Posts Tagged ‘Êtres-humains et Avoirs-humains’

Les Athées : ces Croyants endiablés ! (art.118)

dimanche, octobre 23rd, 2011

– Article 118 –

Les Athées :

ces Croyants endiablés !

-:-:-:-

      Si les Voies de Dieu sont, depuis des siècles, prétendues  impénétrables – mais, pas pour le gnostique ! – celles des Athées sont par contre très clairement et tristement définissables ! C’est ce que je vous propose de comprendre  ici.

L’article précédent (l’Athéisme : l’inavouable Croyance en Dieu !) a montré, avec l’aide d’un schéma estimé fort explicite, que la Branche maîtresse Première qui a émergé du Tronc-Nature a été celle qui fut animée par l’entité Essentielle Être et c’est conséquemment à cette Première Branche qu’est apparue, à l’Opposé et de manière Complémentaire, celle animée par l’ entité Naturelle Avoir, deux entités qui sont les émanations dissociées de celle fusionnelle, unitaire, (ÊTRE-AVOIR) du Tronc- Nature.

Cet exposé précédent a souligné le caractère Psychosomatique qu’entretenaient entre elles (au début de leur Pousse) ces Branches maîtresses, exposé qui constitue par mes travaux une première mondiale non encore reconnue à ce jour. A la suite des Pousses, ce Rapport Psy de Cause à Effets s’est tout progressivement atténué compte tenu de l’éloignement des Branches maîtresses puis, Aujourd’hui, ce Rapport est tant délayé dans des situations dépourvues de Bon Sens que presque plus personne ne le constate.

  • Observation fondamentale – C’est par ce type de Rapport particulier (Psychosomatique) que j’ai pu montrer que c’est de ÊTRE qu’a découlé conséquemment AVOIR ce qui, transposé à d’autres sujets nous dit que : c’est du « Positif » qu’a découlé le « Négatif », c’est du concept de Dieu qu’a découlé tout aussi conséquemment l’idée de Diable, que c’est du Sémitisme qu’a découlé l’Antisémitisme comme le Mal a découlé du Bien, etc. etc. tout en précisant – et c’est important ! – qu’aux Yeux du gnostique, soit de l’Objectivité – le « Bien » (ou Dieu, ou le Sémitisme, ou le Positif, etc.) est déjà le « Mal » et que de ce fait, ce « Mal » (ou Diable, ou l’Antisémitisme, ou le Négatif, etc.) est le mal du Mal. Ce que très peu de personnes sont disposées à comprendre ! D’où l’Impasse dans laquelle se trouve la Pensée Occidentale, entre autres Pensées !. La « Solution » de l’Homme (…) ne se fera pas SANS cette prise de conscience fondamentale laquelle implique une Refonte totale de ses Idées Arrêtées.

En effet, ce rapport Psychosomatique entre ÊTRE et AVOIR (devenus les Verbe Auxiliaires, présents dans toutes les Langues de la Terre) n’avait jamais été découvert auparavant et je remercie par avance tout lecteur qui pourrait m’apporter la preuve du contraire, à ce sujet là aussi,  tout en étant conscient que ce rapport particulier a été sous entendu, survolé, dans la Genèse biblique par l’affirmation selon laquelle Adam est apparu sur Terre avant Eve.

  • Note 1 : il m’est souvent fait le reproche, par les commentaires que je reçois, de me mettre trop souvent en avant dans mes écrits un peu comme si j’affirmais sans cesse être le seul à avoir fait des découvertes aussi importantes pour l’humanité. Ce à quoi je réponds deux choses : les découvertes qui furent les miennes, parce que fondamentales (maître mot) sont incomparables avec celles des scientifiques, même les plus chevronnés, dont les travaux, parce que non Complexes, sont tous généralement faux quoi que vous en pensiez ! Même les travaux de Albert EINSTEIN seront, un jour, reconnus comme faux. Secondairement, je me mettrai ainsi « en avant » tant que ceux qui ont les rênes des pouvoirs (religieux et politiques-scientifiques) censureront mes travaux pour mieux VOUS exploiter, pour mieux VOUS tromper. Ce que ne réalisent pas ceux qui me font de tels reproches !

Pour le gnostique que je suis (cf. le schéma de l’article précédent qui me situe) il existe TROIS catégories d’Individus dans l’Espèce humaine. Pas une de plus, pas une de moins et ce sont les Cartes d’Identités, déjà évoquées, qui vont illustrer ces possibles distinctions.

Respectant la chronologie de leur apparition sur Terre, la première d’entre elles est celle où l’entité Être est largement majoritaire; ce sont les hommes de la Branche de secteur ÊTRE (secteur désigné comme étant Positif), hommes dont la Carte d’Identité s’écrit  (h = Être+avoir).

Ces « Êtres-humains » – ou hommes – sont plus Habités par la Spiritualité (adeptes de dieux et, in fine, de Dieu. Soit les gens d’églises) que par un intérêt pour les choses du secteur opposé dit Matériel.

La seconde catégorie d’humains, consécutive de la première, est celle où l’entité Avoir est largement majoritaire ; ce sont les femmes de la Branche de secteur AVOIR (secteur désigné comme étant Négatif), femmes dont la Carte d’Identité s’écrit (f=Avoir+être).

Ces « Avoirs-humains » – ou femmes – sont plus habité(e)s par l’intérêt pour les choses Matérielles que l’on doit comprendre comme étant de la Nature dépossédée de son Essence (d’où son assimilation à l’idée de Diable) que par la Spiritualité, cette Essence à laquelle elles aspirent… via l’homme.

  • Note 2 : Au passage, je souligne que c’est par ces positions relatives que j’ai révélé, en d’autres écrits, l’origine de cette pratique sexuelle en vogue (en vogue par la Libéralisation montante de la Femme qui veut s’approprier certains des pouvoirs spécifiquement masculins…) pratique appelée la fellation en expliquant que le sperme de l’homme contient cette Essence humaine que la femme voudrait bien s’approprier pour accéder à la salutaire Verticalité qu’il est sensé imposer à toute Pousse ! Dans certains Us et Coutumes d’Afrique, la femme se frappe le front tandis qu’elle avale cette semence mâle en espérant ainsi «ensemencer» son cerveau pour devenir… un homme ! But subconscient – mais parfois conscient ! – de toute femme, justement, pour cette raison d’Essence.

J’entends déjà pleuvoir les contestations, les indignations même, par ma désignation d’Avoirs-humains concernant la Femme, désignation qui ne peut absolument pas plaire ! Quoi !? La femme ne serait pas un « Être-humain » ?

Ce à quoi je réponds deux choses : regardez votre batterie de voiture ; n’a-t-elle pas DEUX pôles, un «Plus» et un «Moins» ? Qui a dit que le pôle «Plus» (ici, Dieu) est plus important que le «Moins» (ici, Diable) ? Ce n’est pas moi. Retirez le fil qui est branché sur le «Moins» et essayez de démarrer votre moteur… En d’autres termes, voilà qui veut affirmer que le fait de retirer Diable de la Conscience humaine fait de facto s’effondrer le concept à finalité maléfique – car pathologique – de Dieu !

Non. A ce stade de mon exposé, «Être-humain» et «Avoir-humain» sont comme les deux pôles de votre batterie; ils sont Complémentaires et en cela, tout aussi importants l’un que l’autre (notion ici d’Équité-Parité perdue de vue depuis… des siècles !).

Seconde chose : si ce premier point qui semble cantonner la Femme dans l’Avoir-humain vous choque, attendez la suite. C’est pire encore mais, pas pour Elle.

En effet, après avoir défini l’évolution de la Branche maîtresse ÊTRE et montré pourquoi les hommes ne pouvaient y demeurer (évocation du «Temps du Passage»), ils ont investi tout l’espace AVOIR, à droite du Tronc-Nature, là où, à l’image de la Femme, ils se sont collectivement faits «avoirs-humains». Je n’écris pas le «avoirs» des hommes avec un «A» majuscule réservant ce dernier à la Femme sous-entendant ainsi la possibilité de procréer.

Passant donc à droite du Tronc, les hommes ont vu leur Carte d’Identité devenir (h=être+ avoir) soit un « avoir » devenu supérieur à « être », ce dernier étant devenu mineur, écrasé, « enrobé » (mais toujours Présent au « Fond » de l’homme !) par le Avoir Social, Matériel.

C’est ainsi que, dans le Collectif considéré, sont apparus : les Athées, ces Êtres-humains dont l’entité Être s’est « couchée » pour laisser s’imposer Avoir, les faisant tous, comme les femmes, des Avoirs-humains. Voilà une des raisons pour laquelle le Langage humain des Systèmes « Ouverts », évolués, est devenu synonyme de Mensonge, en désignant les Avoirs-humains par « Êtres-humains », ce qu’ils ne sont plus depuis longtemps !

Certains de ces hommes, comme par Nostalgie d’un lointain Passé mais aussi par Peur de mauvaise conscience (…) réservent leurs dimanches pour aller à la messe ou au temple (je parle ici des Chrétiens, mais chaque Religion monothéiste a ses rites) où ils vont réveiller momentanément, voire laver dans une eau dite bénite, le Être de leur Carte d’Identité qui, en réalité est «Mort» du fait d’être endoctriné, totalement stratifié par les Dogmes religieux. Le restant de la semaine, ceux-là se conduisent (plus ou moins) en Matérialistes.

Par cette évocation catégorielle des humains, j’ai sommairement désigné : 1°/ la Thèse (les religieux soit les adeptes du secteur ÊTRE), 2°/ l’Antithèse (les Athées soit les adeptes du secteur AVOIR qui ont foi en la Matière et où sont, aussi, les Croyants du dimanche) et 3°/ la Synthèse, pratiquement ignorée de tous : la place du gnostique en lequel ÊTRE et AVOIR ne font qu’UN.

-:-:-:-

Les Voies plurielles de l’Athéisme

      A ce stade de notre analyse, une chose est sûre : les Athées évoluent TOUS dans le secteur AVOIR, fondamentalement «Négatif» à droite du Tronc-Nature. Telles sont les polarités fondamentales attribuées depuis la Nuits de Temps à ces secteurs; ce qui représente une Polarisation Universelle qui n’est évidemment pas de mon fait ! De même est est-il pour le YIN-YANG chinois où YIN représente la part Négative du monde et YANG sa part Positive sans occulter ce détail des plus importants que du YIN « pur » (soit, sans Yang) ça n’existe pas davantage que du YANG « pur » (sans Yin).

Nous savons que ce secteur AVOIR se caractérise par d’incessantes divisions de ses constituants, divisions qui sont autant de multiplications les éléments constituants, ce que le monde scientifique nomme l’Entropie croissante (et que le Nouveau Testament a illustré par le soi disant miracle de la multiplication des pains opérée par Jésus).

Le secteur ÊTRE voit évoluer le concept métaphysique de «dieux» (jusqu’au Dieu final) tandis que le secteur AVOIR voit évoluer l’idée conséquente de Diable. Nous sommes ici à la base de la Dialectique fondamentale (Dieu-Diable) incontournable que les Judéo-chrétiens (et autres !) tentent d’évacuer en affirmant que Dieu est Tout ! Ce qui est d’une Lâcheté intellectuelle majeure. Évidemment, c’est faux comme de prétendre qu’il est Amour (avec un grand A). Ce qui est Amour c’est la Gnose et seulement Elle, et non une des Branches du Tronc !

Cette Branche maîtresse AVOIR – qui devient plurielle dés son apparition – est la bête noire de toute Religion monothéiste car c’est par elle(s) que le Collectif considéré (Clan, Tribu, Peuple) va aller toujours plus vite…«dans le MUR», ce MUR, ai-je démontré, qui est la conséquence du «Plafond» religieux. Ce qui, avant mes travaux, n’avait – à ma connaissance – jamais été démontré (désolé pour ceux qui voient de la prétention dans mes affirmations, mais cette dernière découverte est une des plus importantes que le Cerveau de l’Homme puisse révéler).

-:-:-:-

Du « Plafond » au  « MUR » … Qu’est-ce à dire ?

    Imaginez que, ignorant de cette relation fondamentale de Cause à Effets entre ÊTRE et AVOIR, vous Habitiez une des branches de ce secteur AVOIR. Vous constatez là que la vie offre (…) une grandissante variété dans le CHOIX, perturbante à non-souhait (!) pour le psychisme devenu, dans ce secteur Négatif, le mental ! (le Psychisme c’est ce qui est en rapport avec Être, le Mental c’est ce qui est en rapport avec Avoir).

Comment gérer, socialement, cette dispersion dans le choix ? Par l’établissement de ce qui est appelé la POLITIQUE, Institution qui doit affirmer au plus grand Nombre qu’il est préférable – pour Lui ! – d’aller dans telle ou telle direction. C’est ainsi que se sont créées les valeurs politiques dites de gauche et de droite .

Mais quelles sont les finalités de ces tendances politiques ?

La réponse est simple vue de la Gnose : elles sont de retarder le plus possible l’échéance fatale de ces voies qui est ce MUR contre lequel – quelle que soit la politique « choisie » (…) – le Collectif doit s’éclater, exploser, tomber, chuter.

  • Note 3 : Sans revenir longuement ici sur le cas très français de Laïcité (Cf. à ce sujet mon article du 19-05-2009 « La Laïcité française : un Crime contre l’Humanité »), je redis simplement que cette Loi de 1905 dite de Séparation des Églises et de l’État fut cette volonté politique irresponsable qui a consisté à couper le lien psychosomatique qui reliait AVOIR à ÊTRE, irresponsable dis-je quand on comprend que suite à cela, les responsables politiques n’ont pas profité de cette occasion unique pour Redresser l’évolution de la Pousse sociale qui avait été acculée à l’Horizontale (à tendre vers la Finance) par la Religion correspondante. Je suis conscient que des politiciens argumenteraient différemment ici et avec force détails; mais je suis conscient aussi, qu’argumentant ainsi, ils sortiraient du fondamental de mes analyses pour vous balader en bateau…

Socialement, soit dans la vie de tous les jours, l’arrivée dans le MUR se concrétise par plusieurs faits dont un des plus redoutables est l’Homosexualisation du Collectif !

C’est là la raison pour laquelle toute Religion monothéiste est Homophobe et bannit l’Homosexualité en étant incapable d’avouer, encore moins de reconnaître, que c’est Elle qui en est à l’origine !

Tous les athées qui critiquent le caractère homophobe d’une religion monothéiste prouve par là leur totale ignorance de Mécanismes profonds, Subconscients, auxquels tout Collectif humains est acculé à obéir.

Les Pays Occidentaux actuels sont un bon(…) laboratoire d’analyses à ce sujet car ils sont tous arrivés à ce stade critique de leur évolution.

Revenons un instant à ce Mécanisme que j’ai dépeint dans ma « Théorie Universelle de la Complexité » (dans les années 80) et qui explicite parfaitement, car simultanément, les évolutions de ÊTRE et de AVOIR.

  • Exercice pratique. Prenez devant vous une feuille de papier blanc et tracez une droite «verticale» (elle symbolise le Tronc-Nature). Imaginons que pour cet exercice vous soyez bidextre. Dans votre main gauche vous tenez un crayon rouge, dans la droite un crayon bleu. Vous tenez alors les deux pointes de ces crayons rassemblées (« dans le Tronc ») au bas de la feuille et tandis que votre main gauche décrit en rouge une spirale qui s’enroule tout en s’écartant de cette verticale et en ralentissant, votre main droite – SI-MUL-TA-NE-MENT décrit en bleu une spirale déroulante qui va aller de plus en plus vite et tendre vers l’horizontale parce que votre main gauche ralentit ! Au moment où votre main gauche stoppe sa progression spiralée, votre main droite se voit acculée à « buter contre un MUR » soit à TOMBER.
  • Note 4 : Je profite de l’occasion pour donner une petite explication au sujet de la Croix chrétienne dont la symbolique est tant ignorée de beaucoup de personnes !  La « Verticale » symbolise le Tronc-Gnose, la Nature dans son sens Universel. L’Horizontale (appelé le patibulum) sont tous les Savoirs qui éloignent les humains de la Connaissance (= la Verticale), les « crucifiant » ainsi pour leur plus grande Perte. La Fin..; elle est « l’explosion » de ces Traverses savantes où crayons rouges et crayons bleus (de notre Exercice pratique précédent) se retrouvent par  couleur (= Homosexualité) pour leur « mise en boite »…

Par cette même théorie j’ai montré que c’est à ce moment final que le Collectif en question est acculé à faire la guerre contre un autre Collectif et ce avec l’énergie du désespoir.

Mais Aujourd’hui pour l’Europe, cette hypothèse est voulue « évacuée » (par la Constitution de l’Europe, justement). C’est pourquoi cette pulsion guerrière – inscrite dans les gènes humains – a Culturellement muté en Guerre Économique qui est cette solution de substitution à la guerre traditionnelle, une façon ultime de reculer pour mieux sauter

Tel est ce Mécanisme Complexe que suit inéluctablement toute évolution de tout Collectif  (Clan, Tribu, Peuple) où le crayon rouge symbolise la Religion et le crayon bleu la Politique correspondante.

Si vous ne comprenez pas ce que je viens d’exposer (ce qui est votre droit le plus stricte là aussi puisque cette théorie non encore célèbre et qui fut portée à la connaissance de François MITTERRAND en 85, comme à celle de ses Conseillers les plus proches, n’a pas été «acceptée» déclenchant même, par l’Élysée, la Censure médiatique. Et pour cause !) vous ne pouvez pas comprendre cette relation de Cause à Effets entre les évolutions de Religion à Politiques.

Psychanalyse des Peuples

Légende : La « PSYCHANALYSE DES PEUPLES » est ce schéma qui a accompagné le dossier important que j’ai adressé à tous les principaux partis politiques et si nombreux médias (l’an dernier) et dont la direction du P.S. me dit avoir été dans le désarroi (sic) face à mes Conclusions pour l’Orchestration du REDRESSEMENT de la France; ce schéma contenant en lui seul, LA Solution voulue ignorée et censurée.

-:-:-:-

En résumé, cette théorie démontre que dés qu’une Religion monothéiste (le Judéo-christianisme pour l’Europe) stoppe son Ascension par son dogme-concept de Dieu- le « Plafond » – les Politiques des Pays correspondants sont acculées à affronter un « MUR » soit à faire des Guerres militaires qui, dés lors qu’elles sont « contournées » par accords divers (cas de l’Europe) doivent gérer une « CRISE »  qui correspond au début de la Fin, au Déclin, à la CHUTE de ces peuples.

On comprendra assez facilement (…) que ces politiciens réfutent en bloc de telles vues prétendues Objectives du fait qu’elles émanent d’un gnostique soit d’un individu qui – en tant que Penseur libre – se trouve extérieur à la Société.

Cependant, il faudra bien qu’un Jour (?) soit divulguée dans le monde et astreinte à aucune censure l’idée (avec sa démonstration !) selon laquelle :

Les Religions sont les maladies mentales des Peuples (= Paranoïa Collective)
qui Les acculent aux Guerres et/ou au Déclin absolu.

Maintenant, c’est aux Peuples de comprendre qu’ils sont manipulés par des Censeurs qui les conduisent tant bien que mal – plutôt mal ! – dans le MUR en leur faisant miroiter des lendemains enchanteurs… Il est doux (…) d’entendre un timide « Indignez-vous » de Stéphane HESSEL quand il faudrait proclamer haut et fort sur la planète entière, compte tenu du degré de gravité de la situation du monde, un :  « Révoltez-vous » !

Là aussi, je suis bien obligé de répéter un désespérant «comprend qui peut !» .

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental de l’Humanité à l’Individu

  • P.S. Cet exercice pratique que j’ai exposé en quelques lignes pour illustrer la Complexité de l’évolution de tout Collectif humain parle analogiquement du Canevas théorique qui fut le mien durant plus de 30 ans dans l’exercice de la Psychanalyse non traditionnelle, à échelle Individuelle, et qui me permit de faire ce que j’ai appelé des « miracles » auprès de personnes en plus ou moins grande Souffrance. J’invite toutes celles et tous ceux, professionnels de la Psy, à comprendre ce Canevas qui est pratiquement infaillible dans sa juste application. Il est certes tout un « Art » (en fait un don) de l’appliquer… justement ! 

adresse e-mail : jean.dalliere@orange.fr

You are on the French web site  http://blogapart.freehostia.com

l’Intelligence de l’Homme aux vues de l’Analyse fondamentale (art.107)

vendredi, juillet 15th, 2011

– Article 107 –

-:-:-:-

L’Intelligence de l’Homme

aux vues de l’Analyse fondamentale

-:-:-:-

       Préambule. Depuis plus de 60 ans (je fus précoce !) j’entends tellement d’idioties, de propos imbéciles autour de moi, à la radio et maintenant à la télévision, au sujet de l’Intelligence de l’Homme – notamment de la part de savants, de scientifiques, universitaires, politiques, psychologues, psychanalystes, psychiatres, philosophes, etc. – qu’il m’est apparu indispensable – pour ne pas dire urgent ! – de projeter les bases schématiques, métaphysiques, de sa localisation spacio-temporelle et ce, par rapport à un Référentiel Tuteur ignoré de tout le monde Scientifique. Il ignore ce Référentiel pire, il veut l’ignorer. De multiples courriers lui étant adressés, sur plus de 30 ans, me le prouvent. Et vous allez très vite comprendre pourquoi.

Cette ignorance des fondamentaux est d’ailleurs la raison principale pour laquelle le monde Scientifique est incapable de se situer dans l’Espace-Temps actuel – pas plus Aujourd’hui que Hier – (qui d’entre vous n’a jamais ressenti cette impression désagréable d’être « perdu » ?) et de quantifier cette Intelligence pour la simple raison (…) qu’évoluant très majoritairement « en Branches » AVOIR (confère schéma suivant) ce monde des élites se prend lui-même pour LE Référentiel Tronc. Et cela rend tout « savant » incapable de la moindre analyse objective (pour celles subjectives… ils sont tous très forts !) soit incapables de proposer les moindres solutions salutaires face à l’évolution problématique des Sociétés Occidentales. Entre autres. Toute prétendue « solution », parce que fondamentalement carentielle, mute à plus ou moins long terme en nouveau « problème » automatiquement plus dévastateur que le précédent dont il procède. Telle est la voie de l’Entropie croissante…

Je ne doute pas que mes vues de gnostique soient dérangeantes, voire choquantes, pour bon nombre d’entre vous (il fut même un temps, pas si lointain, où elles m’auraient conduites sur le bûcher…) mais il n’est pas de Mieux-Être – qui ne recherche pas ce Mieux-Être ? – sans la moindre remise en question de ses propres idées dogmatiques, « gelées » par la croyance en quoi que ce soit. En effet, toute croyance – qu’elle soit des sphères de ÊTRE ou de celles de AVOIR – « plombe » plus ou moins mortellement la vie de chacun. Il serait temps que chacun Ouvre les Yeux sur cela.

Exposé

    Le sujet que je me propose de développer maintenant est celui qui, à coup sûr, ne saurait me faire d’ami puisqu’il ne peut plaire à personne, satisfaire aucune curiosité, aucun appétit intellectuel ! Comme les précédents, cet écrit est axé sur l’Objectivité et pas un de mes lecteurs ne peut s’estimer exclu de mon exposé puisque tous et chacun possède une des Trois formes d’Intelligence décrites ici du seul fait d’être humain.

Si on survole tous les écrits que l’Homme a pu produire depuis que l’Écriture existe, soit depuis des Millénaires, malgré la très grande diversité des sujets traités on trouvera un point commun entre eux tous : tous sont les plus directs produits de son Intelligence.

Cependant, une interrogation fondamentale demeure qui, jusqu’à maintenant, n’a jamais trouvé de réponse objective ni même satisfaisante et qui est : qu’elle est l’Origine, la Raison d’Être (le rôle), la Définition de l’Intelligence ?

C’est à ces interrogations de fond que le gnostique que je suis (Cf. mon écrit du 01-06-2009  » Qu’est-ce que la Gnose et un gnostique ? ») compte apporter les véritables réponses.

-:-:-:-

     Ceux de mes lecteurs qui ont déjà parcouru quelques uns de mes articles précédents ont donc déjà eu un aperçu de la complexité des réponses et vont peut-être trouver ici des redits.  Ainsi préparés à La réponse que je vais exposer, je ne doute pas que ces lignes leur sembleront moins abruptes bien qu’enrichies de quelques données nouvelles et d’un schéma explicatif on ne peut plus clair.

Le type d’Intelligence qui est développé par l’Espèce Homme est unique sur Terre. En cela je veux affirmer qu’aucune autre Espèce de la planète n’en témoigne – et n’en témoignera – tant que l’Homme régnera en maître sur la terre et dans les mers.

Les formes d’Intelligence dont témoignent les Espèces Animales sont multiples, évidemment, mais toutes sont à ranger dans une même catégorie, celle de l’Intelligence-AVEC la Nature. Ce « Avec » fait toute la différence avec l’Homme, différence sur laquelle nous devons nous arrêter un instant.

Comme maintes fois proposé dans des sujets précédents, j’ai symboliquement représenté la Nature par l’illustration d’un Arbre, plus exactement le dessin de son Tronc en précisant que toutes les Espèces de la Terre sont contenues dans les limites de ce Tronc dont les Racines (non dessinées sur mon schéma symbolique) sont à comprendre comme étant toutes les formes de vie marines des Océans.

Toutes les Formes de vie qui constituent donc l’ensemble Racines-Tronc – soit, la Nature – vivent toutes en Intelligence les unes AVEC autres. Il n’est pas une seule Espèce qui ne soit indispensable à une autre pour survivre. Dans cette longue chaîne de l’évolution des Espèces, toutes et chacune ont une Espèce qui leur est à la fois Inférieure ET Supérieure dans l’échelle de la Complexité de leur Intelligence-AVEC. De la sorte, nous pouvons dire que cet Ensemble de formes de Vie constitue la Symbiose, précisant que celle-ci est à considérer comme totale en l’Océan et non totale sur terre où cette Symbiose se délite lentement au profit (!) de l’Osmose qui est cette sorte de « tremplin à chasser » les Espèces de la Nature.

La Symbiose. Pour information je précise, en résumé, que la Symbiose (tel est la situation de l’enfant à naître dans le ventre maternel) a pour caractéristique principale pour l’Individu – quelle que soit sa taille – de ne point connaître cet instant de « manque », soit d’attente, entre le moment où un besoin naît en lui et le moment où il obtient ce dont il a besoin. L’état de Symbiose est tant particulier que contrairement à ce qui se passe pour l’Homme dans son évolution « en Branches » il ne peut s’y développer de phénomène de prise de Conscience DOUBLE. Nous y reviendrons tant est important ce point.

  • Note : je précise qu’il n’est pas de différence fondamentale entre la vie de l’Océan et le ventre maternel qui attend un enfant si ce n’est que, dans la vie d’une femme, être enceinte est occasionnel (pour information, précisons que quand la femme fume des cigarettes, ou boit de l’alcool, elle « donne » à l’enfant un quelque chose que le jeune organisme en formation ne réclame pas; d’où les pathologies observables) tandis que l’Océan, lui, est constamment « enceinte » d’Espèces nouvelles. L’Océan est ce liquide planétaire « amniotique » qui est fécondé par les « spermatozoïdes » lâchés par des volcans lors d’éruptions sous marines. Je ne suis pas sûr que le monde scientifique actuel ait bien saisi l’analogie…

Les profondeurs de l’Océan sont donc la Source de toutes les formes de vie (la vie n’a pas d’opposition; la mort est l’opposé de la naissance, non de la vie), Formes qui, se développant, sont attirées par la Surface – guidées et attirées par la lumière des rayons solaires qui sont tels des tuteurs – comme pour être invitées à quitter le milieu marin et continuer leur évolution « à terre » (dans le Tronc Nature), évolution incessante qui pousse l’Espèce la plus Complexe, soit celle au Sommet de la Pyramide de l’Évolution… à être chassée du Tronc-Nature pour une évolution « en Branches ».

Je dirai ici que la Nature « Accouche » de l’Espèce qui est acculée à évoluer en Branches et, actuellement, cette Espèce-là qui évolue en Branches est l’Espèce Homme.

Ainsi acculée à vivre « en Branches », la première caractéristique de l’Espèce Homme est de voir très progressivement, mais de manière irréversible, décroître son Intelligence-AVEC pour voir croître en lieu et place des Manques, son Intelligence « tout court » qui n’est pas non compensatrice ! En d’autres termes, on peut dire (un peu rapidement) que c’est le fait de n’avoir plus d’Espèce prédatrice qui a condamné l’Homme à évoluer en Branches.

Aussitôt une question se pose alors dans l’observation de cette pyramide ascensionnelle des Espèces : l’Homme ayant quitté la Nature, il reste donc dans le Tronc une Espèce qui, Elle, n’a pas d’Espèce prédatrice !? Oui; elle n’a pas d’Espèce prédatrice au sein du Tronc (nous pouvons penser à l’éléphant, au lion, au crocodile, etc.) mais quantité d’Espèces meurent sans cesse au sein du Tronc-Nature du fait qu’il ne peut pas y avoir DEUX Espèces différentes qui poussent en Branches.  Il y a donc les Branches de l’Homme qui représentent le plus grand des prédateurs possibles, Homme dont les actions le font maintenant se retourner contre la Nature – comme pour lui « régler son compte » – du fait de l’avoir chassé. Mais ne brûlons pas les étapes.

L'Intelligence humaine

Légende : Le Tronc Nature avec son curseur Temps (CTN) de l’éternel Présent (pléonasme) qui est, en son Sommet, la demeure le gnostique qui ne cultive aucune Intelligence « tout court ». A gauche, l’évolution de la Branche ÊTRE avec son curseur Temps courbe (CTE) qui fait naître dans la Conscience humaine la notion de Passé par son recul et retard pris sur le curseur Nature. De ÊTRE naissent tous les concepts spirituels des hommes. Conséquemment à droite, la Branche AVOIR avec son curseur Temps courbe (CTA) plus rapide que celui de la Nature; d’où la notion opposée de Futur. En pointillés, les Deux types d’Intelligence humaine: I.E. (l’Intelligence de ÊTRE, Spirituelle via l’Esprit) et I.A. (l’Intelligence de AVOIR, Matérielle, via la Pensée Politico-Scientifique). N’est pas portée sur ce dessin, l’Intelligence « mixte » de ceux des hommes qui ont un pied en ÊTRE et l’autre en AVOIR. Adam et Eve ont été à l’Origine de cette première Psychose que j’appelle Schizophrénie fondamentale. La Psychose appelée Paranoïa est affaire, seule, de la Branche ÊTRE (où s’exprime cette notion de Plafond appelé « Dieu »). En AVOIR on évoquera uniquement des formes de paranoïa « indirectes » ou secondaires, puisque l’homme y devient « couché » avec la tête qui tend à aller…  « dans le MUR ». Il n’est pas de formes de Paranoïa directe au sein des Sociétés Sociales. Je dis cela notamment pour le monde de la Psychiatrie dont les diagnostiques sont quotidiennement faux. Il faut le dire.

-:-:-:-

L’Éspèce Homme, en quittant de force le Tronc-Nature, s’est vue en émerger puis croître par DEUX types de Branches diamétralement Opposées. L’Histoire devient ici un peu… Complexe. Je rappelle que la Complexité est la prise en considération simultanée de ÊTRE et AVOIR; exercice pour lequel la Conscience Occidentale (entre autres) n’excelle pas vraiment.

Un premier type de Branche apparaît « à gauche » du Tronc, Branche constituée exclusivement des mâles qui prennent dés lors le Nom d’hommes par leur évolution en Branche (la Bible parlera ici d’Adam qui est en fait un Collectif d’hommes et non un homme isolé). Ce type de Branche a pour caractéristique principale d’évoluer suivant une spirale qui s’Enroule (nous sommes en pleine Métaphysique; je me permets de le rappeler), c’est-à-dire que sa « sève » sélective privilégie ÊTRE sur AVOIR, soit précisément cette entité dont les hommes sont initialement majoritairement constitués. Cette spirale Enroulante a pour finalité un « Plafond » (d’abord appelé des dieux puis, in fine, « Dieu ») lequel invite à la Transcendance par sa pathologie appelée :  Paranoïa Collective (la Transcendance est une des marques de cette psychose).

Une fois cette amorce de Branche ÊTRE sortie du Tronc voilà que va aussitôt apparaître – conséquemment – et à droite du Tronc :

Un second type de Branche(s) (en ce secteur, elles sont pluriel) qui va être exclusivement constituée de femelles qui deviennent alors appelées les « femmes » (la Bible parlera ici de Ève qui est un Collectif de femmes et non une femme isolée). Ce type de Branches a pour caractéristique principale d’évoluer suivant un mouvement spiralé qui se déroule, c’est-à-dire d’avoir une « sève » sélective qui privilégie cette fois AVOIR sur ÊTRE, soit précisément cette entité dont les femmes sont majoritairement constituées.

Nous sommes ici au tout début de l’évolution générale de l’Espèce humaine et déjà nous pouvons clairement désigner les DEUX formes d’Intelligence qui se dessinent en l’Homme mais auparavant, une précision d’importance concernant mon « Conséquemment » précédent.

L’évolution « en Branches« , ou encore Culturelle (elle n’est pas à confondre avec celle dite Naturelle du Tronc; je le dis aussi pour les scientifiques actuels qui ne l’ont pas encore bien compris) a pour particularité de révéler, par inventaire, les caractéristiques du Tronc. C’est ainsi que l’on peut affirmer que si les Branches révèlent distinctement les entités ÊTRE et AVOIR voilà qui veut dire que le Tronc, lui, est constitué des ces entités-là mais qu’elles n’y sont pas distinctes, elles y sont ÊTRE-AVOIR fusionnés; ce qui constitue cette autre caractéristique – spécifique de la Nature – appelée le Temps PRÉSENT. Tout ce qui est Naturel vit au Temps Présent. Impérativement.

Maintenant, venons-en à ce « Conséquemment » dont la portée est considérable.

J’ai affirmé que l’entité ÊTRE est apparue avant l’entité AVOIR, autrement dit que l’homme est  apparu sur Terre avant la femme; n’est-ce pas ce que la Bible a affirmé voilà quelques millénaires déjà ?  En effet, et cela – qui est fondamental – affirme que ÊTRE et AVOIR entretiennent entre eux une relation que nous appelons PSYCHOSOMATIQUE en précisant donc que AVOIR découle de ÊTRE ou encore, que AVOIR – en ces Temps Premiers – est l’expression Physique, Matérielle, de ÊTRE. Comme si, en résumé, nous disions : l’homme est Esprit et la femme, la concrétisation de cet Esprit ou encore,  la Manifestation de son Incarnation. En ces Temps Premiers, le Comportement de la femme est le Langage psychique de l’homme (l’homme et la femme, respectivement Être et Avoir, sont presque encore en vis-à-vis, ce qu’ils étaient au moment où ils ont quitté le Tronc).

La finalité qui est commune à toutes les Branches du secteur AVOIR est d’aller de plus en plus vite (évolution dite à Entropie croissante), accélération qui va créer dans les Consciences cette Impression psychique d’aller « s’éclater » contre un MUR (qui est la conséquence du Plafond paranoïaque; phénomène Psychosomatique oblige), lequel MUR accule les hommes à « partir en Guerre » (avec l’énergie du désespoir) et d’autres, à la Sublimation. Confère mon article « Transcendance-Sublimation, ce Couple-de-Forces tant ignoré »  du 15-06-2009.

Ceci étant précisé, nous pouvons maintenant répondre aux Trois questions précédentes : qu’elle est l’Origine de l’Intelligence ? Quelle est sa Raison d’Être (son rôle) ? Quelle est sa Définition ?

– 1°/  La Définition de l’Intelligence est la plus facile à percevoir :  Pour l’homme Premier (ça changera par la suite lors de son évolution générale) la Définition de son Intelligence est représentable sur mon schéma (celui du Tronc avec ses Branches), par la distance Horizontale (I.E.) qui sépare son entité ÊTRE de l’axe du Tronc. Recul de l’Esprit sur la Nature. Nous verrons par la suite ce que cela implique.

Pour la femme Première (ça ne changera pas par la suite pour Elle) la « Définition » de son Intelligence est représentable, sur le même schéma, par la distance Horizontale (I.A.) qui sépare son entité AVOIR de l’axe du Tronc. Recul de la Pensée sur la Nature.

Nous appellerons l’Intelligence « mixte » celle des hommes (aucune femme car elle n’évolue jamais en secteur ÊTRE) qui ont un pied en secteur ÊTRE (ce sont les « Croyants ») et l’autre pied en secteur AVOIR par leurs occupations professionnelles, sociales.

– 2°/ L’Origine. Ainsi définie, il est facile de comprendre quelle est l’Origine de l’Intelligence (je parlerai ici de l’Origine schématique, Métaphysique puisque, dans l’Absolu – ai-je montré par des écrits précédents – rien n’a d’origine, tout étant d’éternité) : elle est cet angle – que j’ai appelé Alpha – que fait la Branche ÊTRE avec l’axe du Tronc.  Cet angle porte un Nom difficile à porter : le Péché Originel. Cet angle est appelé khata en hébreu; sa traduction littérale est « qui empêche d’atteindre la Cible« . Toute Religion qui nie le Péché Originel est évidemment dans l’Erreur.

Le Tronc Nature étant synonyme d’Amour (ÊTRE-AVOIR fusionnés), on devra comprendre que cet angle Alpha est l’expression d’une Carence d’Amour, carence qui est donc à l’origine de l’Intelligence. C’est pourquoi, plus les hommes sont intelligents plus ils se haïssent et… se font la guerre.

– 3°/ La Raison d’être de l’Intelligence ? Elle est affaire de Prise de Conscience DOUBLE et là, c’est un petit peu plus délicat à exposer.

Dans la Nature, ai-je dit plus avant, toutes les Espèces Animales (ce n’est pas la peine d’évoquer ici le Végétal et encore moins le Minéral) ont un cerveau qui prend conscience Simple des Choses, c’est-à-dire que l’animal mange, court, saute, souffre, etc. etc. mais IL NE SAIT PAS qu’il mange, court, saute, souffre, etc. Autrement dit, poussant en Branches l’Homme (tant les hommes que les femmes) se sont coupés du Temps Présent qui est synonyme de Conscience Simple mais aussi de « Connaissance » (Elle est le Tronc) – pour voir en lieu et place se développer les divers SAVOIRS et ce, par prise de Conscience DOUBLE qui s’est effectuée par ce recul sur le Présent. Ce recul se concrétise dans les consciences par la notion du Passé et donc de celle du Futur, en écho.

La prise de conscience du Présent (synonyme de Réalité, d’Objectivité, de Vérité, etc.) est alors rendue inaccessible à la Conscience de l’Homme; c’est bien pour cela qu’il est en quête de toutes ces « valeurs » perdues comme la Liberté, l’Égalité et la Fraternité qui sont, elles aussi, des caractéristiques du Tronc, intellectualisées et, vouées à l’Espérance par Nostalgie d’un Temps qui est partout autour de l’Homme (la Nature) mais plus en lui.

C’est en cela, par cette Perte fondamentale de contact avec le Réel, que le cerveau de l’Homme se retourne contre la Nature pour La détruire, comme pour se venger de s’être vu mis à sa Porte ! Les produits de son Intelligence participent tous à cette auto-destruction – et maintenant celle de la Nature – car j’ai montré que tout ce que l’homme croit « créer » n’est qu’une pâle copie, morte (à finalité mortelle) d’un mécanisme qui est en lui, Physique et/ou Psychique. Exemples types : l’appareil photo et pâle copie morte de l’œil comme, plus récemment, l’ordinateur pâle copie morte du cerveau. Et dire que l’ordinateur fonctionne comme un cerveau humain est d’un ridicule dont seul le scientifique est capable… En fait, l’Homme ne peut RIEN créer. Par son Intelligence, il se vide, par mauvaises « copies », de ses propres Mécanismes Physico-Psychiques.

Et c’est à force de se Nourrir (Physiquement et Psychologiquement) de ses propres sous-produits, de ses prétendues « inventions », qu’est née : la Maladie (elle n’existe pas par elle-même au sein de la Nature) avec, in fine, la Cancérisation de Collectif humain et donc, le cancer Individuel. Un Collectif est toujours « atteint » de la Maladie avant l’Individu; d’où la phrase bien connue : « Qui peut le Plus peut le Moins ».

Dernier point important concernant la Maladie : le Liquide amniotique Originel de l’Homme étant l’Océan, c’est évidemment l’Océan qui contient tous les remèdes de ses Maux et non… les laboratoires. C’est par les Océans que l’Homme peut assurer sa survie… tant qu’il ne les a pas totalement pollués.  Comprend qui peut.

En guise de Conclusion

     L’Intelligence de l’Homme est objectivement à considérer tel un pathologique Manque d’Amour. Au compris de cela, vous admettrez qu’il n’est pas utile de s’étendre ici sur l’Intelligence artificielle dont certains font écho car si cette dernière invention (!) ne fait pas se rapprocher l’Homme de la Nature – soit, de l’Amour – c’est qu’elle le conduit dans les voies plus pernicieuses encore du Profit, soit celles de AVOIR. Sans commentaire.

Il y aurait évidemment bien des choses à dire sur les points évoqués dans cet écrit que seul le gnostique (l’homme qui a quitté les Branches pour revenir vivre au Sommet du Tronc-Nature appelé la Gnose) peut justement développer du fait de voir, d’où il est, les diverses postures subjectives des humains, éparpillés en toutes leurs Branches Culturelles porteuses de Mensonges (Branches et Mensonges étant synonymes).

Juste avant, j’ai évoqué l’homme Premier en laissant entendre que son intelligence allait changer…  En effet, j’ai montré en d’autres écrits de ce weblog, que les hommes ne pouvaient pas évoluer, toujours plus nombreux, sur une voie spiralée qui s’Enroulait, c’est-à-dire qui se refermait sur elle-même en ralentissant donc, générant ainsi cette notion d’Impasse qui s’est traduite, en son Cerveau, par des Idées Arrêtées (appelées dogmes puis « Dieu »). Et c’est tous, sauf UN – l’homme Esprit – qu’à un certain moment ils ont quitté leur Branche pour passer massivement en celles AVOIR où se trouvaient toujours les femmes avec leurs enfants.

C’est ainsi que les Êtres-humains se sont faits « Avoirs-humains » en étant habités par une troisième forme d’Intelligence, (mixte) constituée d’un peu de « Être » (et encore, pas obligatoirement) et beaucoup de « Avoir », s’assurant ainsi un Devenir Matérialiste synonyme de Fin de l’Aventure humaine. Mais ceci est un autre volet de l’Histoire.

-:-:-:-

En résumé :  Rappelez-vous ce que nous venons de voir. Le monde scientifique (soit tous les humains, car tout un chacun est plus ou moins « intelligent ») ne peut pas accéder à la véritable définition de l’Intelligence (comprendre, il ne peut pas comprendre que l’Intelligence humaine est pathologique; d’où : tous les Maux et Fléaux Sociaux qui en sont comme les preuves) puisque, en tant que Branche, il se prend en réalité pour le Tronc. De ce fait, il n’a psychologiquement accès à aucun Référentiel Objectif.

Le monde savant demeurera Échec et Mat dans toutes ses démarches tant qu’il ne reconnaîtra pas ce que je dépeins ici, soit mes Conclusions de travaux qui sont l’œuvre de toute une vie de recherche fondamentale (plus de 60 ans) en chercheur libre et autodidacte, soit soumis à aucune pression intelligente ! Et ce ne semble pas être… pour Demain !

Le questionnement de mes Lecteurs reste Ouvert et toujours le bienvenu.

le 15 juillet 2011

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

adresse e-mail : jean.dalliere@orange.fr

You are on the French web site http://blogapart.freehostia.com