Posts Tagged ‘L’Objectivité absolue’

ORIGINE FONDAMENTALE DES MEDIAS (soit celle du « Sang d’Encre ») (art.131)

jeudi, mars 1st, 2012

– Article 131 –

-:-:-:-

ORIGINE  FONDAMENTALE  DES  MÉDIAS
ou
du Sang d’Encre  à l’Encre de Sang

(Analyse fondamentale)

-:-:-:-

–  Cercles Ouverts et/ou  Cercles Fermés  –

Légende :  Les médias (symbolisés ici par un stylo trempé dans un Sang qu’ils transforment en Encre exploitable avec finalité un aspect pécuniaire) sont ces personnes qui, dans un Collectif Social, utilisent pour (en) vivre, la Souffrance des Individus, soit l’impossibilité qu’ont ceux-là de rendre témoignage directement par eux-mêmes de leur mal-Être existentiel. Ce mal-Être est à l’origine de la nécessité de Dire, nécessité qui n’existe plus dés lors que l’Être atteint « l’État de Bouddha » (ou celui de Jésus, celui de Lao-tseu soit, plus généralement, celui du gnostique). D’où la Censure médiatique qui est très puissante et synonyme de cette volonté de faire « Taire des Hommes « . Ces médias s’expriment donc au nom des Masses en en tirant Profit d’une manière ou d’une autre et ce, par « cercles » fermés (notion d’éthique professionnelle). Les médias deviennent dans les Pays « Ouverts » un Pouvoir incontournable devant Lesquels politiques et religieux sont progressivement astreints à mettre genoux à terre. Il va sans dire qu’aucun journaliste ne se reconnaitra dans cette Expression puisqu’ils en sont tous prisonniers.

-:-:-:-

    L’analyse que je propose concernant cette profession journalistique, de Communicants (celle des médias; pluriel de médium) n’a jamais pu être effectuée puisqu’elle est faite par un gnostique soit par une personne qui, par excellence, se trouve très précisément au milieu, au Cœur, du monde, là où se trouve l’absolue Objectivité qui est obligatoirement absente en toute branche humaine.

Personne ne peut remonter plus en amont dans l’analyse de l’origine de cette profession (ce n’est pas un défit que je lance !) c’est pourquoi je qualifie de fondamentale cette vision et je me fais un plaisir d’informer par cet écrit sur l’origine du besoin d’informer… un toujours plus grand Nombre d’individus qui auraient, soit disant, faim et soif de… « Savoirs » (?!). Ce qui est évidemment faux; tout humain a faim et soif d’Amour soit : de Connaissance. Tel est le seul point que tous ont en commun.

-:-:-:-

 L’idée fondamentale de « milieu »
(en l’occurrence médiatique)

 Légende. Cette notion de médium – ou milieu, sous entendant entre Deux – a, au fil des temps, perdu complètement la mémoire de son origine représentée ici par le « Cylindre » central (appelé le Tronc-Gnose dans mes écrits), espace Vertical, non tort, qui sépare en deux camps opposés – d’où cette DIALECTIQUE fondamentale – ce qui constituait initialement l’Unité Primordiale (fusion ÊTRE-AVOIR), deux camps qui donnèrent : à gauche, les sphères du Religieux ou Pouvoirs spirituels et, à droite, celles du Scientifico-Politique ou Pouvoirs temporels.

De nos jours, les médias sont imaginés être localisés au sein des « milieux » Religieux et Politiques et sont totalement ignorants du « milieu Originel », ce Tronc-Gnose. Le Trident (depuis la Haute Antiquité il symbolise le Diable!) des Temps Premiers de l’Homme se retrouve incarné dans la Politique en y donnant les Trois notions de base : gauche, centre et droite où le centre est, tout logiquement, une non-Force à l’image du Tao chinois qui est aussi le Tronc-Gnose. Sa raison d’être n’est pas de gouverner, c’est d’incarner le Cap qui, en Politique, ne peut jamais être le Bon.

-:-:-:-

Origine fondamentale des médias (art.131)

Origine fondamentale des médias (art.131)

Légende. Le Tronc-Gnose – qui est ÊTRE-AVOIR – s’est vu « clivé » en DEUX familles de Branches (époque où Adam et Ève ont été chassés de l’Éden soit de la Nature) celles de ÊTRE (les Religions) et celles de AVOIR (les scientifiques-politiques), deux types de « milieux » qui ont donc engendré deux familles de « médias ».
Le gnostique, lui, est celui qui Marche dans la continuité du Tronc Nature, l’ Universelle Voie que les médias, au service des religieux et politiques, ne peuvent qu’ignorer et/ou censurer. Je précise ici que contrairement à ce que laisse penser mon schéma, ce clivage du Tronc Nature n’est absolument pas synonyme de la fin de la Pousse du Tronc, Lequel vivra bien plus longtemps que l’Espèce Homme! J’ai simplement illustré ce que s’imagine la Conscience humaine en pensant se trouver très au dessus de la Nature alors que ce clivage a condamné tous les Collectifs à une mortelle Crucifixion ; ce que l’Homme, dans sa grande sagesse (…) veut faire « payer » à Dame Nature en La polluant… à mort!  Comprend qui peut.

-:-:-:-

    Pour celles et ceux qui découvriraient ici mon blog je rappelle que je m’y présente en tant que pur gnostique c’est-à-dire comme une personne libre de toute association partisane et qui Habite (depuis 1980; j’avais alors 39 ans) cet espace  de gnose ignoré du monde Occidental. La GNOSE soit ce lieu d’où proviennent toutes les Formes dites vivantes, lieu plus généralement nommé le Milieu Naturelest symbolisé ici par le Tronc d’un Arbre dont les Racines (non représentées sur mon schéma) doivent être perçues comme étant le Milieu Marin, l’Océan. Ces Racines océanes sont à l’origine de toutes les Espèces. Transposées à l’échelle de chaque humain, ces racines sont le ventre maternel. Mais ceci est un autre sujet.

Sans entrer dans l’étude de Textes bibliques (mon schéma fait évidemment penser à la crucifixion de Jésus) j’ai représenté les « sphères » de l’évolution de l’Espèce Homme – unique en son genre du fait d’être de moins en moins reliée au Milieu Naturel – par des « Branches » dont l’ensemble constitue le Milieu Culturel.

  • Nota – Tant que règnera l’Homme sur la Nature, aucune Espèce autre ne pourra évoluer en Branches; toutes sont condamnées à évoluer au sein du Tronc, à y naître et à y mourir.

Ce que j’ai montré par mes études dont ce website se fait l’écho c’est qu’il existe DEUX familles de Branches clairement représentées sur mon schéma. La Branche maîtresse ÊTRE de gauche, dont l’évolution spirale est « Enroulante« , portant en Elle (en germe et/ou exprimées) toutes les velléités de RELIGIONS.

A l’opposé, à droite donc, la Branche maîtresse AVOIR dont l’évolution spirale est dite « déroulante » (d’où sa rapide multiplication – par divisions successives – en « branches » et « sous-branches » etc. que représente bien l’Arbre dit généalogique) dont l’Ensemble constitue la face visible, Physique, de l’Évolution de l’Homme laquelle est soumise aux lois de l’Entropie croissante, ce fameux Toujours Plus employé à longueur de temps dans le langage. La face physique de l’évolution de l’Homme est gérée par la fonction Politique.

J’ai également démontré que ces deux familles de Branches entretenaient entre elles, depuis la Nuit des Temps,  un rapport dit Psychosomatique. Autrement dit, les Branches de AVOIR découlent de l’évolution des Branches de secteur ÊTRE. Jamais l’inverse.

Il serait alors tentant de dire « évidemment, bien sûr… les médias sont celles des personnes qui habitent le Tronc, soit au milieu, entre les Branches Religieuses et Politiques. » Et bien non et ce, pour une raison bien claire.

Si je vous dis que le désir de ceux qui constituent l’ensemble des médias – les journalistes – est d’informer, de faire savoir, (telle est justement l’idée de base du « milieu » journalistique) vous me direz que j’enfonce là une porte ouverte. Ce qui n’est qu’à moitié vrai car il vous manque une donnée (ignorée du plus grand Nombre) : c’est que la Nature, soit la Gnose qui occupe son Sommet – avec ses rares gnostiques – contient TOUT sauf…  les Savoirs.

En effet, la Gnose est synonyme de Connaissance que symbolise le dessin d’un Cercle (dont l’origine est le Soleil). Le Milieu Culturel, donc les Branches, sont l’éclatement de ce Cercle que représente et symbolise l’Étoile dont chacune des Branches se veut être une discipline scientifique majeure parcourue par les Savoirs. Ne parle-t-on pas d’individus « pointus » en évoquant quelques savants géniaux qui se situent à l’extrémité de ces branches d’étoile ? Ne parle-t-on pas de « passerelles » à dresser entre ces branches savantes au dessus des mortels fossés qui se creusent au fil des temps et au fond desquels se Perdent tant d’individus, ceux que les Savoirs excluent? (dépression, alcoolisme, toxicomanie, suicide. Ce sont les Savoirs qui tuent non la Connaissance).

En d’autres termes, le gnostique accepte Tout, hormis les Savoirs.  « Je ne veux pas le Savoir » affirmera le gnostique car le Cercle ne veut pas devenir Étoile dont il connaît parfaitement la finalité autodestructrice. Pas davantage il sera d’accord avec cette affirmation de Lucie AUBRAC qui est totalement fausse, à l’inverse de la réalité objective :

« Seul le Savoir confère la liberté aux peuples« 

Plus les peuples s’ouvrent aux Savoirs plus ils s’asservissent entre eux et deviennent mal-Heureux et plus ces Collectifs sont acculés à s’entretuer, à se faire la guerre. Il est ahurissant de constater combien les Historiens (entre autres), qui ont une obligation de recul sur l’Histoire du monde pour rendre compte (mission impossible, illusoire…), cultivent cette Lâcheté qui consiste à vouloir toujours ignorer et/ou taire ce parallèle si évident à constater, que plus les Savoirs sont diffusés dans les Peuples, plus ceux-ci augmentent leurs pouvoirs guerriers en l’étendant Aujourd’hui à la planète toute entière.

Le Savoir extermine, il tue. Pour les Chrétiens, je rappelle ici cette parole si mal comprise du gnostique Jésus :

« Heureux les Pauvres en esprit, le Royaume des Cieux est à eux« .

Où il convient de comprendre par « Pauvres en esprit » toutes celles des personnes qui, poussant en Branches, demeurent proches du Tronc-Gnose synonyme de Royaume des Cieux. Ce sont là les gens qualifiés de « simples », de « petites gens », les low-class (…), etc. catégories qui sont d’autant plus méprisées qu’ont dresse le Savoir sur un piédestal. Où « proches du Tronc » veut préciser « avoir peu de savoirs », toute branche étant obligatoirement habité par des savoirs sans cesse croissant et le Tronc, je le rappelle, n’est que Connaissance.

Alors oui, la phrase de Lucie AUBRAC devient exacte dans son sens extrême si on envisage – ce qui n’est pas faux! – que la mort est libératrice. Mais le Message du gnostique est précurseur, il devance la mort en montrant que cette libération salutaire est accessible à chacun et à tout instant, Ici-Maintenant.

  • Note importante : Le secteur dans lequel évolue tout Collectif humain est ce secteur AVOIR soit, Physique, Matériel, qui est fondamentalement Négatif. Ce « Négatif » là de AVOIR était initialement équilibré par le « Positif » de ÊTRE (période de la sortie des Branches du Tronc). Ce que l’on appelle l’Évolution est cette Force qui participe dans le Temps au déséquilibre de ces polarités (les deux plateaux de la Balance ne s’équilibrent alors plus) et où AVOIR pèse de plus en plus lourdement  sur les Individus; plus lourdement que ÊTRE; d’où la notion d’étrange légèreté de cette dernière entité. Nous parlerons alors de Sociétés à tendance Matérialiste. Mais pour que cet aspect Négatif de l’évolution des Sociétés n’apparaissent pas aux Individus, les scientifiques (aux ordres des politiques, le tout avec la participation complice des médias !) proposent des « produits » qui sont sensés faire croire aux Masses populaires à une évolution « Positive » du Système. Telle est l’Illusion Sociale. C’est ainsi que nait la notion de « Progrès » et avec elle une duperie qui se mondialise par une Positivation artificielle du Négatif. C’est pourquoi de plus en plus de personnes s’interrogent, en prenant de l’âge, sur la réelle finalité du Progrès tel qu’il est présenté à tous! Et, de siècle en siècle, le Mal-Être Social s’amplifie, fait tache d’huile… A toutes fins utiles je précise que cette Force, que je viens d’évoquer, qui participe au déséquilibre des polarités peut être tout à fait maitrisée par l’Homme. L’étude de l’Égypte Antique en est la preuve flagrante mais cette « preuve » est masquée par l’Égyptologie, cette discipline scientifique qui est orchestrée pour vous La cacher (je la révèle dans mon ouvrage « KHEOPS, la grande pyramide du Soleil » éd. Guy Trédaniel, Paris, ouvrage totalement censuré par les égyptologues – et les médias ! –  depuis sa sortie en 1998).

Pourquoi deviennent-ils  toujours plus mal-Heureux?

Contrairement à la Connaissance, les Savoirs (ils sont toujours pluriels) conduisent tous les individus, sans exception, et au fil des Temps (les siècles ou millénaires selon l’échelle de considération :  Clans, Tribus, Peuples, Nations) au Déclin, notion qui est totalement étrangère à la Gnose. Et, disons les choses tant que le couteau est dans la plaie : plus on donne de Savoirs « à boire et à manger » aux humains, plus on place du savon sur la « planche » de l’Évolution de l’Homme, la Vie étant semblable à une planche savonnée qui récupère tous les siens par la mort.

En d’autres termes, plus l’Homme adhère aux savoirs plus s’accentue sa vitesse qui, inexorablement, le conduit à sa Chute. Et là, je ne vois pas un seul journaliste, enseignant, universitaire, etc. qui puisse être d’accord avec moi sans quoi, c’est qu’il a déjà changé de métier. Ou pire!

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le journaliste est cette personne qui est habitée par une double aspiration qui le met en porte-à-faux dans la vie :

– 1°/ par la nécessité de vivre (soucis de fins de mois) via un Toujours Plus angoissant vers lequel il faut toujours partir en quête, être à la découverte de… tout en sachant que, le monde est « fini » (ce qu’aucun savant ne contestera), autrement dit voilà quelqu’un qui fait route sur une grande voie et qui a le pressentiment, l’intuition aussi, que cette voie va se terminer en Impasse ! C’est cela qui est appelé un monde « fini« .  Puis,

– 2°/ qui a aussi l’intuition, plus ou moins forte, que la fonction de journaliste va irrémédiablement « dans le Mur », dans un Mur qu’elle voudrait éviter; d’où cette nécessité subconsciente, impérative, de travestir la Vérité comme pour la rendre plus choquante… comme pour la faire sortir de son « trou », pour La défier (manque de chance, la Vérité est Silence). En effet, ce qui se passe sous les yeux du journaliste – la réalité de la vérité – ne peut pas être dit puisque cette vérité est ineffable en tant que fusion de ÊTRE-AVOIR en laquelle n’habite aucune forme d’ego. L’ego de chacun tort tout Individu lui donnant de facto ce que l’on appelle la Personnalité. Voilà cette Personnalité  qui travestit tout ce qu’elle perçoit de la réalité. C’est pourquoi le gnostique est inévitablement un redresseur de (gens) torts et ne saurait être apprécié de… personne.

Pour le gnostique, il n’est pas de plus « purs » Mensonges que ceux du Journaliste. Les propos de gens d’Églises, on connaît d’où ils viennent, on connaît quelles sont les Branches qui les portent; toutes leurs Branches étant les produits de carences d’AVOIR (hypertrophie de Être, atrophie de Avoir… sauf dans les coffres forts). Les Politiques aussi : toutes les branches sont les produits de carences de ÊTRE (hypertrophie de Avoir; exclusion de Être).  Ceux des médias sont moins saisissables car faisant écho à tout ce qui fait profit pour leur être et leur avoir.

Je conclurai ici par cette image qui s’adresse tout particulièrement aux journalistes, souvent associés à l’idée de « tambours » en tant qu’amplificateurs des évènements de la vie quotidienne :

« ils sont comme les tambours qu’ils cautionnent,
plus ils sont creux, plus ils raisonnent »

Assurément, suite à cet écrit, je ne me suis pas fait d’ami(e) dans la profession.

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

P.S. Tous les articles de mon web site sont sujets à des modifications, à des corrections chaque fois que je l’estime à mes relectures.

 

adresse e-mail  : jean.dalliere@orange.fr

You are on the French web site  http://blogapart.freehostia.com