La Laïcité à la française, cause du Déclin social Art. 193

Article N°193

-:-:–:-

La Laïcité à la française

cause du Déclin social

(Psychanalyse et Recherche fondamentales)

 

Nous sommes gouvernés par des femmes et des hommes instruits, sortant généralement de grandes Écoles. Nous dirons que, plein de savoirs, ce sont des « savants ». Cependant, je n’hésite pas à affirmer que ceux-là sont des ignorants (des) fondamentaux ! C’est pourquoi, ceux qui peuvent témoigner de ces fondamentaux (ce que j’essaie de faire depuis les années 80) sont généralement censurés par les politiques, les religieux, les universitaires, etc., mais aussi par les médias, poissons pilotes des Pouvoirs.

Mais un jour, il faudra bien que les peuples comprennent qu’ils vivent dans la Souffrance des Maux et Fléaux sociaux à cause de cette éviction culturelle des hommes « fondamentaux » (parfois ceux-là sont qualifiés de « Verticaux ») et que, de ce fait – tel un seul Homme – ces peuples marchent vers un Mur contre lequel ils sont contraints de s’éclater. Depuis des siècles il en est ainsi.

Vous remarquerez combien l’expression « être dans le Mur» ou « aller dans le Mur » est de plus en plus employée dans le langage courant…

Qu’appelle-t-on fondamentaux ?

Toutes les Langues de la Terre, à l’image des fleurs de jardins, sont différentes et offrent une particularité qui est propre à la nature du sol qui les a vu naître et croître. Cependant, et la chose n’aura pas échappé à certains spécialistes des Langues, toutes ont en commun une caractéristique universelle que l’on peut comparer, un temps, aux rails de chemin de fer ! En effet, toutes les Langues de la Terre évoluent grâce à deux « rails » – un temps ces rails sont parallèles, mais un temps seulement – et que l’on nomme les verbes Auxiliaires Être et Avoir.

Petite différence avec cette comparaison séduisante des rails de train, ces deux verbes Auxiliaires ont des évolutions qui ne restent pas longtemps parallèles. C’est ce que nous allons observer. Mais nous retiendrons ici que ces deux verbes sont à considérer tels les fondamentaux de toute Langue humaine.

Aux Temps Premiers de l’évolution générale de l’Homme, là où le Culturel est à ses balbutiements (…) et l’homme qualifié de primitif, ces deux rails Être et Avoir évoluent apparemment parallèlement tout en étant axés « sur » un tuteur de référence que symbolise la Verticale. Cette époque obéit alors à ce que j’appelle le Principe de Parallélisme.

Ne retrouve-t-on pas la chose dans bien des jardins et parcs où la plantation de bulbes de fleur, par exemple, est logiquement localisée par un petit tuteur qui est souvent retiré lors des premières éclosions ?

Une autre caractéristique, de taille celle-là, concerne nos deux verbes fondamentaux, c’est la relation de causalité (encore appelée psychosomatique) qu’ils entretiennent depuis la Nuit des Temps, selon l’expression consacrée. En effet, mais cette chose-là est quasiment inconnue des spécialistes des Langues, « Être » est à considérer comme (synonyme de) Cause-première et « Avoir » comme Conséquence(s) ou encore Effet(s) et ce, pour tout événement ou phénomène observable par l’humain.

Un exemple simple pour illustrer cela.

Un enfant joue avec des petits cailloux. Il en lance un en l’air et, le caillou retombe faisant éventuellement quelques dégâts ou bien troublant la surface calme d’une flaque d’eau. Dans l’analyse de ce banal événement nous dirons que le lancer en l’air du petit caillou représente la Cause-première et que sa retombée représente la conséquence. Jusque là, la chose est simple ; elle est non seulement simple mais nous dirons aussi qu’elle est « complexe » ; la complexité étant la possible observation, simultanément, de Être et Avoir, soit la Cause-première avec sa Conséquence. Ne compliquons pas l’exemple si la retombée du petit caillou cause (!) quelques dégâts (qui sont alors effets d’Effet)… car, dans ce cas et pour le commun des mortels, c’est la retombée dudit caillou qui sera considérée comme « cause » de ces dégâts alors que nous connaissons que ce jugement est erroné ! Là, la conséquence a muté en cause, cause qui, trop souvent, sera considérée comme étant à l’origine de l’incident…

Premier constat – C’est la pousse de Être et Avoir « en parallèle » ( = Principe de Parallélisme) soit axés sur le référentiel tuteur « Vertical » qui assure au Collectif humain considéré (ici, celui de primitifs) une Pousse DROITE soit, sans « fruit », c’est-à-dire sans apparition de moindres problèmes sociaux. Là, le Pouvoir n’est pas Schizophrène mais Unitaire.

L’Évolution

L’évolution de l’humanité, depuis ses premiers Âges (dits primitifs), se caractérise principalement par la DIVERGENCE de ses « rails » Être et Avoir.

C’est par cette divergence qu’apparaissent alors dans le cerveau humain les Mécanismes psychiques de la prise de conscience « double » et, avec elle, la naissance d’un Langage dialectique, expression de cette Schizophrénie fondamentale, sociale.

Par rapport à ce tuteur Vertical de référence, c’est de la pousse « Être » devenue oblique que vont émerger des concepts spirituels lesquels (effet psychosomatique oblige) vont déclencher en secteur Avoir leurs Effets les plus directs qui seront appelés «  les idées » (le secteur Avoir ne produit pas de concepts). Pensez ici à mon exemple du petit garçon qui jette en l’air son caillou (Cause-première « Être ») dont la retombée sera l’effet « Avoir ».

Dans un premier temps, les dirigeants responsables de ces Collectifs obéissent à l’association de ces deux verbes Être-Avoir. La gouvernance du Collectif considéré obéit à la Théocratie. Dans la royauté, on parlera des « Deux Corps du roi » où l’un représente le Spirituel par Être et l’autre, le Matériel par Avoir.

Jusqu’au jour où la divergence de ces verbes devenue si importante que religieux et politiques formèrent DEUX branches distinctes, diamétralement opposées, qui seront un temps considérées comme Complémentaires avant de devenir Antagonistes.

Au fil des millénaires, cette Branche Être causale, d’où émergent tous les concepts spirituels, voit germer celui de « Dieu » tandis que sa Conséquence en secteur Avoir (là où se développe l’Idée de Diable!) voit le Collectif considéré se structurer en Société(s) avec ses « pilotes » appelés les politiques.

Cette branche politique, soit celle qui représente Avoir avec toutes ses disciplines savantes, subit une évolution dite à Entropie croissante. En d’autres termes voilà qui veut dire que toute organisation de ladite branche se voit irrémédiablement condamnée, au fil du temps, à se scinder, à se diviser donc à voir se multiplier ses éléments constituants. C’est alors la pluralité des partis politiques avec ses Extrêmes bien connus de nos jours.

Deuxième constat – A travers les Âges, l’évolution de l’entité Être sera dite à néguentropie croissante. Sa symbolique représentation est une spirale qui s’Enroule et qui, en élévation, dessine un cône pointe en Haut. Au sommet de cette pyramide conique se trouve le pyramidion qui, sur le plan spirituel et religieux représente la place du concept de Dieu. Ce concept représente dans les consciences humaines la notion de PLAFOND estimée indépassable et qui invite à la Transcendance.

Troisième constat – Le rapport entre Être et Avoir étant de causalité, le PLAFOND spirituel de secteur Être positionne automatiquement en secteur Avoir, soit dans la vie sociale du Collectif considéré, un MUR contre lequel ledit Collectif est contraint, à vitesse sans cesse croissante, d’aller s’éclater.

Ce MUR (il est idéologique, mental) s’élève en conséquence (il est effet d’Effet comme les dégâts que ferait le petit caillou qui retombe ; cf l’exemple précédent) de l’accélération des événements, accélération qui est due à l’Entropie croissante de Avoir (par carence de Être).

Pendant des millénaires c’est ce schéma-là qui condamna, et condamne encore Aujourd’hui, les peuples à partir en Guerre avec, souvent, les forces du désespoir.

L’Europe a été constituée pour conjurer ce schéma-là mais rien de culturel ne saurait défier le Temps. L’Europe est une entité culturelle soit, artificielle (non naturelle) qui, de ce fait, est appelée à ne pas « tenir ».

Note – La complexité de ce Mécanisme Néguentropie-Entropie échappa, jusqu’à ce jour, à toutes les consciences savantes, universitaires et autres, y compris à A.Einstein et S.Freud… D’où cette question, en 1933, que posa A. Einstein à S. Freud « Pourquoi la Guerre ? » question à laquelle ni l’un ni l’autre ne sut répondre. Il en est toujours de même de nos jours, cette découverte faisant partie de mes travaux officialisés par leur publication en 1985 par « la Théorie Universelle de la Complexité », travaux qui furent présentés à l’Élysée, au président de la République François Mitterrand par son Conseiller personnel à la Culture, l’académicien Eric Arnoult (pseudonyme Erik Orsenna).

La Laïcité à la française

En 1905, la France a établi une loi dite de Séparation des Églises et de l’État, ce qui correspond, d’après ce que je viens de vous exposer, à volontairement COUPER cette relation universelle de causalité entre Être et Avoir (en aucun cas cette relation ne peut être coupée du fait d’être naturelle et universelle).

De ce fait humain, c’est rendre Avoir (tout ce qui a trait à la Matière, aux savoirs Matérialistes) indépendants de sa Cause-première Être (image de l’électron devenu libre).

Aujourd’hui en France, les polémiques sont nombreuses à ce sujet, les émissions télévisées aussi, les articles médiatiques plus encore car… tous ces responsables qui (nous) gouvernent, au même titre que tous les médias, universitaires et autres… sont IGNORANTS de ces fondamentaux succinctement exposés ici.

Dans son idée première cette loi de 1905 présente un volet pouvant être estimé « positif » du genre : « Puisque c’est le Plafond de la religion (en l’occurrence, le Judéo-christianisme) qui positionne dans le secteur social un Mur contre lequel nous sommes condamnés à aller nous exploser… coupons-nous de ce Plafond ».

Jusque-là, l’idée peut être considérée comme séduisante dans la mesure où, en conséquence, (ce qui pouvait alors être effectué !) le REDRESSEMENT de la Pousse sociale avait été orchestrée. Non. Ce sont les Affaires qui ont pris toujours plus les pouvoirs, rajoutant sans cesse du déroulement à l’Entropie croissante de la branche sociale qui, pliant sous le poids des Affaires, demandait toujours plus de soutiens, soit de supports financiers, d’investissements. Ce qui s’appelle orchestrer la RUINE sociale du Pays.

Aujourd’hui, soit en 2017, et à la veille d’élections présidentielles, les candidats s’affrontent, avec des plans plus ou moins cohérents, mélangeant allégrement les impératifs entre « Redressement » pour certains et « Croissance » pour d’autres sans avoir compris que polariser les efforts sur la Croissance est la dernières de choses à faire. Seul le Redressement du pays (qui est « dans le Mur ») dégage un espace entre sa « pointe » de branche alors Redressée et le Mur, espace qui est seul propice à l’emploi.

Ce Redressement salutaire ne peut s’effectuer QUE par « l’injection », dans la Société, de cette Valeur essentielle Être qui est seule Verticalisante. Un premier temps, cette Injection donnera l’impression de se faire au détriment de Avoir qui n’est QUE compensatoire. Malheureusement, les politiques n’apprennent pas à gérer ce paramètre Être. De ce fait, ce sont les religieux qui s’en sont emparés…

Mais, encore une fois, ceux qui aspirent à la gouvernance de la France, parce qu’ignorant ces données fondamentales que je vous expose, sont impuissants à orchestrer ce dont chacun à Faim et Soif… le Bien Être. Tous sont obnubilés par le bien Avoir

Il n’est pas de sujet plus important que celui-ci pour le Devenir immédiat de la France comme pour celui des Pays Européens. Sans parler des autres Pays du monde…

En guise de résumé et conclusion

Le Déclin social n’est pas une fatalité. Par ma Théorie Universelle de la Complexité j’ai montré – et plus que scientifiquement démontré – que ce Déclin était dû à la non mise en parallèle des Auxiliaires Être et Avoir. Cette mise en parallèle (Principe de Parallélisme) est possible, elle n’est pas une Utopie ; l’Égypte Antique l’a appliquée pendant près de 3000 ans ! Elle est synonyme de Connaissance, non de seuls Savoirs. Le distinguo – non observé par la Pensée Occidentale – entre Connaître et Savoir est une priorité absolue dont dépend la Bonne Santé des peuples.

L’ILLEGITIMITE de la fonction politique n’est plus à démontrer ; cette fonction délaisse aux seuls religieux la gestion (et encore si mal !) de l’entité essentielle « Être » de l’humain qui se trouve, de ce fait, socialement en Manque de (Bien-)Être.

D’où le mal-Être de toute Société en voie d’Ouverture (le Pouvoir est Schizophrène) qui essaie de Le compenser par du bien-Avoir…

Cette démonstration fut portée à la connaissance de François Mitterrand alors président de la République Française. Des courriers officiels de l’Élysée l’attestent.

Comment appeler cette non-Action de sa part ?

Comment appelez-vous cette non-action du médecin qui, au chevet d’un malade mourant, possédant le remède « miracle » ne le lui applique pas ? Et quand, dans l’exemple, il ne s’agit pas d’un malade mais de Peuples en souffrances de graves Maux et Fléaux sociaux et en phase de Déclin ?

Comment appelez-vous ce manquement à finalité meurtrière ?

Comment sont respectés les Droits de l’Homme face à la restriction orchestrée de la diffusion de Savoirs (notion de Censure) et, plus encore, de la Connaissance ?

Je ne suis pas sans ignorer la difficulté majeure des responsables politiques qui ont alors à désigner le responsable-coupable de ce Déclin mortel (le Judéo-christianisme et, Demain, l’Islam…). Mais, c’est par là qu’il convient de passer pour tendre vers un salutaire Sur-humanisme débarrassé de ses Causes-premières « mortelles » qui sont la croyance en un Dieu ou PLAFOND pathologique (Paranoïa Collective et non « Névrose » comme S.Freud le prétendit timidement pour ne pas offenser la Mémoire de ses géniteurs…).

C’est ce Plafond qui condamne les Peuples soit à la Guerre soit à l’éclatement contre un MUR qui se rapproche de Tous et chacun chaque jour davantage…

Février 2017

Par Jean S. Dallière

Psychanalyste fondamental de l’Homme

Auteur de la Théorie Universelle de la Complexité

jeansidal@orange.fr

One Response to “La Laïcité à la française, cause du Déclin social Art. 193”

  1. Luckie dit :

    I really co’dlnut ask for more from this article.

Leave a Reply

*