Posts Tagged ‘Laïcité’

« Burning Man » ou, l’Echec manifeste du Judéo-christianisme ! (art.175)

lundi, février 17th, 2014

– Article 175 –

 -:-:-

Burning Man

ou

l’Échec manifeste

du Judéo-christianisme!

(Psychanalyse fondamentale)

-:-:-

Par l’excellent reportage d’Antoine de Maximy diffusé par la télévision française le vendredi 03 janvier 2014, j’ai prit connaissance de cette manifestation annuelle – Burning Man – qui rassemble, pendant 7 jours (à l’image des 7 Jours de la Création du Monde ; déjà une belle erreur de compréhension des textes bibliques !), des dizaines de milliers d’adultes (les enfants y sont interdits) pacifiquement contestataires, sorte de jamboree d’hippies des temps modernes en provenance des quatre coins du monde. Cette année, ce rassemblement s’est déroulé dans le désert du Névada (U.S.A.) sur le territoire Indien de Black Rock; là fut érigée l’éphémère Black Rocks City.

Je ne vais pas produire ici une analyse supplémentaire sur cet Événement majeur de complètes débauches en tous genres qui le rendent totalement indescriptible, impossible à analyser rationnellement tant sont multiples les contradictions, Événement qui a quelque chose à Dire aux Pays civilisé du XXIème siècle… Depuis des années des médias se sont chargés d’en témoigner et s’en chargeront longtemps encore tant le sujet est inépuisable et puissant, bousculant en profondeur toute Société fondée sur le Judéo-christianisme. Il est d’ailleurs facile d’imaginer combien l’Islam doit se délecter à la vue de tels témoignages, en se frottant les mains… Par contre, je suis conscient que mon analyse va apporter à ce sujet brûlant l’Essentiel qui manque à tous les commentaires, reportages, films, produits jusqu’ici. Ce que je vous laisse constater par vous-même.

– :- :-

A proprement parler cette fameuse manifestation n’est pas une contestation à l’égard de la Culture de type Occidental. Croire cela constitue une lecture au premier degré, une lecture carentielle du phénomène. C’est plus subtil que ça.

Ce que montre aux regards – pouvant être choqués ! – cette manifestation exceptionnelle n’est que la Conséquence visible d’un quelque Chose globalement invisible, suggéré (?), ineffable (l’AMOUR, LOVE), un quelque Chose qui appartient au Fond de l’Espèce humaine et qui, parce que non pris en considération par la Conscience Occidentale, produit en réaction ce que nous observons là : le Burning Man.

Je propose un exemple analogique pour éclairer cet Essentiel occulté que je désire faire entrevoir et à côté duquel passe cet manifestation si riche en couleurs subliminales.

Alors qu’un caillou est jeté en l’air, il convient de considérer deux temps à ce phénomène : 1°/ sa phase ascensionnelle qui est à considérer comme Cause-Première et 2°/ sa retombée, avec tous ses effets éventuellement dévastateurs (!)…, qui est à considérer comme Conséquence.

Dans tout phénomène de la vie courante appréhendé par l’homme les Sens ne perçoivent que la retombée du caillou. Le lancer en l’air des phénomènes – tous psychiques; c’est pourquoi ils intéressent la Psychanalyse – , parce qu’associé à la Métaphysique, n’est pas perçu par la Conscience du commun des mortels. Ainsi fonctionne le cerveau de l’Homme. La compréhension de cela va se faire à cette lecture.

Cet Événement Burning Man doit être considéré comme étant la retombée du «caillou». C’est pourquoi il est totalement vain de porter une énième critique (tant positive que négative) sur cette retombée. C’est sur sa Cause-Première qu’il convient de porter le Regard de l’analyse afin d’appréhender le phénomène dans sa globalité pour s’enrichir de sa complexité.

Toutes les études faites par des scientifiques, des religieux, des politiques, des médias, etc. ne sont que des analyses de Conséquence faites sur l’aspect visible, observable, et, de ce fait, elles sont toutes fausses par leur carence de prise en compte de la Cause-Première du phénomène. Quand la Cause-Première est associée aux Conséquences produites, on obtient une analyse (une analyse fondamentale, soit gnostique) qui sera dite complexe; mais celle-ci demeure inaccessible à toute Conscience savante. Qu’est-ce à dire ?

Pour utiliser un langage universel qui concerne donc toutes les Langues (dialectes, etc.) de tous les peuples de la Terre, nous allons utiliser ici les verbes dits «Auxiliaires» qui composent toutes les Langues, sans exception. Pour l’instant, ce n’est pas usuel pour vous mais les temps à venir devront vous y habituer si vous voulez ne pas  succomber dans le Déclin social déjà bien entamé…

En effet, par mes travaux de recherche fondamentale axés sur l’évolution générale de l’Humanité (plus de 50 ans d’études fondamentales) j’ai montré et démontré par une théorie non encore célèbre (!) – « la Théorie Universelle de la Complexité » – que tout langage humain a pour origine la complexité existentielle laquelle doit être comprise comme étant synonyme de fusion des verbes auxiliaires ÊTRE et AVOIR, fusion évoquée dans le Nouveau Testament par cette notion de Verbe Lumière totalement incomprise par les théologiens, exégètes, gens d’églises, etc. Plus encore…

Si cette affirmation peut être acceptée par la majorité de mes lecteurs comme par la Conscience Collective (mes Conclusions de travaux furent présentées en 1985 à l’Elysée c’est-à-dire à François Mitterrand qui était alors Président de la République Française), elle devient par contre indigeste et même censurable par sa seconde partie qui révèle le rapport Psychosomatique qui – depuis la Nuit des Temps ! – unit ces deux verbes.

En d’autres termes voilà qui signifie que dans l’évolution de tout Collectif humain, ÊTRE est à considérer comme Cause-Première et AVOIR comme Conséquence; autrement dit, tout ce que l’homme perçoit par ses Sens qui nourrissent sa Conscience ne doit être considéré QUE comme Conséquence d’une Cause-Première qui lui échappe.

Dans l’exemple de notre caillou jeté en l’air, je le répète, nous devons considérer que le lancer en l’air est du ÊTRE (Métaphysique) et que sa Conséquence, la retombée, doit être perçue comme étant du AVOIR (Physique).

Pour celles et ceux qui manifesteraient ici un certain scepticisme (c’est le droit de chacun) je signale que la Bible affirme elle-même pareils propos dans les premiers versets de sa Genèse en faisant apparaître sur Terre Adam avant Ève; où Adam est émissaire de Être et Ève est émissaire de Avoir. Ceci, personne avant moi ne l’a souligné à ce point car cette précision ne peut que bouleverser les fondamentaux des Sociétés dites civilisées, toutes étant basées sur le Judéo-christianisme qui a évacué cette précision… qui permit à la France l’établissement – en 1905 – d’une Laïcité coupée des liens salutaires de ce rapport Psychosomatique.

C’est l’oubli (orchestré ?) de ce rapport psychosomatique qui permit la Dérive de la Pensée Occidentale vers un pernicieux Matérialisme (pléonasme !) dont rend témoignage ce Mouvement Burning Man, Matérialisme contre lequel il s’érige, et plus encore, Matérialisme qui a fécondé ce Mouvement !

  • Une précision intéressante au sujet de ce Mouvement « Burning Man ». Les Conséquences d’une Cause-Première sont toujours plurielles chez l’Homme; elles se manifestent par la Dialectique (la Dialectique c’est déjà « Deux »!) par un éventail d’Effets qui s’étalent du « bien » (ici, dans les sphères de AVOIR, avec un petit « b »; le « Bien » avec un grand « B » c’est pour les sphères de ÊTRE),  jusqu’au « Mal ».  Les critiques se font donc suivant la partie de l’éventail sur laquelle on se polarise. Quand tous les Effets de l’éventail sont pris en considération, l’analyse n’est pas possible. C’est le cas pour « Burning Man » où cet éventail s’étend des merveilleuses constructions de « chars » plus ingénieuses les unes que les autres (le côté « bien ») jusqu’au « Mal » représenté par les actions qui participent à l’autodestruction du Corps (drogue, alcoolisme, etc.). Le mélange de ce bien avec ce Mal dans le même événement tend à rendre impossible un objectif reportage.

Parce que le Judéo-christianisme s’est construit sur une interprétation fausse de la Bible (depuis ces 7 Jours de la Création du monde qui ne sont pas des jours de 24 heures, jusqu’à la prétendue mort de Jésus sur la croix, etc. ) (1), Burning Man exprime les composants «bien et Mal» de la Dialectique matérielle (exclusivement AVOIR) en occultant totalement, mais avec Nostalgie, ce Verbe Lumière ÊTRE-AVOIR synonyme de cet AMOUR-LOVE tant recherché… jusque dans des Cendres.

L’Homme Nouveau tant espéré ne peut Naître que de la compréhension de la Complexité – ce Verbe Lumière – dont je rends témoignage depuis des années; dont rend témoignage tout véritable gnostique.

Que Burning Man porte ses regards sur les écrits de ce blog à part ; s’il (le) comprend, il Renaîtra véritablement de ses Cendre et sera Sauvé. Je l’affirme.

(1) Cf. mon livre en PDF ayant pour titre  » L’Écrit-Primal : la Gnose »  sous-titré « L’issue de Secours pour l’Homme« , ouvrage en lecture libre et gratuite su mon second site web  http://legnostique.wordpress.com. Dans cet ouvrage je révèle, en première mondiale, par le Livre 3 (« L’Affaire Jésus ») ce que fut la véritable vie de Jésus après avoir décodé ses prétendus miracles et explicité le montage scénique de sa crucifixion au cours de  laquelle il n’est pas mort du tout. Cet écrit est évidemment censuré en France depuis plus de 30 ans.

 _______________________

 

Burning Man

  •  Légende : je ne suis pas sûr que les concepteurs de ce logo de Burning Man aient véritablement compris  (?) que les deux Feux de part et d’autre de l’Homme debout (Né de ses Cendres…) symbolisent ÊTRE et AVOIR soit respectivement les sphères de la Religions (dont le Judéo-christianisme) et celles de la Politique. Entre ces deux Puissances terrestres se dresse la Gnose à partir de laquelle rendit témoignage le gnostique Jésus (il est cet homme debout) et dont je rends témoignage à mon tour 2.000 plus tard. Où l’on doit comprendre qu’il n’y a aucun rapport entre le gnostique de toujours et le concept de Dieu qui appartient à cette pernicieuse Dialectique ÊTRE et AVOIR soit DIEU et DIABLE. Très peu d’humains sont actuellement capables d’accepter et comprendre cela.

-:-:-

Ci-dessous je joins la copie du message que j’ai adressé sur le site Facebook de Burning Man, le 12 février 2014.

J’ai pris connaissance de votre Mouvement il y a peu de temps par un reportage via la télévision française et je découvre ce jour le symbole de votre site Facebook. Une grande contradiction habite votre Mouvement, contradiction qu’il pourrait être intéressant pour vous tous – voire salutaire ! – de comprendre, de réaliser.

Tout ce que vous montrez de Vous, notamment par ce grand festival annuel de Black Rock City dans le désert du Névada, est imprégné du concept judéo-chrétien de « Dieu ». Or, le symbole de votre site représente, stylisé, un « homme debout » au milieu de DEUX foyers en flammes. Ce que manifestement vous ne savez pas – et ne voulez pas savoir pour l’instant ! – c’est que cet homme debout, au centre de tous les foyers « de perdition » de ce bas monde (où celui de gauche représente, par le verbe auxiliaire ÊTRE (!), la position de toutes les Religions du monde et celui de droite, par AVOIR (!), toutes les politiques pensables et possibles), symbolise cette position que Jésus a tenue en son temps, position qu’ont tenu avant lui Bouddha et Lao-tseu. Cette position axiale est celle du gnostique. Or, le Dieu du judéo-christianisme n’est pas dans cette position axiale de « l’homme debout »; depuis des siècles il est dans le foyer ÊTRE de gauche, soit dans une Dialectique de perdition qui induit la notion antagoniste de Diable. De cette Erreur fondamentale, commise par toutes les religions monothéistes, découlent tous les conflits guerriers, toutes les guerres sur cette planète. Si un Mouvement comme le vôtre pouvait comprendre cela, comprendre que c’est le Dieu des religions monothéiste qui fait la Perte de l’Homme, puis, ensuite, en témoigner à la face du monde, Il aurait alors non seulement toute sa justification, mais surtout, il se rendrait utile à toute l’humanité et non seulement à une infime portion qui, de surcroît, choque inutilement tous les prétendus « Bien pensants » ! Par ma lecture, vous devrez comprendre que Jésus n’est en rien le fils de Dieu. Jésus ne pouvait pas croire en Dieu car ce concept de Dieu a été créé par des hommes trois à quatre siècles APRES la mort de Jésus. Le blog que je tiens rend témoignage de cet « homme debout » que je suis aussi (je suis un des rares gnostiques actuels sur Terre); vous pouvez le consulter http://blogapart.freehostia.com. Il est lu par des milliers d’américains qui me laissent quotidiennement des centaines de commentaires que vous pouvez lire à la fin de chaque article. Je vous recommande notamment l’article n°173, récemment posté, qui évoque ces Pensées Polaires et Asymptotiques qui Nourrissent votre Démarche existentielle, Démarche que je comprends si bien; et pour cause… Jean S. Dallière – le 12 février 2014

 -:-:-

Jean S. Dallière

Auteur – Gnostique
Psychanalyste fondamental de l’Humanité à l’Individu

Pour tout contact : jeansidal@orange.fr

You are on the french web site http://blogapart.freehostia.com

L’ABSTENTION (éloge de) (art.135)

lundi, avril 9th, 2012

– Article 135 –

Éloge de L’ABSTENTION

(Religion – Politique)

         La France se prépare à un évènement majeur, celui de l’élection de son prochain président de la République, élection dont le premier tour doit avoir lieu dans quinze jours soit le 22 avril prochain. La lutte est sauvage ; les oppositions se chargent de tous les maux depuis des mois et aujourd’hui, les pronostics ne sont absolument pas évidents même pour les plus fins analystes et/ou journalistes politiques. Les français sont majoritairement indécis. Comme le toréro face à la bête sauvage, le peuple attend l’inattendu car… il s’ennuie; mais il craint de se l’avouer!

A ce jour, il semblerait que l’Abstention se prépare une entrée en scène remarquée et remarquable (?). Les abstentionnistes, plus que tous les autres, sont montrés du doigt. Ils font peur et pressentis tels des lâches, les mauvais penchants de la Politique, les infréquentables. Logique. Là aussi et peut-être plus qu’ailleurs, les absents ont toujours tort. Leur intuitive conviction à ce sujet, et sans pouvoir s’en expliquer clairement, est leur chemin de croix. Ne sommes nous pas en période pascale…

Mais les abstentionnistes auraient-ils donc si tort que cela ?

Je ne suis pas leur porte parole et d’ailleurs, en ont-ils besoin d’un ?  (En réalité, oui ! La preuve est à suivre…).

Je veux simplement faire remarquer ici, par mon simple écrit destiné aux Consciences qui ne sont pas hermétiques… que ce sont ceux qui votent qui sont dans l’Erreur la plus totale et le fait que des Consciences pensent le contraire vient exclusivement du fait… qu’elles constituent une majorité; mais sondés individuellement, les avis ne sont pas réellement fondés.

Qu’on ne me parle donc pas de Démocratie (…) car les peuples sont toujours dans l’Erreur par Ignorance. Explications par un petit rappel concernant l’Évolution Générale des peuples.

– :- :- :-

      Il y a quelques millions d’années (oui, l’Erreur remonte encore plus loin encore !) alors que l’Espèce Homme était chassée de la Nature et qu’elle prit ainsi ce Nom – celui d’Espèce Homme – par ce fait, Elle émergea de la Nature par deux «Branches» diamétralement opposées, exposant ainsi au grand Jour sa complexité existentielle au sein de son milieu Culturel émergeant : une première Branche Essentielle animée par le verbe ÊTRE et, à l’opposé d’un imaginaire Tronc d’Arbre qui symboliserait la Nature, une Branche Conséquente, animée par le verbe AVOIR (respectivement, les fameux YANG-YIN chinois).

C’est du verbe ÊTRE que naquirent toutes les velléités de RELIGIONS dont le monothéisme se trouve être, Aujourd’hui, la représentation finale.

C’est conséquemment (ai-je précisé à dessein), par les branches diamétralement opposées, que se sont développées toutes les formes pensables et possibles de POLITIQUES.

Autrement dit, et vous ne pouvez pas me contredire, toutes ces sphères (ou « branches ») politiques se sont développées et se développent toujours de manière EXTÉRIEURE à toutes les Religions. D’ailleurs, la Laïcité est là pour étayer cette affirmation. Et c’est bien là que le bât blesse !

C’est dans le fait que toutes les volontés, toutes les décisions politiques (prises pour tenter de contrer l’inexorable croissance des Maux et Fléaux Sociaux) sont prises sans tenir compte le moins du monde des aspirations Essentielles des électeurs, des peuples, qu’ont émergé et maintenant croissent toujours plus, les Maux et les Fléaux Sociaux. Il serait temps d’en prendre acte !

D’en prendre d’autant plus acte que c’est la dimension «ÊTRE» des individus qui s’avère SEULE avoir la faculté de Verticaliser  la Pousse Sociale.

C’est de ce constat que je tire mon affirmation selon laquelle la Politique des Pays de type Occidental est ILLÉGALE car ne tenant pas compte des DEUX paramètres  qui constituent l’humain.

d’où le MENSONGE (ou langue de bois) que les discours politiques impliquent systématiquement afin que les Individus ne prennent pas conscience de ce manque de Complexité (Complexité = prise en considération simultanée de Être et Avoir).

En d’autres termes, les professionnels de la Politique ont « tout faux » en se désintéressant de la dimension «Être» des Individus et en abandonnant celle-ci aux Idées Arrêtées soit aux dogmes des religions.

En 2010, j’informais de cela la direction du Parti Socialiste (Martine AUBRY), j’en informais plus généralement les responsables tant de la gauche et du Centre (Jean-Luc MELENCHON, Nicolas HULOT, François BAYROU, etc.) que ceux de la droite politique sans oublier quantité de responsables de grands journaux de la presse écrite de Paris. Aucun écho, outre le profond «désarroi» que cela déclencha au sein du P.S. m’écrivit Martine AUBRY.

Alors, les Abstentionnistes ?

Sans vraiment pouvoir justifier de leur choix, c’est intuitivement que ceux là s’abstiennent de voter ressentant que les responsables politiques ne sont pas aptes, pas à la hauteur pour la résolution des « problèmes » Sociaux. Compte tenu de ce que je viens d’affirmer – et si on le comprend ! – on ne peut pas leur jeter la pierre…

Pire encore, nombreux sont ceux-là – et ils ont raison – qui pensent que ces problèmes Sociaux sont la conséquence de cette carence fatale des politiques qui restent «Borgnes» face à la Complexité de l’existence laquelle est fusion synthétique des entités ÊTRE et AVOIR (ils ne voient que AVOIR ; c’est en cela qu’on peut les qualifier de Borgnes).

Alors, me diront certains de ceux qui votent : « parce qu’il faudrait, à vous entendre, mettre de la religion dans la politique pour rétablir cette prétendue salutaire complexité ? »

Évidemment non car la Religion s’avère être l’aboutissement d’un mauvaise Enroulement de l’entité ÊTRE qui est révélateur de cette pathologie Collective appelée la Paranoïa. Ce que les textes de mon blog illustrent abondamment.

L’Évolution Générale

  • Légende : A gauche (en rouge), l’évolution des Religions. A droite (en bleu) les évolutions conséquentes des Politiques et Sciences qui, toutes, conduisent « dans le MUR » par leur Divergence. Où il est facile de comprendre (me semble-t-il !) que la Solution des peuples Occidentaux – comme celle du monde – est la CONVERGENCE ce qu’ici j’ai mentionné par « Mouvement de Gnose » mais peu importe le nom. Malheureusement, les religieux et les politiques-scientifiques ont des postes qui sont justifiés par la Divergence… Où l’on voit qu’ils n’ont aucun intérêt à Orchestrer cette salutaire Convergence.

-:-:-:-

         Les pousses des branches du secteur ÊTRE (les Religions) avec les pousses des branches du secteur AVOIR (les Politiques) constituent une DIVERGENCE aux finalités dramatiques et, SEULE l’inversion de cette tendance – la CONVERGENCE – apporte la solution aux Malheurs de tous.

Cette Convergence ne viendra pas d’une volonté religieuse. Elle sera la conséquence de volontés supérieures (!) de politiques qui auront, enfin, pris en considération la «gestion» de l’entité Être des Individus. Cette prise en considération ne correspond pas à une gestion au sens comptable, économique, du terme. C’est un mieux Être qui découle tout simplement du REDRESSEMENT de la pousse sociale, Redressement qui se fait par moins  de AVOIR pour plus de ÊTRE.

  • Note – Ce Redressement indispensable et salutaire de la pousse sociale (laquelle est actuellement dramatiquement  Horizontale) peut donner à certains l’idée de régression, soit de décroissance. J’invite ici le lecteur intéressé par le sujet à se référer à mon illustration nommée Psychanalyse des Peuples de l’article n°126; elle est plus claire qu’un long discours.

Et cela s’annonce et s’explique aux peuples, ça ne s’impose pas car alors la réaction peut être violente (= Révolution).

Cette décision, les politiques ne savent pas la prendre de peur d’être impopulaires, d’ailleurs ils n’apprennent pas cela dans leurs Grandes Écoles (E.N.A., Sciences-Po, H.E.C., etc.) ; ils sont impuissants face à la misère des peuples. L’Histoire des siècles écoulés en témoigne.

Les Abstentionnistes sont des précurseurs, des prophètes de la vie qui montrent à Tous le chemin qu’il faut découvrir. En attendant, ils sont moralement «fusillés» par les regards, brûlés sur les bûchers de la Pensée commune tout simplement parce qu’ils sont en avance sur leur Temps.

Cet éloge de l’Abstention n’est pas gratuit; il correspond à une vérité qui, comme toutes les autres, n’est pas bonne à dire.

le 09 avril 2012

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

Contact et/ou commentaire adresse e-mail  : jean.dalliere@orange.fr

You are on the French web site   http://blogapart.freehostia.com

 

 

 

Jean-Luc MELENCHON (Lettre Ouverte) (art.128)

dimanche, février 19th, 2012

– Article 128 –

Lettre Ouverte à Jean-Luc MELENCHON

-:-:-:-

         Cher Monsieur,

        J’ai suivi hier (samedi 18 février 2012 sur la chaîne LCP) l’émission de Serge MOATI « Com’ en politique » dont vous étiez l’invité d’honneur, et vous avez fait, comme à l’habitude, une brillante prestation.

Cependant, et cela m’a étonné, vous avez dit quelque chose de FAUX qui m’a énormément fait mal (car j’ai travaillé prés de 40 ans à la création de ce Sujet Supérieur) « qu’il n’existait pas de psychanalyse de Collectifs » (je cite de mémoire votre phrase).

Or, cela fait des mois et des mois que je vous adresse des courriers (soit en recommandé soit par voie de mail), courriers auxquels vous ne répondez pas mais cela, je le comprends (si vous deviez répondre à tous ceux qui vous écrivent…etc. etc.) courriers par lesquels j’essaie de faire passer LE MESSAGE informant qu’il existe depuis les années 80, un homme – moi – qui, après avoir « revus et corrigés » les travaux de S.FREUD (après avoir donc constaté que cet homme, malgré ses affirmations de l’époque, n’avait pas du tout découvert l’Inconscient) a lui-même découvert cet INCONSCIENT (première mondiale) ce qui me permit conséquemment d’élever cette discipline – la Psychanalyse – à l’échelle des Peuples et plus encore à celle de l’Humanité toute entière considérée dés lors tel UN SEUL HOMME.

Mes travaux ont une portée considérable (ils me valent une totale censure de la part des politiques, des médias, universitaires, etc. etc. depuis que j’ai été plusieurs fois reçu à l’Élysée par Jean GLAVANY entre 83 et 85) car par ces travaux j’ai démontré que ÊTRE et AVOIR (respectivement Religion et Politiques) entretenaient entre eux, depuis la Nuit des Temps, un rapport Psychosomatique, c’est-à-dire que « AVOIR » (les disciplines Scientifico-Politiques, tout ce qui a trait à la Matière) découle de « ÊTRE » (la Religion).

Cela dit d’une façon autre : j’ai plus que scientifiquement démontré que si « Tout » socialement parlant (soit Tout de AVOIR) se déroulait de plus en plus Mal (mauvais déroulements – ou Entropie croissante – de Avoir qui génèrent tous les Maux et Fléaux Sociaux) cela était dû à un Mauvais ENROULEMENT de ÊTRE, la Religion qui, pour l’Occident porte le nom de Judéo-christianisme.

Cette vérité Psychanalytique Collective – et Objective ! – est quasi impossible à révéler publiquement, officiellement, sans créer conséquemment une véritable Révolution Cultuelle et Culturelle sans précédant parmi les peuples !

Alors, des Consciences françaises (si tant est qu’elles aient été au courant de cette universelle relation psychosomatique !?) ont trouvé un biais en instaurant la Laïcité, soit cette volonté typiquement politique qui permet à la partie « somatique » sociale gouvernée par les politiques de se couper de la partie Causale « Psycho »: la Religion.

  • L’idée est d’autant plus astucieuse que cette Cause religieuse, qui est synonyme de Mauvais Enroulement, conduit à un « Plafond » (appelé « Dieu »!) qui – Mécanisme psychosomatique oblige ! – positionne en AVOIR, là où sont physiquement les peuples, un « MUR » contre lequel ces peuples sont acculés à aller s’éclater !

(Horizontalité du Plafond « ÊTRE » qui engendre la Verticalité  du MUR « AVOIR »). Ceci aussi, je l’ai démontré.

La prétendue « CRISE » actuelle n’est jamais quune des conséquences de ce Mécanisme Social, Collectif, à l’échelle de notre Continent européen. Elle gangrène maintenant tous les Pays de la planète !

Là où est la Lâcheté des politiques français c’est qu’alors libérés (depuis cette loi de 1905 dite de Séparation des Églises et de l’État) de cette Cause religieuse qui acculait à aller « dans le MUR » … ces politiques n’ont pas « sauté sur l’occasion » pour REDRESSER  la Pousse sociale, Redressement alors rendu possible.

Pourquoi ne l’ont-ils pas fait ?

Par IGNORANCE (probablement « voulue ») de ce Mécanisme Psychosomatique typiquement humain que j’ai révélé (par « la Théorie Universelle de la Complexité » publiée à Paris en 1985) et qui montre et démontre que l’entité « Verticalisante » des Individus est très précisément l’entité « Être ». Cette entité est confisquée, « stratifiée », dans des dogmes quand les Individus sont des Croyants ou bien roulée dans la farine « AVOIR » quand ces Individus – ces non Croyants qui se disent Athées mais qui sont en réalité la forme Négative de la Croyance en Dieu! – ont les deux pieds dans le monde Matérialisant dirigé pas la Politique… qui, in fine, produit une ABSTENTION grandissante lors de votes. Ces Individus ayant été massivement acculés à se faire « Avoirs-humains« . D’où le Mal-Être social qui en découle et qui, lui aussi, s’amplifie et dont vous ne pouvez pas, vous les Politiques, appréhender la véritable Cause révélée ici.

Dans mon dossier adressé à tous les principaux responsables politiques (en recommandé avec A.R.) dossier qui contient un schéma en couleurs – explicite ! – sur deux pages (que vous pouvez retrouver sur mon blog http://blogapart.freehostia.com, schéma intitulé « PSYCHANALYSE DES PEUPLES. Schéma joint ci-dessous ) j’ai souligné l’URGENCE qu’il y avait à mettre en place une forme nouvelle de Politique, une Politique Complexe, soit cette « orchestration » des Peuples en laquelle les entités constitutionnelles de tous les Individus – Être et Avoir – sont simultanément (maître mot) prises en compte. Et alors, mais alors seulement, le salutaire REDRESSEMENT tant souhaité pour le Pays pourra effectivement avoir lieu.

Psychanalyse des Peuples

  • Légende : ce schéma PSYCHANALYSE DES PEUPLES fait partie du dossier que j’ai adressé à de nombreux responsables des partis politiques et journalistes-responsables de grands journaux français parisiens. Il montre cette relation de Cause à Effets qui existe – depuis la Nuit des Temps – entre le Plafond spirituel (à gauche sur le schéma) et le MUR social (à droite sur ce même schéma) contre Lequel les peuples sont acculés à aller s’éclater (décomposition sociale). Ce sont là DEUX expressions complémentaires de la PARANOÏA Collective dont l’Origine est ce schizophrénique Clivage de l’Unité Primordiale « ÊTRE-AVOIR » qui a donné ÊTRE d’un côté (le Plafond) et AVOIR de l’autre (le MUR).

-:-:-:-

Pour l’instant, aucun des « cerveaux » responsables contactés n’a daigné répondre à cette étude qui constitue la véritable et unique Issue de Secours pour les Peuples (Si ! Le Laboratoire des Idées du PS m’a répondu que mes travaux les plaçaient dans un profond « désarroi« …) et cette non réponse correspond à une Lâcheté intellectuelle sans précédent dans l’Histoire de l’Humanité.

Je vous aurais bien vu, Monsieur Jean-Luc MELENCHON – compte tenu de votre indéniable talent et intelligence – vous saisir à bras le corps de la dimension universelle de ce « Problème » qui touche toutes les Sociétés. C’est un peu « court » pour les prochaines élections de 2012, mais je ne désespère pas de l’Esprit de l’Homme. C’est peut-être là ma Faiblesse !?

Je prends la liberté de poster sur mon blog sus-cité cette correspondance.

Et vous prie de croire, Cher Monsieur, à ma respectueuse considération.

Jean S. Dallière

Penseur gnostique – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

__________________________

Copie du courrier adressé à Jean-Luc MELENCHON  sur son blog internet, le 13 mai 2010 vers 15h50

            Cher Monsieur,

            Je suis un de vos admirateurs même si je me place bien au dessus de la Politique que je dénonce comme étant, dans sa forme traditionnelle actuelle ILLÉGITIME.

Ma vision de la politique actuelle s’avère fondamentale à saisir.

Maintes fois, je vous l’ai exprimée, notamment par courriers recommandés demeurés sans réponses. Succinctement, voici la raison pour laquelle AUCUN parti politique ne peut (encore) Redresser le Pays comme tout un chacun y aspire.

J’ai passé plus de 40 ans à remettre en question toutes les Religions monothéistes ainsi que les fondements de la Psychanalyse «traditionnelle» et découvert, il y a une trentaine d’années les erreurs et carences de S.FREUD qui fonda cette discipline dans l’Erreur en ne découvrant pas – contrairement à ses assertions ! – le véritable INCONSCIENT de l’Homme.

L’ayant personnellement découvert (première mondiale) il me fut possible de facto d’élever cette discipline à l’échelle des Peuples et ainsi de psychanalyser l’Humanité entière tel UN SEUL HOMME.

J’ai ainsi pu montrer que la Religion (générée par l’exploitation pathogène de ÊTRE) est l’Esprit d’un peuple tandis que l’exploitation de AVOIR engendre conséquemment toutes les formes pensables et correspondantes, de Politiques.

Par une théorie de l’évolution de l’Homme (la Théorie Universelle de la Complexité) qui me conduisit en 83 et 85 à l’Élysée, j’ai démontré qu’il y avait, depuis la Nuit des Temps, un rapport Psychosomatique entre ÊTRE et AVOIR, c’est-à-dire que la Politique « découle » de la Religion correspondante, le Judéo-christianisme pour la Pensée Occidentale.

De ce fait, c’est la raison pour laquelle aucune Politique ne peut solutionner les Maux et Fléaux sociaux pour la simple raison – ce que démontre ma théorie – que leurs Causes-Premières sont : la Religion qui les a induits.

La Solution maintenant ?

Il faut au plus vite créer une nouvelle forme de Politique COMPLEXE, humaniste par excellence, c.à.d. une Politique qui ne soit pas seulement le produit de «AVOIR» seul (dont l’évolution est à Entropie croissante soit à finalité catastrophique ! Exemple de notre Crise actuelle dont l’Homme ne sortira pas ; d’où les discours langue de bois de tous bords) mais une Politique qui soit enrichie de cette part de «ÊTRE» que contient chaque Individu, part «confisquée» par la Religion chez ceux qui sont Croyants et/ou «étouffée» par la Pensée qui est émanation de AVOIR soit étrangère à ÊTRE.

Tout en sachant – et c’est là le plus important – que c’est cette part de ÊTRE qui est seule à être Verticalisante pour l’Homme

Comme me l’a demandé Christian PAUL en septembre dernier (énarque pdt du Laboratoire des Idées du PS) sur les conseils de Martine AUBRY, je lui ai fait part de mes Conclusions de travaux de recherche fondamentale à ce sujet étant la seule personne aujourd’hui en France et probablement en Europe (je pèse mes mots) qui connaisse sur quels leviers il convient d’agir pour provoquer ledit Redressement de la France (mes travaux l’attestent).

Je suis vraiment désolé que mes messages vers vous ne semblent jamais aboutir et que par ce mode de contact (puisque vous ne répondez pas à mes courriers «classiques» même quand ils sont recommandés) on n’obtienne aucun résultat constructif.

C’est donc une bouteille à la mer que je jette ici – via le net – sur l’Océan des Idées pas toujours très nettes….

Je continue à espérer un contact de vous pour ces sujets si fondamentaux.

Bien respectueusement à vous

Jean S. Dallière

Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

-:-:-

Pour contact et/ou commentaire   e-mail : jean.dalliere@orange.fr

You are on the French web site  http://blogapart.freehostia.com


Monsieur et Madame Joël CENSIER (Lettre Ouverte à ) (art.121)

mercredi, novembre 23rd, 2011

– Article 121 –

Lettre Ouverte à Monsieur et Madame Joël CENSIER

-:-:-:-

Ici en tête, le schéma symbolique de la Balance que vous pouvez voir, volontairement décentré, en cliquant sur Google à : « Le Pacte 2012 pour la Justice » où vous pouvez également lire  : « soumettez vos idées ». Ce que je fais par cette Lettre Ouverte que je connais être fondamentale donc indispensable pour ce Recentrage. Quand vous « ouvrez » sur ce site, vous pouvez lire :

-:-:-:-

Vous souhaitez réagir par rapport au Pacte pour la Justice, un cas en particulier ou juste exprimer vos idées sur la Justice,
soumettez-nous vos idées et opinions.

Recentrer la Justice sur sa mission première
de protection des citoyens

Soumettez vos idées

_________________________________________

LETTRE   OUVERTE

à

Monsieur et Madame  Joël CENSIER

_________________________________________________________

AVANT-PROPOS

            Ce que j’ai à vous dire est difficile à formuler pour être compris. Je vais faire tout mon possible pour rendre clair mon exposé car il se trouve que je pense être actuellement au monde (je pèse mes mots) une des rares personnes à pouvoir répondre à cet objectif de Recentrage de la Justice. La suite éclairera.

J’ai suivi votre drame familial  via la vidéo :

http://www.pacte2012.fr/video.html

Je n’en dirai pas davantage ici car si on veut élever un sujet aussi fondamental que celui de la Justice à l’échelle des Collectifs, soit à celle des Peuples (pour en avoir une vision OBJECTIVE), il ne faut pas la cantonner à l’échelle Individuelle, si cruelles soient les circonstances du drame évoqué pour les proches des victimes.

N’oublions pas cet adage :  « Qui peut le Plus peut le Moins« . L’inverse n’étant pas vrai !

________________________________________________________

INTRODUCTION

            En théorie, les rendus de Justice ne peuvent et n’ont jamais à plaire aux personnes concernées qui, elles, reçoivent ces rendus via leur EGO qui est gouverné et soumis : aux sentiments, à la sensibilité (quand ce n’est pas à la sensiblerie…), à l’émotion, au parti pris, en un mot, à l’affect, à l’amour humain soit via tout ce que théoriquement la JUSTICE doit ignorer pour être objectivement JUSTE. Cette notion d’amour humain n’a pas à interférer dans les décisions de Justice.

En réalité, le justiciable – comme le peuple – attend que la Justice soit « juste », sous-entendu que son jugement soit rationnel, compréhensible, explicatif (soit répondant à la question : « Pourquoi untel a tué unetelle ? « ); ce qui représente une vaine attente. Jamais aucune Institution, aucun Individu si spécialisé soit-il (Juriste, Psychiatre, Psychologue, Psychanalyste traditionnel, etc.)  ne répondra à cette question de Fond.

  • Note importante – Mes travaux apportent l’explication objective à ce « Pourquoi? » qui est légitime : la Pensée humaine – et la Parole qui en découle – est le fruit d’une pathologie (Carence d‘Amour. Cf. la définition de l’Amour donnée par la suite) pathologie appelée l’Intelligence ! (dont j’ai apporté la définition en première mondiale). C’est pourquoi, de la Pensée comme de la Parole ne peuvent émaner finalement que : déceptions, « divorces », conflits,  etc.  Ce que le monde Psy traditionnel, les Philosophes, les scientifiques en général, n’ont pas encore réalisé et ne le peuvent pas puisque leur Conscience se construit sur cette Ignorance fondamentale. D’où l’artificielle positivation de l’Intelligence qui conduit si souvent pour ne pas dire si logiquement à la langue de bois !

La vraie Justice ne doit pas participer du domaine du rationnel (si étrange et révoltant cela puisse paraître à première vue !) et c’est dans sa démocratisation que la Justice se Perd et elle se Perd d’autant plus sournoisement, insidieusement, que la POLITIQUE, qui se veut logique, s’en mêle ! (j’y reviendrai).

Ce que je viens de formuler est humainement impossible à accepter pour celles des personnes qui ont vécu un drame, une injustice, et qui se sentent doublement victimes :

  •   -1°/  par les Faits qui les ont (souvent) acculés à se trouver devant la Justice. Et
  •   -2°/ par les Rendus de Justice qui, en règle générale, suscitent des sentiments compris dans une palette entre  la  déception et la haine.

C’est pourquoi la JUSTICE se trouve inévitablement mise sur la sellette par les Individus dans toute Société qui, s’ouvrant à la Démocratie, donne la parole à tout le monde.

        ATTENTION à l’erreur que contient votre énoncé :
La « protection » des citoyens est affaire de POLICE non de JUSTICE 

Il est des cas – j’en suis un – où la Justice s’est avérée injuste du fait que des juges aient subi des influences généralement insoupçonnées, insoupçonnables. Qu’on ne vienne pas me dire que ces cas sont rares… Ils sont, au contraire, monnaie courante (j’ai été 12 ans devant la justice pour des feuilles de paie fausses – Prud’homme incompétent et/ou influencé -, sans avoir jamais eu de congés payés sur les 5 ans de salariat, ayant perdu mon emploi pour maladie professionnelle, affaire où mon avocat s’est fait «acheter» par mon employeur, lequel avait un pied dans la mairie…mairie pour laquelle j’ai construit un logement de fonction de plus de 80 m2… j’attends toujours mon dû (enrichissement sans cause)… le maire était député et franc-maçon… Douze ans de procédure où tous les tribunaux parisiens, jusqu’à la Cassation, m’ont donné tort. Mon deuxième avocat (plus intègre que le premier!) m’ayant in fine  avoué, écœuré : «votre affaire est digne du Canard Enchaîné !». Passons. Plus important:

         – J’ai passé plus de 40 ans de ma vie, en chercheur libre et en psychanalyste non traditionnel à remettre en question les fondamentaux des Sociétés Occidentales ayant découvert (et démontré) que la notion de Justice actuelle, soit celle qui s’exerce dans les Pays dits évolués, est illusoire, mensongère. Il n’y a pas de Justice dans les Pays Occidentaux. Explication.

  • Nota : Pouvez vous me dire pourquoi la Balance présentée sur votre site (symbole de la Justice) possède un plateau plus petit que l’autre ? Est-ce une question de « Perspective »? Si oui, elle est de mauvais goût et illustre ainsi l’Injustice. En fait, vous avez voulu signifier un décentrage de la Justice – comme par hasard, par une dérive « à droite » ! – ce qui apporte de l’eau à mon moulin…

A ce propos, je lance un défi : je défis quiconque de me donner la signification de cette symbolique de la Balance que la Justice s’est appropriée  (pour celui qui sait lire la réponse est dans cet écrit !)

D’abord, en toute logique, permettez que je me présente; sans quoi, toute la suite semblera incohérente, voire suspecte.

___________________________________________________________

 PRÉSENTATION

            Abandonné à ma naissance pendant la guerre (né sous-X à Paris, 1941) j’ai été récupéré (le mot «adopté» ne correspond pas à mon cas) par un couple Protestant, très « religieux » (deux pasteurs dans cette famille, qui furent reconnus «Justes parmi les Nations») couple qui, ne pouvant avoir d’enfant, s’était interdit de divorcer pour cause de religion. En un mot, cet homme et cette femme qui m’éduquèrent, ne s’aimant pas, furent incapables de m’apporter de l’amour.  J’ai donc servi bien avant l’heure de thérapeute, de trait d’union. Conséquemment, le Manque d’amour que j’ai vécu – j’aurai la décence de taire ici ce Manque ; il est hors sujet même si les idées évoquées dans cette Lettre Ouverte en découlent – a eu pour conséquence de me rendre, dés la prime enfance, totalement hermétique à tout Enseignement, à tout Savoir, d’où qu’il vienne.

Enfant, je ressentais (déjà!) que tous les Savoirs des adultes étaient mensongers. Comme Mozart avec les notes de musique, j’ai été un enfant précoce dans ce que les adultes appellent la Psychanalyse et dès l’âge de 7 ans – l’âge dit «de raison» ! – je psychanalysais TOUT, tout mon entourage, toutes les personnes rencontrées parce que cette naissance sous-x, qui m’avait coupé de (la connaissance de) mes Origines, avait développé en moi un Appétit hypertrophié, boulimique, pour la quête de l’Origine de toute Chose.

Suite à des décennies de travail de recherche fondamentale axée sur l’Évolution Générale de l’Humanité (et sur l’origine des Maux et Fléaux Sociaux) – en chercheur libre comme déjà dit – je me suis mis à écrire, à beaucoup écrire, travail qui (à 39 ans) aboutit à l’élaboration d’une théorie de l’Évolution de l’Homme – la théorie Universelle de la Complexité – qui fut publiée par un éditeur parisien (en 1985) travail hors normes qui fit que je fus plusieurs fois reçu à l’Élysée entre 83 et 85 par Jean GLAVANY, le chef de cabinet de François MITTERRAND; ce dernier eut sur son bureau mes Conclusions de travaux m’affirmant, par courrier personnel, « en avoir pris connaissance avec intérêt  » (sic) !

Suite à cette période élyséenne, tous mes écrits – comme par hasard – ont été médiatiquement censurés car j’avais découvert ce qu’il ne faut pas que les Peuples sachent… L’élévation du niveau de Conscience des peuples ne fait pas du tout l’affaire des responsables et dirigeants politiques; d’où une certaine connivence avec les médias pour que La Vérité ne soit jamais dite. Du côté de la Religion, certains Protestants lisent, étudient, analysent même les textes bibliques. Mais là aussi, Dame Censure est bien présente !

______________________________________________________

ORIGINE de la notion de JUSTICE

      Je suis désolé pour mon lecteur éventuellement pressé (!) mais quand on veut découvrir l’origine d’un concept et/ou d’une Idée maîtresse il faut faire remonter son travail d’analyse à l’origine des Temps qui, pour l’Homme, correspond à cette période où il fut « chassé » de la Nature (le concept de Temps étant étranger à la Nature).

Pour ce faire, j’emploie donc ici une image analogique pour évoquer ce « temps » (!) où l’Espèce humaine vivait dans la Nature et je dis : imaginez que le tronc d’un arbre symbolise toute la Nature avec ses espèces animales. Les Racines de ce Tronc-Nature sont le milieu marin – l’Océan – avec toutes ses espèces, cet Océan qui fut à l’origine de toutes les Formes d’espèces dont celle humaine. L’ Homme vient de la Mer.

Pour une raison X (je l’ai explicitée par ailleurs dans mon blog) l’Espèce Homme a été «chassée» du Tronc-Nature ce qui s’est produit par DEUX types de «Branches» diamétralement opposées.

Une première Branche maîtresse «à gauche» du Tronc, Branche en laquelle le verbe ÊTRE s’est vu majoritairement représenté et, conséquemment à cette première Branche maîtresse, la seconde, diamétralement opposée, en laquelle le verbe AVOIR s’est vu majoritairement représenté (je précise que nous sommes là dans l’Analyse fondamentale qui est inédite dans le domaine de l’Université. Mes travaux représentent une première mondiale).

Sur la première Branche, il y eut tous les hommes et sur celle opposée, toutes les femmes avec leurs enfants. Évidemment, mon exemple est métaphysique, symbolique; et c’est par là qu’il faut accepter de passer pour Comprendre tous les «problèmes» des situations humaines actuelles!

Par mes Conclusions de travaux j’ai ainsi démontré que ces Branches ÊTRE et AVOIR constituaient ce que nous appelons le Milieu Culturel et que le Tronc, soit le Milieu Naturel pouvait dés lors se définir comme étant : la fusion incessante de ÊTRE-AVOIR.

Ceci est capital à comprendre.

Je suis même allé plus loin dans mes Conclusions en montrant que ces verbes ÊTRE et AVOIR entretenaient entre eux un rapport de Cause à Effets, soit Psychosomatique.

En d’autres termes voilà qui affirme que l’évolution de AVOIR découle de l’évolution de ÊTRE.

Mettons des Noms sur ces verbes dits auxiliaires. Ce qui nous Ouvre quelques portes !

C’est de ÊTRE que sont nés tous les concepts de RELIGION et de AVOIR que sont nées conséquemment toutes les Idées POLITIQUES.

Rappelez-vous : AVOIR découle de ÊTRE… En d’autres termes voila qui affirme que la POLITIQUE découle de la RELIGION. Ce que sont, hélas, bien incapables de comprendre et d’accepter les « politiques » pour mieux analyser, entre autres, les troubles qu’a pu générer l’application de la Loi dite de Séparation de 1905, la Laïcité, etc.

Mais la Justice là dedans ? Où est-elle ?

Pour la «voir», pour l’appréhender, cela demande un petit effort pour la Conscience (principalement Occidentale) qui va «freiner» des quatre fers comme pour ne pas oser comprendre…

Je dis : dans le Tronc-Nature, la Justice est absolue, totale, comme y SONT également présentes toutes ces notions, tous ces concepts que l’Homme a désigné via les Branches, soit par son Milieu Culturel avec son Langage devenu Verbal (dans la Nature, le Langage est Comportemental).

Un exemple pour illustrer ce que je veux dire ici ?

C’est simple : voyez ces mots gravés dans les frontons de certains bâtiments publics français :

« LIBERTE, ÉGALITE, FRATERNITE ».

J’affirme que ces caractéristiques (qui sont devenues des « valeurs humaines ») étaient en fait DANS LE TRONC-NATURE et c’est par Nostalgie de ce lointain Passé que l’Homme les a désignées. Maintenant, les humains les recherchent « en Branches », soit dans la Société « moderne », mais elles y demeureront introuvables, à jamais. En d’autres termes,

Ce que l’on nomme l’Évolution Culturelle humaine, soit l’évolution «en Branches» – correspond à un INVENTAIRE de tout ce que contient le Tronc-Nature et qui est Perdu par le fait de pousser en Branches.

Un autre exemple ? Peut-être plus évocateur celui-là et qui est : l’Amour !

L’Amour (avec un grand A) a pour définition objective la fusion des entités ÊTRE et AVOIR. Or, c’est – et ce n’est QUE – dans le Tronc-Nature que cette fusion existe.

Dans les Branches Culturelles il ne peut exister qu’une quête incessante d’Amour (comme de Liberté, comme d’Egalité, comme de Fraternité) Amour duquel les humains tournent toujours plus de dos en poussant… en Branches! L’amour humain (il est toujours avec un petit « a » car Dialectique, soit opposé à la haine) n’est pas de l’Amour qui, Lui, n’a pas d’opposé; il n’appartient pas à la Dialectique. Il y a Mensonge constant, indécent, entre les humains d’où, Aujourd’hui… la croissance du nombre des divorces (et des « Psy »!), des conflits entre humains, etc. tandis que s’Ouvrent les Consciences!

La Justice ?

A ce niveau de la lecture, Vous devriez avoir compris : Elle est totale, absolue, en le Tronc-Nature là où elle est effectivement «centrée» et où elle est comme l’Amour : «insaisissable» spirituellement (par l’Esprit qui est «Être») et insaisissable mentalement soit psychologiquement (par la Pensée qui est «Avoir») soit insaisissable par les divers SAVOIRS qui s’expriment uniquement par les Branches (le Tronc-Nature étant affaire de Connaissance et non de Savoirs. Les Pays Occidentaux souffrent de leur refus de voir en face le distinguo entre ces deux verbes, Savoir et Connaître. Ce que je clame depuis plus de 30 ans !).

Plus clairement pour : la Justice.

Vous voulez vraiment la voir «Recentrée» comme le prétend le titre de votre article ?  Des mots, vain désir !

Dans ces discussions à l‘Élysée j’ai, entre autre, montré et démontré (par cette non encore fameuse théorie, «la théorie Universelle de la Complexité» où la notion de «Complexité» doit être comprise comme étant la prise en considération simultanée de ÊTRE et de AVOIR) que :

La Justice  émane des positions relatives entre les entités ÊTRE et AVOIR.

Une image pour tendre à comprendre cela. Imaginez que, devant vous, vous mettiez vos deux mains en vis-à-vis (écartées de quelques dizaines de centimètres). Nous devons comprendre que dés lors que ces mains sont ainsi en vis-à-vis (l’une représente ÊTRE et l’autre AVOIR) : il y a véritablement JUSTICE.

Si vous «décalez » une des deux mains en la montant légèrement par rapport à l’autre, alors, il n’y a plus de JUSTICE, et dans les Sociétés de type Occidental, ÊTRE et AVOIR – soit respectivement Religion et Politiques ne sont pas en vis-à-vis. Par rapport à un niveau (l’horizontal) imaginaire, la Religion est «en dessous» de cette horizontale, et la Politique est «en dessus».

  • Nota : Évidemment, la démonstration plus que scientifique de cela dépasse le cadre de cette Lettre Ouverte; elle est développée dans mon site (adresse ci-dessous) site qui y est largement consacré.

Lors de ces discussions en haut lieu j’ai évidemment exposé ce qu’il convenait de faire pour rétablir la Justice (car la chose est possible mais implique une véritable Révolution tant Cultuelle que Culturelle) tout comme je l’ai exposé dans un dossier (41 pages) que j’ai remis en mains propres à Sylviane AGACINSKI, l’épouse de Lionel JOSPIN, le dimanche 21 août 2005 (elle m’a promis de le lui remettre alors que justement elle allait le rejoindre) ; titre de ce dossier :

« de la Justice naturelle à l’Ajustice culturelle »
sous titré
« Rappel de l’Origine du concept de Justice ».

– Déjà, en date du 04 octobre 2004 j’avais envoyé ce dossier sur La JUSTICE à Jacques CHIRAC alors Président de la République.

– En date du 12 octobre 2004, j’ai envoyé ce dossier (comme on me l’avait conseillé) au Greffier de la Cour de Justice des Communautés Européennes, au Luxembourg.  Puis,

– le 14 février 2005, je l’ai envoyé à  «la Cour Européenne des Droits de l’Homme».

– le 17 octobre 2007, reçu à l’Élysée le 23 octobre suivant, j’adressais un dossier (18 pages) au Président de la République, Nicolas SARKOZY, dossier « Ouvert d’intérêt National, Européen, Mondial » ayant pour titre :

Les Informations exposées dans ce dosier
indispensables au Redressement
de tout Pays dont la France
sont inconnues des politiques et des scientifiques traditionnels

Dans ce dossier j’évoquais le sujet « de la Justice naturelle à l’Ajustice Culturelle » avec une double planche (schéma, illustration) intitulé :  Canevas Général « Psychanalyse des Peuples ».

– Puis ce fut en 2009, après avoir pris contact avec Martine AUBRY, elle me mit en relation de travail avec le directeur de son Laboratoire des Idées du P.S., l’énarque Christian PAUL. Je leur avais remis un dossier ayant pour titre :

 LA COMPLEXITE,
Unique et salutaire bras de levier pour le Redressement de la France.

Mes travaux furent totalement incompris par ces prétendus «cerveaux» (…) qui me répondirent préférer les travaux de Edgar MORIN aux miens qui les mettaient dans le «désarroi» (sic).

Ce dossier remis à Martine AUBRY, dossier de portée internationale, a également été envoyé aux principaux responsables des grands journaux parisiens (en recommandé, bien sûr!). Tous l’ont censuré.

Je vous raconte tout cela parce que je sais que vous êtes entourés par des personnes «officielles». Ces personnes n’accepteront pas mes propos qui remettent en questions les fondamentaux des Systèmes sur lesquels elles sont elles-mêmes «assises». Si elles acceptaient, elles aussi seraient dans le « désarroi » !

En clair, rien ne changera.….

  • ni Délinquance, ni Violence, ni Crimes, ni Viol, ni Toxicomanie, ni Alcoolisme, ni Chômage, etc. etc. de la part de ces Jeunes qui refusent l’Insertion dans un monde qu’ils ressentent FAUX et qui n’ont à leur disposition que la VIOLENCE pour DIRE leur désaccord avec le Système perçu comme MENSONGER.

….TANT QUE MES CONCLUSIONS DE TRAVAUX RESTERONT CENSURÉES.

Malheureusement pour eux (et pour la Société!) cela, ils ne peuvent le démontrer, d’où leur Violence qui, à un certain degré, les conduit à la prison.

Ceux qui, comme moi, peuvent le démontrer – de cette façon ou d’une autre – sont systématiquement CENSURES.

C’est pourquoi je ne crois pas à ce Pacte 2012 pour la Justice (je ne juge pas de la sincérité de vos intentions), mais tant que vous serez «encadrés» par des fonctionnaires, des «soldats» du Système, des « gardiens » de la Force Publique, vous ne pourrez RIEN changer.

Tous sont là pour assurer la continuité dans l’ERREUR que, par ailleurs, ils déplorent (ça fait des émissions télévisées, des livres, etc.).

LE FRUIT  SOCIAL

         Voilà qui est à l’image du maçon qui, voyant que la construction d’un mur qu’il construit a débuté avec beaucoup de fruit (le « fruit » est un terme Architectural qui veut signifier le penchant; comme la Tour de Pise ! En termes religieux, le Fruit implique la Pousse Sociale en Branches… et non celui que l’on mange! « Fruit » et « Péché Originel » étant des synonymes) il se mette à continuer sa construction en respectant plus scrupuleusement (= accumulation de Lois politiques) l’idée de verticale … mais en continuant à vouloir ignorer le Fil à Plomb (le Référentiel Nature, Objectif,  dont rendent témoignage mes écrits).

En clair et en résumé : le REDRESSEMENT salutaire de la France (tant évoqué par des responsables politiques! Il le sera toujours plus à l’approche des prochaines élections…) ne pourra se faire que par la prise de conscience de l’Origine et de  la Cause-Première de ce Fruit auquel la subjectivité de la JUSTICE – entre autres Institutions – reste encore et toujours  soumise.

Voilà, aussi, ce que j’expliquais déjà en 2007 au Président Nicolas SARKOZY dans le dossier précédemment évoqué.

-:-:-:-

Et la POLICE dans tout cela ?

Du fait que la Politique soit l’émanation de la seule entité AVOIR la rend de facto totalement ILLÉGITIME, en inadéquation totale avec la bonne direction des Peuples. Ceci est valable pour tous les Pays de type Occidental où cette fonction – la Politique – doit être totalement « revue et corrigée » pour la rendre enfin « COMPLEXE ». Qu’on ne s’étonne pas de la montée de l’Extrême droite en France comme celle du nombre des ABSTENTIONS.

En effet, ce Service de Gardien de la Paix n’existerait pas, n’aurait pas à exister, si l’Ordre Public était l’émanation de la fusion de ÊTRE-AVOIR, soit prenant en considération cette entité Essentielle (ÊTRE) que les Politiques abandonnent Lâchement aux Religions pour sa « gestion » (!).

Drames après drames les Politiques font alors des Lois qui illusionnent le Peuple, lois systématiquement carencées en ÊTRE plaçant de ce fait la POLICE en porte à faux.

-:-:-:-

Quant à moi, je me souviens des dernières paroles que Jean GLAVANY m’a adressées alors qu’il me raccompagnait vers la sortie du Palais lors de notre dernier entretien à l’Élysée :

« Fais dorénavant attention où tu vas mettre les pieds ».

Sur l’instant, je n’avais pas saisi qu’il s’agissait beaucoup plus qu’un conseil entre deux (faux) amis. Ces paroles sous-entendaient un certain avertissement voire, une menace pour le redresseur de torts sociaux que je peux sembler être.

Jean S. Dallière
Penseur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

P.S.  1°/Je tiens à votre disposition la copie des courriers officiels adressés aux personnes citées, leur réponse ainsi que les dossiers, tous envoyés en recommandé avec A.R.

– 2°/Je reste également et surtout votre disposition pour toutes éventuelles questions concernant ce sujet majeur tout en me réservant le droit d’y apporter des modifications.

Cet écrit est posté sur mon blog :  http://blogapart.freehostia.com

On peut aussi me contacter par mail à : jean.dalliere@orange.fr

LAÏCITE : quand les Politiques vous prennent pour des imbéciles (art.88)

samedi, juin 4th, 2011

– Article 088 –

-:-:-:-

LAÏCITE :

quand les Politiques

vous prennent pour des imbéciles

-:-:-:-

Dimanche, avril 10th, 2011

Avertissement –  Cet écrit (le second que je fais sur le sujet; Cf. le premier du 19/05/09) se veut particulièrement grave car j’y concentre des révélations qui sont comme des accusations tournées vers les dirigeants, responsables politiques, responsables également de grands journaux, les médias, révélations d’ informations capitales (que je leur ai faites tout au long de ces 30 dernières années !) mais qui vous sont tenues secrètes, soit tenues « sous le boisseau ».

Où je montre que c’est grâce à cela que ces dirigeants, responsables politiques, médias, etc.  – peuvent mieux manipuler les peuples comme chacun de ses Composants,  c’est-à-dire :  VOUS  ! Vous sentant impuissants devant cela, vous êtes acculés à obtempérer sachant, par expérience, que le vote lors d’élections prétendues importantes (…)  ne change fondamentalement rien aux difficultés que vous rencontrez dans votre vie de tous les jours.

Nous allons également voir que la Crise actuelle n’est pas étrangère aux désirs de ces responsables de vous prendre, Tous et Chacun, pour des Imbéciles… C’est ce que vous réaliserez à la compréhension de cet écrit.

« Diviser pour mieux régner » dit l’adage ? Non, ce n’est plus d’actualité. Par contre,  « maintenir le peuple dans l’Ignorance pour mieux le manipuler » ça, OUI.

C’est ainsi que tout progressivement – et à leur insu ! –  les Individus des Sociétés « modernes » (!) de Êtres-humains se sont fait « Avoirs-humains » ! Tel est le « Nœud » de la Crise.

-:-:-:-

     Un mot d’Évolution Générale concernant tout Peuple de la Terre et ce, afin de bien comprendre la progression de ces Informations qui font « problème ».

Je précise tout de suite que vous êtes TOUS concernés par ces propos, quel que soit le Pays dans lequel vous vivez.

Si vous comprenez bien le schéma symbolique de l’Arbre que j’ai présenté dans ce blog…

  • (Confère article du 21/07/2010 intitulé  « Schéma symbolique : le Tronc-Gnose NATURE, le gnostique et les Branches ÊTRE et AVOIR du Milieu Culturel » de ce web site http://blogapart.freehostia.com)

… imaginons-nous « deux secondes » (!) dans le Tronc de l’Arbre soit en cette époque, certes lointaine, où nous vivions au sein de la Nature. Là, en ce lieu Naturel, symbiotique, nous connaissions – mais nous ne le « savions » pas. Pas déjà ! – que nous étions Habités par DEUX entités qui allaient se révéler plus tard, soit lors de notre sortie du Tronc Nature par nos Pousses « en Branches » (Pousses qui créèrent le Milieu Culturel).

Une pousse Première du côté gauche du Tronc révéla l’entité ÊTRE et c’est conséquemment à cette Première pousse que la pousse Seconde se fit du côté droit du Tronc, laquelle Pousse révéla l’entité AVOIR.

  • NOTE IMPORTANTE : En effet, c’est un aspect révolutionnaire pour nos Consciences actuelles que de comprendre que ces deux types de Pousses entretenaient entre elles, depuis cette émergence du Tronc –  soit depuis ce qu’il est commun d’appeler « la Nuit des Temps » – un rapport Psychosomatique. La Pousse AVOIR ne pouvait pas apparaître avant celle de ÊTRE. Ceci n’est pas à considérer comme un détail de l’Histoire de l’Évolution de l’Homme mais bien comme le fondement des Mécanismes d’origine qui gouvernent l’Évolution Générale de l’humanité.

Comprendre cela, c’est voir bouleversées toutes les idées culturelles reçues qui « gèlent » actuellement la progression des Sociétés humaines. Toutes, parce qu’ignorant cette note importante (!), se voient condamnées à aller « dans le MUR ».

Cet écrit va donc tourner autour de ce mot « conséquemment » que les dirigeants politiques et même les religieux n’Entendent pas.  Ne veulent pas entendre, ne veulent pas comprendre et ce,  pour le plus grand Malheur des Peuples.

-:-:-:-

   – Connaissance et Savoirs. C’est par ces DEUX Branches que naquirent dans les cerveaux humains les Savoirs; le Tronc n’étant qu’affaire de Connaissance soit de fusion ÊTRE-AVOIR.

Avec les Branches, nous avons donc d’un côté ÊTRE et de l’autre, AVOIR mais comme rien n’est jamais entièrement Noir ou entièrement Blanc – le Cerveau de l’Homme ne dérogeant pas à cette règle universelle – il faut le comprendre comme étant Habité par ces deux entités et c’est la différence entre elles, qui va déterminer – par les dosages différents de ces entités – la notion de SEXE.

En effet, le cerveau de l’homme est, lui, majoritaire en entité « ÊTRE » et minoritaire en entité AVOIR tandis que le cerveau de la Femme est majoritaire en AVOIR et minoritaire en ÊTRE. C’est ce que je résume par :

homme   =   Être +  avoir
femme   =  Avoir +  être

Où l’on observera que la Complémentarité se fait « Horizontalement » au sein de CHAQUE Individu comme elle se fait pareillement de l’un à l’autre soit « Verticalement ». Vous l’aurez compris, j’ai écrit en caractères gras l’entité qui est, en début de la Pousse de Branche, majoritaire en chaque Individu. Je précise bien « en début de pousse de Branche » parce que chemin faisant, ces entités vont varier en quantité-qualité. Mais ce n’est point vraiment ici le sujet.

Maintenant, je pose cette question un tantinet idiote : pouvez-vous imaginer un instant pouvoir supprimer, en chaque Individu, une de ces entités ? (sachant que ÊTRE est synonyme d’Essence, soit d’énergie Verticalisante et AVOIR est synonyme de Nature soit de ce Lien qui rattache chacun au Tronc). La réponse est évidemment NON;  mais il fallait qu’elle soit posée…

-:-:-:-

    Ce que je viens de vous révéler et qui fait partie de mes travaux de recherche fondamentale concernant l’Évolution Générale de l’Homme, n’est pas le plus révolutionnaire. C’est en fait une présentation assez simple de la définition de l’humain qui avait été pressentie par d’autres Psy avant moi mais sans jamais souligner cette Complexité dont il faut TOUJOURS tenir compte.

Le maître mot du « Vivant » est justement affaire de Complexité (elle est la prise en considération simultanée de Être et Avoir).

Sans cette Complexité, les humains deviennent des « savants » par l’étude exclusive de AVOIR (les Savoirs Matérialistes) ou exclusive de ÊTRE (les Savoirs Religieux).

Où l’on devra comprendre que les SAVOIRS, parce que frustrés de leur complément, sont tous à finalité Auto-destructrice ! C’est là la raison pour laquelle toutes les Sociétés Ouvertes actuelles sont… dans l’Impasse !

  • Précision. Pour être vraiment précis, je signale ici qu’il convient de toujours employer un pluriel quand il s’agit de Savoirs. Un « savoir » au singulier, dans l’absolu, ça n’existe pas car il faut qu’il y ait eu cette dichotomie de ÊTRE-AVOIR – dichotomie qui a produit ÊTRE et AVOIR – pour que puissent apparaître : les Savoirs.

Maintenant, je suis contraint de parler une fois encore de mon travail de remise en question de la Psychanalyse traditionnelle. Grâce à une remise à plat des fondamentaux freudiens (j’en ai déjà parlé dans des articles précédents) remise à plat qui me permit de découvrir lInconscient qu’en réalité S.FREUD – pas davantage ses disciples et/ou descendants – n’avait pas découvert (contrairement à ses affirmations) il m’a été possible – en conséquence – d’élever cette discipline à l’échelle des Peuples. Je précise ici que si S.FREUD avait, comme moi, découvert l’Inconscient, lui aussi aurait pu accéder avant moi aux Conclusions qui furent les miennes. A savoir :

A l’échelle des Peuples (voire même de l’Humanité entière considérée tel UN SEUL HOMME) il s’avère que :

  • 1°/ l’entité ÊTRE révéla le concept de « Dieu » qui est le Summum ou « Plafond » de toute Religion. Et,
  • 2°/l’entité AVOIR révéla les notions plurielles de Politiques, Complémentaires et Conséquences de ÊTRE.

Complémentarité et Conséquence – ce qui représente une première (mondiale) dans mes travaux – car j’ai montré et démontré cet aspect Conséquence en illustrant leurs rapports par cette image parlante :  c’est à cause du mauvais Enroulement de ÊTRE que se produit un mauvais déroulement de AVOIR, mauvais déroulement qui est donc Social – nous sommes ici à l’échelle de Collectifs – et qui fait apparaître ce que l’on nomme : les Maux et les Fléaux Sociaux.

En termes plus clairs voilà qui affirme que si on veut voir diminuer lesdits Maux et Fléaux sociaux – légitime aspiration de Tous et de chacun – il convient d’intervenir non pas directement sur ceux-ci « sur le terrain » mais sur leur CAUSE-Première qui est affaire de mauvais Enroulement ! Or, ce mauvais Enroulement, à l’échelle d’un Peuple, s’appelle encore une fois sa Religion et la Religion de la France, la Religion des Pays Occidentaux, celle des U.S.A. etc, s’appelle : le Judéo-christianisme.

Ceci est un peu dur à avaler, j’en conviens. Mais il faut savoir ce que l’on veut !? Veut-on véritablement voir se réduire les Maux et Fléaux Sociaux? Veut-on observer de ce fait le REDRESSEMENT du Pays ?  Oui ?  J’en doute… car si le Collectif Social voulait véritablement cela, il se verrait contraint – et l’accepterait pour sa Survie – de remettre en question son Idéologie Religieuse, faire ce qu’en psychanalyse individuelle on appelle : Régression salutaire.

  • Nota : Je rappelle au passage que les responsables de ce mauvais déroulement social (lequel voit apparaitre tous les Maux et Fléaux Sociaux) n’est pas exclusivement dû aux Croyants, aux adhérents du Judéo-christianisme….il concerne aussi et surtout (!) les Athées, ceux qui (se) disent ne pas croire en Dieu car j’ai montré et démontré que les Athées sont des individus qui ont une Croyance négative en Dieu. C’est-à-dire que pour un Psychanalyste averti et Complexe, à plus forte raison pour le gnostique que je suis,  tous les Individus des Sociétés Occidentales sont : des Croyants. Même ceux qui s’en défendent. C’est un peu facile de croire pour vrai ce que l’on pense… On ne se dédouane pas si facilement de son héritage culturel. Tous les Athées sont des personnes qui SE mentent à elles-mêmes et donc aux Autres. Il serait grand temps que les humains deviennent Majeurs, véritablement des responsables.

C’est de tout cela que j’ai dernièrement entretenu le Parti Socialiste français par sa Première Secrétaire Martine AUBRY qui, après m’avoir mis en relation de travail avec son Laboratoire des Idées, m’avoua ressentir un profond « désarroi » (sic) à l’étude de mes travaux.

En d’autres termes,  il est ainsi apparu que les mesures à observer pour orchestrer le salutaire Redressement de la France – et, par voie de fait, celui de tout Pays semblablement évolué –  leur étaient totalement incompréhensibles. Leur formation intellectuelle « Matérialiste » (énarques et autres formations savantes) condamne les Peuples Occidentaux au déclin.  Et, pire : nous voilà au cœur de notre problématique du jour : la Laïcité.

-:-:-:-

     Nous allons maintenant être contraints de reconnaître aussi une autre chose difficilement acceptable pour les Consciences : c’est l’Ignorance « voulue et nécessaire » que doivent entretenir (…) les Responsables dirigeants des Pays  (tant religieux que politiques; ce qu’entretiennent les médias !) vis-à-vis de cette Complexité existentielle, de cette relation Psychosomatique qui Habite, depuis la Nuit des Temps, ces entités ÊTRE et AVOIR !  En d’autres termes, cette relation est, par Nature,  insécable et doit le rester si on veut voir rester « Vivants » les Collectifs sociaux, les Peuples,  et Vous, individuellement, par conséquent.

Or, qu’ont fait des politiques français par cette Loi de 1905 dite de Séparation des Églises et de l’État ?

Ils ont sciemment coupé (action Culturelle) – ce qui doit rester Insécable au risque de Mort – cette relation de Complexité entre ÊTRE et AVOIR.

Une étude superficielle de cela peut faire penser à certains d’entre vous au Mécanisme pernicieux du Péché Originel (biblique) où c’est Ève (= AVOIR) qui donna à Adam (ÊTRE) le « fruit » défendu, se coupant ainsi du Tronc Gnose. Ce que l’on comprend au premier degré du texte biblique. En réalité, c’est l’inverse qui s’est produit; c’est l’homme qui, prenant du fruit par rapport à la Verticale du Tronc, a accusé Ève (effet paranoïaque) de cette Faute.

Ici, dans le cas de la Laïcité, nous avons le Contre-Coup du Péché Originel où c’est AVOIR (la Société politique) qui se désolidarise, qui se coupe, de ÊTRE (le religieux). Je rappelle que dans le cas d’Adam et Ève il s’agissait aussi de Collectifs et non de deux Individus comme les religieux le laissent penser.

Tous ces politiques qui ont mis au point cette « machination » diabolique ont fait comme font des milliers de médecins  des Sociétés Matérialistes quand vous allez les consulter, ils traitent le Corps (AVOIR) sans se préoccuper le moins du monde de ÊTRE (l’Esprit) qui est source d‘énergie vitale dudit Corps. Ils ont tout simplement fait œuvre : d’assassinat social ce que personne ne dénonce encore, avec moi.

  • Les effets de la Laïcité ? Imaginez un instant que la Terre (hypothèse où Elle serait AVOIR, soit la Politique) qui gravite autour du Soleil (hypothèse où il serait ÊTRE, la Religion) décide de (se) couper, de sortir du Champ gravitationnel qui la maintenait depuis toujours en place. Que croyez-vous qu’il se passerait si la chose était possible ? Vous ne voyez pas ? Exemple analogue de la fronde où une des deux cordes une fois lâchée se libère du projectile abandonné à la seule force dite centrifuge

Certes, en 1985, sortant du Palais présidentiel (l’Élysée) où je fus plusieurs fois reçu, le Chef de Cabinet de François MITTERRAND qui, après avoir pris connaissance de mes travaux (il fut mis au courant dés 1983; des courriers officiels l’attestent) me dit, tandis qu’il me raccompagnait vers la sortie :  «  fais dorénavant attention où tu vas mettre les pieds » (sic), phrase qui reste gravée dans ma mémoire tant elle fut percutante et surtout inattendue ! Sur l’instant,  je la pris pour un conseil amical. Mais, à y réfléchir, il est évident que ces propos ont été un (logique) avertissement teinté de menace. Ce que le recul du temps me fait clairement comprendre.

François MITTERRAND fut donc le premier personnage officiel, « à Pouvoir », qui prit connaissance de mes Conclusions de travaux ET QUI NE FIT RIEN pour son Peuple.  Je vous laisse juge…

Évidemment, je n’étais pas un brillant scientifique, avocat, un Universitaire, un Polytechnicien, énarque ou autre mais bien au contraire, un homme tout simple, de surcroit autodidacte, qui n’a pas même son certificat d’études et qui, par mes résultats de travaux, ridiculisait le monde Scientifique si ces travaux venaient à être officialisés (ce qu’ils furent par la parution, en 1985, de ma Théorie Universelle de la Complexité publiée par un éditeur parisien). Quant à cette relation amicale (…) qui me reçut à l’Élysée, c’est bien des années plus tard que je compris que lui aussi s’était moqué de moi en me « laissant croire que » quelque chose était possible pour la reconnaissance de mes travaux. Il alla jusqu’à prendre pour moi un rendez-vous auprès du directeur du département des Sciences Humaines du C.N.R.S. de Paris, là aussi, me laissant croire que… et fit mine de s’étonner du refus qui s’en suivit. En effet, ce directeur refusa tout logiquement de me recevoir bien que le rendez-vous fut sollicité par l’Élysée.

Par courrier recommandé de 15 pages (avec schéma explicatif), reçu à l’Élysée le 23 octobre 2007, j’informais pareillement le tout nouveau président Nicolas SARKOZY du mauvais traitement fait à cette loi de Laïcité, dossier ayant pour titre : «  Les informations exposées dans ce dossier, indispensables au Redressement de tout Pays dont la France, sont inconnues des politiques et scientifiques traditionnels« , courrier par lequel j’offrais mes avis éclairés pour cette opération capitale. Bien évidemment, ce courrier demeura sans réponse.

-:-:-:-

      Et… concernant la CRISE que vivent actuellement les Pays Européens – comme les U.S.A. –  vous devez comprendre qu’elle est la directe conséquence du détachement orchestré, détachement de ÊTRE vis-à-vis de AVOIR, les Politiques, dont l’évolution – je l’ai maintes fois affirmé – est soumise aux lois de l’Entropie croissante que l’on peut résumer par un fameux (…) Toujours Plus déstabilisant et ruinant !

Ceci aussi est tenu « sous le boisseau » de la part des journalistes scientifiques, des savants, etc.  Ceux-là sont dans l’incapacité de démontrer que mes propos sont erronés. Le Système préférera jouer à mon égard la carte de l’intimidation mais, c’est trop tard, Internet est «au courant» et le monde entier en est informé. La «graine» est semée…

En termes clairs et en résumé j’ai voulu (vous) faire comprendre ici que la Laïcité est une Escroquerie intellectuelle, une monstruosité socialement pénalisante, pire encore, elle est  suicidaire (le mot n’est pas excessif) et que la Solution pour les Pays Occidentaux, comme pour celle du monde – Solution tout entière décrite dans mon blog – est la prise de conscience de cette Complexité existentielle qu’il convient au plus vite de réactualiser au sein de toute Instance dirigeante.

La très grande majorité des abstentionnistes attend cette Forme nouvelle, salutaire, de Politique.

Et qu’on ne vienne pas parler ici d’Utopie à ce sujet puisque cette Forme Supérieure de Politique, c’est-à-dire Complexe, exista dans le Passé. C’est elle qui dirigea l’Égypte Antique pendant… des millénaires.  Ce que les égyptologues eux mêmes n’ont pas su (encore) décrypter…

Si cet écrit qui se veut une Alerte aux Peuples doit demeurer tel un coup d’épée dans l’eau… le Corps Social (AVOIR) – parce que coupé de son entité sur-vitale ÊTRE et ce, par la volonté culturelle de l’Homme –  s’en ira Toujours Plus vite pour s’écraser contre un MUR apparemment «virtuel» mais fatal que nous sommes peu nombreux à Voir. Même si, de plus en plus nombreux sont ceux qui en ont l’Intuition !

Certes, j’ai prévenu une fois encore du véritable Danger que vous encourrez chaque Jour davantage mais, maintenant – si vous avez compris ce message –  c’est à Vous d’agir au sein de votre entourage.

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

  • Nota : Pour le schéma symbolique de l’Arbre-Nature et des Branches Culturelles dont je fais référence et qui m’est souvent réclamé, se reporter à mon article n°84 précédent.

adresse e-mail : jean.dalliere@orange.fr

You are on the french web site http://blogapart.freehostia.com


La Laïcité : la Mort de la Cité ! (art.73)

samedi, juin 4th, 2011

– Article 073 –

-:-:-:-

La Laïcité : la Mort de la Cité !

-:-:-:-

        La France (et peut-être même d’autres Pays plus ou moins « voisins » ?) est actuellement à un stade de son évolution politique où la Laïcité (officiellement établie par la loi de 1905 dite de Séparation des Églises et de l’État) est  non pas franchement remise en question mais au devant de la scène dans bien des débats publics (télévision, radio, conférences, etc.), privés, associatifs, etc… et ce, pour des raisons pas toujours avouées et/ou avouables (tensions souterraines entre les deux Religions monothéistes, Judéo-chrétienne d’un côté, Islam de l’autre).

Les femmes et les hommes politiques – quelle que soit leur tendance, leur couleur –  ne veulent évidemment pas entendre parler de sa remise en question car ça équivaudrait, pour eux, à un mortel  « sciage des barreaux » de leurs fauteuils si les Églises (qui sont mises à part depuis cette fameuse loi de Séparation) avaient leur mot à dire sur le Devenir de la Société. En clair, pour un politique français, parler de remise en question de la Laïcité équivaut pour lui à une marche arrière sociale inacceptable.  Plus encore, à un véritable sabordage !

Ce n’est donc pas de ce côté qu’il faut se tourner pour essayer de faire comprendre que la Laïcité va à l’encontre des Intérêts vitaux de la Cité (de toute Société).

Alors, se tourner vers les Églises ? Vers leurs dirigeants ?

Que nenni ! Pourquoi cela ? Pour une raison fondamentale qui échappe évidemment à bien des Croyants (pour ne pas dire à tous) et qui est qu’un responsable religieux, s’il a véritablement la foi, n’a pas à se soucier du Futur. D’aucun Futur. Avoir la foi équivaut en effet à se dédouaner de cette préoccupation tant physique que métaphysique.

Dans le cas contraire, si l’idée d’un Demain le préoccupe au point de vouloir intervenir dans la direction d’un Collectif, c’est là comme la preuve même d’une faille dans sa foi en (son) Dieu. Sur ce plan, l’Islam donne un bon exemple avec son bien connu et constant  « inchAllah » qui sous entend, mais vous l’avez compris, « les moments à venir sont tous entre les Mains d’Allah (leur Dieu) et non en les nôtres » ce qui peut se traduire aussi par un «  laissons-nous-donc-vivre » sympathique et paisible (…) dans la mesure où certains d’entre eux ne veulent pas imposer par la force  leur Idéologie à ceux qui ne la partagent pas (origine ici du Terrorisme de la part d’un Islamisme pur et dur à l’encontre d’un Christianisme qui est Faux depuis plus de 2000 ans ! Sujet déjà abordé précédemment).

Je précise tout de suite que ce n’est pas un adepte de l’Islam qui est en train d’écrire ces lignes…mais un Analyste (hors « Pères »), un gnostique, qui – parce qu’en dehors toute tendance Religieuse et Politique – remarque que cette Religion, l’Islam, est moins fausse que celle Chrétienne. Elle est plus « Verticale ». Ce que j’ai développé en d’autres articles de mon blog. Je n’y reviens donc pas.

Mais alors… (!?)… pas du côté des politiques, pas du côté des religieux… de quel côté faut-il donc se tourner pour VOIR (pour comprendre) que la Laïcité est une loi dont l’application va à l’encontre des Intérêts de Tous ?

Avant que la réponse ne vous saute aux Yeux (!), laissez moi vous exposer ce qui vous manque comme informations pour Voir, pour comprendre, la perversion de tout Système laïque, à l’Occidental.

En des Temps immémoriaux (c’est-à-dire avant que la Mémoire Culturelle n’existe), l’Espèce appelée à devenir « Homme » vivait au sein de la Nature où sont toutes les autres Espèces de la Création.

Jusque là, je pense que nous serons tous d’accord car je ne touche pas en ces lignes aux idées ni du Créationnisme ni à celles de l’Évolutionnisme, deux visions du monde dont le «isme» final mentionne leur Subjectivité pour ne pas dire leur évolution, tant l’une que l’autre, dans les sphères de l’Erreur…

Le bât va commencer à blesser quand je vais énoncer ce que sous entend vivre dans la Nature, autrement dit, quand je vais vous donner les caractéristiques fondamentales de tout Individu (= élément d’Espèce) qui vit dans la Nature.

Pour vivre dans la Naturepour en faire partie, si vous préférez – cela implique que le cerveau ne soit pas « clivé » c’est-à-dire que les caractéristiques fondamentales qui constituent tout « Vivant » ne fassent qu’ UN.

Or, ces caractéristiques fondamentales ont été révélées par l’Espèce Homme dés lors que celle-ci a quitté la Nature – ou encore le « Tronc » Nature (image hautement symbolique de l’Arbre de Vie) – par des « Branches », Branches  qui seront alors appelées Culturelles (dans cet Arbre là, il ne peut exister de Branches Naturelles).

Ces Branches Culturelles (pléonasme, donc)  ont été de deux types (c’est ce que j’ai montré par mes travaux; plus de 50 ans de recherche fondamentale en la matière) :  les Branches qui révélèrent notre verbe dit auxiliaire ÊTRE et, à l’opposé, les Branches qui révélèrent notre verbe dit auxiliaire AVOIR. Notion, ici, de Complémentarité « Horizontale » laquelle Complémentarité est Aujourd’hui tant recherchée… en vain ! Elle ne peut pas s’établir au sein de Sociétés qui privilégient AVOIR sur ÊTRE. Je pense ici aux femmes et aux hommes en quête de « parité », quête qui est due à leur grande ignorance de certaines phases de notre Passé survolées ici. A bon entendeur…

C’est à partir de l’établissement de ces deux types de Branches que dans le cerveau de l’Homme put commencer à s’élaborer le Langage verbal qui, auparavant, soit au sein de la Nature était (un Langage) Comportemental.

C’est donc ici qu’il faut bien comprendre ce qu’on doit entendre par « Clivage » (c’est un sujet très « Psy » pas du tout compris par ses adeptes, prétendus spécialistes et autres).

Au sein de la Nature, tous les Individus y demeurent du seul fait d’avoir leurs ÊTRE-AVOIR unis, (ce qui constitue la caractéristique fondamentale du Tronc de l’Arbre en question). Dés lors que cette unité se brise – nous parlerons alors de Clivage – voila qui implique que l’Individu ne soit plus DANS la Nature mais pousse en Branches; et vivant en Branches, sur cette planète Terre… il n’y a QUE l’Espèce Homme !

Arrêtons-nous un instant sur ce Mécanisme du Clivage lequel Mécanisme nous fait mettre le doigt sur cette autre notion importante de Complexité (= prise en considération simultanée de ÊTRE et AVOIR).

Au sein du Tronc Nature les Espèces ont (toutes) des Sens qui sont plus ou moins nombreux (estimés actuellement à 5 chez l’Homme; le Sens de l’Orientation étant très atrophié !) et qui vont nourrir une mémoire que nous appelons la Mémoire Naturelle. Encore présente en l’Homme, cette Mémoire « Première » s’est vue – par la Pousse de l’Homme en Branches – comme « enrichie » (…) (en fait, elle est « étouffée » !) par un autre type de Mémoire, « Secondaire » celle-là, la Mémoire Culturelle qui est donc composée, c’est facile à comprendre, de deux types de données, les données (ou informations) qui proviennent exclusivement de ÊTRE et celles qui proviennent exclusivement de AVOIR.

Ces données ou informations dépourvues de Complexité existentielle (qui est ÊTRE-AVOIR encore appelée la Connaissance) voilà désignés : tous les SAVOIRS. Tous sont auto-destructeurs (soit « guerriers ») pour l’Espèce Homme.

  • Nota : au passage, je signale au monde Médical, que s’il étudiait mes travaux au lieu de les censurer (depuis 1985), il comprendrait mieux le syndrome d’ALZHEIMER qui n’est pas une maladie comme cela est énoncé à longueur d’émissions télévisées ou autres, mais ce cas où la Mémoire Culturelle (elle est toujours « Acquise ») est tout logiquement rejetée par la Mémoire Naturelle (elle est toujours « Innée ») qui veut reprendre ses droits. J’ai déjà traité de ce syndrome dans 3 articles précédents de ce blog. Je n’y reviens donc pas ici (fin de Nota).

Le point capital qui caractérise ce Clivage, soit le départ de la Pousse de l’Espèce Homme « en Branches »  (point qui se veut ignoré encore du monde scientifique, des politiques et des Croyants; d’où la censure qu’ils exercent sur mes travaux) est le suivant : il y une chronologie dans l’apparition de ces verbes dits auxiliaires et c’est le verbe ÊTRE qui est apparu le premier et par la Conscience des seuls « Mâles » nommés « hommes ».  Le verbe AVOIR est apparu en second ( soit après ÊTRE) par la Conscience des femelles nommées alors « femmes ».

Voila qui devrait éclairer tous les théologiens, exégètes et Croyants du monde Chrétien – et même ceux des autres Religions – (quelques millions de millions d’individus fort ignorants à ce sujet si essentiel !) qui ne comprennent rien à la Genèse de la Création du monde par laquelle « Dieu »  (…) a fait naître Adam avant Ève…  Je n’insiste pas ici sur ce point largement développé lui aussi par ailleurs.

Par contre,  c’est bien là que le bât blesse car cette chronologie dans l’émergence des verbes (où, du point de vue du gnostique, le concept de Dieu n’est pas indispensable... ) a révélé un Mécanisme tout à fait spécifique de notre Espèce et qui sera appelé Mécanisme Psychosomatique.

En clair, il faut comprendre qu’en ces Temps Premiers (ils ne sont plus Immémoriaux puisque la Conscience Culturelle est alors opérationnelle), AVOIR est sous-mis à ÊTRE…ce qui posera problème… Quand ? Aujourd’hui !

Et oui, car il faut préciser maintenant que c’est de ÊTRE que sont nées toutes les Religions de la Terre et que c’est conséquemment de AVOIR que sont apparues toutes les Formes pensables et possibles de Politiques.

Vous ne comprenez toujours pas le danger que représente pour Tous : la Laïcité ?

Je donne un exemple qui devrait vous parler clairement. Tout le monde connaît le rôle que joue le soleil pour les planètes qui gravissent autour de lui. Il est comme ce « lien » qui permet aux planètes de ne pas partir « dans les décors », soit de ne pas être expulsées du Système solaire pour aller se perdre hors Système. Tel est le rôle que joue ÊTRE (le Soleil, soit la Religion dans notre cas) par rapport à AVOIR les planètes (les Politiques dans ce même cas). Et qu’ont fait certains hommes politiques en 1905…ils ont coupé le lien qui les reliait à l’Essentiel, ÊTRE.

De facto….

les « planètes » AVOIR, ici, les Sociétés Occidentales, sorties de leurs orbites séculaires mais surtout salutaires, se voient errer à vitesse sans cesse croissante, dépourvues de tout Sens, allant tout droit … vers leur Chute (notion, ici, métaphysique de MUR contre lequel elles  vont s’écraser), via la Crise Financière actuelle – qui n’est jamais que l’exploitation outrancière,  entropique, de AVOIR. Et leurs dirigeants sont incapables de voir qu’elle décision de salut public il convient de prendre pour empêcher ce qui semble – à beaucoup – inéluctable !

Et vous, si vous avez bien suivi mon raisonnement, je pense que vous devinez LA Réponse salutaire; encore qu’il vous est peut-être délicat d’oser la formuler ?  Non, il faut OSER; il en va de la survie de l’Espèce.

LA réponse à cette situation catastrophique actuelle (je l’ai exposée dès 1983  à l’Élysée où je fus plusieurs fois reçu en 85 par un des « bras droits » de François MITTERRAND, suite à l’édition de  « La Théorie Universelle de la Complexité »  qui l’énonce et dont le Président de la République d’alors « prit connaissance avec intérêt » (sic) …) est une Révolution globale – Culturelle ET Cultuelle (soit, respectivement, AVOIR et ÊTRE) – de la fonction Politique qui, au plus vite, doit devenir COMPLEXE (maître mot), c’est-à-dire devoir gérer tant AVOIR que ÊTRE, dernière entité – «Verticalisante» par Essence –  qui, par Lâcheté, est délaissée aux seules Religions voire même confisquée par Elles toutes qui l’ont rendue prisonnière de leurs Dogmes.

Voilà plus de 30 ans donc que je crie dans le Désert LA Solution pour l’Occident, Solution que personne ne semble vouloir entendre encore moins Entendre.

J’ai contacté tous les grands médias français, jusqu’à dernièrement l’UNESCO par sa Directrice générale, Madame Irina BOKOVA, et malgré tous les courriers envoyés en recommandé, je n’ai à ce jour obtenu la moindre réponse de personne si ce n’est celle de Martine AUBRY associée à celle du président de son Laboratoire des Idées – l’énarque Christian PAUL – qui me dirent avoir été dans le « désarroi » (sic) à la lecture de mes conclusions de travaux.

L’ABSTENTION que tout un chacun peut observer et même déplorer lors de votes nationaux – et elle ne sera que grandissante tant que mes propositions resteront sous le boisseau de la Censure – est évidemment à attribuer au Manque de Complexité dont témoignent toutes les démarches politiques traditionnelles quelles que soient leurs orientations, couleurs, etc. Les Êtres-humains se demandent bien quelle place ils occupent dans les préoccupations toujours plus «Matérialisantes» de ces décideurs politiques qui les acculent tous à se faire… Avoirs-humains !

Il n’y aura aucune solution d’Avenir en provenance tant des Religions (qui sollicitent votre foi) que des Politiques (pour lesquels vous votez malgré leurs Mensonges).  Si vous n’en êtes pas maintenant convaincu c’est que je me suis très mal exprimé.

Par contre, ceux et celles qui ont compris le message seraient bien inspirés de le transmettre…

  • Note : Pour le schéma symbolique de l’Arbre-Nature et des Branches Culturelles dont je fais référence et qui m’est souvent réclamé, se reporter à mon article n°84 du 10-03-2011

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

adresse e-mail : jean.dalliere@orange.fr

You are on the french web sit http://blogapart.freehostia.com


Lettre à la Directrice Générale de l’UNESCO, Madame Irina BOKOVA (art.70)

dimanche, novembre 28th, 2010

– Article 070 –

Lettre à la directrice générale de l’UNESCO

Madame Irina BOKOVA

-:-:-:-

PRÉAMBULE

      Le 30 juillet dernier j’adressais à la Directrice Générale de l’UNESCO, Madame Irina BOKOVA, le courrier  (en recommandé avec AR) dont je donne ci-après copie – tant le sujet est grave; sujet d’intérêt planétaire ! – n’ayant obtenu aucune réponse à ce jour (bientôt 4 mois !).

Je souligne ici le point qui me parait capital et que je résume par ces quelques mots :

l’ UNESCO (United Nations Educational Scientific and Cultural Organisation – soit Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture)  – de renommée mondiale – s’est donné pour mission initiale de travailler pour la préservation de la Paix dans les Pays du monde.

Pour quiconque s’intéresse au sujet, il est à remarquer que tant à l’époque de S.FREUD et A.EINSTEIN (qui échangèrent un courrier à ce sujet, en 1933, courrier intitulé « Pourquoi la guerre ? » demandait alors A.Einstein à S.Freud), que depuis cette période certes récente,  jamais personne dans l’Histoire de l’Humanité (qu’on me le dise, là aussi, si je me trompe…) n’a décelé et/ou révélé la véritable CAUSE-PREMIERE de cette pulsion de GUERRE entre les hommes, Cause-première que mes travaux ont révélé en première mondiale en 1985, travaux qui furent sur le bureau de François MITTERRAND – dont il m’accusa réception – et  qui me valurent un avertissement de la part de l’Élysée qui me dit  de «  faire dorénavant attention où j’allais mettre les pieds  » (sic).

Confère les articles précédents de mon blog où j’ai décortiqué et exposé le rapport Psychosomatique qu’entretiennent, depuis la Nuit des Temps, ÊTRE et AVOIR lesquels ont respectivement généré au sein de tous les Collectifs humains, les forces Religieuses et Politiques (Voilà quelques millénaires, la Chine révéla ces fondamentaux par Yang et Yin).

Où j’ai démontré que la Religion est Cause-première et la Politique Effets. En d’autres termes, j’ai montré que la Religion est « Plafond Paranoïaque  » et la Politique, Elle, est sensée gérer (…) l’évolution sociale qui, obligatoirement,  va « dans le MUR », lequel  Mur est conséquence dudit Plafond. D’où cette volonté politique, en 1905, de couper les ponts avec la Religion, créant ainsi la voie suicidaire de la Laïcité. En clair, j’ai démontré que la pulsion guerrière est la plus ou moins directe conséquence « d’Idée arrêtées » appelées : les dogmes (religieux).

Ce que je résume en ma lettre adressée à la Direction Générale de l’UNESCO, soit à Madame Irina BOKOVA.

Sa non-réponse est logiquement due à la culture de  l’IGNORANCE (savamment orchestrée!) de ce Mécanisme Psychosomatique , ignorance qui justifie la raison d’être de cet Organisme. Entre autres Organismes. Autrement dit, mes travaux – survolés en cette lettre – s’avèrent être ce que l’UNESCO ne peut en aucun cas « voir en face ». D’où les tensions guerrières sans cesse croissantes entre les Peuples. Evidemment, et  pour une raison on ne peut plus humanitaire, de survie de l’Espèce humaine, à mon tour : J’ACCUSE  !

________________________________

Le vendredi 30 juillet 2010

A l’attention de Madame Irina BOKOVA
Directrice générale de l’UNESCO
7, Place de Fontenoy 75352 Paris 07 SP

Lettre Recommandée avec A.R.

Objet : A propos des « Sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur » d’Edgar Morinet des Maux et Fléaux Sociaux dus à une Pensée humaine non Complexe.

Madame la Directrice générale,

La démarche que la vie me pousse à effectuer vers Vous m’est totalement étrangère et contraire à mon éthique mais une force ancestrale (…) et peut-être même primitive m’accule à Dire maintenant ce qui, en des temps peu éloignés, conduisait au bûcher ou à l’échafaud…et anime, de nos jours, l’inacceptable dame Censure…

Un évènement récent fut cette goutte d’eau qui, comme l’on dit communément, fit « déborder le vase ». En quelques mots, permettez moi de vous relater cet évènement tant il est important pour Tous, je veux dire pour la bonne Santé de l’Homme.

– :- :-

Alors que je conseillais depuis septembre 2009 le Parti Socialiste en tant que Psychanalyste fondamental (j’ai « revu et corrigé » cette discipline carentielle diffusée par S.FREUD ce qui me permit conséquemment de l’élever à l’échelle de l’Humanité alors (psych)analysable tel UN SEUL HOMME), sa Première Secrétaire – Madame Martine AUBRY – me mit en relation de travail avec le président de son Laboratoire des Idées, l’énarque Christian PAUL (cf. photocopies des courriers qui l’attestent).

Mes conseils (de portée Européenne et même mondiale) avaient pour objet « le Redressement salutaire de la France » car je suis probablement une des rares personnes en Europe – peut-être même la seule ? – à connaître les leviers sur lesquels il convient d’agir pour orchestrer le Redressement de tout Pays à tendance « Horizontale », tels ceux européens, c’est-à-dire allant toujours plus vite… « droit dans le MUR » !

Par courrier du 08 juin dernier (soit 9 mois plus tard) j’étais poliment « remercié » au prétexte que mes idées déclenchaient en eux un désarroi (sic) (terme déjà évoqué le 24 juin 1983 dans le courrier élyséen de Erik ARNOULT, Conseiller à la Culture de François MITTERRAND)précisant même dans cette dernière lettre que, finalement :

« nous préférons avoir recours aux travaux d’auteurs comme Edgar Morin, autre penseur de la complexité (peut-être vulgarisateur masqué de vos propres thèses ?) dont les théories guident, avec d’autres, nos travaux actuels » (sic).

Je m’empresse de souligner que je ne cultive à l’égard de ce sociologue et philosophe de renommée internationale aucune animosité. Je ne l’ai jamais rencontré ni contacté et c’est ce dernier courrier provenant des responsables du Parti Socialiste qui me fit me pencher sur sa pensée prétendue Complexe (!) – et découvrir, voila quelques jours à peine, « les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur », dossier préfacé par Federico Mayor, en ce temps Directeur général de l’UNESCO.

Cette lecture fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase et qui motive donc ce courrier.

– :- :-

Ce travail d’Edgar MORIN – sa dernière mise à jour semble remonter au05/29/2006, à l’attention de l’UNESCO – m’inspire la réflexion suivante, tout en sachant que : « les idées et opinions exprimées dans cet ouvrage sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement les vues de l’UNESCO »  est-il précisé.

Texte incontestablement brillant mais au titre, par contre, vague et restrictif (?) par le nombre Sept étrangement « judéo-chrétien » (assimilable, comme par hasard, à celui de la Création de la Genèse biblique !?) et, suivi d’une idée irresponsable selon laquelle l’Enseignement pourrait être préétabli en prévision d’un futur que l’Homme, dans son immense vanité, pourrait orienter et façonner. Ce qui – pour information – ne s’est jamais réalisé dans aucun Passé et ne se réalisera jamais, heureusement pour l’Homme, dans aucun Futur.

Sur un plan plus général et surtout plus fondamental.

Il apparaît clairement que ce penseur commet une fatale confusion qui rend caduque la totalité de son étude et même sa pensée (elle n’est pas complexe contrairement à ses prétentions), c’est celle qui consiste à confondre les verbes Connaître et Savoir.

Dés le premier chapitre « Les cécités de la connaissance : l’erreur et l’illusion » cette confusion apparaît. Par définition, la connaissance ne contient ni erreur, ni illusion. Ces notions sont totalement étrangères à la connaissance mais spécifiques des seuls Savoirs.

La Pensée Occidentale se caractérise justement par ce manque de distinguo entre ces deux verbes (Connaître et Savoir).

-:-:-:-

La connaissance, depuis la Nuit des Temps, est synonyme de Complexité en tant que synthèse-fusionnelle ÊTRE-AVOIR. (= Amour)

Nota : Cette définition objective et universelle est apportée (en première mondiale me semble-t-il) par mes travaux (plus de 50 ans de recherche fondamentale en chercheur autodidacte et libre axés sur les Mécanismes auxquels la Pensée humaine semble soumise) par ma Théorie Universelle de la Complexité publiée en 1985, en annexe de l’ouvrage ayant pour titre « L’Arbre au Sein du Jardin » éd. de la Maisnie, Paris.

Les Savoirs (toujours pluriels) SONT par perte de Complexité (= Perte d’Amour)

Tous les SAVOIRS sont des études distinctes :

de ÊTRE d’un côté ; d’où découlent les savoirs Religieux. Et

de AVOIR de l’autre ; d’où découlent les savoirs Scientifico-politiques

Ces verbes dits auxiliaires, soit non fusionnés, évoluent chacun séparément et de manière DIVERGENTE. J’ai même démontré qu’aux Temps Primitifs, leur relation était Psychosomatique, AVOIR dépendait directement de ÊTRE. Jamais l’inverse.

Leurs adeptes – dits les savants – essayent d’appréhender, en vain évidemment, cette complexité perdue à laquelle, pour le malheur de Tous, ils tournent le dos.

D’où leur quête non consciente de cette Idéale complexité Primitive que Claude LEVI-STRAUSS semble, lui aussi, avoir ignorée (?).

D’où aussi cette phrase (page 5) qui implique deux registres distincts :

« il faut apprendre à naviguer dans un océan d’incertitudes (c’est la Connaissance qui se Perd…) à travers des archipels de certitudes » (acquisitions de divers savoirs éternellement insatisfaisants ; d’où : échecs scolaires, éternelles remises en question de l’Enseignement, montée de la Délinquance, des Maux et Fléaux sociaux, etc..).

Mais là n’est pas le point charnière de ma critique, point qui se veut de beaucoup plus déstabilisant pour la Pensée humaine en général, pour celle Occidentale en particulier.

A savoir (et surtout, à connaître)

     Si vous prenez tout le texte de cette étude d’Edgar MORIN (60 pages env.) et que vous changez tout logiquement (…), à chaque fois qu’il est mentionné, le mot connaissance par celui de savoir (au singulier ou au pluriel), non seulement vous remettez ce texte « sur ses rails », comme l’enfant qui joue au train électrique remet sur les rails sa locomotive déraillée mais, plus grave de conséquence, vous constatez finalement qu’en aucun moment la véritable définition de la connaissance n’est donnée, celle-là même qui s’avère être le plus petit commun multiple (PPCM) qui uni entre elles, et malgré les importantes diversités dues aux multiples terrains, toutes les Langues (dialectes, patois, jargons, etc.. ) de tous les Clans, Tribus, Peuples, Nations de la Terre, PPCM que représentent ces verbes auxiliaires, ces « rails » (actuellement, dangereusement Divergents) : ÊTRE et AVOIR.

Il n’y a AUCUNE trace ni visible ni même pensable de complexité dans aucune proposition savante, qu’elle soit : religieuse, scientifique, rationnelle, irrationnelle, pragmatique, politique, philosophique, psychanalytique traditionnelle,etc…etc…

C’est impossible (là, « compliqué » et « complexe » sont très souvent confondus).

Prenant alors acte de cela…la relecture de l’étude d’Edgar MORIN devient d’une banale cohérence (…), sans aucune Verticalité salutaire (pléonasme !) mais surtout devient un verbiage typiquement universitaire rendu possible, justement, par ce Manque fondamental de connaissance.

Il est d’ailleurs intéressant de remarquer que ce sociologue semble ressentir subconsciemment cette carence intellectuelle en la situant comme prioritairement en début de son étude par « les cécités de la connaissance », soit en mettant d’entrée de jeu les pieds dans le plat de l’Erreur quasi absolue. Contrairement à ses assertions :

Il n’est aucun talon d’Achille de la connaissance mais il est, par contre, autant de talons d’Achille qu’il y a de branches à l’étoile des Savoirs (cf. Image symbolique suivante), branches et/ou disciplines savantes.

Tous les SAVOIRS de l’Homme (Religieux et Politiques) sont à remettre en question puisque TOUS sont carentiels en complexité.

C’est sur cela que cette étude eut dû se polariser, c’est cela que le monde scientifique nie si dramatiquement en se dérobant, en se désolant à la fois de voir s’accroître les tensions entre humains alors que ces tensions sont les directs produits de l’ENSEIGNEMENT mondialisé des SEULS… Savoirs !

Mon affirmation pourra paraître ou trop légère ou trop lourde de conséquences… mais je dis qu’il n’y aura pas de Paix véritable (n’est-ce pas là l’Objectif de l’UNESCO !?) entre les hommes tant que ne sera pas compris que tous les conflits guerriers (de la Délinquance montante au Terrorisme qui cancérisent la planète) sont tous dus, in fine, au manque de distinguo entre Savoir et Connaître.

– :- :-

Je ne pousserai donc pas le vice à relever page après page, phrase après phrase, les contresens, faux sens, confusions, etc… commis dans ce texte par ignorance fondamentale de connaissance et où la définition de chacun des Savoirs est absente.

Les Savoirs sont de la Connaissance dépourvue de Complexité.

L’Image symbolique qui représente le mieux la Connaissance est le Cercle (Cercle « Solaire » de l’Egypte Antique, celui de Lao-tseu qui « contient » les Composants Universels YIN-YANG soit AVOIR-ÊTRE pour l’Occident, etc…).

Au fil des Temps, par « Perte de Connaissance », ce Cercle s’est vu éclater en « étoile » où chacune des branches – CINQ généralement (…) – qui se formait alors symbolise une discipline scientifique majeure. L’étoile à SIX branches, encore appelée « étoile de David » des Juifs, a une toute autre signification, inconnue de la plupart des juifs eux-mêmes. A.EINSTEIN, S.FREUD, et combien d’autres génies… n’en connaissaient pas la signification sans quoi ils n’eurent pu être des « savants ». Hors sujet ici.

De nos jours, la quête de Connaissance est si forte (au point de la vouloir confondue aux savoirs !) que des branches interdisciplinaires tentent de combler ces vides entre les branches qui abritent les «esprits pointus ». Ces tentatives de comblements, si louables soient-elles, n’ont aucune chance de voir l’étoile (re)devenir le Cercle de la Connaissance.

C’est pourquoi A.EINSTEIN a pu dire : « l’un des motifs les plus puissants qui ont conduit l’homme vers l’art et la science était celui d’échapper au quotidien » où ce « quotidien » est à comprendre comme « instant présent », celui-là même qui échappe à toute Conscience savante (la Conscience humaine non-complexe ne peut appréhender l’instant Présent ; par Compensation, elle appréhende le Passé et, donc, le Futur).

Plus loin, ce même A.EINSTEIN aurait dit : « il y a des moments où l’on se sent libéré de ses propres limites et imperfections humaines…la vie, la mort se fondent ensemble et il n’y a pas d’évolution ni de destination, il n’y a que ÊTRE ».

Ce que je veux juste souligner ici c’est que ces savants de haut vol, ces « pointus » de branches de l’étoile des Savoirs(où je situe aussi Edgar MORIN) à force de pousser leurs raisonnements, à force de se voir acculés à la remise en question de leurs propres savoirs, paradigmes, théories, etc…(notion ici de « fond d’Impasse » !) qui tous, sont suicidaires et/ou autodestructeurs pour l’humanité entière (les savoirs mènent à l’arme nucléaire), se voient culturellement contraints à supputer l’existence d’un Cercle, cette fusion ÊTRE-AVOIR qui est cet ineffable Verbe Lumière, la Vérité, l’absolu ÊTRE (synonyme d’Amour !), soit le Tao de Lao-tseu que mes travaux traduisent en Langage sensé être compréhensible par mes Semblables occidentaux…

– :- :-

Pour finir, je dirai simplement qu’il est regrettable – et, O combien dommageable surtout ! – que les Pays Occidentaux qui se prétendent « Ouverts » ne permettent pas au Connaissant que je suis de se faire entendre (jusqu’à preuve du contraire ; même si, en son temps, François MITTERRAND m’écrivit – sa lettre du 19 septembre 1985 – « avoir prit connaissance (de mes travaux) avec intérêt » (sic) puisque cela fait plus de 30 ans que je crie mes Conclusions de travaux dans le désert des hommes – ils me censurent tous – eux qui s’égarent TOUS dans les voies sans cesse multiples des savoirs dispersants (autre pléonasme !) mais surtout, en ces savoirs (auto)destructeurs, Nourriture exclusive d’un Monde Culturel en plein désarroi de perdition !

La bonne gouvernance des Peuples implique des esprits supérieurs. Or, il n’est d’esprits supérieurs que complexes. Je suis désolé d’avoir à constater l’impuissance d’énarques – entre autres ! – à saisir cette Complexité qui implique d’URGENCE l’orchestration de la Convergence des Voies, actuellement Divergentes, de ÊTRE et AVOIR.

Déjà en son temps, Lao-tseu s’en désolait. Par le TAO, il conceptualisa la Voie vers laquelle il faut Converger, mais qui est si difficilement accessible à la Conscience Occidentale dramatiquement allergique à cette salutaire Complexité !

En nos temps actuels où les Êtres-humains sont toujours plus acculés à se faire « Avoirs-humains » (Matérialisation des Systèmes Sociaux d’où le Mal-Être Social grandissant), je serais évidemment très honoré si ma modeste contribution au Devenir de l’Homme – soit sa « survitale » re-Verticalisation, par mes travaux – pouvait être reconnue et surtout soutenue par l’UNESCO que Vous avez l’honneur de présider.

Osant espérer une réponse constructive à cette requête estimée légitime,

Je vous prie d’agréer Madame la Directrice générale l’expression de mes respectueux hommages.

Jean S. DALLIERE

Penseur – Psychanalyste fondamental de l’Humanité à l’Individu
Auteur de la Théorie Universelle de la Complexité (Paris 1985)

 

P.J. Photocopie de la liste (partielle) de courriers des années 80.
Photocopie de la lettre que m’adressa Martine AUBRY le 31 août 2009
Photocopie de la lettre que m’adressa Christian PAUL pdt du Laboratoire desIdées du PS, le 7 septembre 2009..

(ici, mes coordonnées)

_________________________________________

Extraits de quelques courriers officiels

« J’ai été intéressé par ce que vous me dites de votre travail et de savoir dans quelles directions s’orientent vos recherches auxquelles je souhaite le succès qu’elles méritent» du 20 février 1980 André CHOURAQUI

« Je souhaite donc beaucoup que Sciences et Vie vous entende et vous publie » du 10 mars 1980Yves COPPENS

« Je suis très admiratif de trouver en vous un homme qui pense, qui essaie de traduire en paroles ce qu’il pense et qui essaie de faire participer les autres aux fruits de cette pensée. C’est rare ! » du 30 août 1981 Paul-Emile VICTOR

«A l’évidence, les problèmes sur lesquels portent vos recherches sont d’un enjeu capital» du 02 février 1983 La direction de la Rédaction LE POINT

«Vos perspectives sont très nouvelles et j’imagine le désarroi dans lequel elles placent les scientifiques traditionnels»24 juin 1983 Erik ARNOULT, L’Élysée, le Conseiller à la Culture du Président de la République

«Votre ouvrage aborde des sujets d’une importance à l’échelle humaine, à la fois d’un point de vue théologique, philosophique et politique. Il constitue une base de réflexion intéressante à laquelle notre Centre d’études ne manquera pas de se référer» du 08 novembre 1983 Le Ministre Michel JOBERT

« Merci pour votre livre L’Arbre au Sein du Jardin » 17 avril 1985 Georges MARCHAIS Secrétaire Général du PCF

«Je n’avais ni fait moi-même ni lu le rapprochement entre le couple Adam et Ève et les lignes de l’Être et de l’Avoir et j’en mesure la richesse » du 08 juillet 1985 Arnaud DESJARDIN Spécialiste Français du Bouddhisme

« Les six exemplaire («L’Arbre au Sein du Jardin») sont bien parvenus à l’Elysée et n’ai pas manqué de remettre au Président de la République l’exemplaire dédicacé qui lui était destiné» du 23 août 1985 de Jean GLAVANY, L’Élysée. Chef de Cabinet du Président de la République

«J’ai bien reçu votre livre «L’Arbre au Sein du Jardin» que vous aviez eu l’amabilité de m’adresser et dont j’ai pris connaissance avec intérêt » 19 septembre 1985 François MITTERRAND Le Président de la République Française

«Maurice GODELIER adresse ses remerciements à Jean S. Dallière pour son livre «L’Arbre au Sein du Jardin» le 03 décembre 1985 Chef du Département Sciences de l’Homme et de la Société au CNRS

Pour contact  et/ou commentaire  e-mail : jean.dalliere@orange.fr

You are on the french web site http://blogapart.freehostia.com

Le Tronc-Gnose, le gnostique et les Branches Culturelles (art.56)

samedi, juin 12th, 2010

– Article 056 –

Le Tronc-Gnose, le gnostique et

les Branches Culturelles.

illustration symbolique

-:-:-:-

Le Tronc-Gnose, le gnostique et les Branches Culturelles (art.56)

Le Tronc-Gnose, le gnostique et les Branches Culturelles (art.56)

Légende : Le prolongement du Tronc-Gnose, « Habitation » du gnostique et
les Deux Branches opposées ÊTRE et AVOIR,
respectivement celles de la Religion et des celles des Politiques correspondantes.

-:-:-:-

    La portée symbolique, le dessin proposé ci-dessus (il me fut inspiré en mai 1999) illustre – on ne peut plus clairement, me semble-t-il – tous mes écrits précédents qui traitent « de » la Gnose représentée ici par le Tronc d’un Arbre (le fameux « Arbre de Vie » de textes estimés sacrés par certains) que prolonge en son Sommet l’homme Vertical, l’homme de Cœur, le gnostique ou encore le Connaissant, l’Habitant de la  « Chambre Nuptiale » (où ÊTRE-AVOIR sont l’Amour; la suite éclairera) ou encore l’Habitant de  » la Tour d’Ivoire »,  du « Jardin d’Éden », etc… et ce, depuis la Nuit des Temps.

Ce Tronc-Gnose symbolise la NATURE, au sens le plus large,  avec toutes ses Espèces. Ne sont pas représentées ici ses Racines, en l’occurrence terrestres, que représente le Milieu Marin, l’Océan qui est l’Origine de toute forme de vie sur Terre. Cette Nature – soit l’ensemble Tronc-Racines – constitue le Milieu Naturel.

Ce Tronc-Gnose forme une UNITÉ qui, à un certain moment (la notion de « Temps » est étrangère à la Gnose), subit un Clivage qui le fend en DEUX (ce que j’appelle la Schizophrénie fondamentale de l’Espèce concernée qui, chassée du Milieu Naturel, se voit acculée à pousser par des « Branches ») faisant alors apparaitre DEUX Branches Maîtresses par lesquelles l’Espèce la plus élevée parmi toutes celles de la Nature – nous évoquons ici l’Espèce Homme –  se voit « chassée » du Jardin d’Éden…

C’est par ces deux orientations de Branches, diamétralement opposées (elles sont  ÊTRE et AVOIR) que toutes les évolutions de tout Groupe d’humains (Clans, Tribus, Peuples) se voient progressivement Crucifiées constituant ainsi  le Milieu Culturel. Ce fait, jamais clairement évoqué à ma connaissance, est capital à comprendre.

Initialement assez Verticales dans leurs pousses, ces Branches vont avoir l’impression de dominer la Nature mais, au fil des millénaires, alors qu’elles courbent leurs trajectoires, les humains qui les constituent ne vont pas voir que le Tronc-Gnose les dépasse en Altitude.  Deux conséquences désastreuses à cela : 1°/ les humains vont se prendre pour le Tronc; d’où leurs subjectifs regards soit leurs  erreurs de jugements sur toute chose et 2°/ ils continueront à déconsidérer la Nature qui, actuellement, se rappelle à leur bon souvenir (!) par de prétendues catastrophes naturelles.

Ces deux Branches maîtresses ont développé dans la Pensée humaine des Idéologies antagonistes puisque à leur origine elles étaient quasi Complémentaires. C’est à partir de là qu’il convient de situer l’apparition de la Dialectique fondamentale (Bien et mal, Dieu et Diable, Religion et Politique, etc… ) où chaque « polarité » émane respectivement de ÊTRE et de AVOIR. La Branche Causale  ÊTRE engendra récemment dans l’Histoire  – entre autres ! –  les Créationnistes  (les adeptes du Judaïsme, Religion qui fut prolongée par le Christianisme.  Là sont les « Borgnes » bibliques) et la Branche AVOIR qui engendra conséquemmententre autres ! – les Évolutionnistes que les travaux de Charles DARWIN étayent.  Là sont les « Aveugles » bibliques.

A l’inverse de la Branche ÊTRE, la Branche maîtresse « AVOIR », sous l’effet de l’Entropie croissante, s’est considérablement sous-divisée au fil des Temps, multipliant ainsi ses branches et sous-branches.  L’idée de son Ensemble (de toutes ces branches du seul secteur AVOIR) se voit de nos Jours qualifiée par de soi-disant penseurs (!) de « Voie » (!?), de Voie du monde « Vivant » (!). Nous assistons là à une indécente usurpation de la part de branches qui se prennent pour le Tronc, usurpation des  identifiants de la Gnose.

Telle devait être, d’après ses scénaristes, la signification de la crucifixion de cet homme appelé Jésus qui, par l’exemple Individuel, voulait en fait évoquer le destin Collectif d’un Peuple, voire de l’Humanité tout entière. Cet homme, par cet exemple de portée universelle, fut tristement récupéré – lui qui parlait à partir du Tronc-Gnose ! – par une partie de Branche de secteur ÊTRE ; comprendre : par un groupe de juifs (ils constitueront les futurs « Chrétiens ») qui l’attirèrent à eux, s’appropriant ses Dires, en le tenant « prisonnier » d’une prétendue Branche.

Ces Dires sont encore et toujours prisonniers de ladite Branche Chrétienne depuis… plus de 2000 ans ! En d’autres termes, les Chrétiens évoquent, depuis la naissance de cet homme, un personnage de Branche qui n’a jamais été sur aucune Branche, qui n’a donc jamais existé de la sorte et qui n’a aucun rapport avec le Dieu qui en émane. C’est la raison pour laquelle j’ai affirmé par ailleurs que Jésus ne pouvait pas croire en Dieu soit en un concept qui, de plus, n’existait pas à son époque.

A partir du moment où l’on réalise que le Langage verbal,  expression de cette Dialectique de Branches qui est née de carence d’Amour (l’Amour c’est la fusion ÊTRE-AVOIR qui caractérise la Gnose)  ne peut être QUE mensonger, on devra comprendre la logique (…) impuissance des diverses expressions  Politiques et, plus grave encore, l’iniquité de toute forme de Justice humaine.

Ces Branches hautement symboliques et qui représentent le Milieu Culturel deviennent, chemin faisant, toujours plus étrangères au Milieu Naturel dont elles sont issues. Aujourd’hui, hommes et femmes des Pays évolués (…) sont en quête d’une Équité qui exista en ces Temps Premiers dits Primitifs. Elle est de nos jours un objectif totalement utopique, une pathétique Nostalgie largement récupérée par des arrières pensées politiques, associatives, et autres. Jamais hommes et femmes ne seront sur un même plan d’égalité du fait de la seule action de l’homme qui a depuis trop longtemps quitté son secteur Essentiel pour se faire « avoir ». Confère à ce sujet un écrit précédent intitulé « le Temps du Passage ».

En ce début d’évolution Culturelle, le cerveau de l’homme progresse majoritairement sur la Branche « ÊTRE » de gauche de mon dessin tandis que le cerveau de la femme progresse, lui, majoritairement par la Branche « AVOIR » de  droite. Ce qu’en d’autres pages j’ai précisé par cette notion de « Couple de Forces  » fondamentales mais dont les Forces ne s’équilibrent en fait jamais. D’où le fruit des branches….

Je rappelle qu’en ces temps Premiers, soit à l’amorce des Branches, l’homme peut se définir comme étant  (Être+avoir) et la femme comme étant (Avoir+être); où l‘Essence Être de l’homme est majoritaire en lui, où la Nature Avoir est majoritaire en la femme. Le YIN Chinois est notre verbe Avoir, le YANG notre verbe Être.

La Branche de gauche évolue singulièrement en spirale Enroulante. En évoquant son évolution, on parlera d’Entropie décroissante ou, ce qui revient au même, de Néguentropie croissante. La spécificité de ÊTRE est de ne JAMAIS pouvoir faire marche arrière contrairement à l’évolution de AVOIR. Nous pouvons dire que si la branche AVOIR se « tricote » et peut se détricoter (d’où le possible exercice de Régression en Psychanalyse) il n’en est pas de même de celle de ÊTRE qui se tricote mais ne peut pas se détricoter. Il n’y a pas de « marche arrière » pour ÊTRE qui est pour toute l’Espèce un Escalier – celui de l’élévation du Niveau des Consciences – qui ne se descend pas. D’où, en directe conséquence l’expression de la pulsion de Mort via les Guerres qui sont toutes de Religion.

La Branche de droite est non seulement Conséquence de celle de ÊTRE mais aussi sa Complémentarité. Elle se déroule donc, tout en entretenant avec celle de ÊTRE un rapport de Cause à Effets dit Psychosomatique à l’échelle de Collectifs; ce que mes travaux de recherche fondamentale ont démontré en première mondiale dans les années 80, montrant ainsi que l’action Politique est conséquence de la Religion correspondante. Peu de personnes réalisent ce que cela sous-entend car cette démonstration met à mal le bien fondé de la Laïcité française dont le possible établissement découle de l’ignorance, de la part des dirigeants Politiques,  de ce rapport Psychosomatique originel.

L’entropie croissante de AVOIR représente une évolution plurielle de ce verbe auxiliaire par laquelle vont apparaitre tous les SAVOIRS Matérialisants (pléonasme !), toutes les Formes que peut prendre la Pensée avec sa Rationalité sans cesse fluctuante (…), l’illusoire Réalité, le Réel, etc… soit toutes ces notions on ne peut plus déroutantes car Subjectives (pour ne pas dire fausses !) mais aussi et surtout toutes les formes pensables de POLITIQUES. Et là, le sujet est des plus graves puisque cette fonction politique s’avère fondamentalement ILLÉGITIME !

La symbolique de tous ces Savoirs est l’étoile où chacune des branches est une discipline majeure habitée par des individus acculés à devenir toujours plus « pointus » et qui cultivent en chaque branche une « logique » toujours plus étrangère aux autres !  On comprend alors ce vide,  entre branches d’étoile, qui fait problème et fossé et que l’on tente de combler, chemin faisant, par l’émergence de disciplines savantes nouvelles (branches inter-disciplinaires). Ce faisant, lesdites branches – TOUTES –  s’éloignent toujours plus du Tronc-Gnose c’est-à-dire de la Connaissance qui, Elle, est symboliquement représentée par un Cercle à l’image du YIN-YANG, soit du TAO chinois, très difficilement appréhendé par les Consciences Occidentales et souvent tristement illustré par un nombre erroné, le « 69 ».

En termes clairs il convient de comprendre que plus il y a de Savoirs moins il y a de Connaissance contrairement aux affirmations mensongères de la pensée scientifique qui ne fait pas de salutaire distinguo entre Savoir et Connaître (d’où les échecs scolaires à répétition). Et pour cause, sans quoi, tous ces scientifiques, universitaires, politiques, serviteurs de la Justice et autres seraient acculés à (re)connaitre qu’ils sont TOUS dans l’Erreur. Les Branches des sphères de ÊTRE sont tout autant l’Erreur que celles de AVOIR, ces dernières étant sensées « contenir » la prétendue Réalité quotidienne, la Pensée humaine avec son mensonger Pragmatisme, etc…

Le désarroi que manifestent tous les « savants » (les Savoirs, inévitablement carentiels, sont maintenant planétairement enseignés même si c’est à doses très variées) qui arrivent au pied du MUR… (à l’exemple des Sociétés Occidentales) est d’une logique implacable aux Yeux du gnostique.  Et ce ne sont pas les Philosophes, les Psy, les (faux)Penseurs matérialistes, les savants, les universitaires, etc… tous Habitants des branches de AVOIR, qui y pourront changer quelque chose, eux qui se prennent – et à tort ! –  pour LE Référentiel, en étant  ignorants – et voulant le rester, semble-t-il ! – du Tronc-Gnose, seul Référentiel qui défie tous les Temps !

Sur cette illustration symbolique, les bras du gnostique tenus parallèlement au dessus de la tête (image empruntée à un personnage de l’Égypte Antique dont les Maîtres – pharaons et grands prêtres – furent tous des gnostiques) est la marque de l’évolution Complexe (maître mot) où le vis-à-vis des mains est celui de ÊTRE-AVOIR lequel garantit, depuis toujours, la Rectitude, la Droiture de la Pousse (tant Sociale que Individuelle) Pousse qui, de ce fait, ne connait pas de « fruit » (au sens Architectural) c’est-à-dire de penchant dont on connait la finalité déclinante et décadente !

  • IMPORTANT : En effet, c’est la rupture de ce vis-à-vis ÊTRE-AVOIR qui, créant alors ÊTRE et AVOIR (soit « DEUX ») produit le phénomène de Branches et avec lui, l’apparition de tous les Maux et Fléaux Sociaux, tous inhérents à leurs Pousses et étrangers au Tronc-Gnose ! C’est pourquoi l’Europe vieillissante s’intéresse de plus en plus à cette époque là de l’Égypte où sont encore visibles, car gravés dans la pierre, les premiers Pas de l’Histoire de l’Homme, traces de Pas que mon blog tente de rendre lisibles

Où l’on devra comprendre la raison pour laquelle j’ai précisé, en d’autres pages, pourquoi la Politique, dans son sens le plus général, ne pouvait pas orchestrer le moindre Redressement salutaire d’un Pays. Car, du fait qu’elle ne prend en considération QUE la « moitié  » de l’Homme –  soit AVOIR – elle délaisse  » ÊTRE » qui, de surcroît, est seul à contenir cette part Essentielle de l’Espèce, part qui est seule « Verticalisante » !  Ce sont les Religions qui se l’approprient, l’étouffant par leurs DOGMES, par leurs « Idées Arrêtées ». Ceci est fondamental à comprendre rendant, ai-je dit, la Politique illégitime et impuissante pour la gestion et direction de tout Collectif.

Pour devenir légitime, j’ai démontré que la Politique des Pays Européens doit devenir « Complexe » c.à.d. s’enrichir de la valeur « Être » des Individus qui, tous, n’aspirent qu’à la voir renaître dans des Sociétés plus axées sur le bien-Avoir (d’où découle le bien-vivre matériel) que sur le bien-Être.  Hélas, les formations des (futurs) dirigeants, n’enseignent pas la gestion de cette Essence là !

En des pages précédentes, j’ai montré que ces branches qui se multiplient en AVOIR obligent les humains à évoluer de plus en plus vite (c’est cela la caractéristique  majeure de l’Entropie croissante) et ce, en se voyant acculés à aller « dans le MUR » …. Voilà qui provoque l’actuelle  notion de « Crise » qui gangrène – via le Matérialisme – tous les Pays de la planète.

En réalité, ce n’est pas une « Crise » qui s’étend ainsi mais une Guerre mondiale Économique qui se dessine chaque jour davantage et qui devra marquer la fin de la DIVERGENCE de toutes les Branches pour inciter les divers Pouvoirs à inverser leur tendance soit à orchestrer ensemble cette salutaire CONVERGENCE qui, pour l’instant, est encore perçue tel un décadent recul, une régression voire, une Utopie majeure. Alors que cette Convergence de Régression doit s’effectuer vers le Haut, vers le Tronc-Gnose, par un exercice Psychanalytique appliqué cette fois à des Pays. Tel doit être le Devenir de l’Homme s’il veut « s’en Sortir ».

Ce MUR, ai-je démontré (en première mondiale voilà plus de 30 ans et François MITTERRAND en prit connaissance du temps de son pouvoir) est la CONSÉQUENCE du « Plafond » que traduit l’évolution spirale de ÊTRE quand elle arrive à son terme, là où le concept de la toute Puissance d’un « Dieu » est créée par des hommes empêchant ainsi toute Progression Ascensionnelle (d’où notion de Paranoïa Collective), les condamnant à une pathologique transcendance spirituelle.

En AVOIR, on évoquera la notion de sublimation (plus pathologique encore !) laquelle s’exprime par toutes les manifestations dites Artistiques. Aussi ai-je montré que Transcendance-Sublimation (article n°20 du15-06-2009) était ce Couple-de-Forces Ascensionnel qui joue, pour tout Collectif,  le rôle moteur de « godille » indispensable à sa croissance vers le Haut. Ce qui n’est plus le cas de nos jours pour les Pays Européens dont les évolutions sont, par Perte d’Essence, dramatiquement Horizontales.

Où l’on doit comprendre alors l’important désarroi (notion de Quadrature du Cercle) dans lequel se trouvent de nos jours les Consciences politiques Occidentales incapables de Redresser les Pays faute d’avoir la main sur l’entité « ÊTRE » des Êtres-humains (tous acculés à se faire « Avoirs-humains »; d’où le Mal-être social qu’exprime notamment la montée de l’Abstention dans les votes avec des tensions sociales croissantes) et le désir de relancer l’Économie et le Progrès (!) qui font aller toujours plus vite « dans le MUR »….

C’est ce que depuis septembre 2009, par de nombreux courriers-dossiers accompagnés de schémas symboliques, j’ai exposé non seulement à des directeurs de Presse écrite de Paris mais aussi à la direction du Parti Socialiste français, à son Premier Secrétaire Martine AUBRY et aux nombreux membres de son Laboratoire des Idées – via son énarque président  – tous  hermétiques à mes travaux. Tous furent en effet incapables de pénétrer la Complexité de ce Mécanisme qui régit l’évolution de l’Humanité, lequel est seul apte à Redresser un Pays dés lors qu’on le comprend. Cette Complexité déclenche en eux un désarroi (sic), m’ont-ils écrit le 08 juin dernier, qui est manifestement produit par la nécessaire remise en question de toutes leurs idées partisanes. Le Futur social français s’annonce sombre si mes travaux continuent à demeurer ainsi sous le boisseau. Jean-Luc MELENCHON en fut lui aussi informé depuis plus longtemps encore…

Une gestuelle pour représenter cette Complexité.  Tandis que votre main gauche (elle est l’entité ÊTRE) décrit dans l’espace une spirale Enroulante qui va donc de moins en moins vite pour finalement s’arrêter, votre main droite (elle est AVOIR) décrit EN MÊME TEMPS une évolution spirale déroulante qui va donc de plus en plus vite et QUI TOMBE (idée du « dans le MUR ») dés lors que la main gauche cesse d’évoluer car arrêtée en butant sous le Plafond ÊTRE.

Telle est la Complexité de la vie de tout Collectif comme celle de l’humanité entière considérée alors tel UN SEUL HOMME, que j’ai traduite par ma « Théorie Universelle de la Complexité » publiée à Paris en 1985 et qui me valut, ai-je déjà précisé, les honneurs de l’Élysée (plusieurs fois reçu de 83 à 85 et de nombreux courriers) mais aussi celui d’être unanimement censuré par tous les médias contactés, des Universitaires, des Politiques, des Théologiens, de très nombreux éditeurs, etc… , puisque je L’ai découverte, j’ai osé LA décrire comme jamais Elle ne le fut dans l’Histoire mais aussi et surtout j’ai osé révéler et désigner LA Solution  – l’Issue mondiale : la Gnose – pour que femmes, hommes et enfants n’aient plus à subir tous ces Maux et Fléaux qui justifient (!) la puissance pernicieuse du Couple-de-Forces Religion-Politiques, Forces qui se sentent désignées, par mes travaux, comme Responsables-Coupables.

D’où mon blogapart qui est cette dernière voie par laquelle (sans me faire physiquement lyncher) je peux exposer ces idées sur-vitales présentées ici de manière concentrée pour ne pas dire indigeste; voir les pages précédentes pour leurs exposés détaillés. J’invite donc chacun à méditer ce dessin, sa puissante symbolique (qui mériterait des milliers de pages de commentaires déductifs) voire même et surtout à réagir car rien ne serait pire dans ce cas précis – pour le prétendu adulte – que de rester indifférent puisque Tout, de l’Essentiel, y est illustré !

En clair, cette illustration symbolique contient LA Solution de la problématique existentielle de chacun.

Mais il y a ceux qui peuvent (La) Voir et ceux qui ne veulent pas (La) Voir.

le 12 juin 2010

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

adresse e-mail : jean.dalmliere@orange.fr

you are on the french web site http://blogapart.freehostia.com

La journée de la Femme : ce Mâle entendu ! (art.54)

mercredi, mars 10th, 2010

– Article 054 –

La journée de la Femme :

ce Mâle entendu !

-:-:-:-

La « Journée de la Femme  » vient de se terminer.

Quantité d’émissions (radio, télévision, articles divers, éditoriaux de presse écrite, réunions associatives, etc…) furent consacrées à son sujet. Quantité d’inepties furent dites. Et ça fait des siècles qu’il en est ainsi.

Quand les femmes comprendront-elles le rôle qui est le leur au sein de tout Système Collectif  Social ?

Je vous propose ici une plongée explicative par les Us et Coutumes Ancestraux en remontant donc aux Premiers Temps de l’Humanité; car c’est à ce niveau là que se trouve la clé  du problème actuel (ce problème est la relation homme-femme), clé que personne avant moi ne semble avoir perçue et donc pu expliciter (!?).

Comme à chacune de mes explications, j’utilise la Symbolique car il ne peut y avoir d’explication objective, c’est-à-dire vraie, sans l’implication de la Complexité via la Symbolique. Sans cette Complexité, toute explication se trouve alors exclusivement « Scientifique » c’est-à-dire FAUSSE ! Commençons donc par (re)dire ce qu’il faut comprendre par « Complexité ».

Nous dirons que la VIE est – par excellence – Complexe du fait d’être synonyme de fusion (des entités) ÊTRE-AVOIR, fusion qui ne permet pas à l’ humain de dissocier ÊTRE de AVOIR, AVOIR de ÊTRE quand il pose son regard sur tout constituant de la Nature. Il ne peut donc pas La comprendre. Et il ne le pourra jamais !

Logiquement, ceux de mes lecteurs qui suivent mes écrits depuis leur début, sont familiarisés avec cette formulation par laquelle est définie la Connaissance (elle est obligatoirement complexe) qui est synonyme de Gnose. Et ils connaissent maintenant que les Savoirs, tous les savoirs quels qu’ils soient – sont le direct produit du clivage, ou encore de la dichotomie, de cette UNité fusionnelle, clivage qui produit l’émergence des entités ÊTRE d’un côté et AVOIR de l’autre , entités qui séparément considérées (il n’y a que l’Espèce Homme qui puisse les appréhender ainsi séparées) génèrent : les savoirs Spirituels par ÊTRE,  les savoirs PolitiquesScientifiques par AVOIR. Nous y reviendrons.

Le symbole idéal- pour ne pas dire Universel –  que j’emploie depuis toujours est l’Arbre (l’Arbre de Vie) dont le Tronc symbolise toutes les Espèces sur terre ferme et les Racines, toutes les Espèces Océanes, Marines. Nous dirons que l’ensemble Tronc-Racines constitue le Milieu Naturel lequel se caractérise avons-nous précisé par la fusion incessante des entités ÊTRE-AVOIR.

Je précise au passage un point important : cette fusion incessante ÊTRE-AVOIR impose aux cerveaux des animaux qui nous sont familiers (ainsi qu’à TOUS les autres constituants de la Nature)  de vivre le Temps Présent. Les notions de Passé et de Futur ne sont présentes QUE dans les cerveaux qui ne peuvent plus appréhender le Temps Présent, autrement dit: chez l’Homme ! Ceux et celles d’entre vous qui estiment pouvoir vivre l’instant Présent, je dirai qu’ils en ont l’illusion. La chose est quasi impossible. Nous y reviendrons car il existe une exception : le gnostique.

Et l’Espèce Homme dans tout cela ? Nous y voilà justement.

Tout symbolique qu’il est, cet Arbre possède des Branches lesquelles constituent, ensemble, le Milieu Culturel. Autrement dit, si l’Espèce Homme est un produit de la Nature, les Branches sont et ne sont QUE le seul espace évolutif de l’Homme. Aucune Espèce autre n’y vit avec Lui. Mais que sont donc ces Branches Culturelles ?

Revenons un instant au Tronc de l’Arbre et observons son phénomène de croissance. Ce qui revient à observer l’évolution des Espèces qui composent la Nature.

L’Évolution générale des Espèces – donc, plus généralement l’évolution du Tronc avec ses Racines (toutes les Formes de Vie ont eu l’Océan pour Origine) – se produit en DEUX  phases. La première phase voit la Nature s’enrichir d’Espèces, c’est alors le Tronc qui « pousse » et forcit, et une seconde phase qui voit au contraire ce Tronc s’appauvrir jusqu’à son extinction. Ce sera alors la fin de toute Forme de vie sur Terre.

Pendant la première de ces phases, la « sève » vitale étant forte, les Forces internes du Tronc (les Espèces) poussent en tous sens mais aussi et surtout vers le Haut…soit d’où leur vient la lumière du Soleil qui sert à tous et toutes de fil à plomb, de Tuteur. C’est là que je prends momentanément l’image, tout aussi symbolique, du volcan. Le Tronc de notre Arbre en question est tel un « volcan » qui, par le Haut, va voir s’échapper (…) les Espèces les unes après les autres, mais jamais deux ou plusieurs en même temps. Tout au moins, une seule va survivre.

-:-:-

L’Accouchement de l’Espèce HOMME

     Nous en somme à ce Temps où cette « lave » qui est en fusion, qui est  « sève » dans le Tronc, voit s’échapper l’Espèce qui sera appelée  HOMME. Comme avant la naissance de l’Homme  – et comme cela se passera après sa disparition – cette émergence de l’Espèce Homme produit DEUX Branches maîtresse au Tronc. Deux seulement.  Pas Trois. On va comprendre pourquoi.

Comme je l’ai déjà développé en d’autres articles de mon blog, la première Branche maîtresse à apparaitre est celle de ÊTRE (schématiquement, nous la situerons à gauche du Tronc). Cette Branche maîtresse là sera porteuse de l’Énergie vitale de l’Espèce dont le Tronc est en train « d’Accoucher ».

L’émergence de cette Branche ÊTRE produit conséquemment et à droite du Tronc cette fois, soit à l’opposé de la première, l’émergence de la Branche maîtresse AVOIR qui, elle, constitue la caractéristique Physique, Matérielle, de l’Espèce. Autrement dit, pour l’Observateur de cet Accouchement (la Sage-Femme !),  seule la Branche AVOIR lui apparait. La Branche énergétique ne peut être déduite que plus tard, par l’Analyse complexe.

Nous en sommes à ce stade de l’Accouchement de l’Espèce et c’est à ce stade là précis que les rôles de chacun – homme et femme – sont clairement définissables en termes de Raison d’Être et Raison d’Avoir.

Homme et femme de l’Espèce HOMME constitue un Couple. Ceci est banal ? Non, car il échappe à beaucoup d’Individus (dont les savants) que cette expression tant usitée, fort banale, est coupée de sa part Essentielle.  Ce Couple est à appréhender en terme de Couple-de-Forces, lesquelles Forces sont précisément ÊTRE et AVOIR ! Nous y revoilà.

A cet instant d’Accouchement, l’homme (appelé « Mâle » dans le Tronc) est définissable ainsi : h = Être + avoir

La femme, elle (appelée  « Femelle » dans le Tronc) est ainsi définissable :  ………………………… f = Avoir + être

Remarque – Où l’entité « Être », majoritaire chez l’homme, est l’Essence, ou encore dose d’énergie vitale. Sa dose d' »avoir » est minoritaire. A l’inverse chez la femme où sa dose d’ « Avoir » est majoritaire, ce qui traduit en elle sa forte liaison avec les Choses de la Nature (il n’y a plus Symbiose mais Osmose entre la Nature et Elle). C’est elle qui donnera naissance, à l’image de la Nature.  Où il faut remarquer, et cela est important, qu’à ce stade de l’Accouchement de l’Espèce, homme et femme sont parfaitement Complémentaires. Si les humains étaient cohérents, « Être-humain » devrait qualifier le Mâle à sa naissance et « Avoir-humain » devrait qualifier la Femelle à sa naissance. Penser que la Femme est un Être-humain est alors  incorrect comme il est plus incorrect encore de dire que, Aujourd’hui, les hommes sont des Êtres-humains. Non, ils se sont depuis longtemps faits Avoirs-humains, (d’où l’expression « se faire avoir »), tous démissionnaires, tous Lâches, de leur Branche Essentielle. On ne dira pas d’une femme qu’elle est « lâche » puisqu’elle ne peut pas quitter la Nature de ses branches évolutives (quand elle entre dans les Ordres, elle demeure encore et toujours dans des branches « Avoir », par amour non de Dieu mais de Jésus. Elle ne peut pas Adhérer à une Branche « Être »; les caractéristiques de son cerveau ne permettent pas cela) – (fin de cette remarque).

-:-:-:-:-

       Si nous prenons ici le symbole de la Justice, la Balance avec ses DEUX plateaux à même niveau (symbole de l’Équité), nous dirons que le plateau de gauche où est l’homme est équilibré par le plateau de droite où est la femme. En termes métaphysiques nous dirons (ce que la Justice des Pays Occidentaux a bien oublié depuis…. des lustres ! D’où le manque de Justice à tous les niveaux des Sociétés dites modernes) que ÊTRE et AVOIR s’équilibrent. Rappelons qu’ils étaient fusionnels quelques instants auparavant, dans le Tronc.

C’est à partir de l’Accouchement de l’Espèce Homme que les Choses vont se gâter…mais c’est aussi à partir de cet instant que les esprits dits scientifiques vont décrocher pour deux raisons au moins. D’abord, quand je vais affirmer que l’expression « esprit scientifique  » est incorrecte (c’est la Pensée qui est scientifique, non l’esprit. Excusez moi, mais le sujet est suffisamment sérieux pour que les pendules soient périodiquement mises à l’heure…) et secondairement, parce que nous allons avoir à prendre en considération l’évolution de cette entité qui, précisément, échappe à la conscience scientifique, ou savante, je veux parler de l’entité ÊTRE qui est initialement majoritaire chez l’homme, cet homme qui devient scientifique, Matérialiste, par abandon de Être pour se tourner vers Avoir.

L’évolution générale de la Branche AVOIR où évolue la femme, nombreuses sont les personnes qui la connaissent. Symboliquement on la dessine par une  spirale QUI SE DÉROULE et que le fameux « Toujours Plus » évoque bien. En termes un peu savants, cette spirale déroulante – en laquelle l’Espace-Temps, soit celui de AVOIR, est toujours plus important – porte le nom d’Entropie croissante. C’est cette Branche, en Elle, par Elle, que beaucoup plus tard (à notre époque actuelle !) apparaissent les notions de Politiques, soit de gestion de la Chose Sociale, qu’apparaissent toutes les disciplines dites Scientifiques, soit toutes les branches d’une étoile certes intéressantes pour beaucoup d’Individus mais branches qui, parce que  carencées en Essence ÊTRE, sont toutes à finalités auto-destructrices, guerrières, suicidaires (je rappelle que c’est par les branches AVOIR qu’apparaissent tous les Maux et Fléaux Sociaux).

Or, et ce que veulent ignorer non seulement ces Scientifiques mais aussi et surtout tous les Politiques (d’où leur impuissance face à ces Maux et Fléaux Sociaux…) c’est que les branches – qu’ils sont impuissants à gérer – sont globalement conséquemment de la Branche maîtresse ÊTRE, initialement porteuse de l’homme qui était majoritairement « Être » +  « avoir » minoritaire (= incapacité de SE reproduire lui-même, soit d’être enceinte).

Autrement dit, et cela ne me semble pas avoir été clairement énoncé avant moi dans l’Histoire de l’Homme (qu’un lecteur me le dise si je me trompe) c’est que ÊTRE et AVOIR, à leur origine (soit à cette période précise de l’Accouchement de l’Espèce), entretenaient entre eux une relation dite  Psychosomatique (où « Psycho » = Être et « Soma » = Avoir).

C’est-à-dire que AVOIR dépendait de ÊTRE et, plus exactement que « Avoir+être » (la femme) était l’Expression dépendante de « Être+avoir » (l’homme). Nous avons ici l’expression la plus directe, je veux dire sans intermédiaire et, pour  l’époque, non avilissante, de la « soumission » ;  Avoir est « soumis » à Être.  Nous pouvons encore dire : l’esprit de l’homme (sa part « Être ») était exprimé, révélé, par le Comportement (le Langage Comportemental) par la part Avoir de la femme. Ce « soumis » n’est pas a appréhender par l’idée de Verticalité,,de supériorité, de l’un au dessus de l’autre mais par l’idée Horizontale de l’un à côté de l’autre.

Toute les problèmes sociaux actuels dans les Sociétés modernes, Occidentales, toutes les situations qui impliquent la relation hommes-femmes, proviennent TOUS de l’incompréhension, plus encore de l’ignorance des responsables, dirigeants, scientifiques, etc…du rôle joué par les fondamentaux ÊTRE et AVOIR. Tous.

Je l’affirme ici haut et fort, il serait temps que le gnostique soit écouté et entendu !

L’Évolution générale  de la Branche maîtresse ÊTRE où évolue l’homme peut être représentée par une spirale QUI S’ENROULE et dont la représentation, elle aussi à fort symbolisme, est le cône pointe en Haut (le symbole de l’évolution de la Femme, soit celle de AVOIR, est un cône pointe en Bas). En termes savants on parlera pour cette spirale d’Entropie décroissante ou encore, de Néguentropie croissante.

Autre image. Cette Branche ÊTRE, vous pouvez l’imaginer comme étant ce chemin qui débute dans le creux d’une vallée et qui monte en spirale plus ou moins doucement vers le sommet d’une montagne.  Sa caractéristique majeure est que, contrairement au chemin parcouru par la Femme, l’Espace-Temps de ÊTRE ne cesse de diminuer, ce qui veut dire que nombreux sont les hommes au Départ dans la vallée mais que ceux-ci, compte tenu du RALENTISSEMENT de leur Marche ascensionnelle (= Perte d’Essence, soit Perte d’énergie vitale.

D’où les « Idées arrêtées » qui donnent naissance à des Dogmes;  in fine, à des Religions ! Toutes des pathologies de carence d’Amour dont la définition est : fusion ÊTRE-AVOIR), mais aussi du RÉTRÉCISSEMENT du Chemin au fur et à mesure de leur progression… ces hommes vont se sentir acculés à quitter leur Branche ÊTRE en y laissant un témoin, un « Chaman », un « Homme Esprit », un « Sorcier », un « Pasteur »,  etc… pour massivement passer sur les Branches multiples AVOIR et y retrouver femmes et enfants.

Là, ensemble, ils vont vivre toutes sortes de « divorces » possibles et imaginables (c’est cela l’entropie croissante), soit tout ce qui est appelé  « les histoires d’amour ». Les hommes devenus des « avoirs » sont confrontés à des « Avoirs » de toujours, la femme. Et là, contrairement à une certaine loi mathématique, Moins par Moins ne donne pas Plus…cela conduit à un déclin social via la Matérialisation des Systèmes, à leur accélération incessante qui fait naître dans les Consciences l‘Impression d’aller dans le MUR.

Ce phénomène de changement de secteur, soit de Branches pour les hommes, passer de ÊTRE à AVOIR, je l’ai appelé  : le « Temps du Passage ». Pour information je signale que dans quelques rares peuplades Primitives qui existent encore sur notre planète, ce Temps du Passage n’est pas encore observable, non encore vécu. La femme entend, exprime, l’homme.

C’est ici que l’intitulé de mon article – La journée de la Femme : ce Mâle entendu ! – prend tout son sens : parce que, en ces Temps certes  immémoriaux,  (il plait aux scientifiques de les occulter, même si la Genèse biblique évoque bien la venue sur Terre de Être avant Avoir. Pardon, de Adam avant Ève …) la femme exprimait (l’esprit de) l’homme. Et Aujourd’hui, quelques dizaines de milliers d’années plus tard, les chemins des uns et des autres sont tellement divergents mais surtout anti-Complémentaires, que le Langage Verbal (direct produit de carence d’Amour) est devenu impuissant à combler les espaces grandissant, de vide, qui séparent les Individus.

Quiconque pénètre mes propos et donc les comprend, connaît (Connaître c’est plus que « savoir ») que l’Equité homme-femme tant réclamée notamment par tant de femmes dans les Sociétés civilisées, Ouvertes,  si elle semble légitime à première vue, est totalement illusoire sur le Fond. Car cette équité n’a jamais existé à aucun moment de l’Histoire de l’Homme et n’est observable – pour le gnostique que je suis – qu’à cet instant fort court (quelques siècles) que dura l’Accouchement de l’Espèce.

La période actuelle que vit l’Europe – où la Laïcité est à l’ordre du jour – est une période qui donne espoir notamment à la Femme puisque la Laïcité est la prédominance, dans la Société, de AVOIR sur ÊTRE qui est « second », pour ne pas dire soumis, sous entendu à la Politique. C’est précisément au cours de cette période que la Femme œuvre à sa prétendue Libéralisation. Inutile de dire que l’énergie qu’Elle emploie à cela est pathétique puisque la Laïcité est avant tout synonyme d’Accélération Collective  vers et  dans « le MUR » (ce que j’ai exposé en d’autres pages), MUR qui favorise chez Elle l’émergence et l’officialisation de la forme féminine de l’Homosexualité par laquelle elle estime se « libérer »…de l’emprise masculine. Il n’y a là nulle Libéralisation véritable de la Femme mais une forme culturellement acceptée de sa fuite en avant.

Je rappelle simplement qu’un véritable gnostique est un individu qui se situe au Sommet du Tronc de l’Arbre évoqué ici (le Tronc-Gnose), soit au dessus de toutes les Espèces de la Nature et qui n’adhère à aucune Branche côté ÊTRE comme à aucune Branche côté AVOIR. Là, et là seulement, sévit le Temps Présent dont le gnostique peut avoir conscience contrairement à tous ceux et celles qui vivent dans des Branches, soit dans le Milieu Culturel.

Je précise aussi que les définitions données par les divers ouvrages (littéraires, dictionnaires, etc…) sont toutes tristement fausses quand ils font référence à la Gnose et au gnostique. Ce qui semble logique (…) puisque ces définitions proviennent de lettrés (!) de « Branches » qui, de surcroît, se prennent pour le Tronc ! Leur concept de « Dieu », par exemple, est totalement étranger au gnostique en tant que pur produit, pathologique « à souhaits » (d’où la foi qu’il invite à avoir), de la Branche ÊTRE.

le 10 mars 2010

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

adresse e-mail : jean.dalliere@orange.fr

you are on the french web site http://blogapart.freehostia.com

Le beurre, l’argent du beurre et…la crémière ! (art.53)

mercredi, janvier 27th, 2010

– Article 053 –

Le beurre, l’argent du beurre et…

la crémière !

-:-:-:-

       Si il m’était demandé de souligner ce qui m’apparait comme la plus importante de mes découvertes, de mes « réalisations » faites au cours de ma vie, laquelle fut totalement consacrée à la recherche fondamentale, à la résolution des « problèmes », Maux et Fléaux fondamentaux de l’Homme  (quête qui fut débutée, à mon insu, bien avant l’âge de 12 ans; à mon insu dis-je car il est question de Connaissance et non du seulenseignement des savoirs puisque j’y fus complètement allergique),  je dirais sans hésiter : la prise de conscience du COUPLE-DE-FORCES que forment, depuis la Nuit des Temps, les entités ÊTRE (et) AVOIR (en fait « ÊTRE-AVOIR » sans préposition « et » entre les deux Forces qui, dans le Milieu Naturel, ne font qu’UNE, cette UNité qui est synonyme d’Amour).

Le prise de conscience de cette Réalité peut être comprise de certains, mais sa portée sera toujours sous-estimée compte tenu des déductions qu’elle implique ! Je m’en explique.

Si, dans le TRONC-Gnose, (ce « Tronc » de l’Arbre de Vie, évoqué tout au long de mes écrits, symbolise la Nature, et son Sommet est la Gnose avec ses habitants, les gnostiques dont je suis) les constituants de ce Couple-de-Forces ONT MEME IMPORTANCE – ce qui est fondamental  à comprendre – il n’en est pas de même dés lors qu’elles « sortent » du Tronc via une Espèce, en l’occurrence l’Espèce HOMME sortie de ce Tronc (synonyme, aussi, d’Éden) en « Branches ». Ces Branches, toujours plus foisonnantes en AVOIR, constituent le Milieu Culturel.

Par cette sortie (des Textes bibliques, estimés sacrés par certains, parlent de mise à la porte de l’Homme par Dieu…plus élégamment, c’est le « glébeux » (c’est-à-dire Adam) qui est renvoyé du Jardin d’Eden….et Hava (Eve), sa femme, le suit…Cf. traduction Bible d’André CHOURAQUI, Genèse p.23) ce Couple-de-Forces cesse d’être; il se décompose, plus exactement c’est à partir de là que cette petite conjonction (et non « préposition » comme parfois écrit!)  « et » – qui est tant signifiante ! – vient s’intercaler entre ÊTRE et AVOIR et ainsi… former DEUX. Clivage fondamental qui va occasionner la Perte de l’Homme; ce que dit sans cesse le gnostique – qui demeure dans l’Unité du Tronc – puisque ce Clivage peut être « ressoudé » par une démarche Psychanalytique appropriée aux Collectifs sociaux.

Dés lors, on remarquera – ce qui fut pour moi une découverte non seulement fondamentale mais une démonstration bouleversante tant les incidences pour notre Espèce sont considérables – la prédominance de ÊTRE sur AVOIR soit une relation Psychosomatique entre ces DEUX entités constituantes, constituantes non seulement de tout Individu, mais aussi de tout Groupe d’Individus. Aujourd’hui nous dirons : de tout Clan, de toute Tribu, de tout Peuple.

Qu’est-ce-à dire ?

Quand ces textes bibliques évoquent l’émergence (par une Branche maîtresse) de Adam avant Ève, (ce qu’est incapable d’expliquer tout théologien, tout exégète) cela veut nous signifier que ÊTRE primait alors sur AVOIR et ce, depuis la Nuit des Temps. Car, à l’échelle du Couple humain, l’homme est émissaire de l’Essence ÊTRE et la femme est émissaire de AVOIR. Et, que cela fasse plaisir ou non, c’est un Fait Universel, que AVOIR est depuis toujours (dans les Branches culturelles) soumis à ÊTRE. Aujourd’hui, ce Fait ne peut être accepté par les femmes des Sociétés Ouvertes, évoluées… Attendez une seconde, c’est moins simple que cela.

Dans un Premier Temps dis-je, c’est ÊTRE qui prime sur AVOIR. Nous parlerons alors de Patriarcat. L’homme est le maître du Couple et la femme se sous-met à cette chronologie (situation intolérable pour pratiquement toutes les femmes « modernes » des Sociétés de type Occidental. Mais là est la grande faiblesse de  l’humain, c’est de ne pas pouvoir considérer que ce qui se déroulait Hier était la logique du moment; le fait de réfuter cette logique est la marque d’une carence psychique; c’est l’Alzheimer à l’échelle du Collectif. C’est trop facile…).

Ce Premier Temps peut donc aussi être exprimé, traduit, de la façon suivante : la Spiritualité (ÊTRE) prime sur le Matériel (AVOIR). En termes d’actualité pour l’Occident, nous disons : en ce Temps Premier, la Religion prime sur le (la) Politique.

Puis arrive un Second Temps.

Celui-ci correspond à une Perte fondamentale d’Essence de la part des hommes, donc, (puisqu’ils sont seuls à être émissaires de l’Essence) qui, du fait de cette Perte, vont massivement changer de Branche et passer sur celles AVOIR ….où sont les femmes. C’est à partir de ce Lâchage d’Essence que ÊTRE perd sa place de Chef (de Famille, de Clan, de Tribu, etc…) pour devenir secondaire, soit soumis à AVOIR. Au passage (…) je signale qu’il est totalement FAUX de croire que c’est à la Femme (Ève) que revient la Faute originelle; c’est le Mâle qui l’a commise et compte tenu du rapport psychosomatique qui unissait alors l’homme à la femme, c’est par la Femme que cette Faute Originelle est apparue, s’est manifestée. Mais comme la Genèse a été rédigée par des hommes… cette Faute est attribuée à la Femme. Quelle Lâcheté Habite le cœur des hommes ! C’est considérable; je m’en rends compte chaque jour davantage notamment dans l’exercice de la Psychanalyse !

Telle est la situation actuelle dans les Pays Occidentaux où cette dominance de AVOIR sur ÊTRE a déclenché puis établi – principalement en France – le principe de Laïcité lequel officialise cette Matérialisation du Système Social, IL LE FÉMINISE en privilégiant donc, je me répète volontairement, AVOIR (AVOIR qui est fondamentalement la Femme, la « politisation » de la Société qui est AVOIR).

Et nous constaterons que c’est précisément dans les Systèmes Sociaux à la française – qui sont féminisés « à mort » (je dis « à mort » à bon escient car c’est précisément en privilégiant AVOIR sur ÊTRE que tout Système tend à sa Perte en allant « dans le MUR » ; ce que personne ne veut ni Voir ni comprendre…) – que la Femme réclame une prise de pouvoir sans cesse croissante ! (ce que j’appelle : le beurre et l’argent du beurre).

La Laïcisation de tout Système Social est synonyme de féminisation du Collectif social…c’est pourquoi je dis qu’en désirant s’imposer toujours plus, la Femme non seulement désire « le beurre et l’argent du beurre »… mais, tout aussi sérieusement, je fais remarquer qu’elle désire aussi et toujours plus la « Crémière » étant compris que cette Voie de Libéralisation (…)  de la Société est aussi et surtout celle de l’officialisation mais aussi et surtout celle de la généralisation de… l’Homosexualité. Ici, je parle principalement de celle de la Femme qui, par Nature, est déclinante (d’où son interdiction (…) dans les Pays non encore Ouverts et dont les dirigeants savent combien cette voie est celle de la perdition pour le Collectif).

L’homosexualité des hommes, réactive de celle de la Femme, étant une velléité désespérante –  car vaine – de Verticalisation de la Société. Ce n’est pas de la sorte que la Pousse d’une  Société moderne se Redresse.

  • Nota : Ce dont j’ai informé, fin Août dernier (par lettre recommandée avec A.R.) le Parti Socialiste via Martine  AUBRY qui m’en accusa réception et qui me mit en relation avec le président de son Laboratoire des Idées du PS en septembre. Compte tenu d’une non réponse de la part de ce président,  je rédigeais alors une  Lettre Ouverte (de 20 pages) adressée en recommandé avec A.R. aux personnes qui constituent ce Laboratoire des Idées du PS, lettre que j’adressais également  à de nombreux hauts responsables de la presse écrite. Ces  courriers que j’estime des plus importants – et qui dénoncent, entre autre, l’ILLEGITIMITE de la fonction politique (fonction qui ne prend pas en compte l’entité ÊTRE – seule Verticalisante ! – du Collectif humain qu’elle prétend gouverner et qu’elle « abandonne » aux religieux…) – sont demeurés à ce jour sans réponse. Autre type de Lâcheté ?

Heureux ceux qui pénètre ces propos.

le 27 janvier 2010

Parole du gnostique Jean S. Dallière
AuteurPsychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

adresse e-mail  : jean.dalliere@orange.fr

you are on the french web site http://blogapart.freehostia.com