Posts Tagged ‘tuteur’

Théorie Universelle de la Complexité – (le « Tronc ») (art.09)

vendredi, mai 1st, 2009

– Article 009 –

Théorie Universelle de la Complexité – (le « TRONC »)

– : – : –

Explications via la symbolique de l’Arbre.

        Je ne suis pas le premier dans l’Histoire de l’Homme à avoir de l’Arbre – et sur l’Arbre – ce regard particulier. Son Tronc, ses Branches avec leurs « fruits » (je ne parle pas de ceux des fruits qui se mangent, je parle en termes d’Architecture, soit de l‘inclinaison des branches. Que les Chrétiens commencent à Ouvrir enfin les Yeux sur le degré d’absurdité que contient cette histoire de la pomme à manger…), parlent plus à certains qu’à d’autres. En fait, cet Arbre parle constamment à Tous mais Tous ne l‘Entendent pas.

Je vais donc essayer, pour ceux-là, de me transformer en dessilleur d’Yeux et d’Oreilles. Les majuscules mises à certains mots parlent non seulement de leur sens « propre » mais aussi et surtout de leur sens « figuré ». Un troisième sens peut tout à fait être considéré par une transcendance que donne la synthèse des deux premiers.

Le Tronc (par rapport aux branches qui sont synonymes de profusion et donc de dispersion) nous parle au contraire par sa caractéristique d’UNité spécifique à la Nature, toute la Nature avec ses Animaux, sa pyramide d’animaux en laquelle s’exerce une Force irrésistible, Ascensionnelle qui, tel le volcan, pousse toutes les Espèces vers le Haut par Hiérarchies (niveaux de Connaissance et non « de Conscience »  spécifique à l’Homme) pour jaillir et être ainsi expulsées les unes après les autres de dame Nature.

Contrairement aux volcans qui sont surveillés par les hommes, le volcan-Nature est sans cesse en éruption; il ne connait pas de poses. A sa base, quantité de nouvelles Espèces naissent sans cesse alors que d’autres, vers le Haut disparaissent  également sans cesse. Ceci est naturel.  La pollution de l’Homme accélère certes ces « expulsions » mortelles, favorisant l’éclosion d’Espèces pseudo-naturelles… Mais ceci est un autre sujet.

Sans trop entrer dans le détail, précisons que l’Espèce Animale la plus « élevée » (il ne m’appartient pas de la désigner ici mais nous la croyons proche de certains singes…) soit celle qui siège au sommet de cette pyramide des Espèces et qui serait prête à en jaillir comme ce fut le cas pour l’Homme, il y a quelques millions d’années, en passant du monde Naturel au monde Culturel. Cette Espèce « éjectable » par le sommet de la pyramide, sensée succéder à l’Homme, est condamnée à l’inaction tant que l’Homme occupe cette place supérieure de Prédateur…soit, tant que toutes les branches (humaines) ne seront pas « tombées »…

Dessine moi un Arbre

Sur une feuille blanche disposée devant nous, traçons à l’aide d’une règle deux parallèles et ce, dans le sens vertical. Voilà symbolisé notre « Tronc » d’Arbre avec le  bas de page en guise de sol.

Si maintenant nous positionnons notre règle horizontalement, à mi-hauteur du Tronc par exemple, nous observons que celle-ci coupe nos verticales en DEUX points que nous dirons à même hauteur soit en « vis-à-vis ». Bien retenir cette image de vis-à-vis, nous l’évoquerons souvent.

Au point gauche nous attribuons le nom de ÊTRE et, au point de droite, celui de AVOIR.

Maintenant une affirmation d’importance : (compréhensible plus tard dans l’exposé) : ce qui fait la caractéristique du Tronc (par opposition aux branches) et qui assure le parallélisme salutaire de ses limites, c’est sa Rectitude, et donc son Équité (notion ici de Justice) toutes deux étant dues à l’incessante correspondance (ou vis-à-vis) de ÊTRE avec AVOIR.

Le Tronc peut grossir avec le Temps; à ce moment là, ÊTRE et AVOIR prennent du recul l’un par rapport à l’autre, LE MÊME RECUL par rapport à l’axe de notre Tronc que nous n’avons pas tracé mais qui correspond à la notion d’ÂME ou encore de Tuteur Universel.

Théorie Universelle de la Complexité (le "Tronc") (art.09)

Théorie Universelle de la Complexité (le « Tronc ») (art.09)

  • Légende – Le gnostique est celui qui Marche dans la continuité du Tronc-Gnose, la Nature. Ceux des humains qui en sont sortis par la gauche, spirale Enroulante « Être », ceux-là sont les « religieux ». Celles et ceux qui évoluent à l’opposé, dans les spirales déroulantes de « Avoir », vont constituer les Systèmes toujours plus  « Matérialistes » (scientifico-politiques) dont la finalité est d’aller « dans le MUR » faute de prendre en considération les propos du gnostique…

Plus tard, quand en élevant notre règle horizontale (tel un curseur) nous aborderons le niveau des Branches, nous verrons que l’entité ÊTRE – en s’écartant à sa façon – sera appelée Esprit tandis que, de l’autre côté, évoluant différemment de ÊTRE, AVOIR portera le Nom de Corps, tout ce qui a trait à la Matière vivante.

Revenant au Tronc, nous réaliserons qu’en lui, l’Esprit, le Corps et l’Âme ne font qu’UN.  Aucune de ces trois caractéristiques n’est indépendante des autres, n’est identifiable SEULE. En termes clairs : le gnostique – l’Habitant de ce Tronc-gnose – qui voit le Corps voit de facto et l’Esprit et l’Âme. Quand il voit l’Esprit, il voit le Corps et l’Âme. Tel est un des aspects majeurs de la GNOSE.

Cette première partie concernant la Théorie Universelle de la Complexité est  consacrée à la définition objective du « Tronc » de cet Arbre que nous utilisons comme symbole pour représenter, sur Terre, l’Évolution Générale de la Nature (Elle est le « Tronc » de l’Arbre) avec  les Branches qui caractérisent l’Évolution Générale de l’Homme via la Culture.

Sur la représentation schématique proposée précédemment (le dessin des deux Parallèles) le trait transversal, »horizontal », qui, à progression constante va monter de Bas en Haut (jusqu’au Sommet des Branches) est à considérer comme le curseur Temps de la Nature.

Il va sans dire que ce Temps de la Nature est différent – plus rapide –  de celui de notre Système Solaire lequel est différent – plus rapide –  de celui de l’Univers, et bien différent de celui de nos montres ! Mais peu importe ici.

DÉFINITION DU TRONC (synonyme de « Tronc-Gnose »)

     Définir le Tronc-Gnose comme étant DEUX parallèles s’élançant de bas en haut (…), tel un Tuteur qui serait universel (…)  est loin de satisfaire les esprits scientifiques et/ou métaphysiques. Nous devons être plus « pointus ».

Quand j’étais enfant, vivant à Toulouse (de 5 à 15 ans)  je me souviens très clairement alors que, marchant dans une des rues de la ville (rues chauffées au gaz !), tenant un adulte par la main, être passé à hauteur de deux personnes arrêtées parlant entre elles, et avoir entendu ces paroles qui frappèrent alors mon jeune esprit : « …j’espère que pour toi ça se déroulera bien… », phrase qui, à mon insu, fit un  travail extraordinaire dans mon Subconscient d’enfant puis d’adolescent et ce, pendant des années. Jusqu’au jour où ma Conscience fut acculée à réaliser que si quelque chose devait bien se « dérouler » c’est que, par Ailleurs (?) quelque chose d’Autre devait bien s’Enrouler !  La résolution de cette interrogation énigmatique et fondamentale se concrétisa par l’élaboration de  cette Théorie en question.

A savoir…

Revenant à notre dessin des deux parallèles verticales, imaginons que la verticale de gauche soit l’axe évolutif d’une spirale Enroulante idéale qui,  (du fait d’être idéale, parfaite) génère de facto, et conséquemment, par l’axe de droite, une spirale déroulante idéale et  parfaite, Mouvement complexe qui engendre la génératrice  – soit une Verticale absolue – produite par ces deux mouvements spiralés parfaits . Ici, je vous l’accorde, seront avantagées celles des personnes qui ont la faculté de voir en trois dimensions… plus une, celle du Temps.

Continuant notre explication, nous précisons que la spirale idéale Enroulante est celle de ÊTRE (le Souffle, l’Énergie vitale,  etc…) et que celle de droite, déroulante, est celle qui témoigne de l’évolution de AVOIR, de tout ce qui est Matériel, Physique.

Ainsi, notre curseur TEMPS (ce trait « Horizontal » qui parcourt de bas en haut notre dessin) coupe nos deux cylindres formés par ces spirales complémentaires – celle de  ÊTRE et celle de AVOIR – en DEUX points qui seront dits en vis-à-vis permanent assurant ainsi la Verticalité du Tronc de notre Arbre et, plus encore, le parallélisme de ses limites extérieures.

J’ai appelé « Principe de Parallélisme » ce Mécanisme complexe qui définit de façon objective le Tronc de l’Arbre, soit la Gnose, où ÊTRE est toujours à même niveau que AVOIR (image des plateaux de la Balance empruntée, Aujourd’hui,  par la Justice) vis-à-vis qui, précisément, caractérise la vraie Justice et non celle qui est recherchée et attendue dans les Sociétés modernes. Il n’y aura pas de Justice véritable dans les Sociétés dites « modernes » tant que ce Principe de Parallèlisme ne sera pas reconnu et où cette notion de Justice est la résultante de la fusion entre ÊTRE et AVOIR.

Le Sens de l’Écriture – Par mes explications, vous comprendrez mieux (je l’espère) pourquoi ceux des peuples qui sont plus attachés à ÊTRE qu’à AVOIR écrivent de la droite vers la gauche obéissant ainsi aux impératifs de la spirale Enroulante et, inversement pour les Pays Occidentaux – et autres – qui, adeptes de AVOIR, sont des Matérialistes écrivant donc de la gauche vers la droite (spirale qui se déroule).

Sur le plan métaphysique  et biblique, ce Tronc-gnose Vertical est aussi appelé l’Éden, ou Jardin idéal duquel Adam et Ève ont été chassés pour concrétiser les premières « branches » du Tronc. Avant d’en être chassés, ils formaient UN, soit un Couple appelé Adame (Adam avec un « e » final, marque de la fusion d’Amour dans la Gnose).

Ceci pour préciser que la Bible, au même titre que le Coran (et bien d’autres Écrits estimés sacrés) débutent l’Histoire de l’Homme à partir de sa sortie du tronc-Gnose;  ils n’évoquent absolument pas l’Histoire de l’essence de cet Arbre, cette essence qui est la Vie; leur sortie en Branches étant leur phase de déclin qui est par contre assez largement commentée.

Redisons que la position du gnostique est celle occupée par l’Individu qui se tient en limite, en position d’écorce du Tronc, ni à l’intérieur (où il s’apparenterait à l’Animal) ni à l’extérieur (où il deviendrait « homme » et « femme », soit un pécheur c’est-à-dire un Être condamné à « tomber »). Le gnostique surfe sur la vague de limite (latérale) du Tronc n’adhérent ni à ÊTRE ni à AVOIR, pas plus à l’un qu’à l’autre. Tous les écrits qui tenteraient de faire croire que le gnostique peut adhérer, soit voir les « plateaux » de la balance, pencher d’un côté (ÊTRE) ou de l’autre (AVOIR) ne rendent pas témoignage de la Pensée gnostique. Ils sont à rejeter.

A ce sujet, nous verrons que le déséquilibre des plateaux de cette Balance (déséquilibre qui est à l’origine de la création de Branches du Tronc) en privilégiant le plateau ÊTRE conduit insidieusement à délaisser AVOIR et donc à tendre vers une pathologie appelée Paranoïa Collective laquelle se manifeste par une Branche qui développe toutes les Religions (avec son concept final de « Dieu »), Branches qui acculent – en AVOIR – à la pousse de branches « conséquences » – ou encore « Effets »- qui développent toutes les formes pensables et possibles de Politiques (conséquences de pathologie ou encore « mal » de Mal).

Par ces Branches, nous étudierons le Mécanisme Psychosomatique (qui n’a, à ma connaissance, jamais été révélé avant moi en 1980, si ce n’est dans la Bible qui en fait allusion par l’apparition de Adam avant Ève, soit de ÊTRE avant AVOIR. Nous y reviendrons) qui unit ÊTRE à AVOIR, AVOIR à ÊTRE, Mécanisme des plus révolutionnaires dont on mesurera tout l’intérêt par l’étude de l’évolution de l’Homme dans les Branches  Culturelles (Branches Culturelles étant un pléonasme!).

Une des plus belles données qui caractérise la Gnose est cette notion d’Éternité- et donc, de Justice – qui,  toutes deux, découlent directement de l’incessant vis-à-vis entre ÊTRE et AVOIR, vis-à-vis duquel découle la Prise de Conscience Simple soit la Connaissance  du Temps Présent. Non son « savoir ».

A bientôt donc pour les descriptions du Milieu Culturel qui nous réservent quelques surprises souvent dures à Avaler.

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

Pour contact et/ou commentaire : jean.dalliere@orange.fr

You are on the french website  http://blogapart.freehostia.com

Théorie Universelle de la Complexité (Préambule) (art.08)

jeudi, avril 30th, 2009
– Article 08 –
Théorie Universelle de la Complexité (Préambule)
– : – : –

       Cette Théorie Universelle de la Complexité que j’ai rédigée au début des années 80 (après des décennies d’observations, d’études, de réflexions sur le Comportement des humains dans leurs environnements tant culturels que naturels) fit l’objet d’une publication officielle en janvier 1985 par un éditeur parisien dans un livre ayant pour titre : « L’Arbre au Sein du Jardin » aux éditions de la Maisnie. Pour des raisons diverses, j’ai récupéré, voilà des années (le 14 mai 1997) mes droits sur ces écrits qui ne devraient donc plus être dans le commerce.

A ce jour encore, cette Théorie – fruit de recherches fondamentales en chercheur libre et autodidacte – est, de ce fait, priée de rester « sous le boisseau » (comprendre qu’elle est et demeure toujours censurée par tous les médias, par tous les religieux, politiques, scientifiques traditionnels, etc…contactés) car elle est aussi une véritable bombe pour la Pensée Occidentale. A quels niveaux ?

Parce qu’Elle  révèle, en première mondiale, l’ORIGINE, la CAUSE-PREMIERE et la RAISON D’ÊTRE de tous les Maux et Fléaux sociaux en démontrant que c’est l’exploitation de l’Ignorance des Peuples (les laisser dans l’ignorance de l’esprit de cette Théorie) que les religieux comme tous les politiques assurent leurs pernicieux pouvoirs (pléonasme!). Nombreux ceux et celles qui savent cela; faut-il encore pouvoir « plus que scientifiquement » le démontrer comme le font mes travaux.

Je vais essayer de résumer (…) le plus clairement possible cette Théorie révolutionnaire (dont l’écrit initial faisait 950 pages) qui développe un concept pour lequel la Pensée Occidentale n’est pas préparée. Ce concept est par contre plus accessible à la Pensée Extrême-Orientale confrontée depuis des millénaires à la Complexité (Yin-Yang) du TAO mais l’Europe devra faire un effort certain pour l’Appréhender si elle veut solutionner ses Maux et Fléaux sociaux qui s’amplifient en sapant ses Fondamentaux.

En effet je l’affirme : l’Occident ne pourra éviter sa déchéance, son Involution sociale culturellement programmée (…) qu’à une seule condition :  comprendre cette Théorie Universelle de la Complexité. Hors cela, point de salut!  Ces propos sembleront a priori exagérés voire d’une puérile prétention et ce, tant que vous n’aurez pas compris l’essence même de cette Théorie.

Autre précision d’importance : la compréhension globale de cette Théorie ne peut survenir qu’à la fin de la lecture de son exposé. Sa progression semblera rébarbative mais celui qui aura le courage d’aller à son terme ressentira une immense joie à nulle autre pareille, un bouleversement même, puisqu’il y est question – entre autre – d’Immortalité, de sa définition inédite et objective. En effet, la finalité du Vivant est la prise de conscience de son Immortalité. Tout étant de comprendre ce que l’on entend par Vivant car je crois me souvenir qu’un certain  Jésus, gnostique lui aussi, s’y cassa les dents voilà plus de 2000 ans…

Ci-après je livre, sans commentaires, l’exacte présentation (pages 171 à 173) de ladite Théorie rédigée en juin 1983 (le Président en eut connaissance avant sa publication officielle de 85)  et dont je ferai ensuite un résumé le plus explicite possible. Ne pas oublier, tout en lisant cette suite (qui n’est pas un chef-d’œuvre littéraire…je vous l’accorde) que le Chef de l’État d’alors l’eut à lire sur son bureau,  me disant ensuite l’avoir lue… »avec intérêt » (sic).

PRÉSENTATION
(page 171 de mon livre en question)

La Théorie Universelle de la Complexité a été adressée au Président de la République Française, M. François MITTERRAND, le 20 juin 1983 par l’intermédiaire de son Chef de Cabinet Jean GLAVANY. Elle fut portée à la connaissance du Président par son Conseiller personnel à la Culture, Erik ARNOULT.

Conclusions de plus de 30 années de Recherche fondamentale, cette Théorie a été établie par un Chercheur autodidacte, solitaire (donc « attaché » à aucune école) dont l’obsession dominante, dés l’âge de douze ans n’a jamais cessé d’être : la résolution de tous les problèmes fondamentaux de l’humanité.

Ce but ambitieux fut atteint, ce dossier l’atteste.

D’une manière irréfutable, fort dérangeante pour bien des esprits dits « savants » (d’où leur censure) cette Théorie démontre que l’édifice humain s’est construit au fil des Temps grâce (!) à une « donnée » en fait inconnue du monde de la Science : la définition de l’intelligence !

…et que c’est précisément à cause de cette Carence, à cause de l’Ignorance de cette définition de l’Intelligence, que le monde des Hommes va, maintenant toujours plus vite, à son auto-destruction.

Autrement dit, tout Savoir se trouve ici remis en question par la révélation de la définition de l’Intelligence. En contrepartie, chacun des maux de l’Humanité trouve sa plus juste solution, soit : son Origine, sa Cause-Première, sa Raison d’Être, cancer et chômage y compris.

Aucun dossier dans l’Histoire de l’Humanité ne saurait être plus révolutionnaire que celui-ci qui s’avère être un canevas idéal pour l’Art de bien gouverner les peuples. C’est une refonte complète de la Pensée humaine que cette théorie appelle à faire d’urgence pour la survie de l’humanité et l’avènement de la Paix tant souhaitée.

C’est donc autour de la Théorie Universelle de la Complexité que se perfectionnera la Pensée Humaine en cette fin de XXème siècle.

Dans le cas contraire, l’auto-destruction de l’Homme suivra son cours, chaque jour moins insidieusement.

Quel message porte cette Théorie Révolutionnaire ?

La Médecine Occidentale prend actuellement de plus en plus conscience que l’Individu forme un Tout « entre » son corps et son esprit (science de la psychosomatique) et que soigner les maux du corps en négligeant de prendre en considération ceux de l’esprit que renferme ce corps c’est, dans la plupart des cas, passer bien loin de la cause-première des symptômes apparents.

Mon travail consista à appréhender l’humanité tout entière tel « un seul Homme », tel un Malade, à analyser l’Ensemble des symptômes visibles communément nommés les POLITIQUES (tous les types possibles) et de rechercher s’il n’y avait pas de relations, d’interactions, entre ces symptômes qui poussent l’Homme à se détruire (Pollution physique) et l’Ensemble de ses Pensées plus communément nommées les RELIGIONS.

Inutile de souligner que pour une telle étude, tout parti pris fut exclu afin de tendre à l’Objectivité la plus pure; d’où cet aspect révolutionnaire des Conclusions, en écho !

Les Conclusions de ces Recherches sont bouleversantes en bien des points car il m’est vite apparu que les millions de « savants » (individus qui se servent du Savoir pour « vivre », pour gagner de l’Argent) et notamment ceux qui, officiellement cherchent « comment s’en sortir de tous ces Maux », utilisent tous le même « outil » d’investigation l‘Intelligence et qu’aucune science au monde n’en connait la Définition. Après m’être rendu compte que l’Intelligence est la conséquence de CARENCE d’Amour, il me fallut bien trouver LA définition de cet Amour, avec un grand A. C’est l’objet essentiel de cette théorie.

Par cette Psychosomatique UNiverselle, j’ai démontré qu’il n’est pas une seule forme de Politique qui ne soit la conséquence d’une Religion correspondante. Que cette dernière porte un nom ou pas n’est pas ici le problème.   Quant à l’aspect Révolutionnaire de ce travail, il réside dans la démonstration selon laquelle toute forme de Politique ne peut conduire qu’à la CHUTE parce que toute Religion, quelle qu’elle soit, est fondamentalement l’erreur (Pollution psychique).

Cette Théorie UNiverselle de la Complexité est au moins aussi explosive pour le psychisme de l’Homme que l’accumulation matérielle de ses bombes, fusées, etc.. mais, et c’est là toute la différence, cette Explosion Psychique, intellectuelle, morale…en un mot : spirituelle, quand Elle aura lieu (Elle ne peut pas ne pas avoir lieu) sera salvatrice pour l’Humanité entière, tandis que l’autre explosion…sans commentaire.

Le tout est de savoir si des esprits Humanitaires habitent encore cette planète, c’est-à-dire, s’il existe encore des Êtres qui comprennent – ou qui sont prêts à admettre – que l’Intérêt Collectif doit toujours primer sur l’Intérêt Individuel pour que chaque Individu soit systématiquement préservé de tous les maux connus à ce jour. Et, à connaître!

Fin de cette présentation.   A suivre : le vif du sujet.

Parole du gnostique Jean S. Dallière
Auteur – Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu)

Pour tout contact et/ou commentaire   jean.dalliere@orange.fr

You are on the french website  http://blogapart.freehostia.com