liberté, Egalité, Fraternité ou, le Mensonge des Langues !  13-03-2011

85 – Le Japon et Dieu   16-03-2011

86 – L’Esprit Critique  28-03-2011

87 – La POLITIQUE c’est : pour les NULS 01-04-2011

88 – LAÏCITÉ : quand les Politiques vous prennent pour des Imbéciles  12-04-2011

89 – Lettre Ouverte aux visiteurs de mon web site 18-04-2011

90 – Laotseu, Bouddha, Jésus et le gnostique  18-04-2011

91 – Le F.N. est-il un parti politique comme les autres ? 18-04-2011

92 – La Cathédrale NOTRE DAME de Rouen  21-04-2011

93 – PSYCHANALYSE DES PEUPLES  19-04-2011

94 – Les Saintes-Maries de la Mer 20-04-2011

95 – Les droits de l’Homme à la française  21-04-2011

96 – L’ABSTENTION en France  …comme Ailleurs ! 21-04-2011

97 – La Pensée A-Religieuse et A-Politique du gnostique  25-04-2011

98 – Liberté ou, le Premier Paradoxe de l’Homme 08-05-2011

99 – 11 septembre 2001 – Une Lecture Autre … 10-05-2011

100 – « TO BE OR NOT TO BE ? » That is the question  13-05-2011

101 – Le TROIS Traumatismes Psychiques Fondamentaux de l’homme 10-06-2011

102 – Le Couple D.S.K., ce qui ne vous sera jamais révélé !  12-06-2011

103 – “Nés abandonnés” de Jean Pierre VEDEL 25-juin 2011

104 – La LAÏCITE, oui. Mais…Après ?  le 30 juin 2011

105 –  Sujets développés dans mon weblog 03-07-2011

106 – Le REDRESSEMENT de la France ? L’Imposture Politique ! 05-07-2011

107 – L’Intelligence de l’Homme aux vues de l’Analyse fondamentale  15-07-2011

108 – ÊTRE Libre ? le 29 juillet 2011

109 – « Le malaise dans la culture » de S. FREUD le 12 août 2011

110 – ORIGINE DU SIDA le 14 Août 2011

111 – L’IMPOSTURE POLITIQUE le 21 août 201

112- Les Universités d’été du P.S. : 2012 ou l’échec annoncé ! le 27 août 2011

113 – Cette Carence fondamentale qui rend caduc tout discours politique  04-09- 201

114 –  Ce Point commun à tous les hommes.  08-10_2011

115 –   LA POLITIQUE, ces institutions à finalité catastrophique 11-10-2011

116 –  LE POINT FR. ou la Censure médiatique  18-10-2011

117 –  L’ATHÉISME, l’inavouable Croyance en Dieu 21-10-2011

118 –  Les Athées : ces Croyants endiablés 23-10-2011

119 –  L’AXE DU BIEN et L’AXE DU MAL ?  (Qu’appelle-t-on) 02-XI-2011

120 – MOUVEMENT DE GNOSE  15 nov.2011

121 – Monsieur et Madame Joël CENSIER (Lettre Ouverte à) le 23 Nov.2011

122 – LA CRISE MONDIALE, Sa véritable origine  le 06-XII-2011

123 – Jésus ou le CHRISTIANISME ?  le 21 janvier 2012

124 – ARTICLES DE MON BLOGAPART

125 – Si l’on postule… 01-02-2012

126 – François HOLLANDE (Lettre Ouverte)  02-02-2012

127 – ORIGINE DE LA VIOLENCE CHEZ L’HOMME  le 13-02-2012

128 – Jean-Luc MÉLENCHON Lettre Ouverte   le  19-02-2012

129 – JÉSUS de Jean-Christophe PETITFILS  le 22-02-2012

130 – « Plan de Vol » et…Fellation ! le  26 février 2012

131 – ORIGINE FONDAMENTALE DES MÉDIAS (soit celle du Sang d’Encre) 01 mars 2012

132 – Quand la courtoisie individuelle se fait Collective !  le 09 mars 2012

133 – de l’Alpha à l’Oméga Universels via la Dialectique humaine Dieu-Diable le 16-mars 2012

134 – La Lâcheté des hommes (à propos de) le 03 avril 2012

135 – L’ABSTENTION (éloge de)  lundi 09 avril 2012

136 – Raison d’être de la Musique  vendredi 27 avril 2012

137 – François HOLLANDE (Lettre ouverte) mardi 15 mai 2012

138 – Émergence Gnostique Occidentale  dimanche 20 mai 2012

139 – REDRESSEMENT d’abord, CROISSANCE ensuite !  15 septembre 2012

140 – La Femme, son Conditionnement  le 04 octobre 2012

141 – L’AUTISME  LE 05 décembre 2012

142 – sur la notion de CHOIX   le 12-12-12

143 – Autiste (histoire type d’un cas d’) le 16-12-2012

144 – ACTEUR ou COMÉDIEN ? (distinguo) le 22 janvier 2013

145 – GRANDEUR ET DÉCADENCE OCCIDENTALES le 17 février 2013

146 -EINSTEIN et les AUTRES Leur Erreur fondamentale  le 05 mars 2013

147- Les FEMEN au Regard du Troisième Sexe  le lundi 11 mars 2013

148 – Origine de la Violence chez les hommes le 12 mars 2013

149 – LES DROITS DE L’HOMME – L’égarement des Consciences humaines ! le 16 mars 2013

150 – Lettre Ouverte à Pierre Rabhi le 09 avril 2013

151 – Les politiques, tous pourris ?  le 17 avril 2013

152 – LA PSYCHANALYSE DES PEUPLES le 20 avril 2013

153 – Qui es-tu Hasard ?  le  25 avril 2013

154 – LE TERRORISME, Origine et justification le 26 avril 2013

155 – La femme, un « être » inférieur ? le 01er mai 2013

156 – LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE   le 10/05/2013

157 – Pensé Positive, Pensée Négative et Pensée Complexe  le 27 mai 2013

158 – Qu’est-ce que la Gnose ? Un gnostique ?  le 28 mai 2013

159 – HEUREUX LES PAUVRES EN ESPRIT  le 08 juin 2013

160 – LE COMPLEXE DE CASTRATION  le 20 juin 2013

161- L’ECRIT-PRIMAL : LA GNOSE annonce de mon site legnostique.wordpress.com

162-  La Pensée du Jour… à méditer   – le 1er Juillet 2013

163 – La Dépression – Origines psychique et mentale –  le 1er août 2013

164 – Ces Sociétés de Malades pilotées par plus Malades qu’Elles  – le 22 Août 2013

165 – La Basilique Santa Croce  – le 21 septembre 2013

166 – LE FRONT NATIONAL français PEUT-IL VENIR AU SECOURS DE L’EUROPE ?   – le 30 octobre 2013

167 – L’opportunité apportée sur un plateau à François HOLLANDE pour REDRESSER la France  – le 04 novembre 2013

168 – Nicolas Sarkozy, François Fillon : lequel est le mieux placé pour 2017 ? –  le 17 XI 2013

169 – l’homme providentiel !  – le 19 novembre 2013

170 – L’Illégitimité de la Politique en Occident – le 1er décembre 2013

171 – Conscience « simple » – Conscience « double » puis, bonne et mauvaise conscience – le 24 décembre 2013

172 – Jésus, ce gnostique tant ignoré !    –  le 25 décembre 2013

173 – Pensées ordinaires, Pensée Polaire et Pensées Asymptotiques  –  06 Janvier 2014

174 – Le Sens de la Vie ?   – le 31 janvier 2014

175 – « Burning Man » ou l’Échec manifeste du Judéo-christianisme – le 17 février 2014

176 – La femme… moins Intelligente que l’homme ? – le 25 février 2014

177 – La Résolution du Chômage en France –  le 06 avril 2014

178 – La Réincarnation  – le 15 avril 2014

179 – Intelligence et Sexualité chez les Juifs – le 28 juillet 2014

180 – Chris HEDGES le 03 août 2014

181 – ORIGINE DE L’EGO  le 22 novembre 2014

182 – Vous avez dit « Virtuel » ? le 17 février 2015

183 – Comment faire disparaître le FRONT NATIONAL  le 28 mars 2015

184 – « JE SUIS » et le couple-de-forces « Je suis Charlie – Je ne suis pas Charlie » le 15 mai 2015

185 – Origine des Mots, origine du Mensonge culturel le 24 mai 2015

186 – Ma mission du gnostique dans le monde moderne le 1er novembre 2015

187 – « POURQUOI LA GUERRE ? »  le 11 novembre 2015

188 – ABSTRACTION – VACUITÉ  le 22 novembre 2015

189 – L’Homme a-t-il est chassé de la Nature ? le 07 janvier 2016

190 – Qu’est-ce que le BONHEUR ? le 21 mai 2016

191 – Coaching ? Mais vers QUOI ? le 02 Août 2016

192 – LETTRE OUVERTE AUX MÉDIAS le 06 octobre 2016

193 – La laïcité à la française, cause du Déclin social  Février 2017

194 – Lettre Ouverte à l’Eglise Réformée de France  le 04 avril 2017

195 – La CENSURE  le 01 MAI 2017

196 – L’Erreur fondamentale de C.G.JUNG  le 21 juillet 2017

-:-:-:-

Pour tout contact avec l’auteur

E-mail jeansidal@orange.fr

You are on the french web site    http://blogapart.freehostia.com

C.G. JUNG, son Erreur fondamentale – Art. 196

juillet 21st, 2017

Article n° 196

-:-:-:-

C.G. JUNG, son Erreur fondamentale

(Psychanalyse fondamentale)

-:-:-

Écrit de C.G. JUNG

qui est fondamentalement FAUX par sa première affirmation

« Tout animus, comme toute anima, présente un aspect négatif et un aspect positif« .

L’aspect négatif de l’animus, que nous avons remarqué, cherche à provoquer la discussion pour la discussion, à seule fin d’avoir le dessus. C’est un archétype dont la force dépasse la femme. Sous son emprise, elle peut se montrer autoritaire, têtue, agressive ou infantile, tisser des ruses, faire « battre des montagnes », se faire sorcière et castratrice. Chez l’homme, l’influence de l’animus négatif de sa mère le rendra irritable, dépressif, versatile, susceptible ; il deviendra morose, hypocondriaque, estimera qu’il n’est rien, et que rien n’a de sens.

Si la femme se conduit exagérément en homme, si l’animus seul parle en elle, l’homme en arrivera à se cacher, à mentir, laissera se développer en lui l’anima négative. Celle-ci le rendra sombre, cessera de l’inspirer, et dans les cas extrêmes, le poussera à des comportements ou à des décisions irréparables.

Quand l’animus négatif et l’anima négative se rencontrent, l’animosité n’est pas loin. La bataille typique des couples destinés à l’éclatement peut commencer.

Et pourtant, ô miracle !, malgré tous ces mauvais augures, l’heureuse rencontre peut avoir lieu !

Réunissant toutes sortes de conditions et de préalables le plus souvent indiscernables, l’animus et l’anima révélant leur positivité peuvent faire des unions et fidèles et durables, sans recourir à la complicité de « névroses complémentaires ».

L’animus positif rend la femme créatrice, organisatrice, aimante ; il la rend aussi plus consciente ; aimablement conquérante. L’animus positif relie au Soi ; il développe le courage, la spiritualité ; suscite l’inspiratrice et la bonne fée. Elle apprend à l’homme à mûrir, le soutient dans ses épreuves, assure sa complémentarité.

Près de lui, l’anima positive développera les dons de l’homme, le rendra entreprenant, et entre autres biens, lui donnera cet humour, – rare chez la femme -, éventuellement qui, compensera ses dépressions. C’est cette anima qui lui fera idéaliser la femme, y retrouver l' »éternel féminin », dont Goethe a si bien parlé.

L’amour vrai se révèle désormais possible. Les Aphrodite, les Hélène et les Pénélope sont loin. En cet amour toujours nouveau, chacun respecte parfaitement l’autre, et surtout sa liberté, considérant qu’aimer l’autre, c’est l’accepter tel qu’il est, dans son unicité d’être humain. Le couple véritable se révèle être un couple a quatre : l’homme et l’anima, la femme et l’animus. Les rêves sont là, si nécessaire, pour confirmer le bonheur d’une élection réciproque. L’union en sera-t-elle idéale pour autant ? Quelques orages pourront éclater ; mais parce que l’amour reste plus fort que la mort, ils se convertiront en rites de passage confirmant l’indéfectible.

Tel se révèle l’amour vrai, par delà tout sentimentalisme. Sans doute, devant la femme, l’homme continuera de ressentir une peur inconsciente, car elle détient toujours une puissance ambiguë : elle est celle qui, ayant le pouvoir de donner la vie, donne par conséquent, à long terme, la mort. C’est ce qu’ont toujours su le patriarcat et l’institution chrétienne, soucieux de laisser à distance ce « fléau délectable », comme dit Jean Chrysostome. Marie n’a jamais vraiment détrôné Eve. Mystère, beauté, grandeur restent les emblèmes de la femme. Mais à l’heure où celle-ci acquiert son autonomie et se voit reconnue adulte à part entière, il est temps pour elle d’éviter les pièges d’un féminisme exacerbé qui ne ferait d’elle qu’une très imparfaite copie de l’homme, et de travailler à son accomplissement par ce que Marie-Louise von Franz appelle la « libération du cœur ». N’oublions pas que « le féminin porte en lui, comme le disait déjà Ruzbëhan, la lumière de l’Esprit ».

Une et multiple, la femme selon C.G. Jung
par Rolande Biès

-:-:-:-

Pour comprendre cette erreur fondamentale commise par C.G. JUNG

il faut se reporter à mes travaux où j’ai défini :

l’homme premier par :

h = Être + avoir    

et, la femme première par :

f = Avoir + être

 

Où nous comprendrons que l’homme est : Mâle (Majoritaire) + femelle (minoritaire)

et la femme est : Femelle (Majoritaire) +  mâle (minoritaire)

-:-:-

Où il faut comprendre que Être est POSITIF et Avoir est NÉGATIF

autrement dit l’équation de l’homme h = POSITIF + négatif

                                                  la femme f = NÉGATIF + positif

et où il faut également comprendre que là, au stade premier, le POSITIF = le NÉGATIF

équivalence qui cesse très vite lors de l’évolution « en branches », mais où Être demeure toujours du Positif et Avoir du Négatif.

-:-:-

Si on attribue à Être le terme de ANIMUS et à Avoir celui de ANIMA (hypothèse de C.G.JUNG)

les équations deviennent :

h = ANIMUS + anima

f = ANIMA + animus

Pour les chinois il sera écrit :                                          

                                                                                                  h = Yang + yin

                                                                                                  f = Yin + yang

Or, C. G. JUNG dit : « Tout animus, comme toute anima, présente un aspect négatif et un aspect positif ».

CE QUI EST FAUX !

Animus est TOUJOURS positif et Anima est TOUJOURS négatif.

En fait, C.G.JUNG aurait dû employer, tant pour Animus que pour Anima, les termes « Fort » et « faible » et non « Positif » et « négatif ». 

(C.Q.F.D.)

LA CENSURE Art. 195

mai 3rd, 2017

Article 195

-:-:-

CENSURE et SYSTEME SOCIAL

ou le pourquoi de la lutte des Classes

Par l’apport

dans la Pensée Occidentale

d’un Référentiel-Tuteur (la Gnose)

jusqu’ici ignoré de tous

mais,

objectivement défini

(en première mondiale ?)

il devient dorénavant possible

probablement, pour la première fois dans l’Histoire de l’Homme (?)

de connaître les définitions

tout aussi objectives

de l’Amour et de l’Intelligence.

Il s’avère que, par cet apport,

découle la possible résolution

des « problèmes » fondamentaux de l’Humanité.

Cependant, il apparaît aussi

que les Systèmes sociaux

des Pays Occidentaux,

s’étant tous construits par

IGNORANCE

de ces deux données fondamentales…

tout Pouvoir dirigeant

du fait d’être « assis » grâce à cette ignorance

oppose logiquement (!) à ces salutaires données :

LA CENSURE

qui empêche les peuples

d’ Ouvrir les Yeux

sur

ce dont ils sont tous carencés :

l’Amour !

Ainsi carencées et frustrées de l’Essentiel,

les Masses populaires produisent un TRAVAIL

qui profite aux seuls censeurs : les riches.

Honte à ces Systèmes sociaux comme à leurs dirigeants !

___________________

Jean S. Dallière Auteur-gnostique de

la Théorie Universelle de la Complexité (Paris 1985)

Psychanalyste des Peuples et de l’Individu

http://blogapart.freehostia.com

jeansidal@orange.fr

le 01 mai 2017

Lettre Ouverte à l’Eglise Réformée de France – Art. 194

avril 4th, 2017

Article n° 194

-:-:-

LETTRE OUVERTE

à

L’ÉGLISE RÉFORMÉE DE FRANCE

 

Je suis Enfant de ce monde Naturel.

Le monde Culturel m’a fait tel que je suis devenu, Aujourd’hui.

-:-:-

Né sous-x, pendant la guerre (Paris, 1941)

j’ai été adopté par une famille protestante

protestante et très pratiquante.

Dans cette famille, deux pasteurs, de manières différentes,

ont rendu hommage à cette religion. Ils m’ont aussi Enseigné.

Ils furent mes oncles :

Louis Dallière, pasteur à Charmes sur Rhône,

(grand ami de André Chouraqui)

et Émile Dallière, pasteur à Évreux.

Tous deux, Louis (avec son épouse Marie-Caroline née Boegner) et Émile, furent reconnus comme « Justes parmi les Nations ».

Tous Trois ont leur Arbre, en leur Nom, dans l’Allée des Justes, à Jérusalem.

– :- :-

Nourri, dès l’âge de 3 ans, au Protestantisme par le pasteur Pierre Charles Marcel

(PCH pour les intimes) à Saint-Germain-en-Laye

mon adoption m’a fait m’interroger sur ce monde (qui autorise la naissance sous-x !)

mais aussi sur celui de ses diverses Religions…

La parution de la Bible, traduite par André Chouraqui,

fut pour moi un choc terrible.

Elle m’ouvrit les Yeux sur une Religion différente de celle dont on m’avait Nourri.

Étudiant cette Bible pendant plus de 30 ans en la passant au peigne fin de l’Analyse

(et de la Psychanalyse « revue et corrigée » exercée plus de 30 ans)

mes déductions et conclusions ont été bouleversantes,

d’un Enrichissement considérable dont le Protestantisme devrait s’inspirer …

– :- :-

Dès la Genèse biblique, il apparaît que le concept de Dieu, à juste titre, est exclu

et remplacé par YHWH-Elohim qui, ai-je montré par mes études et travaux,

sont des Noms associés comme ÊTRE-AVOIR qui, fusionnés, constituent lAmour.

Ce qui change TOUT pour la compréhension de l’Ancien Testament !

Ainsi peut-on comprendre que ce qui est « produit » par l’Esprit ÊTRE est de YHWH

et ce qui est produit par le Matériel AVOIR est de Elohim.

Ces deux « productions » se font donc par CARENCE d’Amour.

-:-:-

Commençant par la Création matérielle du monde (Elohim),

ce « En Sept Jours » devient clair…

Il n’est pas question de « jours » de 24 heures…

mais de Planètes, encore appelées Lustres suspendus au plafond des cieux.

Un septième de la Création est attribué à chacune des Planètes.

La Genèse est ainsi affaire d’Astrologie.

Pourquoi continuer à croire au premier degré du Verbe

qui maintient les peuples dans l’Ignorance et surtout, dans l’Erreur ?

 

Caïn et Abel

Ils sont deux clans, voire, deux tribus,  et non deux Individus.

Abel est émissaire de l’esprit (YHWH) et Caïn est matérialiste (adepte d’Elohim).

Le matériel tue le spirituel. C’est le Matérialisme qui prend le dessus, déjà.

Mais, au cours de l’Évolution générale de l’Homme, il en est toujours ainsi.

Ce que l’Homme nomme « Evolution » est affaire de transformation du Spirituel en Matériel

et ce, en un laps de Temps qui lui fait croire à la notion (subjective) de Déclin.

 

Les Grands Âges

Adame qui vécu 930 ans, Seth 912 ans , Enosh 905 ans, Noé 950 ans, etc.

Ce sont là les Âges des Tribus et non d’individus.

Pourquoi laisser croire qu’il est affaire d’individus ?

 

Le Déluge

Dans la Bible,

Quand le sujet évoqué se veut spirituel, c’est alors YHWH qui Parle.

Ici, c’est YHWH qui s’adresse à Noé.

Ce Déluge n’est pas affaire de pluie physique, mais psychique.

C’est tout autre chose qu’il faut comprendre de ce Déluge spirituel….

 

La Terre Promise – (Gen. 13/14)

Plus grave de conséquence quant à sa mauvaise compréhension…

Avant qu’il ne nous quitte (09 juillet 2007), j’écrivais à André Chouraqui :

« il n’est pas un seul Juif en Israël ». Il m’a évidemment répondu.

En effet,

de Shem, ce clan qui descend de Noé, nous arrivons à cet autre clan nommé Abram (Gen.12/1)

YHWH s’adresse à ce clan Abram et lui dit : « de la terre que je te ferai voir ».

Etant donné que ce n’est pas Elohim qui s’adresse à ce clan mais YHWH, nous devons systématiquement comprendre qu’il n’est pas ici question de terres géographiques, physiques, mais d’une TERRE SPIRITUELLE.

En résumé :

c’est de la mauvaise interprétation de ce passage

que le peuple Juif n’est plus constitué de vrais « juifs»

car, un véritable « juif » n’a ni dieu ni maître

il ne peut en aucune façon porter une arme et se prétendre propriétaire de terre(s)

Jésus a témoigné du véritable « juif ».

SEULE la traduction de la Bible faite par André CHOURAQUI

permet de réaliser combien le Judéo-christianisme s’est égaré

dans sa compréhension de l’Ancien Testament…

Je comprends mieux pourquoi cette traduction d’André Chouraqui est « censurée ».

Mais.. peut-être, pire encore !

– :- :-

Le NOUVEAU TESTAMENT (N.T.)

Par son étude approfondie, le N.T. nous fait apparaître un Jésus

que le Christianisme ignore, a Défiguré,  depuis 2000 ans

et que mes écrits essayent de « ressusciter » !

Jésus fut un pur gnostique, c‘est-à-dire un « sans foi ni loi » ( = ni Dieu ni Maître) 

Comprendre :

Si on coupe YHWH de Elohim, (soit ÊTRE de AVOIR) alors on crée la Foi de la Religion ; et là, l’Amour est Absent (puisqu’il est fusion des deux ; Ce que l’Eglise préfère ignorer…).

Si on coupe Elohim de YHWH (soit AVOIR de ÊTRE) alors, on crée la Loin les lois Politiques ; et là, l’Amour est absent (puisqu’il est fusion des Deux).

Il n’y a pas d’Amour par la Loi (ce que Moïse a voulu ignorer en proposant ses Tables de la Loi )

Les DEUX fusionnés en UN…  voilà le « sans foi ni loi ».

Celui qui fait de ces DEUX… UN (soit YHWH-Elohim synonyme d’Amour)

on dira de lui qu’il est « sans foi ni loi » ( = ni Dieu ni Maître)

celui là… il est le véritable GNOSTIQUE

La GNOSE étant ÊTRE-AVOIR fusionnés (YHWH-Elohim = Amour = Verbe Lumière).

 

Tout le Nouveau Testament est à comprendre tel un SCÉNARIO

de pièce de théâtre ou, comme on dirait aujourd’hui, de cinéma.

Dans mon ouvrage «  L’Écrit primal : la Gnose » paru en 2015

je développe cette histoire merveilleuse – l’Affaire Jésus  – titrée

« Jésus, l’Acteur du premier Scénario de l’Histoire »

où j’explicite avec détails, tous les prétendus « miracles », toutes les péripéties du N.T.

en montrant que Jésus n’est absolument pas mort sur la croix.

Il fallait, par contre que la chose soit ainsi perçue et crue

pour que sa résurrection ait tout son sens, sens que je dévoile aussi.

Le gnostique témoigne – entre autre –  de l’Immortalité, du Temps Présent (synonyme)

 

Article 182 - Vous avez-dit

Légende – Le Tronc de l’Arbre Nature (= aussi, le Cosmos, l’Universel) avec ses DEUX Branches Culturelles ÊTRE et AVOIR. Le Tronc est ÊTRE-AVOIR fusionnés soit YHWH-Elohim, soit Amour.
Quand ÊTRE est pris seul, la fin, le sommet, de sa spirale Enroulante ( = Néguentropie croissante) par sa notion de « Plafond » donne le Nom de « Dieu » et AVOIR, pris seul, va donner, par sa spirale déroulante (Entropie croissante) celui conséquence de « Diable » avec l’idée de Multitude et de « Mur ». Par ma « Théorie Universelle de la Complexité » j’ai démontré que ÊTRE et AVOIR entretiennent, depuis la Nuit des Temps, un rapport de causalité encore appelé Psychosomatique. Autrement dit que c’est ce Plafond « Dieu » qui place en secteur AVOIR de la Politique ce « MUR » contre lequel les peuples sont contraints d’aller s’éclater !
« Dieu » est dialectique et paranoïaque soit totalement inapproprié.
Les Religions dites monothéistes doivent retrouver ce Tronc-Nature (= Gnose) qui, seul, est salutaire. Le gnostique, il est l’humain qui Marche en la Voie, sur le Chemin Nature de Vérité.

Depuis bientôt 40 ans je rends témoignage de la GNOSE

étant devenu moi-même gnostique, comme Jésus.

Je témoigne du Verbe-Lumière qui (pour information) est ÊTRE-AVOIR fusionnés

ce que tout théologien est obligé d’ignorer… sans quoi, il devient lui-même gnostique !

  • Nota – Je signale qu’être agnostique c’est être extérieur à la Gnose soit en secteurs ÊTRE et/ou AVOIR. En d’autres termes, aux Yeux du gnostique, tout Croyant en Dieu est agnostique.

Dans mes écrits, j’ai également montré que  Laotseu auteur du TAO avec son YIN-YANG

(qui sont respectivement comme Elohim-YHWH soit AVOIR-ÊTRE) pour l’Extrême Orient,

et que Gautama dit le Bouddha, pour l’Orient

sont tous deux comme Jésus pour le Proche Orient.

Comme eux Trois je témoigne à mon tour mais, pour l’Occident

et considère que l’ÉGLISE RÉFORMÉE DE FRANCE

aurait tout intérêt à s’inspirer de mes travaux et études (plus d’un demi-siècle)

résumés dans mon ouvrage « l’Écrit primal : la Gnose » (éd. Edilivre)

pour Enrichir sa compréhension des Textes bibliques

dont, seule, l’IGNORANCE du sens métaphysique entretien la FOI.

Qui pénètre ce sens métaphysique n’a plus besoin d’avoir la foi.

Il Marche alors sur la Voie et, par cela, il est sauvé !

Tel est, certes résumé, le Message de Jésus, le Message gnostique.

-:-:-

La vraie RÉFORME du Protestantisme n’est pas encore faite !

Tant qu’elle ne se fera pas, l’ISLAM pourra se Nourrir d’illusions…

-:-:-

La fin du TERRORISME implique cette Réforme

qui fera disparaître de toutes les Consciences

le concept dialectique et paranoïaque de « Dieu »

pour voir (re)Naître l’Unitaire et salutaire Verbe-Lumière :

ÊTRE-AVOIR

le 04 Avril 2017

Par : Jean S. Dallière

Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

Auteur de « la Théorie Universelle de la Complexité » (1985 Paris)

Auteur gnostique de « l’Écrit primal : la Gnose » (2015 Paris)

http://blogapart.freehostia.com (article n°194)

jeansidal@orange.fr

 

 

 

La Laïcité à la française, cause du Déclin social Art. 193

février 26th, 2017

Article N°193

-:-:–:-

La Laïcité à la française

cause du Déclin social

(Psychanalyse et Recherche fondamentales)

 

Nous sommes gouvernés par des femmes et des hommes instruits, sortant généralement de grandes Écoles. Nous dirons que, plein de savoirs, ce sont des « savants ». Cependant, je n’hésite pas à affirmer que ceux-là sont des ignorants (des) fondamentaux ! C’est pourquoi, ceux qui peuvent témoigner de ces fondamentaux (ce que j’essaie de faire depuis les années 80) sont généralement censurés par les politiques, les religieux, les universitaires, etc., mais aussi par les médias, poissons pilotes des Pouvoirs.

Mais un jour, il faudra bien que les peuples comprennent qu’ils vivent dans la Souffrance des Maux et Fléaux sociaux à cause de cette éviction culturelle des hommes « fondamentaux » (parfois ceux-là sont qualifiés de « Verticaux ») et que, de ce fait – tel un seul Homme – ces peuples marchent vers un Mur contre lequel ils sont contraints de s’éclater. Depuis des siècles il en est ainsi.

Vous remarquerez combien l’expression « être dans le Mur» ou « aller dans le Mur » est de plus en plus employée dans le langage courant…

Qu’appelle-t-on fondamentaux ?

Toutes les Langues de la Terre, à l’image des fleurs de jardins, sont différentes et offrent une particularité qui est propre à la nature du sol qui les a vu naître et croître. Cependant, et la chose n’aura pas échappé à certains spécialistes des Langues, toutes ont en commun une caractéristique universelle que l’on peut comparer, un temps, aux rails de chemin de fer ! En effet, toutes les Langues de la Terre évoluent grâce à deux « rails » – un temps ces rails sont parallèles, mais un temps seulement – et que l’on nomme les verbes Auxiliaires Être et Avoir.

Petite différence avec cette comparaison séduisante des rails de train, ces deux verbes Auxiliaires ont des évolutions qui ne restent pas longtemps parallèles. C’est ce que nous allons observer. Mais nous retiendrons ici que ces deux verbes sont à considérer tels les fondamentaux de toute Langue humaine.

Aux Temps Premiers de l’évolution générale de l’Homme, là où le Culturel est à ses balbutiements (…) et l’homme qualifié de primitif, ces deux rails Être et Avoir évoluent apparemment parallèlement tout en étant axés « sur » un tuteur de référence que symbolise la Verticale. Cette époque obéit alors à ce que j’appelle le Principe de Parallélisme.

Ne retrouve-t-on pas la chose dans bien des jardins et parcs où la plantation de bulbes de fleur, par exemple, est logiquement localisée par un petit tuteur qui est souvent retiré lors des premières éclosions ?

Une autre caractéristique, de taille celle-là, concerne nos deux verbes fondamentaux, c’est la relation de causalité (encore appelée psychosomatique) qu’ils entretiennent depuis la Nuit des Temps, selon l’expression consacrée. En effet, mais cette chose-là est quasiment inconnue des spécialistes des Langues, « Être » est à considérer comme (synonyme de) Cause-première et « Avoir » comme Conséquence(s) ou encore Effet(s) et ce, pour tout événement ou phénomène observable par l’humain.

Un exemple simple pour illustrer cela.

Un enfant joue avec des petits cailloux. Il en lance un en l’air et, le caillou retombe faisant éventuellement quelques dégâts ou bien troublant la surface calme d’une flaque d’eau. Dans l’analyse de ce banal événement nous dirons que le lancer en l’air du petit caillou représente la Cause-première et que sa retombée représente la conséquence. Jusque là, la chose est simple ; elle est non seulement simple mais nous dirons aussi qu’elle est « complexe » ; la complexité étant la possible observation, simultanément, de Être et Avoir, soit la Cause-première avec sa Conséquence. Ne compliquons pas l’exemple si la retombée du petit caillou cause (!) quelques dégâts (qui sont alors effets d’Effet)… car, dans ce cas et pour le commun des mortels, c’est la retombée dudit caillou qui sera considérée comme « cause » de ces dégâts alors que nous connaissons que ce jugement est erroné ! Là, la conséquence a muté en cause, cause qui, trop souvent, sera considérée comme étant à l’origine de l’incident…

Premier constat – C’est la pousse de Être et Avoir « en parallèle » ( = Principe de Parallélisme) soit axés sur le référentiel tuteur « Vertical » qui assure au Collectif humain considéré (ici, celui de primitifs) une Pousse DROITE soit, sans « fruit », c’est-à-dire sans apparition de moindres problèmes sociaux. Là, le Pouvoir n’est pas Schizophrène mais Unitaire.

L’Évolution

L’évolution de l’humanité, depuis ses premiers Âges (dits primitifs), se caractérise principalement par la DIVERGENCE de ses « rails » Être et Avoir.

C’est par cette divergence qu’apparaissent alors dans le cerveau humain les Mécanismes psychiques de la prise de conscience « double » et, avec elle, la naissance d’un Langage dialectique, expression de cette Schizophrénie fondamentale, sociale.

Par rapport à ce tuteur Vertical de référence, c’est de la pousse « Être » devenue oblique que vont émerger des concepts spirituels lesquels (effet psychosomatique oblige) vont déclencher en secteur Avoir leurs Effets les plus directs qui seront appelés «  les idées » (le secteur Avoir ne produit pas de concepts). Pensez ici à mon exemple du petit garçon qui jette en l’air son caillou (Cause-première « Être ») dont la retombée sera l’effet « Avoir ».

Dans un premier temps, les dirigeants responsables de ces Collectifs obéissent à l’association de ces deux verbes Être-Avoir. La gouvernance du Collectif considéré obéit à la Théocratie. Dans la royauté, on parlera des « Deux Corps du roi » où l’un représente le Spirituel par Être et l’autre, le Matériel par Avoir.

Jusqu’au jour où la divergence de ces verbes devenue si importante que religieux et politiques formèrent DEUX branches distinctes, diamétralement opposées, qui seront un temps considérées comme Complémentaires avant de devenir Antagonistes.

Au fil des millénaires, cette Branche Être causale, d’où émergent tous les concepts spirituels, voit germer celui de « Dieu » tandis que sa Conséquence en secteur Avoir (là où se développe l’Idée de Diable!) voit le Collectif considéré se structurer en Société(s) avec ses « pilotes » appelés les politiques.

Cette branche politique, soit celle qui représente Avoir avec toutes ses disciplines savantes, subit une évolution dite à Entropie croissante. En d’autres termes voilà qui veut dire que toute organisation de ladite branche se voit irrémédiablement condamnée, au fil du temps, à se scinder, à se diviser donc à voir se multiplier ses éléments constituants. C’est alors la pluralité des partis politiques avec ses Extrêmes bien connus de nos jours.

Deuxième constat – A travers les Âges, l’évolution de l’entité Être sera dite à néguentropie croissante. Sa symbolique représentation est une spirale qui s’Enroule et qui, en élévation, dessine un cône pointe en Haut. Au sommet de cette pyramide conique se trouve le pyramidion qui, sur le plan spirituel et religieux représente la place du concept de Dieu. Ce concept représente dans les consciences humaines la notion de PLAFOND estimée indépassable et qui invite à la Transcendance.

Troisième constat – Le rapport entre Être et Avoir étant de causalité, le PLAFOND spirituel de secteur Être positionne automatiquement en secteur Avoir, soit dans la vie sociale du Collectif considéré, un MUR contre lequel ledit Collectif est contraint, à vitesse sans cesse croissante, d’aller s’éclater.

Ce MUR (il est idéologique, mental) s’élève en conséquence (il est effet d’Effet comme les dégâts que ferait le petit caillou qui retombe ; cf l’exemple précédent) de l’accélération des événements, accélération qui est due à l’Entropie croissante de Avoir (par carence de Être).

Pendant des millénaires c’est ce schéma-là qui condamna, et condamne encore Aujourd’hui, les peuples à partir en Guerre avec, souvent, les forces du désespoir.

L’Europe a été constituée pour conjurer ce schéma-là mais rien de culturel ne saurait défier le Temps. L’Europe est une entité culturelle soit, artificielle (non naturelle) qui, de ce fait, est appelée à ne pas « tenir ».

Note – La complexité de ce Mécanisme Néguentropie-Entropie échappa, jusqu’à ce jour, à toutes les consciences savantes, universitaires et autres, y compris à A.Einstein et S.Freud… D’où cette question, en 1933, que posa A. Einstein à S. Freud « Pourquoi la Guerre ? » question à laquelle ni l’un ni l’autre ne sut répondre. Il en est toujours de même de nos jours, cette découverte faisant partie de mes travaux officialisés par leur publication en 1985 par « la Théorie Universelle de la Complexité », travaux qui furent présentés à l’Élysée, au président de la République François Mitterrand par son Conseiller personnel à la Culture, l’académicien Eric Arnoult (pseudonyme Erik Orsenna).

La Laïcité à la française

En 1905, la France a établi une loi dite de Séparation des Églises et de l’État, ce qui correspond, d’après ce que je viens de vous exposer, à volontairement COUPER cette relation universelle de causalité entre Être et Avoir (en aucun cas cette relation ne peut être coupée du fait d’être naturelle et universelle).

De ce fait humain, c’est rendre Avoir (tout ce qui a trait à la Matière, aux savoirs Matérialistes) indépendants de sa Cause-première Être (image de l’électron devenu libre).

Aujourd’hui en France, les polémiques sont nombreuses à ce sujet, les émissions télévisées aussi, les articles médiatiques plus encore car… tous ces responsables qui (nous) gouvernent, au même titre que tous les médias, universitaires et autres… sont IGNORANTS de ces fondamentaux succinctement exposés ici.

Dans son idée première cette loi de 1905 présente un volet pouvant être estimé « positif » du genre : « Puisque c’est le Plafond de la religion (en l’occurrence, le Judéo-christianisme) qui positionne dans le secteur social un Mur contre lequel nous sommes condamnés à aller nous exploser… coupons-nous de ce Plafond ».

Jusque-là, l’idée peut être considérée comme séduisante dans la mesure où, en conséquence, (ce qui pouvait alors être effectué !) le REDRESSEMENT de la Pousse sociale avait été orchestrée. Non. Ce sont les Affaires qui ont pris toujours plus les pouvoirs, rajoutant sans cesse du déroulement à l’Entropie croissante de la branche sociale qui, pliant sous le poids des Affaires, demandait toujours plus de soutiens, soit de supports financiers, d’investissements. Ce qui s’appelle orchestrer la RUINE sociale du Pays.

Aujourd’hui, soit en 2017, et à la veille d’élections présidentielles, les candidats s’affrontent, avec des plans plus ou moins cohérents, mélangeant allégrement les impératifs entre « Redressement » pour certains et « Croissance » pour d’autres sans avoir compris que polariser les efforts sur la Croissance est la dernières de choses à faire. Seul le Redressement du pays (qui est « dans le Mur ») dégage un espace entre sa « pointe » de branche alors Redressée et le Mur, espace qui est seul propice à l’emploi.

Ce Redressement salutaire ne peut s’effectuer QUE par « l’injection », dans la Société, de cette Valeur essentielle Être qui est seule Verticalisante. Un premier temps, cette Injection donnera l’impression de se faire au détriment de Avoir qui n’est QUE compensatoire. Malheureusement, les politiques n’apprennent pas à gérer ce paramètre Être. De ce fait, ce sont les religieux qui s’en sont emparés…

Mais, encore une fois, ceux qui aspirent à la gouvernance de la France, parce qu’ignorant ces données fondamentales que je vous expose, sont impuissants à orchestrer ce dont chacun à Faim et Soif… le Bien Être. Tous sont obnubilés par le bien Avoir

Il n’est pas de sujet plus important que celui-ci pour le Devenir immédiat de la France comme pour celui des Pays Européens. Sans parler des autres Pays du monde…

En guise de résumé et conclusion

Le Déclin social n’est pas une fatalité. Par ma Théorie Universelle de la Complexité j’ai montré – et plus que scientifiquement démontré – que ce Déclin était dû à la non mise en parallèle des Auxiliaires Être et Avoir. Cette mise en parallèle (Principe de Parallélisme) est possible, elle n’est pas une Utopie ; l’Égypte Antique l’a appliquée pendant près de 3000 ans ! Elle est synonyme de Connaissance, non de seuls Savoirs. Le distinguo – non observé par la Pensée Occidentale – entre Connaître et Savoir est une priorité absolue dont dépend la Bonne Santé des peuples.

L’ILLEGITIMITE de la fonction politique n’est plus à démontrer ; cette fonction délaisse aux seuls religieux la gestion (et encore si mal !) de l’entité essentielle « Être » de l’humain qui se trouve, de ce fait, socialement en Manque de (Bien-)Être.

D’où le mal-Être de toute Société en voie d’Ouverture (le Pouvoir est Schizophrène) qui essaie de Le compenser par du bien-Avoir…

Cette démonstration fut portée à la connaissance de François Mitterrand alors président de la République Française. Des courriers officiels de l’Élysée l’attestent.

Comment appeler cette non-Action de sa part ?

Comment appelez-vous cette non-action du médecin qui, au chevet d’un malade mourant, possédant le remède « miracle » ne le lui applique pas ? Et quand, dans l’exemple, il ne s’agit pas d’un malade mais de Peuples en souffrances de graves Maux et Fléaux sociaux et en phase de Déclin ?

Comment appelez-vous ce manquement à finalité meurtrière ?

Comment sont respectés les Droits de l’Homme face à la restriction orchestrée de la diffusion de Savoirs (notion de Censure) et, plus encore, de la Connaissance ?

Je ne suis pas sans ignorer la difficulté majeure des responsables politiques qui ont alors à désigner le responsable-coupable de ce Déclin mortel (le Judéo-christianisme et, Demain, l’Islam…). Mais, c’est par là qu’il convient de passer pour tendre vers un salutaire Sur-humanisme débarrassé de ses Causes-premières « mortelles » qui sont la croyance en un Dieu ou PLAFOND pathologique (Paranoïa Collective et non « Névrose » comme S.Freud le prétendit timidement pour ne pas offenser la Mémoire de ses géniteurs…).

C’est ce Plafond qui condamne les Peuples soit à la Guerre soit à l’éclatement contre un MUR qui se rapproche de Tous et chacun chaque jour davantage…

Février 2017

Par Jean S. Dallière

Psychanalyste fondamental de l’Homme

Auteur de la Théorie Universelle de la Complexité

jeansidal@orange.fr

LETTRE OUVERTE AUX MEDIAS Art.192

octobre 8th, 2016

Article N° 192

-:-:-:-

LETTRE OUVERTE AUX MEDIAS

« Pourquoi la Guerre ? »

demanda A.Einstein à S.Freud

dans un courrier personnel de 1933

      Les responsables politiques, femmes et hommes confondus, nous conduisent tous et chacun « dans le MUR ». Combien sommes-nous à le ressentir, à le penser, à en être convaincus ?

A l’approche des prochaines élections présidentielles françaises de 2017, les avis s’expriment toujours plus nombreux, les langues se délient, à ce sujet-là aussi.

Mais qu’est-il donc ce « MUR » tant de fois évoqué ? A quoi correspond-il vraiment ? A-t-on raison de le craindre ? Doit-on en avoir Peur ?

Il me fallut plus de trente années de recherche fondamentale, en chercheur autodidacte et libre (…), pour découvrir LA réponse à cette question de fond (elle répond aussi à cette interrogation capitale de A.Einstein posée à S.Freud en 1933 à laquelle ni l’un ni l’autre ne put apporter de réponse…), et c’est dans les années 80, après avoir élaboré une théorie révolutionnaire (…) concernant l’Évolution Générale de l’Humanité – la Théorie Universelle de la Complexité (publiée en 1985 par un éditeur parisien) – que cette réponse fut portée à la connaissance du président de la République d’alors – François Mitterrand – et ce, par son conseiller personnel à la Culture, l’académicien Eric Orsenna. Son courrier officiel de l’Élysée me l’atteste comme celui, tout aussi personnel, du président qui me précisa « en avoir pris connaissance avec intérêt » (sic).

Ce MUR, (il peut faire penser à celui tant connu de par le monde et nommé « Mur des lamentations », en Israël), s’avère être la directe CONSEQUENCE d’un « Plafond » (!) qui a pris place dans la Conscience des hommes (uniquement des hommes) dès que ceux-ci, par l’accumulation d’idées dites « arrêtées » qui mutèrent en dogmes religieux, eurent l’idée du concept d’un Dieu unique, tout Puissant et Extérieur à l’Homme.

En clair, et pour l’Occident, cette non encore fameuse théorie démontre d’une manière irréfutable (ce qui dérange bien des scientifiques, universitaires, politiques, et autres…) que cette Religion appelée le Judéo-christianisme est à l’origine de ce MUR (il est à l’origine de tous les conflits GUERRIERS) contre lequel les peuples occidentaux sont contraints d’aller « s’éclater ».

Il est aussi à l’origine des drames Terroristes actuels ; ce que personne ne semble voir et savoir…

Parce qu’elle est irréfutable et issue d’une conscience non « académique », cette théorie est maintenue depuis bientôt 40 ans sous les boisseaux de Dame Censure.

Il est à noter aussi et surtout que par ces mêmes travaux une Issue de Secours pour l’Homme est décrite mais qui, déjà portée à la connaissance de responsables, ne fait pas leur jeu, eux qui détiennent leur(s) siège(s) ou fauteuil(s) grâce (!) à l’accumulation des Maux et Fléaux sociaux.

P.S. Il n’est pas inintéressant de constater que si géniales furent les consciences de A.Einstein et de S.Freud, elles ne purent trouver – parce que juives justement ! – LA réponse à cette question de fond. En effet, « la statue ne peut prendre conscience de son piédestal sans tomber ! »

le 04 octobre 2016

________________________________________________________________

Jean S. Dallière Auteur-Psychanalyste fondamental – jeansidal@orange.fr

Note – Ce courrier a été adressé dès le 04 octobre et le jour suivant aux médias suivants : Marianne, le Figaro, le Point, l’Express, l’Humanité, le Parisien, le J.D.D. d’Europe n°1, le Wahington Post Company, la Tribune, la Croix, le Télégramme , Libération, le Canard Enchaîne, Internote, Challenge, Médiapart, le Monde, Damien Thevenot d’Antenne2, Sud Ouest.

A ce jour (le 09 octobre), pas de réaction…!!!!

Coaching ? Mais, vers QUOI ? Art.191

août 2nd, 2016

   Article n° 191

-:-:-

 Coaching ?

Mais, vers QUOI ?

(Analyse fondamentale)

 

   Le coaching est un accompagnement personnalisé cherchant a améliorer les compétences et la performance d’un individu, d’un groupe ou d’une organisation, grâce à l’amélioration des connaissances, l’optimisation des processus et des méthodes d’organisation et de contrôles (Wikipédia).

– :- :-

     Le coaching est une profession qui devient de plus en plus à la mode et qui me semble vouloir prendre le relais (?) de la Psychanalyse qui, pour de nombreuses raisons, s’essouffle (notamment à cause de l’Inconscient que S.Freud, contrairement à ses assertions, n’a jamais découvert ; ce qui rend cette discipline totalement caduque comme toutes les disciplines autres qui utilisent ce concept…). Il ne se passe pas une journée sans que le mot ne soit entendu prononcé dans la presse, par des médias notamment, à la radio, dans les rues, etc….

      Vers 19h00, hier soir, faisant ma sortie quotidienne en bord de mer, passant pour ce faire sur une partie de piste cyclable, je fus arrêté et interpellé par un beau sourire de connaissance, la fille d’une amie de longue date qui, à vélo, rentrait à son domicile avec son grand fils. Nous échangeâmes quelques propos, d’ordre général d’abord, propos qui se sont vite orientés vers sa profession qui est celle de Coach (elle est, dit-on, brillante en ce domaine et exerce depuis quelques années dans l’Est de la France). Elle évoqua pour moi certaines de ses expériences et démarches, me citant aussi ses maîtres de références (que je ne connais pas, étant allergique à la lecture depuis… toujours), me conseillant néanmoins de les lire (!), nous accrochant gentiment sur certaines notions de base très classiques comme : la psychanalyse freudienne (et autre !), l’Inconscient, l’amour, l’ego, etc.. notions vis-à-vis desquelles j’ai une approche très différente, autre que classique. Assurément, nous ne partageons pas les mêmes « valeurs ». Pour moi, toutes ces notions, employées notamment dans cette profession, sont subjectives, pour ne pas dire fausses ; je l’ai démontré depuis longtemps déjà par mes travaux de recherche fondamentale qui, évidemment, ne plaisent pas beaucoup à ces professionnels ; entre autres…

    Une partie de ma nuit fut passée à réfléchir à cet échange ; d’où cet article de ce jour.

    Que penser de cette profession récente dans notre Culture Occidentale ? A quoi correspond-elle ? A quels besoins vraiment ?

    Tout le monde sait très bien que les Sociétés  Occidentales ne se portent  pas vraiment bien !  Les dirigeants d’entreprises, au même titre que les employés d’ailleurs, ont de plus en plus maille à partir avec l’espoir d’un lendemain Heureux. L’Avenir semble toujours plus terne et même bouché à toutes ces consciences. Ne parlons pas de celles qui sont sans travail, qui en recherchent, mais qui, faute de moyens financiers (…) ne vont évidemment pas consulter ce type de conseillers. Les Systèmes sociaux semblent coincés, grippés, de toutes parts, ils s’articulent de moins en moins bien. Le Grand Corps social est non seulement Malade mais il souffre, entre autre, d’une sorte d’Arthrose Collective. Il doit consulter des «kinés» spécialisés, mieux, des «ostéopathes» d’un autre genre sensés relancer, (re)dynamiser, la Mécanique, même si pour certains esprits, c’est trop tard ! Voilà cette mission moderne que se sont donnée les coaches, profession tout juste majeure et qui a fait ses classes dans le milieu sportif.

    Ces professionnels des temps modernes semblent être là pour décoincer les consciences, leur faire entrevoir des possibilités qu’elles ont en puissance, au plus profond d’elles-mêmes, et dont elles doivent Accoucher mais sans savoir comment ? Par quels moyens ? Le coach sait cela, lui. Ces consciences « malades », une fois éveillées, doivent pouvoir entrevoir des possibilités jusqu’ici ignorées, insoupçonnées, enfouies dans un potentiel à faire émerger, redonner du Souffle (au sens spirituel), redonner cette envie d’avancer, de faire, d’entreprendre, de mettre un pied devant l’autre, déclencher des élans, redonner du tonus, passer du baume au cœur mais surtout sur les idées pour qu’elles «glissent» harmonieusement en compagnie des Autres, de ce Collectif qui se délite si dangereusement…

     Le Coach serait-il donc un Embaumeur social des temps modernes ?

   Il est à remarquer que le Coaching attire de plus en plus les femmes – et, ce n’est pas un hasard ! – même s’il fut lancé par des hommes qui, rappelons-le ont, seuls, le pouvoir de créer des concepts. La Femme ne pouvait pas créer ce concept-là, pas plus que les autres. Elle conçoit, elle, des enfants ! A chacun sa tache…

   La responsabilité de la dynamisation de la Société se féminise donc car, les hommes, surtout eux, semblent de plus en plus être en bout de course. En d’autres textes j’ai démontré, en effet, que la phase actuelle des Sociétés occidentales était celle du Matriarcat où les femmes tentent de s’emparer des rênes du pouvoir, de tous les pouvoirs et ce, dans tous les domaines, politiques, scientifiques, etc.. Comme en conclusion, j’ai même rajouté que les femmes ont cette impression trompeuse (impression trompeuse est une pléonasme !) de «monter» alors qu’en réalité, ce sont les hommes qui «descendent». Mais ceci, il convient de le taire, ça ne rend service à personne puisque c’est la réalité !

   Et si le Coaching voulait DIRE, signifier, tout autre chose ?

   Il n’est un secret pour personne là non plus que les Sociétés Occidentales – entre autres – sont «dans le MUR». Je ne vais pas ici exposer ni le pourquoi ni le comment. Je l’ai explicité en d’autres pages (notamment dans mon dernier livre « L’Ecrit primal : la Gnose » sous titré « L’Issue de Secours pour l’Homme » chez Edilivre; http://www.edilivre.com/l-ecrit-primal-la-gnose-jean-dalliere.html) en exposant le Principe universel (avec son Entropie croissante…) auquel les Collectifs sociaux axés sur AVOIR obéissent, auquel ils sont soumis. C’est ici un pur constat que je fais même si ledit MUR peut sembler reculer alors que nous avançons encore et toujours. Serait-ce là un MUR virtuel ? Un MUR asymptotique ? Non ; rien de cela. Il est bien réel pour qui sait Voir.

   Et si tous ces Individus au moral en berne, à l’énergie correspondante, freinaient en fait des quatre fers, par réaction instinctive, par pulsion de survie (!), comme pour ne pas se voir précipités, projetés, contre ce MUR qu’ils ressentent subconsciemment, comme imminent, sans pour autant pouvoir le désigner, le localiser pour le démolir ?

   Et  si ce freinage instinctif était un sursaut de «sauve qui peut», un signal d’alerte, de refus d’aller au casse pipe pour DIRE qu’il pouvait être bon de lever le pied pour RÉFLÉCHIR sur l’orientation de ce Système social devenu fou ?

  Dans cette hypothèse, le Coaching prend une toute autre signification et devient un «pousse au crime». La femme s’en emparant, après avoir mis au monde l’Individu, coache la FIN de la Société, accompagne vers la Mort ces Individus qu’elle a enfantés et Elle devient la Fossoyeuse patentée des Collectifs sociaux. Bon nombre d’entre elles accompagnent, justement, les gens en fin de vie…

   La Femme ouvre la « parenthèse » de la vie. Elle se félicite (!) maintenant, semble-t-il, de la refermer sans comprendre la Cause-Première et la raison d’être de son Action ; l’analyse fondamentale n’est pas son fort… La gestion du déclin d’une Société, de toute Société, s’est toujours faite par la femme.

   Mais tout ceci est Inscrit, depuis toujours, dans le Grand Livre de la Vie que je ne fais que Lire (celui-là, oui !) et dont témoignent mes modestes ouvrages. 

                                                                                                                                                       le 02 Août 2016

Par Jean S. Dallière

Gnostique-Auteur. Psychanalyste fondamental

Qu’est-ce que le BONHEUR ? Art. 190

mai 21st, 2016

– Article 190 – 

-:-:-

Qu’est-ce que le Bonheur ?

     Voilà des siècles pour ne pas dire des millénaires que les philosophes en particulier, que les hommes en général, s’interrogent sur la nature du Bonheur au même titre que : la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, etc. et maintenant, la Laïcité ! Et, à ce jour, nulle réponse satisfaisante ne s’est présentée à leur conscience. Ils s’interrogent toujours et, ne trouvant pas de réponse satisfaisante, ils persécutent à ces sujets les Jeunes qui passent des examens… de philosophie, de littérature et autres matières.

En supposant que j’affirme avoir, à ces questions fondamentales, les réponses tout à fait objectives pour ne pas dire définitives (!), vous remarquerez ce phénomène assez extraordinaire qui veut que la conscience humaine ne se satisfasse jamais d’une réponse quasi définitive et que cette conscience préfère entretenir la subjectivité du doute, celle des non-réponses. On remarque cela au sujet notamment de la Bible avec la Création du monde qui se produit en Sept jours (!) – aberration quant à l’interprétation de ces textes – ainsi que les prétendus miracles de Jésus qui n’en sont absolument pas dès lors qu’on les analyse, qu’on les décortique par explication de leur signification métaphysique, ésotérique. On s’aperçoit alors que les Croyants sont comme déçus par ces explications et préfèrent encore entretenir le Mystère à leur sujet, puisque, bon nombre d’entre eux ont grandi (!) avec ces Mystères

L’homme n’a, à ce jour et à ma connaissance, jamais résolu l’énigme de l’origine comme de la nature du Bonheur. Pourquoi cela ? Tout simplement – si je puis dire ! – parce qu’il a délibérément (?) voulu (?) ignorer l’État de cette origine dont il est le produit vivant. Qu’est-ce à dire ?

L’espèce Homme est un produit de la Nature ; certes, il en a été chassé, il l’a quittée, mais les composants qui le constituent ne sont pas moins naturels.

Une fois chassé de la Nature, l’Homme a construit un nouveau milieu – le Milieu Culturel – dans lequel s’est élaboré son Langage verbal, lequel est constitué de bon nombre d’interrogations dont celle-ci : qu’est-ce que le Bonheur ? Et les humains, pour répondre à ce genre de questions de fond, n’ont pas idée de s’interroger sur Mère Nature qui les a conçus. Je vais donc combler ici ce manque et vous allez voir que la réponse à ces questions va apparaître très clairement, très simplement même.

La définition de la Nature (qui contient la base de la résolution de toutes les énigmes mentales de l’Homme) peut être présentée telle une Équation :

La Nature = ÊTRE + AVOIR (fusionnés)

C’est après avoir fait cette découverte que j’ai pu établir les « équations » de l’homme et de la femme. A sa naissance :

l’homme = Être + avoir (avec une carence en Avoir)

la femme = Avoir + être (avec une carence en Être).

Vous l’aurez compris, c’est à partir de leur carence individuelle que les humains ont établi leurs relations amoureuses et élaboré leur Milieu Culturel

De surcroît, j’affirme que cette Équation de la Nature est aussi LA définition de l’Amour (avec un grand A), cet Amour que les humains recherchent en vain dans leurs démarches amoureuses. Chacun recherche son complément manquant. Autrement dit, une fois chassés de la Nature, les humains se sont systématiquement retrouvés en CARENCE d’Amour. Ceci, un enfant de 10 ans peut le comprendre … mais peu d’adultes !

Ainsi, dans leur Milieu Culturel les humains ont créé les Mots pour leur vocabulaire qui, TOUS, ont pour origine cette douleur d’avoir été chassés de l’Amour. Tous les Mots de tous les vocabulaires de toutes les langues de la Terre sont les produits de cette carence d’Amour. On peut donc dire et affirmer, sans crainte de se tromper, que dans la Nature, l’Homme était Heureux, il vivait ce Bonheur MAIS, comme les Animaux, il ne pouvait en avoir conscience. Il ne (le) savait pas.

C’est une fois sorti de la Nature que se sont développés en l’Homme les mécanismes psychiques de prise de conscience « double » et, avec eux, l’émergence de tous les SAVOIRS.

L’homme s’est donc mis à s’interroger sur tout ce qu’il avait perduà son insu ! – en quittant ce Jardin d’Éden, ce Paradis perdu, qui est synonyme de Bonheur (comme synonyme de Liberté, d’Égalité, de Fraternité, etc.) et s’est mis en quête de Le chercher. Il ne Le trouvera évidemment jamais dans son Milieu Culturel , ces valeurs y sont devenues ces carottes qui sont positionnées sous le nez des peuples pour les faire progresseret la question reste posée et continue encore et toujours à le tarauder. En conséquence, il fait souffrir quantité de Jeunes penchés sur leurs feuilles blanches d’examens qu’ils doivent noircir par des propos inadéquats en quête d’une inaccessible réponse. En toute logique, avec cette réponse que je donne, les choses devraient changer…. Au cours de ce 3ème Millénaire ou encore plus tard  ?

le 20 mai 2016

Par Jean S. Dallière 

gnostique-Auteur – psychanalyste fondamental

L’Homme a-t-il été chassé de la Nature ? Art.189

janvier 7th, 2016

Article 189

-:-:-

L’ Homme a-t-il été chassé de la Nature ?

-:-:-:-

par Jean S. Dallière

Auteur gnostique – Psychanalyste fondamental

-:-:-:-

Rappel succinct – Certains Textes anciens – notamment ceux de la Bible – évoquent l’apparition de l’Homme sur la Terre (cf. Genèse 2 verset 7) précisant que YHWH Elohim (malencontreusement traduit, beaucoup plus tard soit vers le 3ème – 4ème siècle, par « Dieu ») façonna l’Espèce Homme à son Image (…) dont l’homme nommé Adam et ce, au Septième Jour de la Création (…). Je précise ici bien que ce ne soit pas l’objet de cet article, que ces « Jours » là ne sont pas des durées de 24 heures mais des attributions de la Création du monde à des planètes de notre système solaire. Nous sommes là à l’origine de l’Astrologie.

Quelques versets plus loin, autrement dit quelque temps plus tard, apparaît la création de la femme dont on sait qu’elle fut séduite par la Parole du Serpent qui l’invita à manger le fruit défendu (notion ici du Péché Originel auquel, ceci dit en passant, l’Islam, et à tort, ne croit pas ! Ce qui constitue une carence idéologique grave de conséquences de cette religion…) lequel fruit eut pour direct effet de lui « ouvrit les yeux » sur la distinction du Bien et du Mal (distinction d’une Dialectique qui est étrangère au Milieu Naturel). Ces Écrits, considérés comme sacrés pour des milliards d’humains depuis de nombreux siècles, font donc porter à la Femme – et à la Femme seule ! – LA faute dont la conséquence fut fatale pour toute la descendance soit, toute l’Espèce. En effet, c’est suite à cette faute que le Couple Adam et Eve fut chassé de ce Jardin d’Éden synonyme de : la Nature.

-:-:-:-

Quelques millénaires sont passés maintenant depuis cette version biblique de la Création du monde par Dieu (!). Autrement dit, la Conscience humaine, grâce à son élévation inhérente à l’évolution générale (elle est synonyme d’élévation du niveau des Consciences, de toutes les consciences de toutes les Espèces de la Terre) peut avoir sur ces Textes estimes sacrés, une interprétation autre, mieux, une traduction autre des premiers temps de la vie sur Terre.

Une première précision d’importance.

La Nature, au sens large du terme, soit TOUT de ce Corps cosmique, universel, UN, etc. auquel notre espèce Homme appartient au même titre que toutes les autres espèces, N’EST PAS DIALECTIQUE.

Autrement dit, tout, absolument tout… de son plus petit élément (l’électron de l’atome par exemple) à son plus grand constituant (la galaxie par exemple) de cette Nature est VIE.

La Mort, telle que l’Homme la pense, ne doit en aucun cas être opposée à la vie, elle en est un élément constituant. La mort peut être opposée, oui, à la naissance, aucunement à la vie. Nous dirons donc que le fait, pour l’homme, de croire en la mort est déjà comme la preuve qu’il ne vit pas DANS la Nature, qu’il n’est pas en communion avec Elle comme toutes les autres espèces. Cela prouve qu’il en est Extérieur sans pour autant en être totalement coupé… Ce qu’il ne peut

Comment naissent les Espèces ?

Chez l’Homme, comme pour toutes les espèces sexuées, le rapport sexuel – mâle-femelle, homme-femme – est indispensable pour assurer sa descendance. La Nature, elle, Berceau de toutes les espèces, peut être pensée androgyne. Qu’est-ce à dire ?

Ce sont les volcans sous-marins (uniquement ceux sous-marins) qui, lâchant leur lave (analogie avec le sperme masculin) féconde l’Océan, liquide amniotique de la planète. C’est ainsi que l’Océan se trouve être la source de TOUTES les espèces de la Terre. C’est par cette force ascensionnelle dont il va être maintenant question, que nombre d’espèces ont transité de l’océan pour vivre sur la terre ferme. On remarquera le nombre impressionnant de similitude entre certaines espèces marines avec celles devenues terrestres (crabes de mer et crabes terrestres, araignées de mer et araignées terrestres, anguilles et serpents, etc.. etc. La liste est longue !).

Comment l’Homme a-t-il pu se retrouver exclu de la Nature ?

Pour aborder cet aspect de la question, nous devons faire ce que certains esprits estimeront être de la science fiction c’est-à-dire décrire par des mots (!) cette partie de vie de l’Homme qui fut antérieur à l’apparition de la Parole. Comme si, alors que le bébé venait au monde il lui était demandé de nous décrire comment ça se passait, là d’où il vient ! On voit bien le ridicule de la chose. Cependant, il en est de même pour l’Intelligence de l’Homme qui sera à jamais incapable de décrire avec objectivité ce qui s’est passé avant l’apparition de Adam et Eve sur Terre. Je vais quand même faire cet essai périlleux…

Dans notre espèce Homme, la femme accouche de l’enfant nouveau-né lequel, de facto, se trouve chassé du milieu symbiotique qui l’a conçu. Je prends cet exemple d’analogie sachant qu’il ne peut pas exister, chez l’Homme, d’exemple qui soit étranger et qui ne « parle » analogiquement de la Nature qui l’a conçu. Selon cette affirmation, on peut donc dire que si la Femme « accouche » c’est parce que la Nature a accouché, Elle aussi, de toutes les espèces qui sont sur cette Terre. Mais, va me dire mon lecteur interrogatif : « toutes les espèces ne sont pas extérieures à la Nature ?  » En effet, il n’y en a qu’une et, UNE SEULE : l’espèce Homme.

Toutes les espèces forment entre elles une pyramide des espèces avec une majorité d’entre elles situées vers sa base. Plus on s’élève, plus on trouve des espèces à plus haut niveau de conscience (conscience « simple ») donc, en nombre toujours plus réduit.

L’Ascension est cette règle qui touche TOUTES les espèces sans exception. Toutes sont contraintes de s’élever guidées pour cela par les rayons solaires qui jouent le rôle de tuteur référent, et grâce aussi à la Lune qui, Elle, tient le rôle d’aspirateur de Formes; elle aide ces Formes à s’extraire de la Base de ladite pyramide pour tendre vers son sommet. C’est ainsi que l’espèce qui est au sommet est appelée à sortir de cette pyramide, à s’extraire de la Nature et à constituer un milieu autre appelé le Milieu CULTUREL .

Là se trouve maintenant l’espèce Homme, toujours plus extérieur et éloignée de la Nature. Où il faut préciser qu’avant l’espèce Homme, il y eut une autre espèce qui tenait cette place dominante, comme une autre espèce la tiendra à la disparition de l’Homme. La chose est inévitable.

Quels intérêts pour l’Homme d’avoir été chassé de la Nature ?

Créé par l’Homme le milieu Culturel révèle quelque chose de très important, de fondamental, qui semble ne pas avoir été encore perçu par les consciences scientifiques traditionnelles soit les plus éclairées et que je vais révéler ici.

Axiome – Mon exposé s’appuie sur l’axiome selon lequel il faut avoir quitté son milieu originel (ce sera ici la Nature) pour pouvoir prendre conscience « double » des composants, des constituants fondamentaux dudit milieu d’origine.

Je parle ici de conscience « double« . Qu’est-ce à dire ?

Tous les éléments – encore appelés individus – qui composent la Nature (le Minéral, le Végétal et les espèces Animales) sont habités par des Mécanismes psychiques (en fait, une Énergie vitale) qui garantissent leur survie. On parlera de Symbiose quand ces individus vivent dans l’Océan, et on parlera d’Osmose quand ils sont sur la terre ferme. Ces Mécanismes psychiques (plus ou moins élaborés suivant leur altitude au sein de la pyramide des espèces) sont soumis à la prise de conscience « simple » qui est cette caractéristique vitale de la Connaissance en laquelle sévit le temps PRESENT.

Cela ne peut « dire » quelque chose qu’à partir du moment où, sortie de la Nature, l’espèce considérée (ici, l’Homme) prend conscience « double » des éléments qui composent son environnement. A partir de ce moment-là, cette Connaissance commence à se déliter pour laisser place aux éléments de sa décadente décomposition (les futurs Savoirs) : c’est alors le temps Présent qui s’estompe pour laisser émerger les temps Passé et Futur.

En effet, ce faisant, l’Homme cesse de vivre en Connaissance avec le milieu Naturel, il prend alors conscience de lui-même (d’où cette conscience double) par laquelle va se développer tout progressivement le SAVOIR, tous les Savoirs. Là, on ne parlera plus d’osmose, encore moins de symbiose. Tel est cet espace où sévit la Conscience double.

Au fil des temps, l’Homme se sentira, tout progressivement, toujours plus distant de son milieu naturel initial, avec ce sentiment d’avoir été rejeté par lui, et même comme abandonné ! En fait,il est abandonné à lui-même. En lui, l’émergence de l’Ego (qui génère l’idée de Personnalité) participe à compenser, tant bien que mal (!) cette Perte d’Amour avec son Milieu originel et il se mettra alors en quête, à travers toutes ses Actions et le vocabulaire naissant d’un Langage… à essayer de justifier sa vie sur Terre. En réalité, il ne vit plus, il tente de survivre.

Le Langage qui apparaît chez l’Homme apporte une information capitale quant à la composition du Milieu Naturel !

Ce Langage se construit puis s’articule autour de DEUX sous-référentiels majeurs qui sont ÊTRE et AVOIR (ÊTRE séparé de AVOIR). C‘est donc à la lumière de mon axiome précédent que nous pourrons et devrons comprendre la structure fondamentale de la Nature qui est ce Référentiel complexe, unitaire, que les humains ont maintenant bien oublié !

La Nature est fusion de ÊTRE-AVOIR où ni ÊTRE ni AVOIR n’est isolément observable. Autrement dit, nous devons considérer qu’en observant un animal sauvage dans la Nature nous voyons en même temps et son Corps (AVOIR) et son « Mécanisme psychique » (ÊTRE). En d’autres termes nous pouvons affirmer que son ÊTRE est son AVOIR, que son AVOIR est son ÊTRE.

Mais… il n’en est pas de même chez l’Homme !!

Par rapport à ce Référentiel Nature Vertical (symboliquement estimé ainsi mais l’idée de Rectitude est plus appropriée ; il est le Tao chinois par exemple), son entité ÊTRE s’est développé d’un côté (arbitrairement, nous dirons qu’il s’est développé dans des espaces ou « sphères » à gauche du Référentiel Vertical Nature) et l’entité AVOIR s’est développé à l’opposé, à droite, en des espaces ou « sphères » Complémentaires à celles de ÊTRE (là est la marque de la Dialectique fondamentale).

Par mes travaux axés sur ce sujet j’ai pu montrer que ces entités fondamentales de l’Homme entretiennent entre elles et depuis toujours – et toujours plus nettement depuis que l’Homme a été chassé de la Nature – une relation de causalité ou encore dite Psychosomatique. AVOIR découle de ÊTRE, jamais l’inverse.

On pourra observer Aujourd’hui que toutes les Actions des humains, depuis qu’ils ont quitté la Nature qui est synonyme d’Amour absolu (la définition de cet Amour absolu étant ÊTRE-AVOIR fusionnés), s’avèrent être animées par un degré plus ou moins important de CARENCE d’Amour.

De ce fait, on observera également que ces actions humaines tentent de faire « payer » à la Nature son lâchage, son abandon telle une Naissance sous-x de l’Espèce ! On comprendra donc pourquoi les humains, par ces mêmes actions, semblent se venger de cet abandon et détériorent constamment la Nature…

Enfin… il n’est pas inintéressant de comprendre que c’est de cette entité Essentielle ÊTRE que sont nées toutes les Religions des hommes et de l’entité Nature AVOIR toutes les Actions Scientifico-Politiques avec ce même rapport psychosomatique entre ces deux instances.

Mais là… nous abordons d’autres considérations tout aussi délicates, sinon plus (…) qui ne sont pas l’Objet de cette étude.

le 07 janvier 2016

ABSTRACTION – VACUITÉ – Art. 188

novembre 22nd, 2015

– Article 188 –

-:-:-

ABSTRACTION –  VACUITÉ

-:-:-

Les concepts tels :

LIBERTÉ – ÉGALITÉ – FRATERNITÉ

que la France arbore fièrement sur des frontons de ses édifices

sont nés de désirs profonds, nostalgiques,

d’un ETAT originel (notions d’Eden, de Paradis perdu, etc..)

que l’Homme, par son évolution générale,

a été contraint de QUITTER

et auquel, par cette évolution,

il tourne toujours plus le dos.

Nous dirons donc que ces concepts

sont ce à quoi les humains aspirent

par MANQUE fondamental d’Amour,

cet Amour édénique que,

chemin faisant,

ils vivent de moins en moins !

Tels sont ces concepts et ces mots

– des ABSTRACTIONS, des VACUITÉS –

qui constituent les fers à béton

du Langage humain

_____________________________________________

Nota : On appellera Pensée POLITIQUE toute idéologie – se voulant populaire – à tendance Matérialiste (soit foncièrement Négative) dont l’Objet sera de « remplir » ces abstractions, ces vacuités, de valeurs (!) artificiellement positivées (notions psychanalytiques de Signifiant – le mot-  et de Signifié – ce qu’il veut donner à dire, à comprendre) obligeant alors l’emploi de la langue de bois, autrement dit celui du Mensonge social.

Le 22 novembre 2015

Pensée gnostique de Jean S. Dallière

jeansidal@orange.fr