ARTICLES DE MON BLOG

août 2nd, 2016

ARTICLES DE MON WEBLOG 

-:-:-

http://blogapart.freehostia.com

01 – A propos de l’auteur 10-07-2009

02 – Modèles réduits et/ou Maquettes ? 19-04-2009

03 – Pourquoi avoir créé ce « Blog à Part » ? 21-04-2009

04 – Propos (provenant) « de » la Gnose !  23-04-2009

05 –  Distinguo entre Savoir(s) et Connaître  24-04-2009

06 – Les « Droits de l’Homme » vus de la Gnose 25-04-2009

07 – Les « Droits de l’Homme » complément d’infos (1) 27-04-2009

08 – Théorie Universelle de la Complexité (Préambule) 30-04-2009

09 – Théorie Universelle de la Complexité (le « Tronc ») 01-05-2009

10 – Théorie Universelle de la Complexité (Entracte !) 02-05-2009

11 – Théorie Universelle de la Complexité (Amorce de Branches) 03-05-2009

12 – Théorie Universelle de la Complexité (La Pousse en Branches) 04-05-2009

13 – Théorie Universelle de la Complexité, « le Temps du Passage » 05-05-2009

14 – Le Couple Fondamental, son évolution 06-05-2009

15 – Le Couple Fondamental, émergence des Polarités 07-05-2009

16 – Le Couple-de-Forces : Religion-Politique  09-05-2009

17 – De « ÊTRE-AVOIR » à «Êtres-humains» et «Avoirs-humains» 12-05-2009

18 – L’Âme, le Corps, l’Esprit et…la Pensée rationnelle  14-05-2009

19 – Distinguo entre : Prier et Méditer  15-05-2009

20 – « Transcendance-Sublimation » ce Couple-de-Forces tant ignoré !15-06-2009

21 – La croissance Sociale, le Chômage et …la langue de Bois ! 18-05-2009

22 – La Laïcité Française : un « crime contre l’Humanité » ? 19-05-2009

23 – L’Orthographe d’une Langue : un Pas de plus vers sa Mort ! 21-05-209

24 – Nature (Inné) – Culture (Acquis) et la Maladie 25-05-2009

25 – PSYCHANALYSE, quand le Mal-Être est traité par le bien-Avoir ! 27-05-2009

26 – Pourquoi peut-on affirmer qu’il n’y a pas un seul Juif en Israël ? 30-05-2009

27 – A propos du Judaïsme, qui connaît l’origine de l’Etoile de David ? 31-05-2009

28 – JERUSALEM « LIBRE », La Promise ! 01-06-2009

29 – Qu’est-ce que la Gnose ? et un gnostique ? 01-06-2009

30 – La Politique est-elle légitime pour gouverner les peuples ? 03-06-2009

31 – Nicolas HULOT : « une magnifique opportunité ! » NON, une magnifique FAILLE intellectuelle ! 05-06-2009

32 – Le Président Barack H. OBAMA en visite au Caire : l’homme confondant !  06-06-2009

33- PARTI COMPLEXE HUMANISTE (P.C.H.) 10-06-2009

34 – Le Syndrome de « P.E.V. » 13-06-2009

35 – Le né Sous-X, le gnostique et l’autiste  21-06-2009

36 –  ALZHEIMER, vous avez dit « maladie ? » (première partie) 24-06-2009

37 –  ALZHEIMER, vous avez dit « maladie ? » (deuxième partie) 25-06-2009

38 –  ALZHEIMER, vous avez dit « maladie ? » (3éme et dernière partie) 26-06-2009

39 – Quel président Français était aux J.O. de Pékin ? 26-06-2009

40 – Au sujet de : l’Illumination 08-07-2009

 41 – Au sujet de : cet homme appelé Jésus 10-07-2009

42 – Au sujet de : l’Âme ! 16-07-2009

43 – Désordre dans les Trois Ordres de la Gnose ! 17-07-2009

44 – A propos de Jésus, le gnostique 18-07-2009

45 – Origine du Mal-Être Noir 14-08-2009

46 – La Pensée Complexe  16-08-2009

47 – Les faux Maîtres…de la Pensée ou « à penser » ! 17-08-2009

48 – « Sur » l’ego et « de » l’ego  19-08-69

49 – Au sujet de : la Réalité  23-11-2009

50 – Au sujet de : la Résilience 01-12-2009

51 – Charles DARWIN, une théorie de l’Evolution…entièrement fausse ! 11-12-2009

52 – A propos du Voile que portent, en France, certaines femmes…24-01-2010

53 – Le beurre, l’argent du beurre et…la crémière ! 27-01-2010

54 – La journée de la Femme : ce Mâle entendu !  10-03-2010

55 – Le voile intégral aux Yeux de la Psychanalyse « fondamentale » 17-04-2010

56 – Le Tronc-Gnose, le gnostique et les Branches Culturelles:illustration symbolique 12-06-2010

57 – Albert EINSTEIN…un « gnostique » en puissance ?  04-07-2010

58 – Le Redressement salutaire de la France via la Gnose  20-07-2010

59 -Schéma symbolique : le Tronc-Gnose NATURE, le gnostique et les Branches ÊTRE et AVOIR du Milieu Culturel  21-07-2010

60 – Lettre entre A.EINSTEIN et S.FREUD : « Pourquoi la guerre ? » 02-08-2010

61 – Principe de Complémentarité dans le Couple-de-Forces homme-femme 07-08-2010

62 – L’homme peut-il « tromper » sa femme ? 08-08-2010

63 – Le « Vouloir-Femme » (de S.FREUD)  08-08-2010

64 – Le syndrome de « SAINT-SIMON »  08-08-2010

65 – Avis aux « Nés sous-X » 23-08-2010

66 – Origine des Maux et Fléaux Sociaux  23-08-2010

67 – Lettre ouverte à Michel ONFRAY  16-09-2010

68 – Quand les femmes aimeront véritablement leurs enfants 25-10-2010

69 – Mes 37 emplois professionnels  15-11-2010

70 – Lettre à la Directrice Gle de l’UNESCO, Madame Irina BOKOVA 28-11-2010

71 – L’Issue mondiale ! 12-12-2010

72 – «Quand je me considère, je me désole mais quand je me compare, je me console»19-12-2010

73 – La Laïcité : la Mort de la Citée ! 20-12-2010

74 – Les pernicieuses et fatales dérives du TAO ( 1ère partie) 07-01-2011

75 – Les pernicieuses et fatales dérives du TAO (2ème partie) 09-01-2011

76 – Vous avez dit « Antisémitisme » ? 25-01-2011

77 – L’ HOMOSEXUALITE : de son Origine à sa Raison d’Être 05-02-2011

78 – Laïcité : de la Schizophrénie Collective à la Paranoïa Individuelle ! 13-02-2011-

79 – La manipulation du tirage du Loto !  25-02-2011

80 – Sur : l’existence ou la non existence de Dieu  01-03-2011

81 – L’ ÉGYPTOLOGIE, cette discipline savante fondée sur le « sable » soit sur l’Erreur  09-03-2011

82 – Le PÉCHÉ ORIGINEL, son Origine, sa Cause Première, sa Raison d’être 10-03-2011

83 – Origine de l’ego  10-03-2011

84 – Liberté, Egalité, Fraternité ou, le Mensonge des Langues !  13-03-2011

85 – Le Japon et Dieu   16-03-2011

86 – L’Esprit Critique  28-03-2011

87 – La POLITIQUE c’est : pour les NULS 01-04-2011

88 – LAÏCITÉ : quand les Politiques vous prennent pour des Imbéciles  12-04-2011

89 – Lettre Ouverte aux visiteurs de mon web site 18-04-2011

90 – Laotseu, Bouddha, Jésus et le gnostique  18-04-2011

91 – Le F.N. est-il un parti politique comme les autres ? 18-04-2011

92 – La Cathédrale NOTRE DAME de Rouen  21-04-2011

93 – PSYCHANALYSE DES PEUPLES  19-04-2011

94 – Les Saintes-Maries de la Mer 20-04-2011

95 – Les droits de l’Homme à la française  21-04-2011

96 – L’ABSTENTION en France  …comme Ailleurs ! 21-04-2011

97 – La Pensée A-Religieuse et A-Politique du gnostique  25-04-2011

98 – Liberté ou, le Premier Paradoxe de l’Homme 08-05-2011

99 – 11 septembre 2001 – Une Lecture Autre … 10-05-2011

100 – « TO BE OR NOT TO BE ? » That is the question  13-05-2011

101 – Le TROIS Traumatismes Psychiques Fondamentaux de l’homme 10-06-2011

102 – Le Couple D.S.K., ce qui ne vous sera jamais révélé !  12-06-2011

103 – “Nés abandonnés” de Jean Pierre VEDEL 25-juin 2011

104 – La LAÏCITE, oui. Mais…Après ?  le 30 juin 2011

105 –  Sujets développés dans mon weblog 03-07-2011

106 – Le REDRESSEMENT de la France ? L’Imposture Politique ! 05-07-2011

107 – L’Intelligence de l’Homme aux vues de l’Analyse fondamentale  15-07-2011

108 – ÊTRE Libre ? le 29 juillet 2011

109 – « Le malaise dans la culture » de S. FREUD le 12 août 2011

110 – ORIGINE DU SIDA le 14 Août 2011

111 – L’IMPOSTURE POLITIQUE le 21 août 201

112- Les Universités d’été du P.S. : 2012 ou l’échec annoncé ! le 27 août 2011

113 – Cette Carence fondamentale qui rend caduc tout discours politique  04-09- 201

114 –  Ce Point commun à tous les hommes.  08-10_2011

115 –   LA POLITIQUE, ces institutions à finalité catastrophique 11-10-2011

116 –  LE POINT FR. ou la Censure médiatique  18-10-2011

117 –  L’ATHÉISME, l’inavouable Croyance en Dieu 21-10-2011

118 –  Les Athées : ces Croyants endiablés 23-10-2011

119 –  L’AXE DU BIEN et L’AXE DU MAL ?  (Qu’appelle-t-on) 02-XI-2011

120 – MOUVEMENT DE GNOSE  15 nov.2011

121 – Monsieur et Madame Joël CENSIER (Lettre Ouverte à) le 23 Nov.2011

122 – LA CRISE MONDIALE, Sa véritable origine  le 06-XII-2011

123 – Jésus ou le CHRISTIANISME ?  le 21 janvier 2012

124 – ARTICLES DE MON BLOGAPART

125 – Si l’on postule… 01-02-2012

126 – François HOLLANDE (Lettre Ouverte)  02-02-2012

127 – ORIGINE DE LA VIOLENCE CHEZ L’HOMME  le 13-02-2012

128 – Jean-Luc MÉLENCHON Lettre Ouverte   le  19-02-2012

129 – JÉSUS de Jean-Christophe PETITFILS  le 22-02-2012

130 – « Plan de Vol » et…Fellation ! le  26 février 2012

131 – ORIGINE FONDAMENTALE DES MÉDIAS (soit celle du Sang d’Encre) 01 mars 2012

132 – Quand la courtoisie individuelle se fait Collective !  le 09 mars 2012

133 – de l’Alpha à l’Oméga Universels via la Dialectique humaine Dieu-Diable le 16-mars 2012

134 – La Lâcheté des hommes (à propos de) le 03 avril 2012

135 – L’ABSTENTION (éloge de)  lundi 09 avril 2012

136 – Raison d’être de la Musique  vendredi 27 avril 2012

137 – François HOLLANDE (Lettre ouverte) mardi 15 mai 2012

138 – Émergence Gnostique Occidentale  dimanche 20 mai 2012

139 – REDRESSEMENT d’abord, CROISSANCE ensuite !  15 septembre 2012

140 – La Femme, son Conditionnement  le 04 octobre 2012

141 – L’AUTISME  LE 05 décembre 2012

142 – sur la notion de CHOIX   le 12-12-12

143 – Autiste (histoire type d’un cas d’) le 16-12-2012

144 – ACTEUR ou COMÉDIEN ? (distinguo) le 22 janvier 2013

145 – GRANDEUR ET DÉCADENCE OCCIDENTALES le 17 février 2013

146 -EINSTEIN et les AUTRES Leur Erreur fondamentale  le 05 mars 2013

147- Les FEMEN au Regard du Troisième Sexe  le lundi 11 mars 2013

148 – Origine de la Violence chez les hommes le 12 mars 2013

149 – LES DROITS DE L’HOMME – L’égarement des Consciences humaines ! le 16 mars 2013

150 – Lettre Ouverte à Pierre Rabhi le 09 avril 2013

151 – Les politiques, tous pourris ?  le 17 avril 2013

152 – LA PSYCHANALYSE DES PEUPLES le 20 avril 2013

153 – Qui es-tu Hasard ?  le  25 avril 2013

154 – LE TERRORISME, Origine et justification le 26 avril 2013

155 – La femme, un « être » inférieur ? le 01er mai 2013

156 – LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE   le 10/05/2013

157 – Pensé Positive, Pensée Négative et Pensée Complexe  le 27 mai 2013

158 – Qu’est-ce que la Gnose ? Un gnostique ?  le 28 mai 2013

159 – HEUREUX LES PAUVRES EN ESPRIT  le 08 juin 2013

160 – LE COMPLEXE DE CASTRATION  le 20 juin 2013

161- L’ECRIT-PRIMAL : LA GNOSE annonce de mon site legnostique.wordpress.com

162-  La Pensée du Jour… à méditer   – le 1er Juillet 2013

163 – La Dépression – Origines psychique et mentale –  le 1er août 2013

164 – Ces Sociétés de Malades pilotées par plus Malades qu’Elles  – le 22 Août 2013

165 – La Basilique Santa Croce  – le 21 septembre 2013

166 – LE FRONT NATIONAL français PEUT-IL VENIR AU SECOURS DE L’EUROPE ?   – le 30 octobre 2013

167 – L’opportunité apportée sur un plateau à François HOLLANDE pour REDRESSER la France  – le 04 novembre 2013

168 – Nicolas Sarkozy, François Fillon : lequel est le mieux placé pour 2017 ? –  le 17 XI 2013

169 – l’homme providentiel !  – le 19 novembre 2013

170 – L’Illégitimité de la Politique en Occident – le 1er décembre 2013

171 – Conscience « simple » – Conscience « double » puis, bonne et mauvaise conscience – le 24 décembre 2013

172 – Jésus, ce gnostique tant ignoré !    –  le 25 décembre 2013

173 – Pensées ordinaires, Pensée Polaire et Pensées Asymptotiques  –  06 Janvier 2014

174 – Le Sens de la Vie ?   – le 31 janvier 2014

175 – « Burning Man » ou l’Échec manifeste du Judéo-christianisme – le 17 février 2014

176 – La femme… moins Intelligente que l’homme ? – le 25 février 2014

177 – La Résolution du Chômage en France –  le 06 avril 2014

178 – La Réincarnation  – le 15 avril 2014

179 – Intelligence et Sexualité chez les Juifs – le 28 juillet 2014

180 – Chris HEDGES le 03 août 2014

181 – ORIGINE DE L’EGO  le 22 novembre 2014

182 – Vous avez dit « Virtuel » ? le 17 février 2015

183 – Comment faire disparaître le FRONT NATIONAL  le 28 mars 2015

184 – « JE SUIS » et le couple-de-forces « Je suis Charlie – Je ne suis pas Charlie » le 15 mai 2015

185 – Origine des Mots, origine du Mensonge culturel le 24 mai 2015

186 – Ma mission du gnostique dans le monde moderne le 1er novembre 2015

187 – « POURQUOI LA GUERRE ? »  le 11 novembre 2015

188 – ABSTRACTION – VACUITÉ  le 22 novembre 2015

189 – L’Homme a-t-il est chassé de la Nature ? le 07 janvier 2016

190 – Qu’est-ce que le BONHEUR ? le 21 mai 2016

191 – Coaching ? Mais vers QUOI ? le 02 Août 2016

Pour tout contact avec l’auteur

E-mail jeansidal@orange.fr

You are on the french web site    http://blogapart.freehostia.com

Coaching ? Mais, vers QUOI ? Art.191

août 2nd, 2016

   Article n° 191

-:-:-

 Coaching ?

Mais, vers QUOI ?

(Analyse fondamentale)

 

   Le coaching est un accompagnement personnalisé cherchant a améliorer les compétences et la performance d’un individu, d’un groupe ou d’une organisation, grâce à l’amélioration des connaissances, l’optimisation des processus et des méthodes d’organisation et de contrôles (Wikipédia).

– :- :-

     Le coaching est une profession qui devient de plus en plus à la mode et qui me semble vouloir prendre le relais (?) de la Psychanalyse qui, pour de nombreuses raisons, s’essouffle (notamment à cause de l’Inconscient que S.Freud, contrairement à ses assertions, n’a jamais découvert ; ce qui rend cette discipline totalement caduque comme toutes les disciplines autres qui utilisent ce concept…). Il ne se passe pas une journée sans que le mot ne soit entendu prononcé dans la presse, par des médias notamment, à la radio, dans les rues, etc….

      Vers 19h00, hier soir, faisant ma sortie quotidienne en bord de mer, passant pour ce faire sur une partie de piste cyclable, je fus arrêté et interpellé par un beau sourire de connaissance, la fille d’une amie de longue date qui, à vélo, rentrait à son domicile avec son grand fils. Nous échangeâmes quelques propos, d’ordre général d’abord, propos qui se sont vite orientés vers sa profession qui est celle de Coach (elle est, dit-on, brillante en ce domaine et exerce depuis quelques années dans l’Est de la France). Elle évoqua pour moi certaines de ses expériences et démarches, me citant aussi ses maîtres de références (que je ne connais pas, étant allergique à la lecture depuis… toujours), me conseillant néanmoins de les lire (!), nous accrochant gentiment sur certaines notions de base très classiques comme : la psychanalyse freudienne (et autre !), l’Inconscient, l’amour, l’ego, etc.. notions vis-à-vis desquelles j’ai une approche très différente, autre que classique. Assurément, nous ne partageons pas les mêmes « valeurs ». Pour moi, toutes ces notions, employées notamment dans cette profession, sont subjectives, pour ne pas dire fausses ; je l’ai démontré depuis longtemps déjà par mes travaux de recherche fondamentale qui, évidemment, ne plaisent pas beaucoup à ces professionnels ; entre autres…

    Une partie de ma nuit fut passée à réfléchir à cet échange ; d’où cet article de ce jour.

    Que penser de cette profession récente dans notre Culture Occidentale ? A quoi correspond-elle ? A quels besoins vraiment ?

    Tout le monde sait très bien que les Sociétés  Occidentales ne se portent  pas vraiment bien !  Les dirigeants d’entreprises, au même titre que les employés d’ailleurs, ont de plus en plus maille à partir avec l’espoir d’un lendemain Heureux. L’Avenir semble toujours plus terne et même bouché à toutes ces consciences. Ne parlons pas de celles qui sont sans travail, qui en recherchent, mais qui, faute de moyens financiers (…) ne vont évidemment pas consulter ce type de conseillers. Les Systèmes sociaux semblent coincés, grippés, de toutes parts, ils s’articulent de moins en moins bien. Le Grand Corps social est non seulement Malade mais il souffre, entre autre, d’une sorte d’Arthrose Collective. Il doit consulter des «kinés» spécialisés, mieux, des «ostéopathes» d’un autre genre sensés relancer, (re)dynamiser, la Mécanique, même si pour certains esprits, c’est trop tard ! Voilà cette mission moderne que se sont donnée les coaches, profession tout juste majeure et qui a fait ses classes dans le milieu sportif.

    Ces professionnels des temps modernes semblent être là pour décoincer les consciences, leur faire entrevoir des possibilités qu’elles ont en puissance, au plus profond d’elles-mêmes, et dont elles doivent Accoucher mais sans savoir comment ? Par quels moyens ? Le coach sait cela, lui. Ces consciences « malades », une fois éveillées, doivent pouvoir entrevoir des possibilités jusqu’ici ignorées, insoupçonnées, enfouies dans un potentiel à faire émerger, redonner du Souffle (au sens spirituel), redonner cette envie d’avancer, de faire, d’entreprendre, de mettre un pied devant l’autre, déclencher des élans, redonner du tonus, passer du baume au cœur mais surtout sur les idées pour qu’elles «glissent» harmonieusement en compagnie des Autres, de ce Collectif qui se délite si dangereusement…

     Le Coach serait-il donc un Embaumeur social des temps modernes ?

   Il est à remarquer que le Coaching attire de plus en plus les femmes – et, ce n’est pas un hasard ! – même s’il fut lancé par des hommes qui, rappelons-le ont, seuls, le pouvoir de créer des concepts. La Femme ne pouvait pas créer ce concept-là, pas plus que les autres. Elle conçoit, elle, des enfants ! A chacun sa tache…

   La responsabilité de la dynamisation de la Société se féminise donc car, les hommes, surtout eux, semblent de plus en plus être en bout de course. En d’autres textes j’ai démontré, en effet, que la phase actuelle des Sociétés occidentales était celle du Matriarcat où les femmes tentent de s’emparer des rênes du pouvoir, de tous les pouvoirs et ce, dans tous les domaines, politiques, scientifiques, etc.. Comme en conclusion, j’ai même rajouté que les femmes ont cette impression trompeuse (impression trompeuse est une pléonasme !) de «monter» alors qu’en réalité, ce sont les hommes qui «descendent». Mais ceci, il convient de le taire, ça ne rend service à personne puisque c’est la réalité !

   Et si le Coaching voulait DIRE, signifier, tout autre chose ?

   Il n’est un secret pour personne là non plus que les Sociétés Occidentales – entre autres – sont «dans le MUR». Je ne vais pas ici exposer ni le pourquoi ni le comment. Je l’ai explicité en d’autres pages (notamment dans mon dernier livre « L’Ecrit primal : la Gnose » sous titré « L’Issue de Secours pour l’Homme » chez Edilivre; http://www.edilivre.com/l-ecrit-primal-la-gnose-jean-dalliere.html) en exposant le Principe universel (avec son Entropie croissante…) auquel les Collectifs sociaux axés sur AVOIR obéissent, auquel ils sont soumis. C’est ici un pur constat que je fais même si ledit MUR peut sembler reculer alors que nous avançons encore et toujours. Serait-ce là un MUR virtuel ? Un MUR asymptotique ? Non ; rien de cela. Il est bien réel pour qui sait Voir.

   Et si tous ces Individus au moral en berne, à l’énergie correspondante, freinaient en fait des quatre fers, par réaction instinctive, par pulsion de survie (!), comme pour ne pas se voir précipités, projetés, contre ce MUR qu’ils ressentent subconsciemment, comme imminent, sans pour autant pouvoir le désigner, le localiser pour le démolir ?

   Et  si ce freinage instinctif était un sursaut de «sauve qui peut», un signal d’alerte, de refus d’aller au casse pipe pour DIRE qu’il pouvait être bon de lever le pied pour RÉFLÉCHIR sur l’orientation de ce Système social devenu fou ?

  Dans cette hypothèse, le Coaching prend une toute autre signification et devient un «pousse au crime». La femme s’en emparant, après avoir mis au monde l’Individu, coache la FIN de la Société, accompagne vers la Mort ces Individus qu’elle a enfantés et Elle devient la Fossoyeuse patentée des Collectifs sociaux. Bon nombre d’entre elles accompagnent, justement, les gens en fin de vie…

   La Femme ouvre la « parenthèse » de la vie. Elle se félicite (!) maintenant, semble-t-il, de la refermer sans comprendre la Cause-Première et la raison d’être de son Action ; l’analyse fondamentale n’est pas son fort… La gestion du déclin d’une Société, de toute Société, s’est toujours faite par la femme.

   Mais tout ceci est Inscrit, depuis toujours, dans le Grand Livre de la Vie que je ne fais que Lire (celui-là, oui !) et dont témoignent mes modestes ouvrages. 

                                                                                                                                                       le 02 Août 2016

Par Jean S. Dallière

Gnostique-Auteur. Psychanalyste fondamental

Qu’est-ce que le BONHEUR ? Art. 190

mai 21st, 2016

– Article 190 – 

-:-:-

Qu’est-ce que le Bonheur ?

     Voilà des siècles pour ne pas dire des millénaires que les philosophes en particulier, que les hommes en général, s’interrogent sur la nature du Bonheur au même titre que : la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, etc. et maintenant, la Laïcité ! Et, à ce jour, nulle réponse satisfaisante ne s’est présentée à leur conscience. Ils s’interrogent toujours et, ne trouvant pas de réponse satisfaisante, ils persécutent à ces sujets les Jeunes qui passent des examens… de philosophie, de littérature et autres matières.

En supposant que j’affirme avoir, à ces questions fondamentales, les réponses tout à fait objectives pour ne pas dire définitives (!), vous remarquerez ce phénomène assez extraordinaire qui veut que la conscience humaine ne se satisfasse jamais d’une réponse quasi définitive et que cette conscience préfère entretenir la subjectivité du doute, celle des non-réponses. On remarque cela au sujet notamment de la Bible avec la Création du monde qui se produit en Sept jours (!) – aberration quant à l’interprétation de ces textes – ainsi que les prétendus miracles de Jésus qui n’en sont absolument pas dès lors qu’on les analyse, qu’on les décortique par explication de leur signification métaphysique, ésotérique. On s’aperçoit alors que les Croyants sont comme déçus par ces explications et préfèrent encore entretenir le Mystère à leur sujet, puisque, bon nombre d’entre eux ont grandi (!) avec ces Mystères

L’homme n’a, à ce jour et à ma connaissance, jamais résolu l’énigme de l’origine comme de la nature du Bonheur. Pourquoi cela ? Tout simplement – si je puis dire ! – parce qu’il a délibérément (?) voulu (?) ignorer l’État de cette origine dont il est le produit vivant. Qu’est-ce à dire ?

L’espèce Homme est un produit de la Nature ; certes, il en a été chassé, il l’a quittée, mais les composants qui le constituent ne sont pas moins naturels.

Une fois chassé de la Nature, l’Homme a construit un nouveau milieu – le Milieu Culturel – dans lequel s’est élaboré son Langage verbal, lequel est constitué de bon nombre d’interrogations dont celle-ci : qu’est-ce que le Bonheur ? Et les humains, pour répondre à ce genre de questions de fond, n’ont pas idée de s’interroger sur Mère Nature qui les a conçus. Je vais donc combler ici ce manque et vous allez voir que la réponse à ces questions va apparaître très clairement, très simplement même.

La définition de la Nature (qui contient la base de la résolution de toutes les énigmes mentales de l’Homme) peut être présentée telle une Équation :

La Nature = ÊTRE + AVOIR (fusionnés)

C’est après avoir fait cette découverte que j’ai pu établir les « équations » de l’homme et de la femme. A sa naissance :

l’homme = Être + avoir (avec une carence en Avoir)

la femme = Avoir + être (avec une carence en Être).

Vous l’aurez compris, c’est à partir de leur carence individuelle que les humains ont établi leurs relations amoureuses et élaboré leur Milieu Culturel

De surcroît, j’affirme que cette Équation de la Nature est aussi LA définition de l’Amour (avec un grand A), cet Amour que les humains recherchent en vain dans leurs démarches amoureuses. Chacun recherche son complément manquant. Autrement dit, une fois chassés de la Nature, les humains se sont systématiquement retrouvés en CARENCE d’Amour. Ceci, un enfant de 10 ans peut le comprendre … mais peu d’adultes !

Ainsi, dans leur Milieu Culturel les humains ont créé les Mots pour leur vocabulaire qui, TOUS, ont pour origine cette douleur d’avoir été chassés de l’Amour. Tous les Mots de tous les vocabulaires de toutes les langues de la Terre sont les produits de cette carence d’Amour. On peut donc dire et affirmer, sans crainte de se tromper, que dans la Nature, l’Homme était Heureux, il vivait ce Bonheur MAIS, comme les Animaux, il ne pouvait en avoir conscience. Il ne (le) savait pas.

C’est une fois sorti de la Nature que se sont développés en l’Homme les mécanismes psychiques de prise de conscience « double » et, avec eux, l’émergence de tous les SAVOIRS.

L’homme s’est donc mis à s’interroger sur tout ce qu’il avait perduà son insu ! – en quittant ce Jardin d’Éden, ce Paradis perdu, qui est synonyme de Bonheur (comme synonyme de Liberté, d’Égalité, de Fraternité, etc.) et s’est mis en quête de Le chercher. Il ne Le trouvera évidemment jamais dans son Milieu Culturel , ces valeurs y sont devenues ces carottes qui sont positionnées sous le nez des peuples pour les faire progresseret la question reste posée et continue encore et toujours à le tarauder. En conséquence, il fait souffrir quantité de Jeunes penchés sur leurs feuilles blanches d’examens qu’ils doivent noircir par des propos inadéquats en quête d’une inaccessible réponse. En toute logique, avec cette réponse que je donne, les choses devraient changer…. Au cours de ce 3ème Millénaire ou encore plus tard  ?

le 20 mai 2016

Par Jean S. Dallière 

gnostique-Auteur – psychanalyste fondamental

L’Homme a-t-il été chassé de la Nature ? Art.189

janvier 7th, 2016

Article 189

-:-:-

L’ Homme a-t-il été chassé de la Nature ?

-:-:-:-

par Jean S. Dallière

Auteur gnostique – Psychanalyste fondamental

-:-:-:-

Rappel succinct – Certains Textes anciens – notamment ceux de la Bible – évoquent l’apparition de l’Homme sur la Terre (cf. Genèse 2 verset 7) précisant que YHWH Elohim (malencontreusement traduit, beaucoup plus tard soit vers le 3ème – 4ème siècle, par « Dieu ») façonna l’Espèce Homme à son Image (…) dont l’homme nommé Adam et ce, au Septième Jour de la Création (…). Je précise ici bien que ce ne soit pas l’objet de cet article, que ces « Jours » là ne sont pas des durées de 24 heures mais des attributions de la Création du monde à des planètes de notre système solaire. Nous sommes là à l’origine de l’Astrologie.

Quelques versets plus loin, autrement dit quelque temps plus tard, apparaît la création de la femme dont on sait qu’elle fut séduite par la Parole du Serpent qui l’invita à manger le fruit défendu (notion ici du Péché Originel auquel, ceci dit en passant, l’Islam, et à tort, ne croit pas ! Ce qui constitue une carence idéologique grave de conséquences de cette religion…) lequel fruit eut pour direct effet de lui « ouvrit les yeux » sur la distinction du Bien et du Mal (distinction d’une Dialectique qui est étrangère au Milieu Naturel). Ces Écrits, considérés comme sacrés pour des milliards d’humains depuis de nombreux siècles, font donc porter à la Femme – et à la Femme seule ! – LA faute dont la conséquence fut fatale pour toute la descendance soit, toute l’Espèce. En effet, c’est suite à cette faute que le Couple Adam et Eve fut chassé de ce Jardin d’Éden synonyme de : la Nature.

-:-:-:-

Quelques millénaires sont passés maintenant depuis cette version biblique de la Création du monde par Dieu (!). Autrement dit, la Conscience humaine, grâce à son élévation inhérente à l’évolution générale (elle est synonyme d’élévation du niveau des Consciences, de toutes les consciences de toutes les Espèces de la Terre) peut avoir sur ces Textes estimes sacrés, une interprétation autre, mieux, une traduction autre des premiers temps de la vie sur Terre.

Une première précision d’importance.

La Nature, au sens large du terme, soit TOUT de ce Corps cosmique, universel, UN, etc. auquel notre espèce Homme appartient au même titre que toutes les autres espèces, N’EST PAS DIALECTIQUE.

Autrement dit, tout, absolument tout… de son plus petit élément (l’électron de l’atome par exemple) à son plus grand constituant (la galaxie par exemple) de cette Nature est VIE.

La Mort, telle que l’Homme la pense, ne doit en aucun cas être opposée à la vie, elle en est un élément constituant. La mort peut être opposée, oui, à la naissance, aucunement à la vie. Nous dirons donc que le fait, pour l’homme, de croire en la mort est déjà comme la preuve qu’il ne vit pas DANS la Nature, qu’il n’est pas en communion avec Elle comme toutes les autres espèces. Cela prouve qu’il en est Extérieur sans pour autant en être totalement coupé… Ce qu’il ne peut

Comment naissent les Espèces ?

Chez l’Homme, comme pour toutes les espèces sexuées, le rapport sexuel – mâle-femelle, homme-femme – est indispensable pour assurer sa descendance. La Nature, elle, Berceau de toutes les espèces, peut être pensée androgyne. Qu’est-ce à dire ?

Ce sont les volcans sous-marins (uniquement ceux sous-marins) qui, lâchant leur lave (analogie avec le sperme masculin) féconde l’Océan, liquide amniotique de la planète. C’est ainsi que l’Océan se trouve être la source de TOUTES les espèces de la Terre. C’est par cette force ascensionnelle dont il va être maintenant question, que nombre d’espèces ont transité de l’océan pour vivre sur la terre ferme. On remarquera le nombre impressionnant de similitude entre certaines espèces marines avec celles devenues terrestres (crabes de mer et crabes terrestres, araignées de mer et araignées terrestres, anguilles et serpents, etc.. etc. La liste est longue !).

Comment l’Homme a-t-il pu se retrouver exclu de la Nature ?

Pour aborder cet aspect de la question, nous devons faire ce que certains esprits estimeront être de la science fiction c’est-à-dire décrire par des mots (!) cette partie de vie de l’Homme qui fut antérieur à l’apparition de la Parole. Comme si, alors que le bébé venait au monde il lui était demandé de nous décrire comment ça se passait, là d’où il vient ! On voit bien le ridicule de la chose. Cependant, il en est de même pour l’Intelligence de l’Homme qui sera à jamais incapable de décrire avec objectivité ce qui s’est passé avant l’apparition de Adam et Eve sur Terre. Je vais quand même faire cet essai périlleux…

Dans notre espèce Homme, la femme accouche de l’enfant nouveau-né lequel, de facto, se trouve chassé du milieu symbiotique qui l’a conçu. Je prends cet exemple d’analogie sachant qu’il ne peut pas exister, chez l’Homme, d’exemple qui soit étranger et qui ne « parle » analogiquement de la Nature qui l’a conçu. Selon cette affirmation, on peut donc dire que si la Femme « accouche » c’est parce que la Nature a accouché, Elle aussi, de toutes les espèces qui sont sur cette Terre. Mais, va me dire mon lecteur interrogatif : « toutes les espèces ne sont pas extérieures à la Nature ?  » En effet, il n’y en a qu’une et, UNE SEULE : l’espèce Homme.

Toutes les espèces forment entre elles une pyramide des espèces avec une majorité d’entre elles situées vers sa base. Plus on s’élève, plus on trouve des espèces à plus haut niveau de conscience (conscience « simple ») donc, en nombre toujours plus réduit.

L’Ascension est cette règle qui touche TOUTES les espèces sans exception. Toutes sont contraintes de s’élever guidées pour cela par les rayons solaires qui jouent le rôle de tuteur référent, et grâce aussi à la Lune qui, Elle, tient le rôle d’aspirateur de Formes; elle aide ces Formes à s’extraire de la Base de ladite pyramide pour tendre vers son sommet. C’est ainsi que l’espèce qui est au sommet est appelée à sortir de cette pyramide, à s’extraire de la Nature et à constituer un milieu autre appelé le Milieu CULTUREL .

Là se trouve maintenant l’espèce Homme, toujours plus extérieur et éloignée de la Nature. Où il faut préciser qu’avant l’espèce Homme, il y eut une autre espèce qui tenait cette place dominante, comme une autre espèce la tiendra à la disparition de l’Homme. La chose est inévitable.

Quels intérêts pour l’Homme d’avoir été chassé de la Nature ?

Créé par l’Homme le milieu Culturel révèle quelque chose de très important, de fondamental, qui semble ne pas avoir été encore perçu par les consciences scientifiques traditionnelles soit les plus éclairées et que je vais révéler ici.

Axiome – Mon exposé s’appuie sur l’axiome selon lequel il faut avoir quitté son milieu originel (ce sera ici la Nature) pour pouvoir prendre conscience « double » des composants, des constituants fondamentaux dudit milieu d’origine.

Je parle ici de conscience « double« . Qu’est-ce à dire ?

Tous les éléments – encore appelés individus – qui composent la Nature (le Minéral, le Végétal et les espèces Animales) sont habités par des Mécanismes psychiques (en fait, une Énergie vitale) qui garantissent leur survie. On parlera de Symbiose quand ces individus vivent dans l’Océan, et on parlera d’Osmose quand ils sont sur la terre ferme. Ces Mécanismes psychiques (plus ou moins élaborés suivant leur altitude au sein de la pyramide des espèces) sont soumis à la prise de conscience « simple » qui est cette caractéristique vitale de la Connaissance en laquelle sévit le temps PRESENT.

Cela ne peut « dire » quelque chose qu’à partir du moment où, sortie de la Nature, l’espèce considérée (ici, l’Homme) prend conscience « double » des éléments qui composent son environnement. A partir de ce moment-là, cette Connaissance commence à se déliter pour laisser place aux éléments de sa décadente décomposition (les futurs Savoirs) : c’est alors le temps Présent qui s’estompe pour laisser émerger les temps Passé et Futur.

En effet, ce faisant, l’Homme cesse de vivre en Connaissance avec le milieu Naturel, il prend alors conscience de lui-même (d’où cette conscience double) par laquelle va se développer tout progressivement le SAVOIR, tous les Savoirs. Là, on ne parlera plus d’osmose, encore moins de symbiose. Tel est cet espace où sévit la Conscience double.

Au fil des temps, l’Homme se sentira, tout progressivement, toujours plus distant de son milieu naturel initial, avec ce sentiment d’avoir été rejeté par lui, et même comme abandonné ! En fait,il est abandonné à lui-même. En lui, l’émergence de l’Ego (qui génère l’idée de Personnalité) participe à compenser, tant bien que mal (!) cette Perte d’Amour avec son Milieu originel et il se mettra alors en quête, à travers toutes ses Actions et le vocabulaire naissant d’un Langage… à essayer de justifier sa vie sur Terre. En réalité, il ne vit plus, il tente de survivre.

Le Langage qui apparaît chez l’Homme apporte une information capitale quant à la composition du Milieu Naturel !

Ce Langage se construit puis s’articule autour de DEUX sous-référentiels majeurs qui sont ÊTRE et AVOIR (ÊTRE séparé de AVOIR). C‘est donc à la lumière de mon axiome précédent que nous pourrons et devrons comprendre la structure fondamentale de la Nature qui est ce Référentiel complexe, unitaire, que les humains ont maintenant bien oublié !

La Nature est fusion de ÊTRE-AVOIR où ni ÊTRE ni AVOIR n’est isolément observable. Autrement dit, nous devons considérer qu’en observant un animal sauvage dans la Nature nous voyons en même temps et son Corps (AVOIR) et son « Mécanisme psychique » (ÊTRE). En d’autres termes nous pouvons affirmer que son ÊTRE est son AVOIR, que son AVOIR est son ÊTRE.

Mais… il n’en est pas de même chez l’Homme !!

Par rapport à ce Référentiel Nature Vertical (symboliquement estimé ainsi mais l’idée de Rectitude est plus appropriée ; il est le Tao chinois par exemple), son entité ÊTRE s’est développé d’un côté (arbitrairement, nous dirons qu’il s’est développé dans des espaces ou « sphères » à gauche du Référentiel Vertical Nature) et l’entité AVOIR s’est développé à l’opposé, à droite, en des espaces ou « sphères » Complémentaires à celles de ÊTRE (là est la marque de la Dialectique fondamentale).

Par mes travaux axés sur ce sujet j’ai pu montrer que ces entités fondamentales de l’Homme entretiennent entre elles et depuis toujours – et toujours plus nettement depuis que l’Homme a été chassé de la Nature – une relation de causalité ou encore dite Psychosomatique. AVOIR découle de ÊTRE, jamais l’inverse.

On pourra observer Aujourd’hui que toutes les Actions des humains, depuis qu’ils ont quitté la Nature qui est synonyme d’Amour absolu (la définition de cet Amour absolu étant ÊTRE-AVOIR fusionnés), s’avèrent être animées par un degré plus ou moins important de CARENCE d’Amour.

De ce fait, on observera également que ces actions humaines tentent de faire « payer » à la Nature son lâchage, son abandon telle une Naissance sous-x de l’Espèce ! On comprendra donc pourquoi les humains, par ces mêmes actions, semblent se venger de cet abandon et détériorent constamment la Nature…

Enfin… il n’est pas inintéressant de comprendre que c’est de cette entité Essentielle ÊTRE que sont nées toutes les Religions des hommes et de l’entité Nature AVOIR toutes les Actions Scientifico-Politiques avec ce même rapport psychosomatique entre ces deux instances.

Mais là… nous abordons d’autres considérations tout aussi délicates, sinon plus (…) qui ne sont pas l’Objet de cette étude.

le 07 janvier 2016

ABSTRACTION – VACUITÉ – Art. 188

novembre 22nd, 2015

– Article 188 –

-:-:-

ABSTRACTION –  VACUITÉ

-:-:-

Les concepts tels :

LIBERTÉ – ÉGALITÉ – FRATERNITÉ

que la France arbore fièrement sur des frontons de ses édifices

sont nés de désirs profonds, nostalgiques,

d’un ETAT originel (notions d’Eden, de Paradis perdu, etc..)

que l’Homme, par son évolution générale,

a été contraint de QUITTER

et auquel, par cette évolution,

il tourne toujours plus le dos.

Nous dirons donc que ces concepts

sont ce à quoi les humains aspirent

par MANQUE fondamental d’Amour,

cet Amour édénique que,

chemin faisant,

ils vivent de moins en moins !

Tels sont ces concepts et ces mots

– des ABSTRACTIONS, des VACUITÉS –

qui constituent les fers à béton

du Langage humain

_____________________________________________

Nota : On appellera Pensée POLITIQUE toute idéologie – se voulant populaire – à tendance Matérialiste (soit foncièrement Négative) dont l’Objet sera de « remplir » ces abstractions, ces vacuités, de valeurs (!) artificiellement positivées (notions psychanalytiques de Signifiant – le mot-  et de Signifié – ce qu’il veut donner à dire, à comprendre) obligeant alors l’emploi de la langue de bois, autrement dit celui du Mensonge social.

Le 22 novembre 2015

Pensée gnostique de Jean S. Dallière

jeansidal@orange.fr

« POURQUOI LA GUERRE ? » – Art.187

novembre 11th, 2015

– Article 187 –

Lettre de A.EINSTEIN à S.FREUD
ayant pour sujet :

« Pourquoi la guerre? »

-:-:-:-

      Le samedi 31 juillet 2010 j’adressais un long courrier, estimé très important, à Madame Irina BOKOVA, Directrice générale de l’UNESCO quand, dans l’après-midi du même jour, je prenais connaissance de la lettre « Pourquoi la guerre ?  » qu’en 1932 A. Einstein adressa à S. Freud, deux grands savants dont les noms sont gravés dans le marbre de l’Histoire. Je regrettais d’autant plus de n’en avoir pas connu l’existence plus tôt, que ce courrier adressé à cette Directrice de l’UNESCO avait justement pour trame la guerre entre les hommes, avec la révélation jusqu’ici inédite de sa cause-première (répondant ainsi à cette question où, ni A. Einstein – il a alors 53 ans – ni S. Freud – il a alors 76 ans -, n’apportèrent de réponse) courrier dans lequel, comme par hasard (…) je citais justement ces deux savants.

Mais d’abord, pourquoi ce courrier vers l’UNESCO ?

Résumé. Depuis septembre 2009, après avoir pris contact avec Martine AUBRY, Première Secrétaire du Parti Socialiste, au motif que je prétendais alors – et le prétends toujours – être une des rares personnes à connaître sur quels leviers il convient d’agir pour orchestrer le salutaire Redressement de la France en particulier et, plus généralement, celui de tout Pays dont l’évolution conduit  » dans le Mur », celle-ci, au vu des références de mes travaux (plus de 50 années de recherche fondamentale sur l’évolution générale de l’Humanité en qualité de Psychanalyste fondamental avec, en 1985, la publication à Paris de ma « Théorie Universelle de la Complexité » laquelle me place comme penseur-expert de la Complexité existentielle) celle-ci, dis-je, me mit aussitôt en relation de travail avec le président de son Laboratoire des Idées du P.S., l’énarque Christian PAUL dont la mission était de présider alors l’élaboration de plan de campagne en vue des prochaines élections présidentielles.

Après avoir élaboré, pour celui-ci, un dossier (21 pages) résumant l’ensemble de mes travaux illustrés par trois pages de schémas symboliques, dossier dont il accusa réception le 15 septembre 2009, je dus déplorer l’absence de toute réponse. Je réitérais alors mon envoi vers Martine AUBRY le 29 mai 2010 et j’eus alors une réponse (en date du 08 juin 2010) dans laquelle il y eut cette phrase :

« A notre humble niveau, nous préférons avoir recours aux travaux d’auteurs comme Edgar Morin, autre penseur de la complexité (peut-être vulgarisateur masqué de vos propres thèses?) dont les théories guident, avec d’autres, nos travaux actuels.  »

C’est à ce moment-là que j’eus l’idée d’aller sur internet pour consulter les travaux de ce sociologue-philosophe-penseur dont je connaissais certes le nom, quelques-unes de ses idées au sujet de la Complexité (idées avec lesquelles je n’étais pas toujours d’accord), mais sans plus. Je tombais alors sur un dossier de plus de 60 pages que ce penseur de la complexité rédigea à l’attention de l’UNESCO, dossier ayant pour titre :  » les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur » publié en octobre 1999 par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (7, place de Fontenoy 75352 Paris).

Ce dossier me fit bondir tant il comportait de faux-sens, de contresens, d’aberrations en tous genres avec une erreur fondamentale considérable, commise d’ailleurs par bon nombre de savants, politiques, philosophes, penseurs, etc.,.. de la Communauté Européenne (et même des U.S.A.) et qui est la confusion entre les verbes Connaître et Savoir. Ce manque de distinguo rendait totalement caduques toutes les idées émises dans ce dossier d’Edgar Morin.

C’est à ce moment-là que j’ai décidé d’écrire à la Directrice générale de l’UNESCO – Irina BOKOVA – pour l’informer de mon point de vue d’expert de la Complexité sur ce dossier qui se voulait de haute portée.

C’est ce jour même de l’envoi de mon courrier que je tombais sur cet écrit entre A. Einstein et S. Freud, courrier ayant pour objet :  » Pourquoi la guerre ? « .

-:-:-

A propos de ces courriers échangés entre deux grands génies des temps modernes.

Tout un chacun peut lire lesdits courriers sur internet et constater que si l’un pose la question en peu de lignes (le Chrétien-scientifique-matérialiste qui aurait bien aimé établir une théorie unitaire liant, entre eux, les antagonistes universels Spiritualité-Matière mais qui n’y est pas parvenu; ce que mes travaux prétendent avoir réussi à faire) l’autre, le psychanalyste athée et sur plusieurs pages (!) n’y répond pas du tout. Il eut d’ailleurs été intéressant de connaître la réaction d’Einstein (si tant est qu’elle fut rendue publique ?) à la lecture de cette réponse de Freud…

Toujours est-il que cette question de fond, des plus pertinentes et toujours d’actualité – je pourrais dire, hélas, « éternellement d’actualité  » – trouve sa plus juste réponse dans ma Théorie Universelle de la Complexité éditée à Paris en 1985 (dans mon ouvrage « L’Arbre au Sein du Jardin », aux éd de la Maisnie, Paris) et tant de fois citée dans mes écrits. Elle le sera toujours – tant de fois citée – tant qu’elle demeurera sous le boisseau, je veux dire totalement censurée par tous les scientifiques, universitaires, politiques, journalistes, etc..

Si cette censure persiste, notamment depuis que cette théorie se trouva en 1985 entre les mains de François MITTERRAND – ce dont il m’informa par courrier personnel -, alors président de la République, c’est bien parce que les principales réponses aux questions fondamentales que l’Humanité se pose depuis tant de générations, s’y trouvent exposées et qu’elles furent découvertes par un homme (moi, en l’occurrence) qui n’a suivi aucun cursus universitaire, dont aucun pair ne peut se glorifier (contrairement à S. FREUD et A. EINSTEIN qui ont eu des maîtres référents qui les ont formés à leur discipline respective) et qui vient « poser » ses idées dans la Société comme un cheveu sur la soupe…

Pour les « gérants » de la société Scientifique, cet exemple (mon cas) est tout simplement intolérable, sans précédent, car venant d’un esprit totalement autodidacte et libre qui, de surcroît, n’a pas même son certificat d’études… Mettez-vous deux secondes à la place d’énarques, d’esprits supérieurement « pointus », etc… Quelle claque, quelle honte aussi !

– :- :-

Alors, « Pourquoi la guerre ? » (Rappel succinct où l’on va voir que ni A. Einstein ni S. Freud n’ont approché, encore moins perçu, la réalité de la complexité de ces Mécanismes humains).
Il nous faut parler ici en termes symboliques sans quoi, nulle explication de la réalité existentielle, complexe, ne peut être appréhendée. Mes propos vont être directs, sans emphase, sans phrases pompeuses et savantes comme se complaisent trop souvent à s’y étendre tant de beaux esprits (!) comme pour masquer leur fondamentale ignorance, trompant ainsi le lecteur. Je fais ici un rapide survol de certains de mes écrits.

La Nature était avant l’Homme. Elle est, évidemment, pendant son évolution. Elle sera encore et toujours bien après Lui quand il aura disparu de la surface de la Terre. La Nature est donc LE Référentiel par excellence par rapport auquel l’Homme peut et doit « faire le point » pour se situer, pour se trouver et se comprendre.

Mais, c’est quoi la Nature ? Des champs d’herbes qui s’étendent à l’infini où broutent de paisibles troupeaux avec, ici ou là, des champs d’oliviers, de pommiers, des cultures de maïs ou de blé; à perte de vue, des vallées accueillantes au creux desquelles courent vers la mer des torrents et rivières poissonneuses ? Non. Ceci est une vision humaine de la Nature, vision plus ou moins poétique selon l’ordre des mots employés. La Nature c’est à la fois et beaucoup plus simple à définir et donc quasi inaccessible à la Conscience humaine. Inaccessible et inconcevable car : la Nature est fusion synthétique de ÊTRE-AVOIR

Vous ne voyez pas ce que je veux dire ? Mais alors… pourquoi, si je dis :  » la Nature est le TAO, c’est-à-dire synonyme de YIN-YANG  » il y a des millions d’individus de par le monde qui prétendent comprendre ce que je veux dire ?

La Conscience de l’Homme interdit au commun des mortels d’appréhender les Mécanismes complexes de la Nature. Cette Conscience qui accule à évoluer par des Branches rend l’Homme lâche vis-à-vis de cette Nature synonyme de Tronc-Gnose.

Une image symbolique. En effet, la Nature peut être représentée par le Tronc d’un Arbre avec ses racines océanes qui sont tout ce qui vit dans les mers du globe. Voilà défini le Milieu Naturel terrestre. Et ce Tronc pousse bien droit parce qu’il est fusion incessante de YIN-YANG soit, pour les européens, fusion incessante de ÊTRE-AVOIR. Je positionne ÊTRE avant AVOIR soit YANG-YIN quand il est question des Branches. Dans le Tronc, il n’est aucun Ordre semblable.

Or, l’espèce Homme fut chassée de la Nature nous disent des Textes Anciens; la Genèse biblique mentionne Adam, émissaire de ÊTRE, chassé le premier. EVE, parce qu’émissaire de AVOIR, fut donc chassée en conséquence; ce que les théologiens et exégètes du monde entier semblent bien vouloir ne pas comprendre… Ainsi chassé, l’Homme évolua en Branches par rapport au Tronc, Branches qui ont constitué le Milieu Culturel.

Ces Branches sont de DEUX types : celles qui ont poussé (arbitrairement) « à gauche » du Tronc et qui développèrent, par le verbe auxiliaire ÊTRE, un Esprit (non la Pensée) dont la finalité est le concept unique de Dieu. Puis, les Branches qui, de façon Complémentaire soit à l’opposé à droite, développèrent et exploitèrent le verbe auxiliaire AVOIR lequel développa toutes les formes possibles de la Pensée dont dépendent et découlent tous les Savoirs Scientifiques, Politiques, Philosophiques, etc…

Article 182 - Vous avez-dit "virtuel " ?

Légende : Ces Branches des Savoirs sont de DEUX types.Par ÊTRE, en spirale Enroulante (à gauche) formant un cône, pointe en Haut, des Religions où le sommet situe le concept de Dieu et, par AVOIR, en spirales déroulantes (à droite) qui sont les supports de toutes les démarches scientifico-politiques. Le Tronc-Nature, lui, contient la Connaissance avec son représentant, le gnostique.

Où il faut maintenant comprendre – autre exercice délicat pour la Pensée Occidentale – que dans la pousse de ces Branches, celles de ÊTRE se fait juste AVANT celles de AVOIR. Par ma théorie déjà citée, j’ai en effet démontré qu’il y a un rapport Psychosomatique – à ce jour, il est ignoré du monde scientifique traditionnel – dans la Pousse de ces Branches où celles de AVOIR découlent de celle(s) de ÊTRE. Jamais l’inverse. Transposé en clair à l’échelle de Collectifs cela veut affirmer : la Religion émerge AVANT la Politique. Autrement dit, les Clans, Tribus, Peuples, etc., développent TOUS en premier leur caractéristique religieuse qui prime sur les vues politiques. Si tout ce que je viens de résumer ne vous dit absolument rien, alors l’origine des guerres chez l’Homme vous demeurera pour toujours inaccessible.

Nous arrivons là au cœur du sujet. La religion est avant la politique. Mais, qu’est-ce que la Religion ? Elle peut être symbolisée par une spirale qui s’Enroule (évolution dite à entropie décroissante encore appelée néguentropie croissante) et qui, s’enroulant « mal », aboutit au concept pathologique de Dieu. Si elle s’Enroulait « Bien », il n’y aurait aucune notion de religion. S’enroulant mal, c’est donc conséquemment que, de la spirale déroulante AVOIR, émergent tous les Maux et Fléaux sociaux avec cette notion de GUERRE.

Note importante. Dans la Nature, cet « Enroulement » de ÊTRE (Energie) est Parfait générant de facto et simultanément un déroulement de AVOIR (Physique) tout aussi parfait faisant que, ni l’un ni l’autre, n’est isolément détectable. De ce fait, le phénomène de prise de Conscience « double » – avec son Intelligence – est étranger à la Nature comme à toutes les Espèces Animales qui l’habitent.
La Nature, on peut symboliquement l’imaginer représentée par deux « parallèles » (le Tronc de l’Arbre en l’occurrence) qui sont parcourues, de Bas en Haut, par un curseur Temps progressant à vitesse constante. Ceci est capital à comprendre. Les intersections que fait ce curseur Temps avec les parallèles situent, d’un côté, l’entité ÊTRE et, en vis-à-vis donc, sur l’autre parallèle, l’entité AVOIR (ce sont là les entités constituantes de tout animal dit « sauvage » et/ou de Collectifs naturels).

L’Espèce qui doit être chassée de la Nature (elles le sont toutes, inévitablement un jour, mais, très majoritairement, elles s’éteignent dans le Tronc-Nature sans jamais connaître la pousse en Branches qui engendre la prise de conscience « double » avec l’Intelligence et son ego) et qui a l’opportunité d’évoluer par des Branches, voit son entité ÊTRE évoluer par la Branche de gauche MAIS A UNE VITESSE INFÉRIEURE A CELLE DU CURSEUR TEMPS DE LA NATURE (d’où cette notion de Passé dans la conscience de l’Homme). De ce fait, cette entité va développer une Branche spirale « Enroulante » qui va progresser à vitesse sans cesse décroissante (symbolique du cône pointe en haut avec le concept de Dieu en son sommet) spirale qui, conséquemment, va obliger, à l’opposé soit pour la Branche AVOIR, une évolution spirale déroulante (Entropie croissante de AVOIR) laquelle évoluera PLUS VITE – toujours plus vite – QUE LE CURSEUR TEMPS DE LA NATURE (d’où cette notion de Futur dans la conscience de l’Homme).

Par ma Théorie Universelle de la Complexité j’ai montré que cette évolution entropique de AVOIR conduit « dans le MUR » en imposant aux hommes de faire LA GUERRE dés lors que la spirale Enroulante a stoppé sa progression par sa conception de « Dieu » (c’est pourquoi il peut être affirmé que toute Guerre a systématiquement la Religion pour cause-première). C’est donc par cette théorie que se tient LA RÉPONSE à cette question de fond que posa A.EINSTEIN à S.FREUD, théorie que ni l’un ni l’autre n’eut, hélas, l’intuition…

– :- :-

Pourquoi A. EINSTEIN et S.FREUD n’ont pas vu cela ?

Parce qu’ils eurent dû – pour voir cela – appréhender ce Mécanisme psychosomatique qui, depuis la Nuit des Temps, relie AVOIR à ÊTRE et, secondairement, accepter de comprendre que l’origine de toute Guerre est la Religion, en l’occurrence… celle de leur géniteur de père. Et cela leur fut IMPOSSIBLE à imaginer. Ce qui, personnellement, me fut rendu possible (du fait de n’avoir pas connu mes géniteurs; naissance sous-x) à l’âge de 38 ans, soit après avoir remis à plat toute la Psychanalyse freudienne, perçu ses erreurs et carences (contrairement à ses assertions, S. Freud ne découvrit jamais l’Inconscient de l’Homme) pour l’élever ensuite à l’échelle des Peuples. Ce que S. FREUD ne put réaliser du fait d’être resté bloqué à l’échelle individuelle – dans son Subconscient certes profond – par la non remise en question de la religion de ses pères, le Judaïsme.

psy des peuples

Schéma PSYCHANALYSE DES PEUPLES

LégendeCe que ni A. Einstein ni S Freud ne purent appréhender ! Où l’on voit que le Plafond spirituel, religieux, de ÊTRE (à gauche) est la Cause-Première du MUR, en secteur AVOIR (à droite) contre lequel les Collectifs sociaux sont conduits à aller s’éclater. A ce stade de l’évolution générale du Collectif, la GUERRE se traduit en notion de survie.

_____________________________________________________________________

ADDITIF – du 15 nov. suite aux tragiques événements terroristes de ce vendredi 13-XI-15 Où A.EINSTEIN demanderait alors à S.FREUD « Pourquoi le Terrorisme ? » et où S.FREUD n’apporterait pas davantage de réponse.

Le TERRORISME actuel tire sa raison d’être des positions relatives des Branches Spirituelles ÊTRE (à gauche sur le schéma) nommées Judéo-christianisme et Islam (en jaune) où cette dernière, parce que beaucoup moins « Ouverte », c’est-à-dire moins éloignée de la Verticale GNOSE, a sa branche de conséquence AVOIR (à droite sur le schéma, en jaune) beaucoup moins écartée. De ce fait, celle-ci ne développe pas (pas encore !) les phénomènes de dérive tels : perversions sexuelles, débauches sociales en tous genres via l’Argent, maux et fléaux sociaux, etc… spécifiques de la branche Judéo-chrétienne plus ancienne.

Ces perversions sociales de type occidental ont été accentuées par l’établissement de la LAÎCITE à la française qui est cette loi de Séparation (1905) qui officialise la rupture de la relation dite PSYCHOSOMATIQUE qu’entretiennent – depuis la Nuit des Temps ! – les entités constituantes ÊTRE et AVOIR de l’Homme, respectivement RELIGION et POLITIQUES.

En termes clairs, cette loi de Séparation à la française, c’est elle qui permit à la branche sociale AVOIR une pousse sans cesse toujours plus accélérée (Entropie croissante) vers une pernicieuse Horizontalité produisant ainsi l’émergence de conséquence de Maux et Fléaux sociaux qui font maintenant la RUINE des Sociétés Occidentales.

En d’autres termes, ce TERRORISME actuel est ce Doigt (du Dieu ALLAH) qui veut désigner aux Pays de Culture Occidentale leurs méfaits sociaux qui gangrènent le monde.

En n’intégrant pas dans sa Pensée l’universel Référentiel tuteur GNOSE et dont témoignent mes écrits depuis les années 80, la Culture Occidentale se condamne à vivre dorénavant une prolifération de tels drames jusqu’à ce qu’Elle accepte de voir (!) cette position échec et mat où Elle se trouve. Une Révolution cultuelle et culturelle de l’Europe est URGENTE.

Nous sommes à la porte d’une GUERRE sans fin (le TERRORISME) de Civilisations. Il serait temps d’Ouvrir les Yeux sur la GNOSE que même l’Islam ignore !

_______________________________________________________________________

Une explication complémentaire indispensable ici.

Cette évolution spiralée, Enroulante de ÊTRE et qui se termine par des Idées arrêtées appelées Dogmes (dont le concept de Dieu est le plus élevé) est pathologique car représentée par l’idée d’un Plafond indépassable pour la pensée humaine (Plafond dont témoignent si bien tous les symptômes de la Paranoïa Collective). Ici, la Transcendance est un louable mais vain exercice de Dépassement…
Cette relation Psychosomatique entre ÊTRE et AVOIR fait que ce Plafond causal produit en secteur AVOIR son pendant – un Effet – qui va être un MUR mental contre lequel les Collectifs en question (clans, tribus, peuples), parce que soumis à l’évolution de l’entropie croissante – spécificité de AVOIR, le fameux « Toujours Plus » – vont évoluer toujours plus vite, accélérer sans cesse leur évolution jusqu’à ressentir l’Impression de Chute (le déclin social).

C’est lors de cette Impression évidemment subjective que les Collectifs considérés (clans, tribus, peuples, Nations, etc.) se sentent contraints de partir en guerre avec cette énergie du désespoir qui les habite alors.
Ce Mécanisme Cause-Effets soit, Esprit-Pensées ou, Religion-Politiques, ou encore Cause (de guerre)-Passage à l’Acte (de guerre) existe depuis que l’Homme est Homme, soit depuis que ses Branches ont poussé hors du Tronc.

La Solution pour que la Paix se rétablisse sur Terre parmi les hommes de bonne volonté ? Vous la cherchez ? Vous l’espérez ? Vous la priez tous les dimanches dans des lieux de cultes ? Par mon texte certes concentré, je vous ai donné la réponse ; elle est dans l’énoncé même du problème.
Bien sûr, LA solution – ou l’ « Issue de Secours pour l’Homme » – (développée dans mon dernier ouvrage « L’Ecrit-primal : la Gnose » aux Ed. EDILIVRE) est de tourner les Regards vers le Tronc-Nature pour que les Branches actuellement Divergentes se mettent enfin à CONVERGER vers le Haut, vers le Tronc-Nature qui porte un Nom autre, celui de GNOSE et dont des gnostiques témoignent depuis des millénaires sans être vraiment entendus. Le plus connu des anciens gnostiques est Laotseu pour l’Extrême Orient. Pour l’Orient, il y eut Gautama dit le Bouddha et, pour le Proche Orient il y eut cet homme Jésus, tant Défiguré par l’Histoire, dont la mission fut récupérée par des religieux égarés dans une Branche ÊTRE, spirituelle, du judaïsme. C’est par leur mauvaise compréhension des Paroles de Jésus que ceux-là créèrent… un déroutant CHRISTIANISME !

Pour l’Occident ? Il n’y eut, à ma connaissance, personne avant moi (qu’on me le dise si je fais erreur).

Je suis vraiment désolé pour les admirateurs et adeptes de A. EINSTEIN et S. FREUD mais, à ce sujet-là – qui est Ô combien important pour l’Humanité ! – ils furent tous deux totalement et fondamentalement… nuls !

Ré, le 11 novembre 2015

Jean S. Dallière
Auteur gnostique – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

Adresse e-mail : jeansidal@orange.fr

La mission du gnostique dans le monde moderne – Art.186

novembre 1st, 2015

Article 186

-:-:-

La mission du gnostique

dans le monde moderne

-:-:-

     Par le niveau actuel de leurs évolutions et leurs ouvertures respectives les Sociétés Occidentales constituent cet espace particulier qui caractérise le Milieu Culturel. Au fil des temps, les Systèmes sociaux se détachent en s’éloignant toujours plus de leur Origine commune, le Milieu Naturel (ce que nieront encore certaines disciplines scientifiques).

Bien volontiers dans mes écrits j’évoque cette similitude pouvant être faite entre la Nature et le tronc d’un arbre pris alors symboliquement ; les peuples du monde, par leur diversité, constituent ce foisonnement de branches plus ou moins écartées du tronc qui, lui, donne l’idée de droiture, de rectitude. Cet écartement du tronc, pour chacun de ces peuples – ou branches – est à comprendre en terme de carence d’Amour (Amour avec un grand A). En effet, ce tronc-Nature – ce que j’ai largement décrit dans mon dernier ouvrage « L’Écrit primal : la Gnose » (éd. EDILIVRE. Cf. référence en fin d’article) est à considérer comme cet Amour absolu tant recherché, en vain, par tous les humains, via leurs difficiles et souvent problématiques amours….

Cet Amour peut objectivement être défini (définition inédite) en tant que : fusion des verbes auxiliaires ÊTRE-AVOIR. Notons que cette fusion a donné la notion de Verbe Lumière évoqué dans le Nouveau Testament, Verbe toujours incompris des exégètes et théologiens du monde entier.

– La Gnose –

     De nos jours, la Gnose est totalement ignorée, absente de toutes les Cultures et civilisations modernes; cependant, l’œil averti peut en trouver la trace dans les tribus dites primitives puisque, de tout temps, toute tribu a eu la Gnose pour origine à l’image des branches de l’arbre vis-à-vis de leur tronc commun.

La Gnose est habitée par une Pensée supérieure dont rendirent témoignage, voila plus de 2000 ans, quelques communautés ou sectes du Proche Orient au sein desquelles les hommes – appelés les gnostiquesavaient une conscience bien particulière du monde ; ils ne considéraient pas ce monde comme duel, dialectique (avec d’un côté le Bien et de l’autre le Mal comme dans le manichéisme) mais un monde UNITAIRE. Pour ces communautés, les deux entités (aujourd’hui plus connues sous l’appellation de verbes auxiliaires) initialement Complémentaires, ne formaient qu’UNE SEULE et MÊME entité (idée fondamentale gnostique) qu’il conviendrait au plus vite de retrouver pour ne voir émerger dans les Collectifs sociaux aucun des Maux et Fléaux connus à ce jour. Cette entité unifiée, Tuteur du monde manifesté, voilà aussi ce que les chinois ont représenté par leur Tao qui, par sa puissante métaphysique, est si hermétique à pénétrer pour la Conscience Occidentale.

Cette forme de Pensée – en laquelle DEUX font UN – constituait ce que l’on appelait alors la Connaissance (Elle est souvent symbolisée par le Cercle). Au fil des temps, cette Connaissance eut à subir une dé-com-po-si-tion, un éclatement, qui laissa ainsi apparaître, tout progressivement, la symbolique de l’Étoile où chacune des branches représente une discipline savante majeure. La dimension ou taille de ces branches d’Étoile s’avère être directement liée à cette notion relativement récente d’Intelligence. On notera au passage que cette Intelligence-là, typiquement humaine, produite par cette carence fondamentale d’Amour, est évidemment absente dans la Connaissance et doit être considérée – de ce fait – en termes de pathologies. Toutes les névroses et les psychoses ont pour origine cette Intelligence, ce que le monde savant en général, psychiatrique en particulier, se refuse de reconnaître du fait d’attribuer à cette Intelligence humaine une valeur positive que, fondamentalement, elle n’a pas …

Article 182 - Vous avez-dit "virtuel " ?

LégendeLa Marche du véritable gnostique se fait toujours dans le prolongement du tronc- Nature, de l’Universel, n’empruntant nulle branche de gauche (Spirale Enroulante de ÊTRE, source des Religions) nulles branches de droite (spirales déroulantes de AVOIR par lesquelles s’expriment tous les Savoirs scientifico-politiques).

-:-:-

Décomposée, la Connaissance engendra donc tous les Savoirs lesquels, carencés en Amour (par définition) montrent aujourd’hui leurs dramatiques et fatales limites avec cette notion de « Mur » si souvent évoquée, contre lequel les Sociétés ouvertes ont la désagréable impression d’aller… s’éclater ! Au passage, je précise que c’est sur ce constat patent que se fondent en Occident les idéologies politiques d’Extrême Droite (le Front National pour la France). Sans la prise de conscience de ce Mur, une telle idéologie extrême ne peut prendre corps.

Le gnostique aujourd’hui.

   Contrairement aux idées reçues largement véhiculées par la Pensée Occidentale, le gnostique n’est pas un individu qui « a la connaissance suprême des mystères de la religion » comme l’affirme le dictionnaire (Le Petit Robert) ou, pire, il n’est pas un individu « qui prétend avoir la connaissance complète de Dieu » (Larousse). Tristes informations qui aident à comprendre pourquoi la Pensée Occidentale est si ignare à ce sujet.

Plus sérieusement, le gnostique (je parle du « vrai » gnostique; non celui dont témoignent des Mouvements emprunts de religions ou maçonniques voire, laïques) est cet homme (ce ne peut être une femme) qui, certes, a la Connaissance mais qui, de ce fait, ne perçoit aucun mystère dans aucune des Religions du monde. Ayant plus que tout mortel cette connaissance (notamment celle du distinguo entre Connaissance et Savoirs; cf. à ce sujet mon article n°05 du 24/04/2009 de mon blog, référencé en fin d’articlele gnostique connaît et, à plus forte raison il sait (Connaître c’est plus que Savoir; c’est du Savoir plus l’Essentiel) par quels Mécanismes psychiques, pathologiques, se construit toute Religion dont le concept final est une vision subjective, donc fausse, d’un Plafond Idéologique appelé « Dieu ».  Chaque Religion possède son Plafond particulier, son Dieu particulier, qui invite certains à la transcendance… mais d’autres, à la guerre ! Toutes les guerres des hommes, toutes, ont toujours eu (en dernière analyse) cette vision personnalisée, subjective – donc fausse ! – de Dieu pour Cause-Première.

Le gnostique est cet homme qui, de tous temps, s’est affirmé être « sans foi ni loi » ; ces deux notions émanent respectivement de ÊTRE isolé de AVOIR (pour la foi) et de AVOIR isolé de ÊTRE (pour la loi) soit, tout aussi respectivement, de la Religion (sphères de ÊTRE) et de la Politique (sphères de AVOIR).

– :- :-

    Comme tout humain sur cette Terre, j’ai été conçu en la gnose; le ventre maternel étant ce milieu édénique en lequel chacun de nous a pris forme (la femme ne donne pas la vie, elle la transmet par la forme ; nuance) en laquelle nos entités constituantes ÊTRE et AVOIR sont fusionnées.

Par ce que l’on appelle la naissance, parce que quittant le Milieu Naturel pour émerger dans le Milieu Culturel, ces entités se voient contraintes de se séparer engendrant en conséquence la mise en place de Mécanismes psychiques très particuliers, totalement étrangers au règne Animal et par lesquels, donc, l’Intelligence humaine apparaît et se développe. Cette Intelligence humaine c’est elle qui essaie de piloter au mieux (!) les humains dans ce foisonnement de Branches culturelles par lesquelles ils s’éloignent toujours plus du tronc-Nature.

Par mon éducation reçue, j’ai pénétré ces Branches, en ai parcouru même plusieurs des années durant, y exerçant nombre de professions bien différentes en commençant par la navigation au long cours. Ces expériences accumulées aboutirent à une même et sombre conclusion : toutes les branches sociales, parce que finissant en Impasse (notion de Mur), condamnent les humains à s’élever les uns contre les autres, à cultiver un mal-Être croissant (Collectif et Individuel) qui conduit inévitablement aux conflits guerriers, au terrorisme, etc. en passant par l’expression de Maux et Fléaux sociaux dont lorigine, la cause-première et la raison d’être échappent à la conscience savante et tout particulièrement à celle des responsables politiques.

Habité dès l’adolescence par un désir farouche de résolution de ces « problèmes » sociaux je me suis mis à vouloir percer le mystère de ces Mécanismes psychiques qui condamnent les humains à s’entre tuer et à s’autodétruire plus lentement (!) via le Progrès. C’est ainsi que par un certain cheminement intellectuel (connu du monde psychiatrique) j’ai vécu une Régression psychique ; autrement dit, de ma simple branche personnelle j’ai laissé redescendre sa « sève vitale » en quête, par cette descente, de la Source originelle qui, in fine, s’est avérée être… la Gnose !

Cette Régression psy, effectuée en solitaire et autodidacte, a pu être exceptionnelle car « totale » (idée de Descente aux Enfers) du fait de n’avoir connu à ma naissance ni père ni mère. En effet, dans toute Régression les géniteurs jouent le rôle de sécurité, de barrage, de vanne anti-retour pour la « sève » qui ne peut alors faire cette dangereuse marche arrière. Ce phénomène que j’évoque ici est encore méconnu du monde scientifique quand il est ainsi effectué en totalité ; par exemple, il fut impossible pour S.Freud de le vivre lui qui, pour l’effectuer, eut dû remettre en question la religion de ses géniteurs, le Judaïsme. Ce qu’il s’est interdit. A 38 ans, j’ai donc découvert la Gnose, ouvert les Yeux sur son universalité, comprenant alors les évolutions humaines de ce Bas monde qui dérivent tous azimuts à cause de l’ignorance de cette Source originelle. En effet, l’Homme ne sait « où il va » du seul fait de cultiver l’ignorance de sa Gnose originelle.

A ce moment-là et par cette prise de conscience exceptionnelle, plusieurs orientations s’offrent à la Pensée de l’Éveillé. Soit c’est quitter le monde des humains comme, sous d’autres latitudes et époques, le firent Laotseu et Bouddha ; notons au passage que tous deux avaient eu des situations sociales qui les préservaient des difficultés matérielles. Aujourd’hui, nous dirions qu’ils étaient assez riches et on pu, de ce fait, orchestrer une confortable retraite. Pour des esprits fragiles, cette régression peut conduire au suicide (…). Soit encore, ce peut être un retranchement dans quelque monastère pour y finir sa vie dans le recueillement. Soit aussi (tel fut mon cas), voir naître en soi l’idée de « mission » qui implique de porter aux Autres … la Bonne Nouvelle.

Cette voie n’est pas la plus confortable car après avoir découvert cet Éden originel, ce tronc universel, je suis revenu « en branches » parmi les miens pour rendre témoignage (notion ici de mission) de cette Origine perdue de vue depuis tant de siècles. J’ai alors pu observer que personne ne voulait vraiment en entendre parler. Elle n’interpelle pas. Plus encore, mes propos semblaient emprunts d’une assurance péremptoire, peu usuelle, intolérable aux oreilles de mes prétendus semblables, sourdes à ce Référentiel Gnose. Parler, témoigner de la Perfection (la Gnose) dans un monde humain l’imperfection domine et surtout fait recette, rend tout à fait suspect tout missionnaire dont les idées sont alors perçues de travers, travesties, soupçonnées de quelques arrières pensées, voire même enrobées d’hypocrisie. Nous avons là une claire expression de la Paranoïa où l’individu vivant en branche, le branchu, le tordu, ne peut s’empêcher de voir pareillement tordu ce Redresseur (le gnostique) qui témoigne de la Droiture, de la Rectitude du Tronc.

Les propos qui parlent de cette Unité ancestrale (dépouillés de toute religiosité comme de tout penchant politique) en lesquels seul domine l’Intérêt Collectif, sont perçus comme douteux par celles des Personnes toujours plus éprises d’individualisme. dans l‘incessante profusion du Langage, l’homme moderne ne perçoit pas la salutaire Richesse contenue dans le Silence…

Cette mission très particulière s’apparente à l’Impossible auquel nul n’est, paraît-il, tenu comme le prétend une certaine maxime. Le défi est ouvert, lancé. L’Avenir tranchera.

                                                                                                                                                                                                   Ré, octobre 2015

Jean S. Dallière

Psychanalyste fondamental, gnostique

adresse mail jeansidal@orange.fr

http://www.edilivre.com/l-ecrit-primal-la-gnose-jean-dalliere.html

ORIGINE DES MOTS, origine du Mensonge culturel – Art.185

mai 24th, 2015

– Article 185 –

L’ORIGINE DES MOTS

autrement dit,

origine du MENSONGE Culturel

(sujet de psychanalyse fondamentale ; pour adultes avertis !!)

-:-:-

L’humain ne se rend pas compte à quel point quand, par exemple, il dit « je t’aime » à un Être estimé ses mots ne sont pas ce qu’il croit. Explication allégorique.

Imaginez un très grand gâteau – tant qu’à faire, celui que vous préférez ! – dans son grand plat rond. La caractéristique majeure de ce gâteau est qu’il est métaphysique donc invisible car constitué par l’Essentiel. Nous dirons qu’il est l’absolu Amour (avec grand A), cet Amour ineffable dont la définition objective – donc Irrationnelle ! – est ÊTRE-AVOIR fusionnés. Cet Amour dont tout humain a tant Faim et Soif … par ignorance de ce qu’il est !


Quand vous rencontrez une Personne et que l’expression d’un sentiment s’impose à vous… votre Main psychique se tend vers ce gâteau invisible Amour auquel elle prélève une petite portion qu’elle tend et offre à la Personne rencontrée.


Aussitôt, cette petite portion se transforme en « mot(s) » pour DIRE votre sentiment.


Nous devons alors comprendre que ce mot, par sa création, est une ABSTRACTION d’Amour en mutant via le tangible et rationnel Avoir (dissocié de Être).


Si donc, à une Personne aimée, vous dites « je t’aime » nous pouvons affirmer que c’est là une parole dont l’origine est certes Amour mais la parole N’EST PAS Amour.


En Psychanalyse « fondamentale » (dont je suis à l’origine), la Parole, toutes les paroles, constituent de facto les sphères du Mensonge humain.


Ainsi, et toujours dans le même esprit.. « Liberté, Egalité, Fraternité ».. etc.. sont des mots, des mots qui sont venus à la Conscience des hommes par NOSTALGIE du grand gâteau dont tous procèdent (!), mots qu’ils ont érigé en « valeurs » sociales qui, elles, ne seront JAMAIS au sein des Systèmes sociaux qu’ils élaborent.


On appellera « Système » ces abstractions alors mises en avant, dans le Futur de tous, au nez et à la barbe de chacun, servant ainsi de « carottes » pour faire progresser !


Tous les mots humains sont des abstractions c’est pourquoi ils mutent systématiquement en Maux puis, non résolus (et pour cause !) en Fléaux sociaux.

Comprend qui peut !

le 24 mai 2015

Par Jean S. Dallière

Auteur-gnostique

Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

« JE SUIS » et « Je suis Charlie – Je ne suis pas Charlie » Art. 184

mai 15th, 2015

– Article 184 –

-:-:-

« Je SUIS »

et,

le Couple-de-forces

« Je suis Charlie – Je ne suis pas Charlie »

(Analyse fondamentale)

-:-:-

   Les dramatiques événements du mercredi 07 janvier 2015 où de célèbres dessinateurs du journal satirique  Charlie-Hebdo (Paris) ont été assassinés, déclenchèrent partout en France des mouvements de foules, – mouvements également internationaux – desquels émergèrent le fameux « JE SUIS CHARLIE  » partagé par des millions de Personnes.

C’est plus tard qu’apparurent des avis contraires par des panneaux de rue qui affichaient :  « Je ne suis pas Charlie ».

Il me semble nécessaire d’apporter ici cette petite précision tant le sujet est épineux !

-:-:-

Ma remarque sera très simple à comprendre mais difficile – voire impossible – à accepter pour la Pensée Occidentale qui évolue dans l’Erreur.

Un coup de crayon qui en dit long de l'esprit de CHARLIE-HEBDO

Un coup de crayon qui en dit long de l’esprit de CHARLIE-HEBDO

Le « Je suis », prononcé par quiconque vit l’Instant Présent, est SEUL la vérité (dans la mesure où il est réellement vécu). Il est l’expression du « Verbe Lumière » dont le si mal connu Jésus rendit témoignage.

Dès lors qu’on n’est pas dans l’Instant Présent de la vérité, dans le « Je suis » … on « tombe » systématiquement dans la DIALECTIQUE qui est seule spécifique de l’Espèce Humaine ! On tombe donc dans le « je suis quelque chose » (en l’occurrence, « Je suis Charlie ») lequel… et vous devez le savoir… génère sont ANTAGONISME qui est « Je ne suis pas Charlie » !

Et alors.. tous ceux-là, tant ceux d’un côté que de l’autre, sont dans l’ERREUR.

Cette Erreur est source de haines et, in fine, de GUERRES.

La Dialectique est à bannir de la Pensée Occidentale; c’est Elle qui conduit les peuples à s’entre déchirer !

Un exemple simple… mais, acceptable par personne !

Si vous voulez voir l’Antisémitisme atténué (!!) et même disparaître (on peut rêver !) il faut remonter à sa cause-première qui est :  le Sémitisme.

Si le Sémitisme était « vrai »… il n’engendrerait pas d’antagonisme soit son contraire :  l’Antisémitisme.

Or, les Sociétés Occidentales sont très précisément pilotées par des « politiques » dont la particularité est de vouloir NIER les Causes-Premières (elles appartiennent au secteur ÊTRE qui n’est pas celui des Politiques) des maux et fléaux sociaux dont vous leur avez donné la responsabilité par vos prises de positions … dialectiques (le vote) !

Assurément, il y a quelque chose qui cloche dans vos choix idéologiques.

Remettez en question vos fondamentaux… Amis, mes Frères. La Paix tant désirée est à ce prix.

Faites circuler l’information… surtout si vous n’êtes pas d’accord.

Cela devait être précisé !

le jeudi 15 mai 2015

par Jean S. Dallière

Auteur, gnostique. Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

COMMENT FAIRE DISPARAÎTRE LE F.N. (Art.183)

mars 28th, 2015

– Article 183 –

-:-:-
COMMENT FAIRE DISPARAÎTRE LE F.N.
ou,
l’Effet Boomerang
Quel est ce Mécanisme qui est à l’origine du Front National ?
– :- :-

A – Base du Principe

L’Espèce humaine est un produit de la Nature . Même si elle en a été chassée notre Espèce est constituée des mêmes données que la Nature, des mêmes paramètres structurels.

Par mes travaux de recherche fondamentale j’ai montré, à ce sujet, que la Nature pouvait être objectivement définie comme étant ÊTRE -AVOIR , entités intimement fusionnées de telle sorte que nulle part il n’est possible de les voir dissociées, de les distinguer l’une de l’autre. Cette association des deux entités constitue la Connaissance.

Par contre, en l’Espèce Homme, j’ai montré que ces entités structurelles étaient séparées, distinguables l’une de l’autre. Elles sont :

– ÊTRE (séparé de AVOIR) est la source de toutes les Religions des hommes (avec cette vaine aspiration de voir ces entités ÊTRE et AVOIR réunies à nouveau ; d’où l’origine du mot religare qui signifie relier) . Et

– AVOIR (séparé de ÊTRE) qui est le siège de toutes les démarches Politiques et, plus généralement, de tous les Savoirs (scientifiques et autres).

Ce qu’il convient de bien comprendre maintenant (la chose est très peu connue du monde scientifique traditionnel et voulue ignorée du monde politique) c’est la spécificité de AVOIR, sa caractéristique évolutive. En effet, par ces mêmes travaux j’ai montré que tout ce qui a trait à AVOIR subit un même sens d’évolution appelé ENTROPIE CROISSANTE.

Qu’est-ce que l’Entropie croissante ?

Un exemple simple pour l’illustrer. Quand un ovule est fécondé par un spermatozoïde, dès les tous premiers instants, l’ovule se scinde en deux et chacune des parties se scinde à nouveau. Toutes les parties nouvelles se scindent à leur tour. En résumé nous dirons que les lois de l’entropie croissante font subir à tout ce qui est AVOIR une incessante multiplication des éléments par incessantes divisions.

Une autre particularité de l’entropie croissante à bien retenir est cette notion d’accélération que donne à voir cette multiplication des divisions. Nous y reviendrons.

B – L’analogie

Vous êtes dans la campagne et vous observez la vie de la ferme. Une charrette à grandes roues en bois passe devant vous. Pendant des siècles il en fut ainsi de ces lentes avancées. Et pendant des siècles ces roues de charrettes ne vous ont pas « parlé » ! Mais aujourd’hui… le cinéma vous a appris quelque chose que vous n’avez pas pu ne pas remarquer ! En effet, observant le démarrage d’une voiture, vous voyez l’accélération de ses roues et, à un moment précis, alors que le véhicule continue son accélération, ces roues semblent tout à coup s’arrêter de tourner pour aussitôt donner l’impression de tourner en sens inverse. Habitués à cela, nous n’y prêtons plus attention. Et pourtant, le phénomène veut nous dire quelque chose ! Que nous enseigne-t-il ? Il nous enseigne que l’entropie, dans son phénomène d’accélération (évoqué précédemment) provoque dans le cerveau humain (et exclusivement humain !) l’impression de l’inversion de son sens d’évolution.

Bien retenir cela !

C – L’évolution politique d’un « Système » social

Il n’aura échappé à personne que le « Temps », au fil des âges, semble s’écouler toujours plus vite. Cela est principalement dû à l’orientation de l’évolution de nos Sociétés qui sont axées sur AVOIR ! Le monde scientifique n’a pas encore réalisé (!) que ce concept de Temps – il n’existe absolument pas dans l’Univers ! – est le direct produit de la dissociation de AVOIR avec ÊTRE. Quand ÊTRE et AVOIR sont fusionnés (cas de la Nature, de l’Univers au sens large), ce concept de Temps n’existe pas. C’est ce que démontrent mes Conclusions de travaux récemment publiées dans mon ouvrage L’Ecrit-primal  : la Gnose  http://www.edilivre.com/l-ecrit-primal-la-gnose-jean-dalliere.html

L’évolution des partis politiques n’échappe pas à cette loi de l’entropie. De ce fait, non seulement ils sont soumis à cette accélération mais, plus encore, ils sont soumis aux effets de l’entropie qui impliquent la scission, la multiplication par incessantes divisions. Tout parti politique sera donc condamné, astreint, à se scinder, à engendrer DEUX, deux autres « sous partis », puis quatre, etc. Ceci est inéluctable. Chemin faisant… l’exemple précédent de la roue doit nous parler ! A savoir ? C’est ce que j’appelle l’Effet boomerang.

Tous ces partis politiques qui dérivent sur une sorte de tapis roulant à vitesse sans cesse accélérée, vont d’eux-mêmes, à un moment donné, engendrer un parti AUTRE qui donnera l’impression d’évoluer en sens inverse c’est-à-dire contre les idées rationnelles toutes émises de la gauche vers la droite. Et, tel le boomerang, ces idées inverses (donc, allant de la droite vers la gauche) vont bousculer, plus encore renverser, toutes les pensées rationnelles de la vie politique traditionnelle.

Sur cette notion de « MUR » ! Dans le langage courant, il est de plus en plus fréquent d’entendre parler de ce « mur » contre lequel on risque d’aller s’éclater mais, pas de rire ! Ce mur est tout simplement (!) dû à l’incessante accélération de notre évolution sociale (pensez ici à l’accélération, évoquée précédemment, de la roue de voiture), accélération qui, à un moment donné provoque dans le psychisme humain un « arrêt » (comme la roue filmée) qui se veut psychiquement salutaire !

C’est alors que se concrétise là, et s’élève dans nos consciences, ce MUR avertisseur, qui veut nous dire : « Attention Danger… Vous allez TROP VITE ! ».

Sur le plan social, Collectif, c’est contre ce MUR – totalement virtuel ! – que vont s’éclater puis rebondir toutes les pensées individuelles mécontentes des partis politiques traditionnels.

Ce rebondissement est alors récupéré par des politiciens opportunistes (!) – on dira que la balle est (re)prise au bond ! – lesquels politiciens vont construire à partir de tous ces mécontentements, ce parti appelé FRONT NATIONNAL.

Ce mécanisme de récupération (Effet Boomerang) des voix politiquement insatisfaites s’élabore systématiquement au sein de TOUT Système social qui, dans son évolution entropique, atteint cette limite de vitesse dictée par les Mécanismes psychiques de l’Homme que les politiques – pour le Malheur de tous – veulent ignorer (j’en prévenais l’Elysée déjà en 1983).

Ce MUR qui permet l'existence du FRONT NATIONAL

Légende :  Ce MUR qui fait la Perte d’un Peuple en créant un FRONT NATIONAL

Le Front National a donc pour unique origine l’accélération du Temps par polarisation du Système social considéré sur AVOIR, sur son entropie soit sur le Matériel (Sociétés alors dites Matérialistes).

L’Extrême droite ne peut pas émerger dans un pays où sévit le Communisme.

Vous désirez voir disparaître le Front National dites-vous ?

Je n’en suis pas certain ! C’est ce que vous dites mais vos désirs d’acquisitions de biens matériels prouvent le contraire. Car… si vous vouliez véritablement voir disparaître le F.N. vous devriez accepter l’idée d’AVOIR de moins en moins pour laisser place à toujours plus de ÊTRE. Autrement dit, vous accepteriez la décélération ; idée de décroissance très mal présentée aux peuples puisque ses fondements – ils découlent de mes travaux – sont encore et toujours tenus sous le boisseau. (Notion de censure).

Cette salutaire décélération implique un radical bouleversement de type de Société – une Révolution tant Cultuelle que Culturelle – mais ceux que vous élisez par vos votes ne vous conduisent jamais en ce sens puisque leurs « nourritures » est très exactement l’accumulation de VOS « problèmes », ceux-là même qui justifient leurs postes et surtout… leurs privilèges !

Samedi 28 mars 2015

Par Jean S. Dallière

Auteur gnostique -Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)