ANGOISSE DE LA PAGE BLANCHE Art.198

 

Article 198

-:-:-:-

ANGOISSE DE L A PAGE BLANCHE

son origine

-:-:-:-

 

Connaissez-vous l’origine de « lANGOISSE DE LA PAGE BLANCHE » que peuvent connaître des écrivains mais aussi bien des artistes dans leur Art ?

Je vais vous la révéler..  Ce sera mon cadeau de Premier de l’An 2018.

Cette explication est simple allez-vous dire… quand vous l’aurez lue !

Oui, peut-être, mais quel Cheminement il faut avoir fait pour arriver à cette compréhension…

Notre Origine commune est la Nature ; ça.. tout le monde peut le comprendre et, la Nature est définissable (c’est une première pour la Pensée Occidentale) par ÊTRE-AVOIR fusionnés, soit.. par l’ineffable, cet ineffable qui est appelé « Verbe Lumière » dans le Nouveau Testament..Ceci… pour les croyants et les ignorants de tout poil..
.
Chassé de la Nature.. l’Homme a cessé de vivre cet « ineffabilité » (ce mot n’existe pas; ne cherchez pas dans le dictionnaire…) du Verbe et s’est mis à « écrire ».. (je fais court !!!). .. à SAVOIR écrire !
Or.. ce temps où il vivait dans la Nature s’appelle aussi l’Eden.. le Paradis perdu.. qui est celui de la CONNAISSANCE !!

La Connaissance.. voilà ce que symbolise la Page Blanche.. la virginité de la Pensée..dont tout écrivain à… la NOSTALGIE !

et…

oser poser des mots, c’est-à-dire « écrire »… sur cette page blanche… c’est systématiquement « trahir » la Connaissance… la « noircir ».. la polluer (!!), lui tourner le dos.  Ce qui peut aussi expliquer cette angoisse évoquée précédemment.. car, la Connaissance est aussi synonyme d’Amour (grand A).

En résumé : « écrire » c’est tourner le dos à l’Amour … cet Amour que tant d’auteurs recherchent en noircissant leurs feuilles… par de bien stériles histoires… d’amour(s) qui, toutes, ne peuvent que mal finir.

P.S. – Mes écrits sont polarisés sur cet Amour que j’ai défini (peut-être pour la première fois dans l’Histoire de l’Homme ; qu’on me le dise si je me trompe) comment se fait-il que tous les éditeurs contactés depuis… tant d’ années… censurent mes écrits ?

Vous auriez une idée quant à cela en guise de « retour de cadeau » de Premier de l’An ?

 

le 01 janvier 2018

 

Tags: ,

6 Responses to “ANGOISSE DE LA PAGE BLANCHE Art.198”

  1. admin dit :

    OK; je t’adresse un mail.

  2. Mikael dit :

    Bonsoir Jean !

    Ce serait avec joie(!) mais disons que je te demanderais de respecter une seule condition pour que je te lise cette copie et que je te donne mon point de vue, bien entendu tu pourra toujours refuser et c’est rien de méchant non plus 😉
    De toute façon, on en parlera par mail si tu veux bien !

    D’ailleurs, on s’était déjà échanger nos adresses mail, je sais pas si tu t’en souviens(?)

    Malgré tout, je te la redonne ici chetoui@live.fr
    Sinon ne m’envoie pas le fichier directement, je voudrais déjà te demander une « faveur » avant !
    Un « salut » de ta part suffira dans un premier temps pour que je te réponde et te parle de cette demande par la suite ^^

    Bonne journée à toi.

  3. admin dit :

    Merci Mickael pour ta réponse. Si tu as une adresse e-mail à me donner, je t’enverrais copie (PDF) de mon dernier livre sorti il y a quelques jours et qui porte pour titre « de l’Intelligence à l’Amour ». Je serais content de connaitre ton point de vue. Bonne journée à toi.

  4. Mikael dit :

    J’ai eu connaissance à travers ton livre « l’écrit primal de la gnose » que tu avais rectifié la psychanalyse freudienne.
    D’ailleurs tu disais de lui(Freud), qu’il confondait Inconscient et Subsconcient et que l’Inconscient c’est Etre-Avoir tandis que le subconscient c’est être(pas en vis-à-vis avec avoir) qui correspond aux concepts de Dieu ou plafond psychique(Surmoi dans la psychanalyse freudienne ou cette angle que la spirale enroulante Etre fait quand elle n’est plus en vis-à-vis avec Avoir)…
    Enfin c’est ce qu’il me semblait (Corriges-moi si je me trompe ?)

    Quoi qu’il en soit, quelqu’un qui lit tes écrits ne pourra jamais avoir la bonne approche. Peut-il y en avoir ? C’est une question rhétorique 😉

    C’est pourquoi je ne m’intéresse plus à ta théorie car tu disais que la complexité ne pouvait pas s’appréhender, un peu à l’image de l’Univers qui ne peut être compris et dont la Science en accouchant de ce tout par morceaux, a l’illusion de pouvoir en reconstituer le puzzle entier(Et encore l’Univers n’est certainement pas un puzzle pour nuancer mon propos).

    Je suis au courant que tu es né sous X (en 1941, si je ne m’abuse ?) Ton autobiographie est très intéressante, ce sont ces conditions à ta petite enfance qui t’ont peut être amené à recevoir ses révélations, qui sait ?

    En tout cas, si tu me demandes à moi d’essayer de te comprendre, je m’y refuserai par principe d’êtreté, d’ineffabilité. J’estime que je ne pourrai jamais te comprendre, ni ton histoire, ni ton vécu, cela me dépasse parce-que ce n’est pas ma croix. Et j’ai « appris » cela de nul autre que toi !
    Dans tes écrits, tu disais que l’homme n’était pas fait pour se comprendre et que l’on ne pouvait pas de toute façon à travers la pernicieuse et mensongère dialectique se comprendre…

    Je ne prétendrai jamais comprendre ta théorie mais à mon simple avis ceux qui sont amenés à te lire, se sont « rendus apte » eux-même à cette entendement de l’Univers et de sa complexité. C’est parce-que j’ai eu cette intuition en plus de cette résistance aux verbes que je qualifierai de sauvegarde de mon être dès ma petite enfance que je suis arrivé sur ton blog.
    Sinon je ne serai jamais venu ici et comme le dit Jésus :  » On ne donne pas à boire à un chien qui n’a pas soif » n’est-ce pas ?

    La sélection s’opére d’elle-même, de soi… et malheureusement Jean, je crains que ce que t’as dit le prof de philo est faux. Il n’a jamais été question de temps(dans quelques siècles ce sera encore pire, les gens se seront encore plus éloignés de la complexité, éloignement qui n’est que la représentation d’une science plus avancée, science qui opérera des sélections, elle aussi d’individus apte à entretenir l’intelligence tout court…)

    Ta théorie est une théorie de sélection, elle sépare le bon grain de l’ivraie et ce quelque soit les époques car Jésus disait bien que son royaume n’était pas de ce monde…

    Tu peux être fier Jean de ce parcours unique, authentique, atypique, gnostique 🙂

    Ineffablement votre 😉

  5. admin dit :

    Oui Mickael, tout cela, je ne le sais que trop… depuis.. des dizaines d’années. C’est le privilège de l’âge. Il y a 32 ans, en région parisienne, un prof de fac de Philo (fac Descartes, je crois), après avoir lu ma Théorie Universelle de la Complexité qui venait de sortir, me dit : « Dallière, votre travail sera compris dans deux ou trois siècles; vous êtes arrivé trop tôt ». En fait, je sais que je travaille pour le Collectif humain et ne serai peut-être même jamais compris par personne. Ma vie n’a de sens que par le travail et les révélations que je fais auxquelles j’ai l’illusion de donner vie. En portant mes découvertes à la connaissance de la Politique je me suis comme débarrassé d’un « poids », sans quoi j’aurais eu mauvaise conscience en les gardant pour moi seul. Mais le plus remarquable (dont tu ne sembles pas avoir connaissance ??) c’est que mes découvertes m’ont permis de rectifier la Psychanalyse freudienne et de pouvoir exercer plus de 30 ans (cette discipline) en faisant quelques « miracles », grâce à mes découvertes. Et rien que cela… ça n’a pas de prix à mes yeux; j’ai sauvé quelques Personnes du suicide immédiat et en ai été largement récompensé par lesdites Personnes. Tout le monde ne laisse pas de « belles traces » derrière soi… Je ne suis fier de rien, d’absolument rien mais je vieillis sans honte et cela me semble le plus important. Je suis né sous X et, probablement,je vivrai complètement sous X. Oui, c’est ma Croix. Bien amicalement.

  6. Mikael dit :

    Bonsoir Jean !

    Encore un point que tu soulignes et qui m’intrigue…et me parle aussi car dans ma petite enfance, j’étais très réticent à la lecture ^^’
    À mon avis, plusieurs facteurs expliquent la censure de tes écrits :
    – la première : c’est que vendre tes écrits reviendraient à se tirer une balle dans le pied en tant qu’éditeur parce-que tes écrits s’attaquent aux fondements des métiers littéraires qui sont du domaine du savoir et pas seulement les romans et les bd mais aussi l’histoire et les sciences.
    -la deuxième : c’est que si je suis éditeur et que je prends « connaissance » de tes écrits, ma conclusion serait qu’à terme tes écrits seraient contre-productif aussi bien pour mon business que celui des autres éditeurs(les auteurs et les écrivains aussi). Ces écrits ne cadrent pas avec la réalité marchande et capitaliste…
    -Également si je suis éditeur et que malgré tout je laisse passer tes écrits, c’est sans compter sur la décision de comités obscures et diverses( scientifico-littéraires bref universitaires) qui jugeraient aussitôt de la pertinence de tes publications car dans tes écrits, tu parles de théorie, ce qui tombe sous le coup de ces domaines que j’ai cité…
    -Et enfin, ce qui je pense est le plus probable conçernant ce cas, c’est que tu as fait une grosse erreur dans le choix de communication de ta théorie. Bien sûr, c’est compréhensible que ta théorie soit d’avant-garde et au combien salutaire pour le monde mais tu as fait le choix malencontreux de porter connaissance de tes écrits à la politique et à des présidents et leurs cabinets. C’est ce qui t’en coûte actuellement et cela expliquerait grandement la censure de ces dernières.

    À mon avis, c’est en dernier recours que tu aurais dû porter ton message à la politique parce-que plus tu gravites les échelons en politique et moins tu trouveras de personne ayant le sens du devoir à cause du pouvoir et de l’argent qui gangrène la capacité de ces individus à faire fi de leur pulsion de mort qui s’appelle liberté comme tu dis donc à compatir. Ne dit-on pas que les plus indulgents sont ceux qui sont les plus intolérants envers les autres mais pas avec eux-même. Ils sont empathes aussi et font de beaux discours mais dans les faits que restent-ils et le peuvent-ils compte-tenu du contexte(?)

    Voilà des pistes de réflexions pour te remercier de ce cadeau du nouvel an, bien que je m’excuse de te remercier aussi tardivement ^^’

    Amicalement 🙂

Leave a Reply

*