Posts Tagged ‘les Droits de l’homme’

La femme, un « être » inférieur ? (art.155)

mercredi, mai 1st, 2013

– Article 155 –

La femme,
un « Être » inférieur ?

(Psychanalyse fondamentale)

 Je ne suis pas sans ignorer combien ce sujet est sensible et, pour tout dire, un tantinet tabou, tout au moins pour la Pensée Occidentale. Voilà des siècles que l’insinuation ou l’allusion est faite – celle qui considère la femme comme étant, par son « être », possiblement inférieure à l’homme – ou encore utilisée dans des écrits, à commencer par la Genèse biblique qui fait apparaitre la femme sur Terre après l’apparition de l’homme. Ce que les gens d’églises se gardent bien d’expliciter, eux qui, les premiers, sont ignorants de la signification de cela.

Je ne puise pas mes idées dans des lectures étant, depuis mon enfance, allergique à toutes. Je n’interroge pas davantage Internet pour y puiser quelques idées estimées majeures ou originales car les référentiels d’Internet sont tous du domaine de la Subjectivité pour ne pas dire de l’Erreur par ignorance du Référentiel Tuteur Gnose dont rend témoignage mon web site. Ce qu’illustre assez clairement mon dessin suivant qui situe le gnostique (que je suis) sur une Verticale objective (pléonasme!) qui est inconnue des Pays Occidentaux lesquels évoluent tous en des branches à tendance Horizontale c’est-à-dire habitées par la Subjectivité, l’Erreur.

La Femme, un "Être" inférieur ? (art.155)

La Femme, un « Être » inférieur ? (art.155)

  • Légende : « Ce qu’illustre assez clairement mon dessin qui situe le gnostique (que je suis) sur une Verticale objective inconnue des Pays Occidentaux… « . A gauche, la spirale Enroulante « Être » génératrice de toutes les Religions de la Terre et, à droite, un fourmillement de Conséquence de spirales déroulantes, toutes soumises à  l’Entropie croissante, toutes axées sur « Avoir » et donc révélatrices de démarches Scientifico-politiques.

C’est la raison pour laquelle mes lecteurs, notamment ceux français, peuvent trouver de l’impertinence mais aussi un ton  péremptoire dans mes écrits. Ce qu’effectivement me disent quelques rares commentaires en français. Bien sûr, je ne m’en défendrai pas mais préciserai seulement que cette apparente assurance qui transparait dans mes sujets traités découle tout simplement de la position que j’occupe, c’est-à-dire en la Gnose.  Autrement dit, quiconque trouve du culot pour ne pas dire, un manque d’humilité dans mes propos, montre par là se situer lui-même en des branches (elles sont toutes sociales) là où, précisément, ce ton n’est pas de mise puisque en ces branches règne la Dialectique sociale laquelle interdit toute vision objective sur le monde Vivant.

Seule la Nature, par sa Verticalité (son Sommet abrite la Gnose) est synonyme de Vérité absolue. Quiconque se place en cette Verticale acquiert aussitôt un Regard objectif sur le monde vivant en devenant habité par le Verbe Lumière qui est Être-Avoir fusionnés (absence, là, de toute Dialectique. Il y a Dialectique quand la conjonction « et » sépare Être de Avoir).

Cette possibilité de se « Verticaliser » est donnée à tout humain puisque c’est par sa propre entité « Être » que cette Verticalisation est rendue possible,  se produit. Elle n’est pas utopique; je l’ai moi-même vécue alors que j’avais 38 ans ce dont témoignent mes écrits. Là aussi, il est beaucoup d’appelés mais peu d’élus. Les cas sont très rares dans l’évolution de l’Humanité; je vous laisse le droit d’en douter…

Que celui qui doute de mes propos vienne me rejoindre en ce lieu Ouvert à tous (cette Gnose dont chaque humain est issu par le ventre maternel qui La concrétise chez les Mammifères) et, en conséquence, il se mettra lui aussi à témoigner de la Vérité et ce, sur un ton qui ne plaira pas beaucoup aux Autres, les « branchés » !  C’est pourquoi l’Individu qui, après avoir vécu en branches rejoint le Tronc-Gnose ne peut que se retrancher du monde, se cloîtrer dans quelques temples ou monastères ou bien, à l’incompréhension de tous ceux qui l’ont connu, épouser un radical Silence. De nos jours, celui-là peut aussi s’exprimer sur un blog un peu « à part ».

Mais, la femme dans tout cela ?

Pour le psychanalyste fondamental que je suis aussi, la femme n’est pas plus mystérieuse que l’homme et, je dirai même, quitte à paraître peu crédible, que les mystères attribués à la Femme (mystères cultivés qui sont à l’origine de bien des poèmes, des chansons, des romans, etc. et des désespérances aussi!) ne témoignent que du manque d’objectivité que contiennent les analyses au sujet de l’homme. Autrement dit, si l’homme, le Mâle, avait été complètement cerné, compris, par la Psychanalyse (dont celle initiée par S.FREUD), la Femme n’eut conservé aucun mystère qui sied à bien des philosophes et poètes de la vêtir comme pour lui faire oublier – ou ne pas trop remarquer –  cette dose de mépris qu’elle inspire souvent aux « machistes » ! C’est là une odieuse transfiguration, manipulation intellectuelle, qui échappe encore au Beau Sexe, mais pas pour très longtemps encore en Pays de l’Occident tout au moins.

Les revendications de la gent féminine pour la reconnaissance de ses droits par lesquels Elle désire ardemment être reconnue pour l’égal de l’homme, si elles sont compréhensibles et légitimes dans leurs réactions, ne sont pas moins infondées et même irrationnelles. C’est ce que je vous propose de découvrir maintenant.

De l’Équité entre les deux Sexes

La Pensée Occidentale est répandue sur le vaste continent Européen, plus encore si on y rajoute la Pensée Américaine (elle en est une extrapolation en représentant ce Futur qui attend l’Occident), une grande partie du continent Africain et l’Australie. Je n’y inclurais pas trop rapidement l’Inde et, pas encore, la totalité de la Chine. Mais, la Pensée chinoise, dans sa rapide métamorphose actuelle, se rapproche insidieusement – hélas pour Elle –  de celle Occidentale.

Qu’est-ce qui caractérise ces peuples-là ? D’une manière très simple on peut affirmer : c’est la césure fatale qu’ils ont tous opérée (hormis l’Inde), au fil des millénaires, de l’Unité Primordiale qui est Être-Avoir fusionnés. Explication.

  • Nota – Hormis l’Inde, dis-je, dont l’Histoire a vu s’incarner son « Dieu » par le Gange. Ce peuple à multiples facettes perdurera tant que coulera ce Fleuve considéré comme Sacré. La Chine n’a pas cet équivalent divin ainsi « matérialisé », incarné dans la Nature. Elle a eu le Tao (aucune différence ne peut Le distinguer de la Gnose) révélé par Laotseu – summum de la Métaphysique – mais qu’Elle a, pour sa Perte, dilué dans les brumes et attraits pernicieux du Matérialisme Occidental. Quand les dieux décident d’éliminer un peuple de la surface de la Terre ils font naître en lui l’Envie, autrement dit l’idée de Choix. Et le Temps fait le reste.

Il n’est pas un Collectif humain, pas un humain, qui n’ait pour origine – certes lointaine –  la Gnose soit, la Nature que j’ai symbolisée dans mon dessin par le Tronc d’un Arbre. Ses Racines, absentes ici, sont tout simplement l’Océan, la Mer,  « Ventre maternel » de toute Formes vivantes. Je ne m’appesantirai pas sur ce sujet déjà traité précédemment.

Or, la Nature est définissable d’une manière tout à fait objective mais dont vous n’êtes pas encore accoutumés et que j’appelle : Être-Avoir. Telle est la définition du Vivant.  On peut aussi l’écrire par une simple équation  d’équivalences :

Être = Avoir 

En effet, dans la Nature, où tout de Tout doit être considéré comme vivant (je rappelle que la mort est l’opposé de la naissance, non de la vie) ces entités ne font que UN ou bien, dit de manière différente, il y est impossible de déceler (contrairement chez l’Espèce Homme) une part de « Être » distincte d’une part autre qui serait « Avoir » et où ces entités sont respectivement comme Esprit et  Corps. Quand vous voyez un cheval par exemple, son Corps est son Esprit.  Son Esprit est son Corps. Ce n’est pas plus compliqué que cela pour toutes les Espèces qui composent la Nature. De même en est-il pour tous ses constituants, même la pierre possède un Esprit. J’en conviens, il est un peu dur… en apparence.

Mais l’Espèce Homme ne fait plus entièrement partie de la Nature, Elle en a été chassée il y a des millions d’années; il ne m’appartient pas de quantifier cet Espace de Temps qui ne veut pas dire grand chose. Ce qui veut signifier que chez l’Homme, « Être » et « Avoir » sont devenus distincts, séparés, toujours plus séparés, distance de séparation qui s’appelle l’Intelligence, cette Intelligence que certains humains aimeraient bien pouvoir maîtriser pour La définir et… gagner encore plus d’Argent grâce à Elle. Ce qu’ils ne pourront heureusement jamais faire et ce, pour de multiples raisons.

Quand l’Homme a été chassé de la Nature cela s’est produit, avons-nous vu dans mes articles précédents, par DEUX types de Branches distinctes du Tronc; une Branche à sa gauche qui est cette évolution spirale dont la « Sève » (Métaphysique) est du « Être » et la Branche à droite qui, subissant les lois de l’Entropie croissante, se dédouble très vite (c’est cela l’Entropie) pour devenir des branches déroulantes, toujours plus nombreuses, dont la « sève » (Physique) est du « Avoir ».

Mais, ce sur quoi je m’attarderai un instant ici, c’est ce moment où le mâle et la femelle – qui deviennent « homme » et « femme » par cette sortie forcée du Tronc-Nature – tout juste rejetés de l’Unité Primordiale Être-Avoir, deviennent COMPLÉMENTAIRES.

Cette Complémentarité-là est à la source de cette notion d’Équité aujourd’hui tant recherchée dans les Sociétés dites civilisées. Ce que j’ai traduit par la notion de « Cartes d’Identité Individuelle » du Couple-de-Forces homme-femme où l’homme est (Être+avoir) et la femme est (Avoir+être).

  •   l’homme est =  Être  +  avoir
  • la femme est = Avoir + être

Dans ces « Équations » identitaires (elles sont de nos jours oubliées; d’où la vaine recherche des Identités individuelles) j’ai porté en rouge la valeur Essentielle qui est en chaque Individu et en gras la partie Naturelle qui le compose. On pourra aussitôt constater trois choses, au moins, c’est qu’à  sa sortie du Tronc-Nature :

  • 1°/ l’homme possède plus d’Essence (Être) que la femme,
    2°/ la femme possède plus de Nature (Avoir) que l’homme et,
    3°/ que Être = Avoir à ce moment là (les adeptes du Tao diront, ici  YANG = YIN).

Autrement dit, et j’insiste sur ce point, le moment où l’homme est l’égal de la femme, où la femme est l’égal de l’homme est cette seule période de sortie de la Nature, là où Adam et Ève sont chassés du Jardin d’Éden nous disent des Textes estimés sacrés par certains. Je précise que par « Adam » il faut comprendre un Collectif de mâles et par Ève un Collectif de femelles; ce ne sont pas deux Individus seulement. Ce n’est pas moi qui me trompe, ce sont les gens d’églises qui vous mentent, souvent par Ignorance.

A ce moment-là de début de l’évolution « en Branches » il peut effectivement être affirmé (bien qu’à cette période de l’évolution, la Parole, le langage verbal, n’existe pas encore pour l’Homme) : la femme est un « être » inférieur à l’homme.  Ensuite, l’Être de l’homme évoluant vers sa diminution, l’affirmation n’est plus exacte.

spirale ETRE

  • Légende –  « L’Être de l’homme évoluant vers sa diminution…. »  La spirale « Parfaite » qui débute au point O pour finir en Delta représente la Voie de la Gnose, le Tao chinois. Le Cheminement spirituel de l’Espèce « Homme » débute en sa Base, point O du schéma qui correspond à cette période où l’Homme a été chassé de la Nature. L’ Ascension de l’Homme s’est vue contrariée par ce que certains appellent le Péché Originel représenté ici par cet Angle Alpha que fait le Chemin spiralé de l’Homme (en pointillés) avec la spirale Parfaite. Ce Péché Originel a pour directe conséquence de ne pas pouvoir Marcher sur la Voie pour l’homme (sauf s’il est un « gnostique ») et de suivre une Route que j’ai qualifiée d’Intra-fléchissante. C’est-à-dire que le Chemin de tout humain se trouve sous la Voie, soit en retard par rapport à l’Espace-Temps de la Nature et, à l’intérieur de la Pyramide ou Cône ce qui génère en Lui l’idée d’Être « incarné » avec une Puissance supérieure à lui. Le point « E » final de sa spire Enroulante situe l’Altitude du concept de Dieu. Par ce dogme suprême, par cette Croyance , l’évolution psychique de l’Homme est Arrêtée dans son Ascension. D’où l’exercice de Transcendance qu’implique ce Plafond idéologique générateur de Paranoïa Collective. Les expressions de cette Paranoïa Collective étant multiples il en résulte les GUERRES entre les hommes qui, toutes, ont cette vision subjective de (leur) Dieu.

-:-:-

Cette notion d’Équité, d’Égalité, entre hommes et femmes ne dura pas. Les évolutions « en Branches » ne permirent pas cela. La progression des hommes Premiers (les « Primitifs ») dans leur spirale Enroulante correspond, par leur élévation, à une Perte d’Énergie vitale, soit à une Perte d’ « Être« , Énergie qui, chemin faisant, tend donc vers zéro (comparaison possible avec un réservoir d’essence de voiture). Et, c’est quand ce pseudo sommet de pseudo Pyramide « Être » est atteint que les hommes, par leurs Idées alors « arrêtées » – Idées devenues des dogmes – créèrent cette Puissance non seulement Supérieure à eux mais aussi et surtout Extérieure à eux, Puissance Aujourd’hui nommée « Dieu ». Où l’on comprendra, si on suit bien mon raisonnement, que toute idée de Transcendance est une vaine quête de la Voie, de cette spirale O-Delta, qui est… la Gnose.

Cette Perte d’Énergie vitale des hommes arrivés en Haut de leur pyramide spirituelle, là où il n’y a de place que pour un seul homme qui représente cette divinité suprême (!), a déterminé : l’ « homme Esprit » ou, le Chaman, le gourou, le Maître, le sorcier, le Chef de village etc. etc.

Cette Perte d’Énergie imposa que tous les hommes du Collectif en question, parce qu’arrivés en nombre dans une Voie toujours plus étroite (notion, ici, d’Impasse psychique), quittent leur secteur « Être » pour se rendre là où, au contraire, la place est toujours plus vaste, soit dans ce secteur « Avoir » où sont toutes les femmes avec les enfants. Transvasement d’humains que j’ai appelé « le Temps du Passage » (sujet développé dans mon article n°13 du 05/05/2009).

C’est dans ce nouveau secteur pour eux  (les sphères de « Avoir » ) que les hommes se mirent alors à développer la Pensée laquelle s’articule autour d’une nouvelle forme de Dialectique; cette dernière forme n’est plus fondamentale comme celle qui découle des deux premières Branches Être et Avoir, « à cheval » sur le Tronc-Gnose car cet ersatz de Dialectique ne s’exprime QUE dans le secteur Avoir où Elle perd toute sa réelle Complexité. Et c’est pourtant là, en ces sphère de « Avoir », que cette notion de Complexité (toujours plus absente) s’exprimera et voudra prendre racines.

En effet, et tel est un des Principes de l’Évolution de l’Homme, qu’il faut qu’Il ait quitté un état pour en prendre conscience et pouvoir en témoigner. L’exemple qui parlera le mieux de cela à mon lecteur français est le suivant. Quand je dis : « le Tronc-Gnose Nature contient Tout dont : la Liberté, l’Égalité, la Fraternité ». Cette affirmation est la vérité mais il aura fallu que l’Homme soit chassé de ce Tronc-Gnose pour que, via des branches, il clame ce à quoi il aspire le plus… puisqu’il a de moins en moins : de Liberté, d’Égalité, de Fraternité.

Heureux ceux qui pénètrent cet exemple… un peu dur à avaler!

Cette Pensée  – Elle a toujours cours Aujourd’hui – est fondée sur la culture d’un « avoir » grandissant des hommes avec le Avoir des femmes où les positions relatives de ces deux valeurs d’une même entité va, encore un temps, permettre l’exploitation de la notion d’Êtres-humains, notion que l’Avenir verra s’estomper pour laisser apparaitre un logique et plus réaliste Avoirs-humains.

Les Sociétés Occidentales, ne vous en déplaise, sont de plus en plus constituées d’Avoirs-humains; les « Êtres-humains » y ont de moins en moins leur place, leur Raison d’Être.

  • Note – Je fais remarquer ici que l’Avoir de la femme est, depuis toujours, plus important que celui des hommes même si chez lui, cet « avoir » grandit sans cesse via le Matérialisme (mais il n’atteindra jamais le Avoir des femmes qui permet la procréation).  C’est pour cette raison que le poète Louis ARAGON put dire et Jean FERRAT si bien chanter : « la femme est l’avenir de l’homme« . Ce qui peut être considéré comme exact dans la mesure où la Vue sur cet avenir-là est assez courte! En effet, un avenir axé sur la Femme ne peut être qu’un avenir carencé en « Être », un avenir sans Avenir, cette entité que seuls les hommes ont pouvoir de Retrouver et qu’ils Retrouvent notamment après qu’ils aient tout perdu matériellement, lors de guerres par exemple ou lors d’une Psychothérapie arrivée à terme (cas assez rares!) .

Il est a remarquer – ironie de l’Histoire de l’Évolution ! – que c’est précisément en la période actuelle que la femme dit souffrir de se voir considérée comme un « Être » inférieur (ce qu’elle a toujours été depuis la Nuit des Temps), elle qui est un « Avoir » supérieur après avoir été un « Avoir » égal à celui de l’homme, cet « Être » que l’homme n’est plus depuis longtemps.

Il est cocasse de remarquer que ce sont les hommes qui sont tentés de mentionner cette position d’infériorité de la femme, de la qualifier et/ou de la considérer d’être inférieur – quand ce n’est pas d’ « infirmière de l’homme » – à cette époque actuelle où, eux-mêmes, sont Lâches de « Être« , Lâches de leur entité initialement majoritaire. C’est à cette même époque qu’eux-mêmes se sont faits « avoirs ». Assurément, la Conscience mâle ne manque pas d’un certain humour dans son Aveuglement.

Que les divers Mouvements de la Femme, des Droits de la Femme, celui des « FEMEN », etc.  se  saisissent de mes démonstrations objectives dans la mesure où ils ne les travestissent pas.

les « Droits de l’Homme »

On ne peut pas ne pas aborder ici, même rapidement, la notion bien française des « droits de l’homme »; notion aberrante par excellence où tout le monde se doute bien que le mot « homme » implique aussi la femme. Alors, il faut impérativement l’écrire avec un « H » majuscule. On dira, on écrira : « les Droits de l’Homme ».

L’aberration de cette notion n’est pas facile à faire comprendre. Je vais tenter l’exercice une fois encore (déjà tentée dans les articles précédents n°6, 7 et  et 149).

La notion d’évolution des Branches humaines –  ensemble Elles constituent le Milieu Culturel – obéit à un SENS qui est unique c’est-à-dire que ces Branches partent, toutes, du Tronc-Nature pour grandir et tendre vers un « toujours plus » extérieur, toujours plus… à droite. De ce fait, il est logique de penser que la position qu’occupe l’Extrême droite aujourd’hui est automatiquement celle qu’occupera le Centre puis la gauche de Demain. Si vous ne comprenez pas cela, ma tentative de démonstration (…) vous demeurera hermétique.

Les branches Occidentales, par exemple, sont anciennes. Ce sont de « vieilles branches » et il n’y a plus de guerres pour les « tailler ». Mais surtout, ce qu’il faut comprendre c’est que le Tronc est synonyme d’Intérêt Collectif tandis que la Pousse des Branches est, elle, synonyme de Perte de cet Intérêt Collectif en tendant, toujours plus, vers l’Intérêt Individuel, Personnel.

Autrement dit, l’Évolution de tout Groupe d’humains est synonyme de délitement du Collectif contrairement aux Espèces naturelles qui constituent le Tronc où, certes, il y a bien évolution, mais où les branches qui constituent ces Espèces poussent en Parallèles, non en Divergence comme celles de l’Homme.

Je ne porte pas ici de jugement de valeur sur les politiques qui sont soutenues pour accélérer cette Pousse ou, au contraire, la freiner, l’empêcher d’évoluer (exemple type : Corée du Nord) car nombreux sont les « politiques » qui savent ce qu’il advient des branches qui veulent pousser plus vite que les autres…

Mais, ce que je veux souligner c’est que cette notion de « Droits de l’Homme » est non seulement bien présente tout au long de la Pousse de toute Branche (quelle que soit la Politique en vigueur) mais aussi et surtout, que plus on tend vers l’Intérêt Personnel… plus vite on court à la Perte de ladite Branche. Ce qu’aucune politique ne vous dira.

Quand un Pays affiche, comme le fait la France, cet argument des Droits de l’Homme face à la Chine par exemple (là où ils sont plus présents qu’en France ! Ce que presque personne ne voudra comprendre), Elle se trompe totalement et, ce faisant, Elle trompe tout le monde. En effet, l’Homme Collectif est beaucoup plus important à défendre que l’homme Individuel qui, lui, Perd plus vite son capital d’Avenir.

Il faut observer un certain recul sur l’Évolution des Peuples pour observer cela; c’est pourquoi les personnes qui sont entrainées dans le flot des partis politiques, avec leurs dirigeants, ont une vision totalement erronée de ces phénomènes planétaires. Et j’attends toujours quelqu’un pour me démontrer que mes raisonnements ne sont pas cohérents.

Si mon lecteur comprend cela, alors il est conduit tout logiquement à comprendre aussi que le Pensée Occidentale comprend tout de travers, pour ne pas dire à l’envers. Là est la source du Mensonge qui est aussi celle  de la Langue de bois des politiques, scientifiques et penseurs des temps modernes.

J’invite mes lecteurs à revoir leurs points de vues sur les notions d’Être et de Droits de l’Homme. Tant de pensées sont erronées à ces sujets. Entre autres! Mais je rappelle – afin de ne pas terminer sur une note sombre – que ces branches occidentales qui s’en vont « dans le MUR » ont, contrairement à celles des arbres de la Nature, une très belle Issue de Secours qui s’appelle la Gnose, cette Gnose dont je rends témoignage depuis des années.

Ne point voir ici de prosélytisme; je n’ai rien à gagner à vous voir adhérer aux Idées dont je témoigne.

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

Pour tout contact :  jean.dalliere@orange.fr

You are on the french web site  http://blogapart.freehostia.com

« LES DROITS DE L’HOMME » ou, l’égarement des Consciences humaines ! (art.149)

samedi, mars 16th, 2013

– Article 149 –

« LES DROITS DE L’HOMME »

ou,

L’égarement des Consciences humaines !

-:-:-:-

(Analyse fondamentale)

 

La Nature est l’Origine de toutes les Espèces de la  Terre.

La caractéristique majeure de la Nature (ce point est peu abordé dans les études de l’Homme) est de ne pas permettre qu’au sein des Espèces se développe ce qu’on appelle l’Intérêt Individuel. Autrement dit, tout «élément» d’une Espèce (l’Individu) œuvre – à son insu – dans l’Intérêt du Collectif. Ceci est capital à saisir.

L’Homme a été «chassé» de la Nature (sujet largement évoqué dans ce blog) et a développé son Milieu Culturel qui se détache toujours plus du Milieu Naturel. Je sais qu’il n’est pas toujours de bon ton d’aborder ce sujet…

En d’autres termes on peut affirmer, sans risque d’erreur, que le SENS de l’évolution générale de l’Homme est, partant de l’Intérêt Collectif synonyme de Nature (Alpha de l’Évolution) d’aller toujours plus vers l’Intérêt Individuel, Oméga de cette même Évolution.

De par le monde, comme dans un immense rosier fleuri (!), les Pays ne sont pas au même stade de leur Ouverture. Il est des Pays qui sont proches de l’état de «bouton» tandis que d’autres sont plus ou moins «Ouverts».

Les Pays en «bouton» cultivent une politique qui est appelée le Communisme. Là, l’Intérêt Collectif en est l’axe évolutif.

A l’opposé de la Fleuraison, là où les Pays sont plus «ouverts», la politique qui les gouverne est appelée le Libéralisme, il tente de gérer un «chacun pour soi» toujours plus explosif (…) et dont l’ évolution est exponentielle.

Ce qui n’est pas compris au sein des Pays avides de «Liberté» Individuelle (d’Ouverture) c’est ce que nous enseigne la Nature.  Ici, le rosier.  A savoir : plus on tend vers l’Ouverture plus on tend vers…  sa propre Perte!

En résumé :

Les Pays où sévit le Communisme représentent l’Alpha de l’Évolution générale.
Les Pays où sévit le Libéralisme représentent l’Oméga de cette même Évolution générale.

Ainsi, l’expression « Les Droits de l’Homme » peut et surtout doit être déclinée de l’Alpha à l’Oméga de l’Évolution. Ce qui permet d’affirmer qu’il y a autant de respect des «Droits de l’Homme» en Chine qu’aux U.S.A. à la différence que ces Pays n’attribuent pas le même sens, la même dimension, à «Homme». Le curseur allant, pour la même terminologie (Homme) de Collectif à Individuel.

Évidemment, cette précision qui est capitale demeurera peu, voire pas, accessible aux Consciences «ouvertes» qui, Elles, cultivent une triste Pensée subjective à l’égard de ses Idéologies faussement fondamentales, Pensée qui fait croire à chacun qu’il est SEUL à être vrai.

Dans l’expression «Les Droits de l’Homme» – expression qui fait constamment le tour du monde –  chacun des Pays de la Terre a une approche personnalisée de la position de l’idée de l’Homme dans l’Évolution générale. En Chine par exemple, l’Homme est pensé «Collectif», le Pays est un «bouton» de la Terre.
Aux USA, il est pensé «Individuel», le Pays est une rose très «ouverte» qui tend vers la Chute et lutte contre cette Chute avec l’énergie du désespoir qui le fait aller «en Guerre» contre d’autres «roses» plus «Jeunes», moins «ouvertes», roses qui sont vues alors tels de potentiels ennemis.

On retrouve cette idée aux sein des Peuples où les Vieux n’aiment pas (pas toujours) les Jeunes; ceux-là cultivent une certaine insolence qui  semble narguer les Vieux.

Existe-t-il un moyen pour contrer ces Forces de la Nature ? Autrement dit, l’Homme est-il capable de créer un Système qui lui permette de ne pas «vieillir», de ne pas tendre vers sa Perte Collective ?  La réponse est étonnamment «oui» ! Et je rajoute aussitôt afin de n’être pas qualifié d’Utopiste, qu’un tel Pays – de surcroît proche de l’Europe ! – a déjà existé. Il a même vécu plusieurs millénaires; la Gnose était son Axe évolutif.  Mais là n’est pas le sujet qui a été développé auparavant.

Pour ceux qui comprennent ce que j’expose ici, il peut être pensé, entre autre :

 » Qu’ils sont Pauvres (en Être, en Esprit) les riches (en Avoir) ! « 

et donc,

 » Qu’ils sont Riches (sans le Savoir) les pauvres ! « 

 

Le gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

Pour tout contact : jean.dalliere@orange.fr

You are on  http://blogapart.freehostia.com

La POLITIQUE ? C’est pour les NULS ! (art.87)

samedi, juin 4th, 2011

– Article 87 –

La POLITIQUE ?

C’est pour les NULS !

-:-:-:-

Préambule-Avertissement

    Cet article «LA POLITIQUE : c’est pour les NULS !» va me faire quantité d’ennemis (ce qui m’est totalement indifférent !) mais vous devez savoir que le fait de n’être pas d’accord avec les propos que je développe dans mon blog – dont les propos suivants – soit, plus généralement, si vous n’êtes pas d’accord avec ceux que tient un gnostique (que je suis), voilà qui vous place systématiquement en des « Branches » Culturelles de l’Arbre (confère mon article de juin 2010 « Le Tronc-Gnose, le gnostique et les Branches Culturelles : illustration symbolique » article de juin 2010) autrement dit vous place dans la Subjectivité c’est-à-dire, dans l’Erreur !

Il est tout à fait logique que vous ayez des a priori (ils sont tous « Culturels » soit fondés par des « Savoirs »), que vous ne soyez donc pas d’accord avec ce que je vous dis et qui émane de la Connaissance.

De la même manière, il y a un peu plus de 2000 ans, ceux qui ont croisé le Chemin d’un autre gnostique appelé Jésus ne pouvaient Entendre (= comprendre) ses propos. Mais il fallait, et maintenant il faut, que cela soit dit.

  • Rappel : la Connaissance c’est ÊTRE-AVOIR pris simultanément; ce que les Religieux et Politiques sont INCAPABLES de faire. Les Savoirs – toujours pluriels – ce sont : soit du ÊTRE seul (= les savoirs religieux), soit du AVOIR seul (= les savoirs scientifico-politiqes). C’est pourquoi je peux affirmer que tout Savoir, d’où qu’il vienne, est FAUX et, de facto, à finalité catastrophique car autodestructrice. Je précise, histoire d’enfoncer le clou, que l’Intelligence – dont les humains sont tant fiers ! – est un direct « produit » des seuls  Savoirs. C’est pourquoi les Sociétés « modernes », dirigées par des personnes toujours plus intelligentes (…) vont aussi vite à leur Perte, « dans le Mur ». Il n’est aucune « Intelligence » en la Connaissance qui, par sa Complexité se situe bien au dessus de tout Savoir. Sujet déjà développé en d’autres pages.

– Exposé

     La France entre dans une période politiquement « sensible », agitée, et qui va le devenir chaque jour davantage à l’approche des prochaines élections présidentielles de 2012 et ce, pour des raisons qui ne concernent pas directement cet écrit.

Il n’est donc pas question, ici, de prendre parti « pour » ou « contre » l’actuelle gouvernance du Pays, mon écrit se voulant très au dessus de cela en rendant témoignage d’un Canevas Général – il est planétaire ! – en lequel tous les types de Politique, de tous les Pays du monde, peuvent s’inscrire. Il est une sorte de Règle à Calcul dont la longueur symboliserait le Temps, celui que met tout Pays depuis son émergence en Famille, Clan, Tribu, etc.  (le commencement de cette Règle est côté extrême gauche) – pour aller, à droite, vers son déclin puis, la Guerre et/ou sa Mort.

  • Nota : Pour ce qui est de la raison de la Guerre que je viens d’évoquer, et si le sujet vous intéresse, voir mon article du 02/08/2010 ayant pour titre « Lettres entre A. EINSTEIN et S.FREUD : « Pourquoi le guerre ? » article se référant à cette question que le grand savant A.EINSTEIN posa (en deux pages environ) en 1933 à S.FREUD, cet autre grand savant qui ne sut y répondre tout en écrivant plus de 10 pages !  Mon article, c’est une première mondiale,donne la réponse à cette cruciale question. Vous pouvez déduire de mes propos tout ce que vous voulez, qu’ils sont très prétentieux… mais, lisez et surtout, essayez de le COMPRENDRE cet article là avant de formuler un avis.

Le Curseur qui se déplace sur cette Règle (dans un Premier Temps il ne peut aller QUE DANS UN SEUL ET MÊME SENS soit, de la gauche vers la droite. Le Second Temps n’est pas encore venu… il est affaire de CONVERGENCE, celle de AVOIR vers ÊTRE, soit une « Décroissance » vers le Haut !) est ce repère qui symbolise le Temps actuel de l’évolution, Temps qui n’a aucune objectivité puisque le Corps Social considéré est en perpétuelle transformation, en constante mutation. Il est vivant même si, parfois, prenant du recul, on s’aperçoit qu’il est bien Malade…

Déjà, dans l’image que je viens d’évoquer, deux directions émergent avec leurs Extrêmes : ce sont les notions d’extrême gauche et d’extrême droite qui, dans mon sujet, sont propres à la Politique. Nous allons y revenir.

Le point que je désire souligner par cet écrit va considérablement déplaire à mon lecteur parce qu’il s’avère être une vérité (elle pourra paraître « triste » !) née d’un constat facilement vérifiable une fois lu et compris :

  • La Politique est cette tendance à penchant (opposé à la Foi qu’éprouvent les Croyants dans les sphères de ÊTRE) – spécifique des sphères exclusives de AVOIR et animée par les prétendues « valeurs » de AVOIR – où les Responsables-Dirigeants sont TOUS ignorants du Futur vers lequel ils conduisent le Peuple, ce dernier étant composé  d’électeurs qui – plus ignorants encore – votent pour élire des Pilotes non seulement Ignorants mais Aveugles quant à ce Devenir.

En d’autres termes, je souligne que tous ceux qui sont « Prisonniers » des dites sphères de AVOIR – soit qui, de près ou de loin, s’intéressent à la Chose Politique (nous verrons que les Abstentionnistes en font partie) – sont des victimes de leur propre ignorance, victimisation sur laquelle surfent… les médias qui ont une lourde responsabilité dans l’évolution déclinante de tout Peuple.

-:-:-:-

     Une précision importante à propos de cette « Règle à Calcul du Temps » .

    Chacun d’entre vous a déjà vu un drapeau « flotter au vent ». Ce drapeau est ordinairement attaché à un manche en bois ou métal appelé la hampe. Je veux dire par là que notre drapeau est obligatoirement rattaché à quelque chose. Dans la même idée, cette analogie : ce drapeau est semblable aux Branches d’un arbre pour lesquelles le Tronc joue le rôle de hampe. Bien retenir cette image.

Dans des écrits précédents, j’ai très souvent évoqué cet Arbre, évidemment symbolique, dont le Tronc représente la Nature, laquelle symbolise la Verticale avec toutes ses Espèces – le Milieu Naturel – et où les Branches symbolisent le Milieu Culturel de l’Espèce Homme.

Souvenez-vous : nous avons vu qu’il existe DEUX types de Branches, celles qui constituent les « sphères » de ÊTRE, à la gauche du Tronc, Branches occupées par les Religions, et les « sphères » de AVOIR, à la droite du Tronc constituées par une multitude de Branches, branches et sous-branches dont les évolutions sont pilotées par les « Politiques » via les Savoirs Scientifiques.

Dans cet article, nous nous occupons exclusivement des sphères du secteur AVOIR (à la droite du Tronc) et nous positionnons notre Règle à Calcul comme un drapeau, dont le côté extrême gauche est relié à une hampe appelée le Tronc-Nature (qui est le Berceau-Origine de toutes les Espèces de la Terre), aussi appelé la Gnose dont le Sommet est l’Habitation du gnostique que je suis, et d’où je (vous) parle depuis plus de 30 ans maintenant (je suis à la fin de ma vie terrestre; c’est pourquoi, me faire des ennemis m’est assez indifférent).

Tous les peuples de la Terre tirent leur commune Origine de ce Tronc-Nature auquel nous avons « collé » – tel un drapeau – notre Règle à Calcul. Je pense que mon « schéma » est clair (?!).

Pour des raisons hors sujet ici, l’Espèce Homme a été chassée du Tronc pour évoluer en Branches mais, au sein du Tronc, la notion de Temps y est totalement étrangère. Ce qui y règne est affaire et uniquement affaire de Temps Présent, lequel est synonyme d’éternité (l’éternité étant due à une prise de conscience « Simple » des Choses pour les cerveaux). Si cette affirmation vous échappe… tout le reste de mon raisonnement vous paraîtra incohérent.

Je continue mon exposé pour ceux qui partagent ma précédente affirmation (désolé pour les Autres).

Les premiers Groupes d’humains qui se sont Physiquement constitués… nous sommes alors à la partie « extrême » gauche de notre Règle à Calcul… avaient donc tourné le dos au Temps Présent et leurs cerveaux commençaient à prendre conscience DOUBLE des Choses, Phénomène qui s’est traduit par l’apparition de la DIALECTIQUE : Bien-Mal soit ÊTRE-AVOIR où ÊTRE sera plus tard considéré comme « Positif » et AVOIR comme « Négatif ».

Ainsi en sera-t-il pour les sphères  Religieuses, Positivement considérées et celles Politiques, Négativement considérées (ceci n’est pas de mon invention….).  Souvenez-vous :

ÊTRE (ou, le YANG chinois) est fondamentalement Positif,
AVOIR (ou, le YIN chinois) est fondamentalement Négatif.

D’abord une Dialectique fondamentale (soit, « à cheval » sur le Tronc-Gnose) – née d’une Schizophrénie tout aussi fondamentale de l’Unité (cette Unité est le Tronc ÊTRE-AVOIR sans préposition « et » entre ces deux verbes) faisant apparaître ÊTRE et AVOIR soit faisant apparaitre les Branches religieuses et les branches politiques. Ce sont ces dernières qui nous intéressent ici.

-:-:-:-

      Les évolutions de ces Branches AVOIR sont soumises aux forces de l’Entropie croissante, terme peu connu du grand public mais qui parle d’une évolution qui implique constamment la Multiplication par Divisions incessantes.

  • Exemple type : l’évolution de l’ovule de la femme une fois fécondé par le spermatozoïde de l’homme. La cellule ainsi formée multiplie sans cesse ses divisions pour, in fine, donner un Corps. Autrement dit, tout ce qui a trait à AVOIR, tout ce qui est Matériel, Physique, tangible, palpable, etc. soit vivant (et même ce qui vous semble non vivant !) subit cette loi de l’Entropie que ce soit un jouet en plastique, en bois, un caillou, etc. et se dégrade au fil des temps; voilà l’œuvre croissante de l’Entropie.

Ayant quitté la « hampe » de notre évolution, je veux dire, mais vous l’aurez compris, ayant quitté le Tronc de notre Arbre symbolique, nous sommes maintenant et exclusivement en évolution sur notre Règle à Calcul et en son extrémité gauche. C’est là que se trouve, politiquement parlant LE COMMUNISME, cette forme politique première, primitive, animée par le seul Intérêt Collectif.

Sur notre Règle à Calcul nous devons maintenant rajouter une caractéristique indispensable qui est le tracé d’une « diagonale » qui va bientôt nous parler en termes tout à fait concrets …

L’œuvre du Temps se voit concrétisée par un déplacement d’abord lent de notre Curseur de la gauche vers la droite, déplacement non régulier qui s’en va en s’accélérant toujours plus tandis qu’il va vers la droite. Entropie croissante oblige !

Arrive donc inévitablement ce Temps où  le fil vertical de notre Curseur – par cette diagonale de la Règle – couvre deux types de zones : un peu moins d’Intérêt Collectif (il est encore quantitativement important) et dorénavant, un peu d’Intérêt Individuel, lequel s’en va croissant, prenant donc toujours plus d’importance.

De cette division incessante de l’Intérêt Collectif par émergence des Intérêts Individuels, va apparaître tout progressivement une multiplication des Idéologies politiques et avec Elles, la notion de « partis » où s’organisent des Groupes qui vont se positionner en Opposition les uns par rapport aux autres.

Lorsque notre curseur arrive au milieu de la longueur de la Règle à Calcul, qu’observons-nous ?

Nous observons que la part d’Intérêt Collectif couverte par le fil de notre Curseur Temps (le Fil du Temps !) est égale à la part d’Intérêt Individuel. Vous pouvez faire le dessin d’un rectangle, assez allongé, avec sa diagonale et vous représenter très facilement ce que j’évoque là.

Cette situation « politique » a été dépassée voilà peu de temps par les Pays Européens où l’Intérêt Individuel l’emporte maintenant grandement sur l’Intérêt Collectif. Situation qui voit 1°/ l’extinction assez rapide de l’Idéologie Communiste dont une grande partie a muté en Parti Socialiste et donc 2°/ l’émergence d’une droite, toujours plus forte avec, conséquemment, l’émergence d’une Extrême droite qui, chemin faisant, va prendre toujours plus d’ampleur. Mais ne brûlons pas les étapes.

-:-:-:-

Aujourd’hui en France, si nous mettons à plat sur la table l’étendue de la palette des partis politiques (encore une fois, ceci est valable pour tous les Pays; seuls changent les Noms attribués aux partis) nous observons de gauche à droite :

– 1°/ Le parti dit Communisme. (le P.C.F.) Il se délite obligatoirement puisque son Idéologie fondée sur la Nostalgie – l’Intérêt Collectif – est « collée » à celle de la hampe, point de début de notre Règle à Calcul. Cependant, il y aura longtemps encore des Individus qui adhéreront au Communisme du seul fait que CHAQUE Individu qui vient au monde nait « Communiste » et, en prenant de l’âge, tend plus ou moins vite (selon le milieu éducatif, social) vers la droite. Tous les cerveaux de bébés sont « communistes » d’où cette attirance instinctive qu’ils manifestent très tôt pour les autres de leur âge. Nous pouvons aussi dire qu’ils ont tous une commune longueur d’ondes.

– 2°/ Le parti dit Socialiste. (le P.S. français) Il s’est construit conséquemment au délitement du parti Communiste, face à l’inéluctable dé-com-po-si-tion de l’idéal Collectif.  C’est pourquoi son leitmotiv, sa raison d’être reste néanmoins l’Intérêt Collectif, ce que semblent oublier les personnes interrogées dans la rue…  Dans la réalité du terrain et sous l’objectif  de la Psychanalyse (élevée à l’échelle des Peuples; ce que je fis par mes travaux), « l’Intérêt Collectif » que prétend défendre l’individu cache toujours un Intérêt personnel fort. Ce que les socialistes nieront, évidemment. Je n’évoque pas ici la prolifération des sous-partis de gauche qui sont en train de se créer, mécanisme qui prouve bien combien l’intérêt personnel est vivace en ces rangs où se manifeste une « cuisine » (politique) qui s’en va grandissante par dérive à droite. Au passage, je précise que les « Verts » n’ont pas plus à voir à gauche qu’à droite; le « vivre Naturellement », le vivre « Bio » etc. est affaire de hampe, de Tronc-Gnose, non de Branches. La perversion est grande dans AVOIR où la Branche veut se prendre pour le Tronc. Comprend qui peut.

– 3°/ Le Centre. Par rapport à l’axe de la Branche, axe politiquement représenté par le parti dit du Centre (regardez le centre, soit l’âme, d’une branche coupée, c’est très souvent du « creux » car rien ne peut et ne doit s’y exprimer), ce parti délimite le P.S. de l’U.M.P. Le Centre concrétise un no mens land du fait de n’être habité par aucune tendance gauche ou droite.

Détail intéressant à souligner : si vous reprenez l’image symbolique de l’Arbre, vous avez : le Tronc qui symbolise la Verticale, vous avez la Branche de gauche qui symbolise l’évolution Religieuse (ÊTRE) et vous avez la Branche de droite qui symbolise l’évolution Politico-Scientifique (AVOIR). Est représentée ainsi la symbolique du « Trident ».

De ce Trident, vous retrouvez l’Image par l’ensemble des évolutions des Branches AVOIR où la »dent » de gauche est le P.S. et la « dent » de droite, l’UMP. Celle du Centre (à l’image du Tronc Gnose, soit du TAO chinois qui est Neutre; comprendre : les Forces opposées s’y équilibrent) n’est pas habitée par une énergie à finalité dirigeante, politiquement parlant, l’âme étant cette donnée qui parle le moins à tout Peuple évolué lequel, quand il est Ouvert, a besoin de ressentir des Oppositions pour avoir l’impression de progresser.

Selon le « vent » du moment politique, le Centre se ralliera soit au P.S. soit à l’U.M.P. et ce, dans le but d’avoir, après les élections, un ou des postes ministériels (ce que le président Nicolas SARKOZY a orchestré avec Jean-Louis BORLOO en prévision des élections présidentielles de 2012. Mais beaucoup de choses peuvent encore venir contrarier ce plan…).  Son poids réside, et vous l’aurez compris, dans le fait de pouvoir faire élire un parti plutôt qu’un autre selon, encore une fois, les intérêts politiques – généralement Économiques (…) – du moment.

Dernier détail dans cette analogie de Forme (mais où les Forces sont inverses !)  Tronc-Centre : le Tronc Nature chasse les Espèces les unes après les autres tandis que dans notre Trident de Branches exclusivement AVOIR, ce sont des Branches qui tentent de se saisir du Centre. Dans un cas comme dans l’autre, où l’on voit que le Neutre joue un rôle important.

– 4°/ Le parti dit de « droite » (l’ U.M.P.  français) est constitués de personnes dont l’Intérêt Personnel est plus important que l’Intérêt Collectif, dernier Intérêt dont elles perçoivent de moins en moins l’aspect salutaire. Pour ces personnes, avides de liberté (LE grand mot !), il faut aller toujours plus à droite pour LA trouver. Ce qui est évidemment complètement FAUX. Plus on va à droite, moins il y a de liberté ! La véritable liberté est en la Nature. Je ne peux m’empêcher de penser ici à cette image, symbolique, de gens qui, assoiffés (nostalgiques du Tronc, de ses vraies valeurs), tournent le dos au puits et s’en vont toujours plus vite eu courant (poussant en Branches), pensant, ce faisant, s’en rapprocher… Heureux celui qui comprend cela.

– 5°/ Le parti dit d’extrême droite (le F.N. français) L’analyse est ici délicate à comprendre voire inaccessible aux communs des mortels (excusez moi mais j’observe le terrain depuis plus de 70 ans et ai, jusqu’à preuve du contraire, toujours les Yeux en face des trous). Pour tenter de faire comprendre cette force politique qui crée tant de troubles actuellement dans le pays je vais prendre deux exemples dont nous verrons par la suite la complémentarité.

Lorsqu’un navire « fait route », son étrave génère deux « vagues d’étrave » soit, des masses d’eau qui sont repoussées sur les côtés. Autre exemple : lorsque quelqu’un est atteint par une balle de révolver, les spécialistes vous diront que ce n’est pas la balle qui blesse ou tue l’individu, c’est l’onde de choc qui la précède.  Maintenant que vous avez ces deux exemples en tête, imaginez que l’étrave du navire – dont la vitesse serait sans cesse accélérée – générerait une vague d’étrave qui ne serait non pas rejetée sur les côtés mais qui, comme l’onde de choc, se ferait dans le prolongement de l’axe du navire en le précédant comme l’onde de choc. Cette vague là : voilà le Front National qui est donc la Conséquence non seulement de la progression de l’U.M.P. mais aussi et surtout de l’accélération de ce dernier parti. Et ceci n’est compris par AUCUN journaliste, spécialiste, politique.

DEUX NOTES  IMPORTANTES :

  • 1°/ La disparition du Front National dans le paysage politique français – comme dans tout Pays – ne peut se faire QUE par la compréhension puis l’application des Principes développés dans ma Théorie Universelle de la Complexité (officialisée en France par son édition en 1985 et dont François MITTERRAND m’accusa réception par courrier personnel), Théorie qui fait apparaitre que le REDRESSEMENT salutaire de tout Pays  (il se fait par la gestion de l’entité « Être » qui Habite tout Individu et est l’obsession majeure de tout politique responsable puisque, de ce Redressement, découle la résolution du Chômage !) voit systématiquement disparaitre toute velléité de dérive à droite. De facto, le Front National n’a plus aucun motif qui puisse justifier sa raison d’être. Il disparait. J’aimerais quand même bien un Jour être entendu, compris,  par des politiques et/ou des journalistes… responsables. A ce sujet tout particulièrement, tous fuient leur responsabilité.
  • 2°/ Mon analyse se rapportant ici aux divers partis politiques semblera tout à fait légère (!) pour ne pas dire plus…  aux professionnels de la Politique et autres analystes « pointus » qui, eux, ont des approches de beaucoup plus fouillées. Il s’avère que leurs discours savants en lesquels tous se « perdent », où le commun des mortels est totalement « largué », sont ainsi compliqués – et non « Complexes » ! – uniquement du fait que le Référentiel Vertical (le Tronc-Nature-Gnose), dont je rends témoignage, est totalement exclu de leurs idéologies. Ils l’ignorent tous et tous veulent l’ignorer. Et pour cause… c’est de cette ignorance qu’ils tirent Tous leurs pouvoirs et privilèges. Il serait peut-être temps que les Peuples Ouvrent les Yeux sur cette vérité et réagisse !

-:-:-:-

Quelles sont les Idéologies de tous ces partis politiques ?

Là aussi le bât blesse car il s’avère – ce que personne, en politique (encore moins Ailleurs) ne réalise – c’est que :

  • Tous les partis politiques – de tous les Pays du monde – ont tous une même et unique Idéologie mais qui ne peut pas être vue ainsi puisqu’elles sont toutes d’intensité différente : c’est la nostalgie sociale de la «hampe», soit la Nostalgie du Tronc-Gnose (l’Intérêt Collectif par excellence qui est synonyme d’Amour avec un grand A) que tous ces partis veulent IGNORER.

C’est cette même Nostalgie qui, les habitant tous, permet d’entendre dire par certains commentateurs que Marine LE PEN et Jean-Luc MELENCHON ont de semblables aspirations répondant ainsi – apparemment logiquement – à ce Principe bien connu selon lequel « les Extrêmes s’attirent ». Ne pas se fier aux apparences, là non plus. Leurs  discours ne sont pas « superposables » néanmoins, ils sont animés par LA MÊME Nostalgie mais, encore une fois, où les intensités sont différentes.

Depuis des années, et plus encore l’an dernier, j’ai adressé maints courriers aux divers responsables politiques et journalistes pour leur exposer, par dossiers explicites, avec schémas à l’appui, ce que je résume  ici et qui, même résumé de la sorte, peut très bien être compris, mais jamais il ne m’est apporté de réponse (autre que mon accusé réception!), hormis le parti socialiste qui, via son Laboratoire des Idées,  m’avoua avoir été en désarroi (sic) à l’étude de mes Conclusions de travaux par lesquelles je leur ai révélé ce qu’il convenait de faire pour l’Orchestration du REDRESSEMENT de la France.

Ce dossier et/ou courrier fut adressé à quantité de personnalités dont : Martine AUBRY Première Secrétaire du Parti Socialiste; elle me mit en relation de travail avec Christian PAUL, énarque pdt de son Laboratoire des Idées (près de 150 énarques, hauts fonctionnaires, professeurs, etc.), Jean GLAVANY ancien Chef de Cabinet de François MITTERRAND, ancien ministre, actuellement Député des Hautes Pyrénées, qui m’a répondu par un courrier de l’Assemblée Nationale (du 31/03/2010), un comble d’ironie :   » tu sais, j’ai pris un peu de recul avec tout ça... » etc. etc. Et des dizaines de responsables de grands journaux dont : Jean-Michel APATHIE dossier remis en main propre dans les locaux de Canal+, Christophe BARBIER de l’Express, Michel COLOMES directeur du Point, Michel GAILLARD directeur du Canard Enchainé, Laurent JOFFRIN alors directeur au Nouvel-Observateur, Eric FOTTORINO directeur au Monde, etc. etc.  ont reçu mon dossier, tous « en recommandé », mais seul journaliste Christophe BARBIER eut la délicatesse d’y répondre tout en me précisant qu’il voyait mal comment « un simple hebdomadaire pouvait rendre toutes les subtilités » (sic) de mes travaux précisant  « je prends compte de vos théories » (25/novembre 2009). Ce qui est totalement faux, jamais il n’en a tenu compte.

Il faut que vous sachiez que ces dirigeants politiques – tous bords confondus, à commencé par Nicolas SARKOZY (lettre+dossier recommandé du 23/10/2007 par lequel je lui exposais ces informations qui sont nécessaires au « Redressement de la France », informations qui sont ignorées du Pouvoir. Pas de réponse), y compris François BAYROU (deux dossiers en recommandé, sans réponse), Nicolas HULOT (à qui je faisais remarquer ses failles intellectuelles, en 2006, confondant comme tant d’autres les Savoirs et la Connaissance; où il m’était répondu : « Nicolas Hulot reprendra contact avec vous s’il le juge utile « ), Jean-François KAHN, Yves CALVY, Arlette CHABOT, Guillaume DURAND, Frédéric TADDEÏ (émission TV « Ce soir ou jamais ») etc. etc. – parce qu’incapables d’appréhender ce Référentiel Vertical, ce Tronc Nature (ils considèrent tous que la Branche politique suivie par eux EST ce Tronc qui serait non seulement unique mais, le comble, il serait « Vertical »  !)  duquel nous procédons Tous, sont de fait INCAPABLES d’appréhender ce qu’il convient de faire pour Orchestrer ce Redressement salutaire des Pays Occidentaux qui poussent tous dangereusement à l’Horizontale sans jamais s’avouer que c’est ce type de croissance-là qui « plombe » les Pays en les conduisant tous DANS LE MUR.

Les médias, tous les médias sont « collés » aux politiques dont ils se font l’écho et ce,  sans jamais avoir le courage d’informer sur cette Voie salutaire dont je rends témoignage depuis plus de 30 ans (plus encore, ils censurent !) et qu’il faut Retrouver de toute urgence et vers laquelle il faut faire CONVERGER toutes les aspirations Conscientes et…  Subconscientes qui sont celles des Abstentionnistes.

-:-:-:-

      L’ABSTENTION de vote.  L’abstention interpelle depuis longtemps les politiques mais, manifestement, ne leur « parle » pas clairement. Il convient  justement d’être clair à leur sujet. Les dernières élections en France (les Cantonales) ont révélé plus de 60 pour cent d’abstention de vote !

Si vous avez bien suivi mon raisonnement depuis le début, vous aurez compris  qu’entre le Sens de l’évolution des Branches scientifico-politiques AVOIR – elles conduisent vers toujours plus d’Horizontalité pernicieuse et suicidaire – et la Verticale du Tronc-Gnose, il existe un « Fossé » qui, au fil des Temps, s’en va grandissant. Il est Aujourd’hui : un Gouffre ! C’est de ce Gouffre, et proportionnellement à son importance, que nait l’Abstention dans le vote où toutes ces personnes ressentent – SANS POUVOIR LE DIRE autrement – que toutes les voies politiques proposées ne conduisent nullement où leur intuition voudrait les conduire (en règle générale, et cela est bien connu en Psychanalyse,  l’Intuition ne trompe quasiment jamais). En d’autres termes, l’abstention évolue comme évolue la Nostalgie du Passé, la Nostalgie des fondamentaux existentiels, là où l’Être-humain est pris en compte et n’est pas acculé, comme dans toutes les Sociétés Occidentale,  à « se faire AVOIR » (Avoirs-humains).

-:-:-:-

      Les « Droits de l’homme ». Comme déjà exposé en d’autres pages (Cf : « Les Droits de l’homme vus de la Gnose » article du 25/04/2019), j’ai montré combien tous ceux qui pointent d’un doigt accusateur ceux des Pays prétendus fermés à la liberté individuelle sont dans l’erreur la plus grossière. Tout au long du déplacement du fil du Temps (notre Curseur évoqué précédemment) sur la Règle à Calcul, les dirigeants des Pays œuvrent (aveuglement certes !) DANS LE MÊME INTÉRÊT DES DROITS DE L’HOMME, simplement la différence entre eux tous est encore une fois affaire – comme pour la Nostalgie – de différences des intensités d’une même valeur : les Droits de l’Homme. Autrement dit :

Les Pays dits fermés défendent l’homme Collectif (donnant aux Européens l’impression d’un désintérêt pour l’Individu) tandis que les Pays Ouverts, modernes, type Européen, défendent l‘homme Individuel au détriment de l’homme Collectif qui est de loin le plus important !  Simplement, il faut savoir que plus on va vers la droite – soit plus on défend l’Intérêt Individuel – plus la Société en question tend vers sa Perte. Ce qu’ignorent les dirigeants européens, USA  et autres, mais ce que n’ignorent pas les dirigeants des Pays « fermés ». D’où la réticence de ces derniers à entendre la France dont les défenseurs des Droits de l’homme se ridiculisent… à leur insu.

Au sujet du Passé et de ses valeurs, il est toute une mode (!), qui se veut artificiellement positivée, et qui consiste à nier que, dans le Passé, tout était mieux. C’est à dire à nier que l’évolution de l’homme, accompagnée par le Progrès, est synonyme de déclin. Si ces personnes là, dangereuses pour les Masses sociales, non seulement savaient mais, mieux encore, Connaissaient ce Référentiel Tuteur auquel mes écrits font justement référence, elles reconnaîtraient l’énorme erreur de leurs points de vue, de leurs analyses et travailleraient à la Renaissance dudit Référentiel. Elles ne seraient pas obligées de cultiver la Langue de bois… soit plus généralement, le Mensonge.

-:-:-:-

    La Laïcité. Ce sujet d’actualité, tristement traité par tous, y compris les religieux, a été largement développé en d’autres articles précédents (Cf. « La Laïcité française : un Crime contre l’Humanité ? » du 19/05/2009).  Le fait qu’il fasse aujourd’hui  « problème » vient principalement du fait que les dirigeants politiques – et combien d’autres personnes avec eux ! – ignorent qu’initialement, soit en des Temps que j’appelle fondamentaux, ÊTRE et AVOIR (verbes qui sont respectivement à l’Origine des Religions et des Politiques) entretenaient entre eux une relation de Cause à Effets soit une relation Psychosomatique.

La liaison qui unissait ces verbes étant maintenant diluée dans les Consciences dirigeantes (mais elle existe et existera toujours tel un élastique insécable) fait Aujourd’hui « problème » dans la Société française tout particulièrement puisque les (hommes) politiques se veulent coupés (!) des sphères de ÊTRE. Alors que, dans l’absolu, ils ne le seront jamais. Ceci étant ignoré en découle d’interminables palabres, stériles et duelles discussions déstabilisatrices à non-souhait.

-:-:-:-

     L’illégitimité de la fonction Politique est ce sujet semblable, ici, à la cerise sur le gâteau ! En effet, (Cf. mon article  du 03/06/09 intitulé : « La Politique est-elle légitime pour gouverner les peuples ?« ) par cet article, je montre et démontre que la fonction politique, par le fait de ne gérer – et encore si mal, mais ce ne peut être autrement ! – QUE la part AVOIR de l’Homme se condamne à l’échec soit à la seule gestion des Maux et Fléaux Sociaux, tous apparus exclusivement du fait d’avoir abandonné aux Religions cette part Essentielle ÊTRE, seuleVerticalisante. Elle est Verticalisante quand elle n’est pas Emprisonnée dans les dogmes ! Toute forme de Politique est à rejeter.

La Politique qui pourra assurer à l’Homme un Devenir certain est cette forme Complexe de Politique (ou Politique Complexe), c’est-à-dire une Politique enfin humanitaire qui prendra en compte, simultanément, ÊTRE et AVOIR.

Telle fut la finalité du travail de toute ma vie (de recherche fondamentale) via une Psychanalyse « revue et corrigée » élevée à l’échelle des Peuples et de l’Humanité considérée alors tel UN SEUL HOMME : (re)découvrir et (re)définir LE Référentiel (le Tronc-Gnose, perdu de vue depuis plus de 2000 ans par l’Occident) qu’il faut (re)officialiser parmi les femmes et les hommes de France, puis de l’Europe, pour voir s’atténuer toutes les tensions malsaines qui sont au sein des partis politiques, tensions qui gangrènent progressivement tous les milieux sociaux, tous les Individus.

-:-:-:-

Que cet écrit tombe en des mains politiquement – mais aussi religieusement ! – « Responsables » serait la meilleure des choses pensables; mais faudrait-il encore que ces mains aient quelques neurones qui soient prompts à une altruiste et humaniste Ouverture…

  • Nota : Pour le schéma symbolique de l’Arbre-Nature et des Branches Culturelles dont je fais référence et qui m’est souvent réclamé, se reporter à mon article n°84 précédent.

le 04 juin 2011

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

adresse e-mail : jean.dalliere@orange.fr

You are on the french web site  http://blogapart.freehostia.com

Le voile intégral aux Yeux de la Psychanalyse « fondamentale » (art.55)

mardi, avril 27th, 2010

– Article 055 –

Le voile intégral

aux Yeux de la Psychanalyse fondamentale

-:-:-:-

       Dans un écrit précédent (en date du 27 mai 2009) ayant pour titre :  » PSYCHANALYSE. Quand le Mal-Être est traité par le bien-Avoir ! » j’ai évoqué les travers de la Psychanalyse traditionnelle, avec les instances freudiennes (le ça, le moi et le sur-moi) en montrant que ces instances sont tel un trépied pour cette discipline scientifique (il n’est pas question de perdre du temps à savoir si elle est scientifique ou non; elle l’est évidemment au même titre que tout ce qui évolue dans les sphères de la Pensée non complexe, celle émanant de AVOIR isolé de ÊTRE) construite SUR ledit trépied. Je prolongeais alors mon image analogique en précisant que si un de ces « pieds » était faux, tout l’édifice – la Psychanalyse freudienne – ne « tenait » évidemment pas, sous entendu debout.

En effet, j’ai montré dans ce même écrit, que jamais S.FREUD ne découvrit le véritable INCONSCIENT (le véritable « ça ») et ce, contrairement à ses assertions. Sa vision de l’Inconscient (son « ça ») fut – et reste toujours pour ses disciples et « dérivés » (ses adeptes) – encore et toujours du Subconscient.  Ce trépied freudien n’a donc que deux « pieds », deux instances, à la limite corrects – le moi et le sur-moi – ce qui est totalement insuffisant pour asseoir une discipline propre à l’Homme. De surcroît, ces deux instances sont totalement contestables puisque fortement restrictives, car chez l’homme Culturel – qui est fondamentalement Schizophrène  ! –  il y a DEUX « moi » et donc  DEUX « Sur-moi ». Ce que j’appelle la Complexité échappa complètement à cet homme qui fut happé par les sphère de « Avoir » en lesquelles « Être » est tristement rationalisé.

Tout mon blog se veut être axé sur un objectif et un seul : la (re)connaissance de la GNOSE qui est le Tronc de cet « Arbre de Vie » dont les Branches développent un monde « contre-Nature » (la Nature est ce Tronc avec ses Racines; elles  sont le monde marin) monde contre-Nature plus communément appelé le Milieu Culturel.

Je sais qu’il n’est pas de bon ton d’évoquer ainsi les choses soit d’opposer aussi clairement la Nature à la Culture.

Mais tant que cette vision ne sera pas claire dans les Consciences tant religieuses que politiques, le salutaire Retour vers la Verticale – le Référentiel NATURE de toujours – ne pourra s’opérer. Il verra s’opposer à lui toutes les forces religieuses et politiques qui tirent leurs divers pouvoirs de la divergence des Branches alors que leur CONVERGENCE est l’Inconscient désir des Peuples, de tout Être humain.

Qui dit divergence, de ces Branches Culturelles, dit accroissement des Maux et Fléaux Sociaux.

C’est précisément ce qu’ont démontré mes travaux de recherche fondamentale officialisés par la publication, en 1985, de la Théorie Universelle de la Complexité, laquelle théorie fut présentée à François MITTERRAND alors président de la République, travaux qu’il préféra ignorer tout en m’écrivant qu‘il en prit connaissance avec intérêt (sic). Un bien pieux mensonge au vu de son parcourt politique exempt de toute véritable Complexité, d’intérêt pour la Gnose.

La Psychanalyse traditionnelle est donc une discipline mensongère qui est propre à la Branche Culturelle Occidentale, mais Branche du seul secteur « AVOIR » (c’est en cela qu’elle est mensongère). En d’autres pages, j’ai montré en effet qu’il existait deux types de Branches : celles du secteur « ÊTRE » (secteur par lequel émergent toutes les Religions avec leur concept final, dogmatique, de Dieu, concept hautement (!) pathologique, la Psychose nommée Paranoïa Collective et non une Névrose comme le prétendit  timidement S.FREUD.  Pour ne pas froisser ses géniteurs ?) et, à l’opposé de ces Branches causales, les Branches Conséquencesde « AVOIR » par lesquelles apparaissent toutes les formes pensables (la Pensée est produite par les seules Branches Matérielles) de gestion du Collectif Social (Famille, Clan, Tribu, Peuple, etc.) gestion prétendument assurée (!) par la Politique.

En ces sphères de la Pensée Matérialiste (pléonasme!), il n’est pas question de « Paranoïa », il est question de CONSÉQUENCES de la Paranoïa qui, elle, appartient aux sphères exclusivement religieuses.  Il serait temps que le monde Psychiatrique se réveille…

Un des points importants de mes travaux a été de démontrer qu’il existe – depuis la Nuit des Temps – un rapport Psychosomatique entre ÊTRE et AVOIR soit, à cette échelle de considération, un rapport de Cause à Effets entre Religion et Politique; démonstration largement censurée par tous depuis la publication de cette théorie en question. Mais il faudra bien qu’un jour cette vérité fondamentale sorte de dessous le Boisseau où la mettent depuis plus de 30 ans : les politiques, les religieux, les scientifiques, tous les médias contactés. Entre autres censeurs.

Tout ceci pour dire qu’il existe un AUTRE  « lieu » – un Milieu – soit ce Tronc-Gnose qui fut le Berceau de l’Espèce Homme (il est le Berceau-Origine de toutes les Espèces de la Terre) et qui doit être cet Objectif où l’Homme a à revenir, se Refondre avec la Nature, Milieu qui est la Gnose et ses habitants les gnostiques (ils Habitent le Sommet de ce Tronc, soit au dessus de toutes les Espèces), lieu dont je rends témoignage depuis quelques décennies maintenant. Et c’est de la Haut que je me suis intéressé à la Psychanalyse de la Branche, que j’ai « revu et corrigé » cette discipline afin de pouvoir la ramener en la Gnose, rendant ainsi cette discipline Complexe et « Objective ». Je l’ai alors qualifiée de Psychanalyse Fondamentale, c’est-à-dire axée simultanément sur les fondamentaux ÊTRE et AVOIR , témoignant ainsi de la Complexité existentielle.

Pendant un peu plus de trente années j’ai mis en application- à l’échelle Individuelle – cette forme complexe de Psychanalyse (à Paris, en Région parisienne et 5 ans en Martinique) dont une des caractéristiques – pour garantir son efficacité et donc sa finalité – est de ne surtout pas impliquer l’argent (on ne traite pas le mal-Être par l’Avoir). Toutes mes séances furent gratuites et j’obtenais par ma méthode un taux de réussite quasi absolu, en un temps très court, sans commune mesure avec les psychothérapies, les psychanalyses, dites traditionnelles  (d’où la nécessité, pour « gagner ma vie », d’occuper n’importe lequel des emplois qui se sont présentés à moi;  j’en ai retenu 37 au total !).

Pour exemple type de ce travail d’Analyse complexe (dont pourraient témoigner bien des personnes qui m’ont consulté) je donnerai ici celui de cette femme de cadre supérieur (50 ans environ à l’époque) qui en était à sa cinquième tentative de suicide (T.S.) suivie de coma. Ces T.S. se sont étalées sur une période de 5 années, période pendant laquelle elle fut suivie (…) par un médecin psychiatre (dans les environs de Bois-le-Roi), médecin qui augmenta ses consultations de 50 fr  (à payer en liquide) à chacune des T.S. !

J’ai donc eu cette femme en analyse, et nous avons « évacué » ensemble les causes des ses troubles suicidaires en trois mois environ à raison de deux visites par semaine (de deux heures chacune; le cas était grave), visites faites en son domicile (détail important). Quelques années après, ayant changé de région parisienne, je la contactais par téléphone (ce que je ne fais généralement pas) pour prendre de ses nouvelles et apprenais ainsi qu’il n’y avait plus l’ombre d’une récidive dans son horizon psychique.

Voilà donc située la Psychanalyse fondamentale (Objective, donc) que je n’exerce plus pour l’instant à l’échelle Individuelle depuis que j’habite loin des foules, dans une île atlantique, mais je travaille par contre à l’échelle du Collectif, en l’occurrence à celle de Partis Politiques français (évidemment « de gauche », soit les moins éloignés du Tronc où je suis mais où il n’est aucun Parti ni religieux ni politique) avec lesquels je suis en relation discrète (notamment le Laboratoire des Idées du PS dont le président- Christian PAUL – fut prié, par Martine AUBRY elle-même, de prendre contact avec moi en septembre dernier) pour l’élaboration de leur Programme de Gouvernement qui, tous, ont à devenir « Complexes »,  en vue de la prise de Pouvoir en 2012.

  •  – Note1 – Je précise tout de suite que cette « Complexité » salutaire qui devrait, pour le Bien de Tous, enrichir leurs Programmes, a très peu de chance de retenir les regards politiques qui sont plus portés par une résolution financière de tous les problèmes sociaux d’actualité (le fameux et trompeur Pragmatisme), soit par AVOIR seul, isolé de ÊTRE; d’où le Mal-Être social qui a toutes les malchances, hélas, de perdurer….
  • – Note 2  – De plus, je préciserai au passage qu’il est une erreur grave de conséquence que celle de croire (comme le pense la très grande majorité de gens) que la Politique peut sortir un Collectif  Social – le Peuple – des « problèmes » qui le submergent, comme Aujourd’hui. Donner sa confiance (via le vote, entre autre) à un Parti politique – quel qu’il soit –  c’est assurer l’accentuation de la Ruine sociale.  LA solution, en tant qu’issue salutaire pour Tous, est – comme je l’ai maintes fois énoncé dans mes dossiers « politiques » –  la constitution d’un Parti Politique Complexe (il n’existe aujourd’hui nulle part en Occident) dont l’Idéologie aurait pour « fil à plomb » la prise en considération SIMULTANÉE des entités ÊTRE et AVOIR qui sont les constituants du monde Vivant. Alors que les partis politiques, tous,  ne prennent en considération QUE l’entité AVOIR dont ils sont les simples produits ! D’où le déclin par décomposition de tous les constituants de la Société. Un enfant de dix ans est capable de comprendre cela. Pas les énarques…

-:-:-:-

      A propos du voile intégral porté en France par certaines femmes (leur nombre semble avoisiner les 2.000 mais était nul, dit-on, il y a 5 ans), j’écrivais justement hier lundi 26 avril (expédié à 13h15) à Jean-Luc MELENCHON, pdt du Parti de Gauche (via son site internet), que les politiques – comme les religieux, les scientifiques, les journalistes, et autres « savants » – étaient les plus mal placés pour comprendre ce fait social actuel qui polarise les consciences. Plus précisément encore : ces personnes-là ne peuvent LE comprendre n’ayant pas de recul nécessaire sur Lui. Car, pour comprendre l’évolution d’une Branche (et/ou un de ses phénomènes) il ne faut pas faire partie de cette Branche (le Peuple), il faut en être extérieur et, au mieux, être au sommet du Tronc-Gnose après avoir poussé en la Branche comme ce fut mon cas 39 années durant. Comment une statue peut-elle prendre conscience d’elle-même en restant « soudée » au socle qui lui est étranger ?

Voilà (en résumé) ce que j’ai dit à cet homme politique dont l’avenir me semble prometteur… s’il a la bonne idée d »Entendre (de comprendre) mes propos (!) en rassemblant toutes les tendances de gauche françaises et en prenant la tête de cette nouvelle formation qui est à créer :

– Aux Temps Premiers, c’est-à-dire à cette époque certes lointaine où l’Espèce Homme quittait le Tronc-Gnose (synonyme d’Éden dans les textes bibliques), homme-femme formait un Couple-de-Forces où l’homme était majoritairement « Être » et la femme majoritairement « Avoir ».

Cette notion d’Équité, d’égalité des Sexes entre hommes et femmes, tant recherchée de nos jours, provient de cette époque lointaine et est affaire de Nostalgie. Jamais il n’y aura Equilibre, égalité hommes-femmes, dans des Sociétés Occidentales Matérialistes. A l’image des « Droits de l’homme » cette démarche est non seulement vaine mais, plus grave, elle révèle une profonde ignorance, un manque de recul certain, chez les dirigeants politiques, les scientifiques de toutes disciplines, journalistes, etc…

A ce sujet, confère dans mon blog l’article « Les Droits de l’Homme vus de la Gnose » où je montre que la problématique se situe dans le « h » ou « H » mis à Homme. En résumé : le SENS de l’évolution générale de l’Humanité est, partant de l’Intérêt COLLECTIF (le Tronc-Gnose !), d’aller vers l’Intérêt INDIVIDUEL autrement dit partant de « Homme » est d’aller vers « homme » et, chemin faisant, les « Droits de l’homme » représentent une constante qui ne fait que changer d’échelle de considération).

– En ces Temps Premiers, disais-je à J.L. MELENCHON, le Comportement (soit Avoir) de la femme « parlait », révélait, l’Être de l’homme. La femme était l’expression Corporelle de l’Esprit de l’homme. Ceci est capital à comprendre et n’a encore  jamais été perçu par personne avant mes travaux (qu’on me le dise si je me trompe); c’est-à-dire que la relation entre eux deux – soit entre « Être » et « Avoir », était véritablement Psychosomatique.

L’évolution générale de l’Espèce fit que ces Forces Être et Avoir du Couple (l’équivalent, respectivement, du Yang-Yin pour l’Extrême-Orient) s’éloignèrent l’une de l’autre (comprendre : ces deux Branches opposées s’éloignèrent du Tronc) et ce à un point tel (développé en d’autres pages dans mon blog) qu’à un certain moment, alors que la Branche Être – devenue Impasse – avait donc arrêté toute croissance par accumulation d’Idées arrêtées (les dogmes), les hommes qui l’occupaient changèrent de secteur et passèrent massivement en secteur Avoir, là où demeuraient depuis toujours femmes et enfants. C’est ce que j’ai appelé « le Temps du Passage » après lequel hommes et femmes confondus se firent toujours plus « Avoirs-humains « . N’en déplaise à certains, il n’est plus de véritables « Êtres-humains » dans les Sociétés Occidentales actuelles.

Mais il y eut toujours des hommes, une minorité, une poignée, de par le monde, qui témoignèrent et témoignent toujours du Tronc-Gnose. Ceux là, à mon exemple, restèrent et restent toujours dans l’ombre car non reconnus par aucune des Branches lesquelles se prennent pour LE Tronc niant donc l’existence de la Gnose ! Ceci pour ces hommes. Mais, celles des femmes qui voulaient continuer à exprimer, par leur Comportement naturel, l’Être des hommes, ces hommes qu’elles n’avaient plus en vis-à-vis, devenus absents en leur secteur Essentiel, que devenaient-elles sans ce repère vital pour elles ? Face au Néant et donc, dans le Vide ? Que pouvaient-elles bien DIRE par leur Langage alors acculé à l’Autisme Comportemental ?

Je prétends (l’Avenir le confirmera) que ce sont celles-là même qui, Aujourd’hui, portent le voile intégral (Niqab, Burca)  lequel est censé témoigner – aux Autres – leur intégrité de Conscience (rien à voir avec aucune des Religions, ni avec la « spiritualité » qui n’est pas du domaine de Avoir), leur Virginité mentale, ne désirant en aucun cas déclencher chez l’homme le moindre réflexe sexuel, réveiller la moindre parcelle de sa libido. Elles ne désirent pas se faire désirer « dans le vide », pour rien, que pour le Corps.

Celles des femmes qui, habitées par cet Appétit d’Absolu (en réaction au Vide spirituel qu’elles ont en vis-à-vis) ne sachant comment « être » dans la rue, dans la Société, ont le choix entre : le suicide « rapide » ou le suicide « lent » : l’Anorexie.

  • Nota : Ce Néant que de plus en plus de femmes, de par le monde, ont « face à elles » est à l’origine de l’Obésité. Ces femmes ont Faim et Soif (sous entendu de ÊTRE) et, ne Le Trouvant pas, elles mangent et boivent plus que de raison; elles se nourrissent d’un AVOIR devenu compensateur. Quant à l’obésité de  l’homme – Cause-première de celle de la Femme – elle est évidemment due au fait qu’ayant quitté son secteur Essentiel ÊTRE, il se soit fait « Avoir-humain« .  Heureux ceux et celles qui Pénètrent cela.

Il va sans dire que si les Sociétés à l’Occidental n’allaient pas, toutes, « droit dans le MUR  » en devenant toujours plus Matérialistes, polarisées sur la Finance et le Sexe (deux instances faussement compensatrices), ce phénomène d’actualité – entre autres ! – ne serait pas. Que les Pays Occidentaux Redressent leur Pousse et tous les Maux et Fléaux sociaux ne pourront QUE diminuer et le voile intégral… s’envoler !

Ne parlons pas de ces femmes qui, Catholiques, sont « entrées dans les Ordres » et qui –  sans le savoir – se mentent à elles-mêmes. Ce n’est pas l’Amour de Dieu qui les habite, qui les a attirées; elles sont TOUTES « amoureuses » de cet homme appelé Jésus que le Christianisme a judicieusement (…) positionné entre le pathologique « Dieu » (il est sur une Branche culturelle) et les hommes et ce, pour « ratisser » le plus largement possible.  Sans cet intermédiaire calculé et appelé  – à tort – Fils de Dieu,  la Femme – parce que naturellement – soit, par Nature – Pauvre en « Être » – n’aurait pu accéder au Christianisme comme, plus généralement, elle ne peut accéder sans « son » homme à aucune Religion.  Cette manipulation des Masses populaires est pathétique.

En résuméCes femmes intégralement voilées sont dans cette situation psychique (que seule la Psychanalyse fondamentale peut expliciter, situation que j’essaie de dépeindre ici) où seraient ces Soeurs catholiques dont je viens de parler, Sœurs auxquelles on aurait soudainement soustrait l’homme Jésus, se retrouvant tel un Effet sans Cause-Première. Elles ressortiraient des couvents totalement voilées, comme en signe de deuil-psychique, un signe INDESCRIPTIBLE, ineffable, marchant sans aucun But (marche suicidaire), sans raison. Ces femmes voilées sont des femmes à tendance gnostique qui s’ignorent (elles sont totalement inconscientes des Causes-Premières qui sont source de leur prétendu choix et ignorent ce Tronc-Gnose salutaire que, seules, leurs Consciences ne peuvent Appréhender) et qui sont incapables d’expliquer par des mots le pourquoi de leur voilage intégral (parce que dans la Gnose, les mots, le raisonnable, est absent.

La Raison est affaire de Branches, non de Tronc). Tout au plus s’abriteront-elles  (…) derrière des explications à connotations « sexuelles » en s’opposant à la mise à nue à laquelle nous assistons d’années en années et qui accompagne inévitablement toute Société en voie de Démocratisation, de Matérialisation, de libéralisation des mœurs, etc..; démarche qui correspond à un Déclin collectif  (pulsion de Mort collective) que tout un chacun prétend déplorer, voire combattre. Ce qui est inexact, car :

la pulsion de Mort est inscrite et se développe en chaque Individu à partir du moment où il est partie constituante de toute Branche (obligatoirement Culturelle).

  • – Note3 : La pulsion de Mort est totalement absente dans le Tronc-Gnose puisque c’est  la notion d’Éternité qui Le caractérise. La fusion de Être-Avoir constitue la notion d’Unité synonyme d’Éternité (= le Temps Présent).  C’ est la scission, le clivage, de cette Unité qui constitue les notions de Temps, le Temps de Être et celui – bling-bling ! – de Avoir qui est donné par la montre…

La Psychanalyse traditionnelle (non fondamentale, donc) s’emparera inévitablement un jour du sujet (si ce n’est déjà fait ?) et parlera alors, pour ces femmes intégralement voilées, de troubles psychiques de la Personnalité par déviance sexuelle (pourquoi pas !) manifestée par leur Comportement en Société, accusant même les maris (ou compagnons) de vouloir les « enfermer », contre leur gré (!) dans un carcan. Ce qui existe aussi (les femmes voilées « de force »).

Les Mouvements féministes évoquent la Liberté de la Femme sans se rendre compte qu’ainsi voilées, ces femmes là sont précisément totalement LIBRES et à un degré de Liberté qu’elles sont elles-mêmes totalement incapables d’imaginer, de quantifier. La femme moderne, dite libérée (en fait, elle est en quête de liberté; elle n’est pas libre du tout, nuance) est on ne peut plus esclave d’idées culturelles (le pendant de dogmes religieux) ne se rendant pas compte du ridicule de son Comportement. Le retrait d’un soutien-gorge, le port du string, le raccourcissement de jupes ou le port de pantalons, d’une cravate, l’accumulation de tatouages savamment localisés, de percings, l’emploi de terminologies typiquement masculines, etc… etc…n’a jamais rendu une femme libre. Aucune. Ainsi faisant, la Femme s’épuise à vouloir DIRE et l’amplification incessante de sa « mise à nue » (via tous ces « Signes ») est comme la preuve de son impuissance à « Être »… comme l’homme et donc, sous-entendu, à être comprise.  Et d’ailleurs, osons le dire : la femme ne sera jamais libre tout simplement parce qu’elle est fondamentalement « Avoir ». Comprend qui peut !

C’est l’entité « Être » qui est la porte d’entrée de la Liberté. Je dis « la porte d’entrée », mais après celle-ci….le Chemin est encore long qui conduit… à la Gnose, synonyme de véritable Liberté. Même le prétendu génie (…) appelé S. FREUD n’avait rien compris quant à la Condition de la Femme, au « vouloir-Femme »,  ce qu’il avoua clairement vers la fin de sa vie en se tournant vers Marie BONAPARTE à qui il confia cette carence fatale à la discipline qu’il pensait avoir mise sur (tré)pieds !

Et quand on ne comprend pas la Femme, comment oser prétendre pouvoir psychologiquement quelque chose pour son Complément de toujours : l’homme ?

C’est pourquoi j’invite mon lecteur à se tourner sans plus attendre vers la Psychanalyse fondamentale dont les fondamentaux (Être et Avoir) constituent la Colonne Vertébrale du (monde) Vivant.

le 27 avril 2010

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

N.B.

        Une précision concernant le titre de cet écrit soit cette qualification de « fondamentale » apportée à la Psychanalyse. A la lecture de mon blog, mon lecteur aura compris, du moins je l’espère, que ma Demeure est la Gnose, soit ce Sommet du Tronc (la Nature) qui Pousse Verticalement grâce à sa caractéristique essentielle : la fusion de Être-Avoir. De cette place privilégiée, tout « vivant » apparait dans sa réalité objective, dans sa Complexité (maître mot) contrairement aux Évènements, aux Phénomènes, aux disciplines toutes « savantes » qui caractérisent, tous et toutes, la pousse en étoile de toute Branche Culturelle. Si donc un de ces évènements, un de ces phénomènes, une de ces disciplines (ici, la Psychanalyse) est « ramenée » au Tronc ou, si vous préférez, est vu(e), appréhendé(e) à partir du Tronc Gnose, il est évidement que l’analyse qui en est faite est obligatoirement « objective » (un « plus » extraordinaire) mais aussi – et hélas ! – deviendra incohérent, inaccessible, voire inutile (!) aux Consciences qui habitent une Branche et qui se demandent néanmoins comme « s’en sortir »… Ce que je veux simplement préciser, en résumé, c’est qu’il n’est aucune différence entre la Pensée Complexe gnostique et une caractéristique (de la Branche) ramenée au Tronc tel que je l’ai définie objectivement. En d’autres termes, et n’en déplaise à certains, il n’y a pas et il n’y aura jamais de Psychanalyse fondamentale au sein de Branche(s), de tout Système culturel. Ceci devait être précisé.

 

 

Adresse e-mail : jean.dalliere@orange.fr

you are on the french web site http://blogapart.freehostia.com

  •                           .